voyage scolaire je tiens par les nerfs

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Provence le Dim 22 Avr - 10:12

Mon CDE est vraiment bien pour cela. Comme il dit: "Vous en serez responsable durant le voyage, donc choisissez-les bien." Mais si on doit m'imposer des élèves dont je ne veux pas, je ne pars pas. C'est l'expérience qui me fait parler. Avant, je faisais contre mauvaise fortune bon coeur. Maintenant, je me dis que cela n'en vaut pas la peine.

Se taper la fatigue d'un voyage en car, la promiscuité avec les collègues, l'épuisement provoqué par des journées interminables durant lesquelles on n'est jamais seul pour se retrouver avec des élèves qui:
- répondent et contestent
- ne se taisent pas pendant les visites
- n'écoutent pas les explications
- s'agitent perpétuellement
- gueulent dans les monastères
- font exprès de marcher 20 mètres derrière tout le monde
et qui:
- ne te remercient pas et descendent du car sans même dire "au revoir"
- ne manifestent aucun intérêt pour ce qui est proposé
- se plaignent de toi dans le livret de voyage (deux heures de colle, paf dans la gueule!),
non merci, plus jamais!

Heureusement que mes autres voyages se sont bien passés: un beau souvenir pour les enseignants comme pour les élèves. Là, on se dit que ça en valait la peine.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Ergo le Dim 22 Avr - 10:23

Le seul voyage scolaire que j'ai accompagné, c'était à Whitby et Scarborough avec des CM1-CM2 en Angleterre. Laughing Et il y avait des élèves que je ne connaissais même pas: le Sea Centre de Scarborough avec des élèves sans uniforme et trois autres écoles qui le faisaient en même temps était un grand moment. Razz

Pfiou, quand je pense que dans un mois pile, je pars en Angleterre avec des 4ème-3ème. pale

Par contre, chez nous aussi on sélectionne et on a refusé d'office ceux qui avaient eu une mise en garde comportement au 1er trimestre (on a choisi en cours de 2ème trimestre) et des problèmes en vie scolaire. Et on peut en refuser jusqu'au dernier moment, dixit le chef.

48 gamins, 5 accompagnateurs et normalement, ça devrait aller (de toute façon, ils sont déjà en panique pour la plupart à l'idée de prendre le car si longtemps, le bateau et d'être dans un pays dont ils parlent mal la langue Twisted Evil).

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Albator le Lun 23 Avr - 11:03

@linotte a écrit:'Venise,c 'est moche, y pourraient quand même refaire les peintures'

( l'année suivante : Rome : 'pfff, c'est tout cassé')

Oui et en plus avec l'argent des billets d'entrée ils auraient pu reconstruire
ok je elephant2 pingouin

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par izbouchka le Lun 23 Avr - 11:58

Etant donné qu'organiser une classe découverte dans le primaire est devenu une compilation d'obstacles administratifs (à faire en trois exemplaires), un parcours du combattant pour que certains lâchent leur chéri mignon d'amour et un danger permanent d'être accusé d'avoir mal surveillé... etc abi je n'en fais plus. J'en connais pourtant tous les avantages mais je ne fais plus de bénévolat ! acf

izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Lefteris le Lun 23 Avr - 12:54

Je pense en effet qu'il faut une sacrée dose de dévouement pour organiser des voyages scolaires :

faire de la paperasse jusqu'à la nausée , supporter des pénibles que rien n'intéresse, sauf être à l'extérieur et follasser , voir les parents d'élève mettre leur nez dedans et refuser la gratuité aux accompagnateurs, risquer des procédures, passer en plus pour un "vacancier", être critiqué comme si ce bénévolat était un dû, laisser sa famille pour bosser 24/24...

Ca c'est ce que je constate autour de moi, l'expérience des autres . Car pour moi, niet. Anecdote explicative :
pendant très longtemps, je n'étais pas dans l'EN, et avec des récupérations , la possibilité (et même d'obligation parfois ) de prendre les congés annuels je voyageais souvent hors vacances scolaires , en Grèce, en Italie. Quand je voyais des agités, qui grimpaient sur les pierres des sites, qui hurlaient, qui portaient des écouteurs, des casquettes , de loin je disais : "ce doit être des Français ". Eh bien 9 fois sur 10 gagné !
J' ai encore en tête , entre autres, l'image d'une professeur(e) excédée devant le thermopolium à Pompéi , alors que des élèves chahutaient bruyamment, se bousculaient, criaient, gênant avec toute l'impolitesse possible la guide, les éventuels touristes s'approchant, tandis que des apprenties starlettes de show-biz dansaient à quelques mètres avec des écouteurs dans les oreilles . Trois ou quatre élèves cherchaient à écouter, tendant l'oreille avec effort, collés. Un seul de ces souvenirs dégoûte à jamais... furieux
En février, j'étais à Naples et la région : j'ai vu plusieurs groupes, notamment un groupe important de jeunes italiens à Herculanum . Assez bruyants aussi certes , mais quand les professeurs les ont appelés, ils se sont tous regroupés, sans contester.
Mais qu'est-ce qui nous arrive dans ce pays pour que tout soit systématiquement mis en échec ?

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par izbouchka le Lun 23 Avr - 13:18

@Lefteris a écrit:J
faire de la paperasse jusqu'à la nausée , supporter des pénibles que rien n'intéresse, sauf être à l'extérieur et follasser , voir les parents d'élève mettre leur nez dedans et refuser la gratuité aux accompagnateurs, risquer des procédures, passer en plus pour un "vacancier", être critiqué comme si ce bénévolat était un dû, laisser sa famille pour bosser 24/24...

Mais qu'est-ce qui nous arrive dans ce pays pour que tout soit systématiquement mis en échec ?

Voilà Lefteris, tu as tout compris. D'ailleurs quand les parents réclament des classes découvertes en conseil d'école, je leur réponds que c'est du bénévolat (au cas ou ils s'imagineraient que non) et du taf 24h/24h (une fois, j'ai même du mettre un suppo à une élève malade !). Nous sommes un des seuls métiers dans lequel on parle de "bénévolat", "dévouement", "sacerdoce"... ou bien "vacances", "fainéants"... Tout ça pour être mal payés, remis en cause en permanence par la hiérarchie et ceux qui trouvent la solution pédagogique miracle (en ce moment c'est le TNI Descartes )... y en a marre !!!! lunechat

izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Provence le Lun 23 Avr - 13:36

Ça me fait penser à un CA durant lequel un mère d'élève s'était plainte de l'absence d'un professeur qui accompagnait une sortie. Elle voulait savoir quand le cours serait rattrapé ("ben, jamais..."). Eh bien elle faisait aussi partie des parents qui protestaient car aucun voyage de langue n'était organisé!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Catalunya le Lun 23 Avr - 14:09

Je suis revenu samedi d'un voyage scolaire à Barcelone, avec 49 élèves de 3ème-4ème... Je n'étais pas l'organisateur, mais accompagnateur. On était 4 en tout.
Je connaissais seulement 8 élèves (les miens), vu que je fais seulement 9h dans cet établissement.

Et bien j'ai adoré. les élèves avaient été préalablement choisis et ils furent géniaux, j'en ai découvert beaucoup qui en valent la peine, et j'ai découvert aussi mes collègues sous un jour différent. Bref, certes c'est fatigant mais si c'était à refaire je le referais 100 fois!!
On a eu des désagréments (un élève malade notamment, à emmener chez le médecin) mais les élèves ont semblé apprécier et l'ambiance était top.

Bref, j'ai fini ce voyage avec nostalgie, comme je finisais toujours mes voyages quand j'étais élève.

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par izbouchka le Lun 23 Avr - 15:53

Catalunya, un voyage scolaire c'est top en général pour les élèves et, effectivement, tu les vois sous un autre jour (à quoi cela avance, je ne sais pas, mais bon); une classe découverte en primaire aussi c'est top...
mais, comme tu le dis si bien tu n'en étais pas l'organisateur ... avec tout ce que cela demande comme taf en amont.
D'autre part, il y a les colos et les camps d'ados : c'est très bien aussi et là, au moins, tu es payé ! flower

izbouchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: voyage scolaire je tiens par les nerfs

Message par Diclonia le Jeu 26 Avr - 7:39

@izbouchka a écrit:
@Lefteris a écrit:J
faire de la paperasse jusqu'à la nausée , supporter des pénibles que rien n'intéresse, sauf être à l'extérieur et follasser , voir les parents d'élève mettre leur nez dedans et refuser la gratuité aux accompagnateurs, risquer des procédures, passer en plus pour un "vacancier", être critiqué comme si ce bénévolat était un dû, laisser sa famille pour bosser 24/24...

Mais qu'est-ce qui nous arrive dans ce pays pour que tout soit systématiquement mis en échec ?

Voilà Lefteris, tu as tout compris. D'ailleurs quand les parents réclament des classes découvertes en conseil d'école, je leur réponds que c'est du bénévolat (au cas ou ils s'imagineraient que non) et du taf 24h/24h (une fois, j'ai même du mettre un suppo à une élève malade !). Nous sommes un des seuls métiers dans lequel on parle de "bénévolat", "dévouement", "sacerdoce"... ou bien "vacances", "fainéants"... Tout ça pour être mal payés, remis en cause en permanence par la hiérarchie et ceux qui trouvent la solution pédagogique miracle (en ce moment c'est le TNI Descartes )... y en a marre !!!! lunechat

le pire, c'est que tu as raison... Crying or Very sad !

des fois, ce sont les collègues qui se plaignent... que la sortie n'est pas amusante (ils préfèraient un parc à un musée et des remparts) et d'avoir leurs élèves habituels.. ben oui, je n'ai pas pris leurs gamins chahuteurs et insolents que je ne connaissais pas... et du coup, comme j'avais mis les profs copains ensemble, ils n'ont pas pu se raconter leur life tranquillement ! Twisted Evil
les élèves râleurs, ok, pas les profs ! je n'organise plus rien ! et toc !

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum