rapports logiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rapports logiques

Message par Reine des neiges le Lun 16 Avr 2012 - 22:14

Comment aborder vous cette séance?
Les chapitres traitent souvent séparément la cause conséquence, puis l'opposition la concession... etc...
Pensez-vous qu'en une seule séance ce soit possible de faire un point complet là-dessus ou faut-il vraiment détailler?

merci pour votre aide!

Reine des neiges
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par John le Lun 16 Avr 2012 - 22:17

Quelle classe ?
Quel objectif ?
Une séance d'une ou deux heures ?

Bref, il faudrait quand même plus de détails, dans le messages comme dans le titre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par Reine des neiges le Mar 17 Avr 2012 - 12:53

Pour le niveau : 3e
Je voudrais faire un point en 2h maximum.

Reine des neiges
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par miss sophie le Mar 17 Avr 2012 - 13:07

2h pour cause, conséquence, but, opposition, concession...? Cela me semble peu ! Shocked Enfin, ça dépend de ce que tu vises : qu'ils aient entendu parler des différents rapports logiques ? qu'ils soient capables de les identifier dans un texte ? qu'ils sachent eux-mêmes exprimer ces rapports de manière adéquate ?...

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par retraitée le Mar 17 Avr 2012 - 15:19

Au moins une heure pour chaque point, cause, conséquence, but, opposition/concession, hypothèse, et davantage si tu les fais "manipuler" le passage de la cause à la conséquence, par ex, et les diverses façons d'exprimer le lien logique; sinon, ils vont tout mélanger. si tu prends le temps de bien détailler, ce sera cela de pris pour le lycée.


Dernière édition par retraitée le Mar 17 Avr 2012 - 16:10, édité 1 fois

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par retraitée le Mar 17 Avr 2012 - 15:24

Voici une vieille fiche, améliorable ou adaptable

Les liens logiques
Cause et conséquence


L’EXPRESSION DE LA CAUSE


A Dans la phrase simple

1 le CC de cause est un groupe nominal prépositionnel
Il s’est fait remarquer à cause de son insolence .
en raison de son insolence.
pour son insolence.

À son air triste, je devine son chagrin.
Il a été puni par erreur.
Grâce à sa débrouillardise, il est sorti de sa misère.
Faute de temps, il n’a pu terminer son rapport.

2 le CC de cause est un infinitif prépositionnel (suivi de ses compléments)

Pour avoir mal réglé son réveil, il a manqué la réunion.
Elle a été punie pour avoir répondu impoliment.

Attention : cette construction n’est possible que si le sujet sous-entendu de l’infinitif est le même que celui du verbe conjugué.
Ainsi, c’est « il » qui règle mal son réveil, c’est « il » qui manque la réunion. C’est « elle » qui répond mal, c’est « elle » qui est punie.

3 Le CC de cause est un participe ou un gérondif. (mêmes conditions que pour l’infinitif)

N’ayant plus de nouvelles, je lui ai téléphoné.
En apprenant son hospitalisation, je suis allée le voir.
Ayant raté son concours, il est très déprimé.


B Dans la phrase complexe, les CC de cause sont

1 Des subordonnées conjonctives introduites par :
a) Parce que / comme/ étant donné que/ vu que/ puisque (liste non limitative)

La récolte de fruits est compromise, parce que la grêle a dévasté le verger.
Comme l’orage a été violent, le garage a été inondé.

Remarque : puisque est utilisé pour introduire une cause évidente, supposée connue du récepteur.
Je n’ai pas fait ce travail, puisque j’étais en Angleterre.

b) La cause douteuse est introduite par sous prétexte que.
Il n’a pas fait l’exercice, sous prétexte qu’il a perdu (aurait perdu) son livre.

c) La cause niée est introduite par non que, et le verbe de la subordonnée est alors au subjonctif.
Je ne viendrai pas samedi, non que je n’en aie pas envie, mais parce que je serai en vacances.
Je n’achèterai pas ce livre, non qu’il me déplaise, mais parce qu’il est trop cher.
Remarques :
Quand deux subordonnées conjonctives sont coordonnées, on introduit souvent la 2ème par le seul que.
J’ai tondu la pelouse, parce que l’herbe était haute et qu’il faisait beau.
Comme mon fils n’arrivait pas et que mon mari avait faim, nous avons commencé à manger .

Pour mettre en relief une subordonnée de cause, on utilise si/…/ c’est
Il pleure parce qu’on l’a battu.
S’il pleure, c’est parce qu’on l’a battu.


2 Des subordonnées participiales.

On appelle ainsi des subordonnées qu’aucun mot subordonnant n’introduit, dont le verbe est au mode participe, ce verbe ayant un sujet propre, différent du sujet de la principale.

Mon fils s’ennuyant, je l’ai envoyé au cinéma.
Le pétrole se raréfiant, nous devrons trouver d’autres sources d’énergie.
L’ampoule ayant grillé, j’ai dû la changer.

3 Une subordonnée relative explicative peut avoir un sens causal (mais on ne l’analysera pas comme un CC de cause)

Pierre, qui ne savait pas sa leçon, se faisait tout petit.


C La coordination et la juxtaposition

1 Je peux unir (coordonner) deux propositions, dont l’une marque la cause, par la conjonction car.

Ma sœur est triste, car son chat est mort.

2 La seule ponctuation peut marquer ce lien.

Ma maison est en désordre : je n’ai pas eu le temps de ranger.
Ma maison est en désordre, je n’ai pas eu le temps de ranger.


D Le lexique suffit parfois à marque le lien de cause

Son imprudence est la cause de cet accident.
a entraîné
a provoqué
a causé

Son attitude a suscité bien des questions
a fait naître

L’EXPRESSION DE LA CONSÉQUENCE

A Dans la phrase complexe, elle est le plus souvent marquée grammaticalement par des subordonnées conjonctives.
1 Ces subordonnées sont à l’indicatif, et sont introduites par si bien que, de sorte que, à tel point que ;

Il avait oublié son parapluie,[ de sorte qu’il revint trempé à la maison.]
Elle désirait perdre du poids,[si bien qu’elle ne mangeait presque plus rien.]

2 Fréquemment, l’accent est mis sur l’intensité de la cause, et la subordonnée de conséquence est alors annoncée par un terme de la principale.

a) Voici deux propositions indépendantes :
Il fait très chaud. Je ne cesse de boire.
La première proposition indique la cause, et l’adverbe très marque l’intensité . A partir de ces deux phrases simples, je construis une phrase complexe, en transformant la seconde proposition en subordonnée de conséquence. Je peux, comme précédemment, écrire :

Il fait très chaud, si bien que je ne cesse de boire.

Je peux également écrire :
Il fait si chaud[ que je ne cesse de boire.]

Il fait tellement chaud[ que je ne cesse de boire.]

Si et tellement sont des adverbes qui s’utilisent en relation avec des adjectifs.

b) Si, à la place de l’adjectif chaud j’avais le nom chaleur, j’écrirais :

Il fait une telle chaleur [que je ne cesse de boire.]

c) Autre exemple :
Elle a beaucoup (énormément) travaillé. Elle a la migraine.
C’est ici sur le verbe travailler que porte l’intensité

Elle a tant travaillé qu’elle a la migraine.
Elle a tellement travaillé qu’elle a la migraine.

Si + adjectif
Il est si méchant qu’il n’a pas d’amis
Tellement + adjectif
Tellement + verbe
Il est tellement concentré qu’il ne m’entend pas.
Il a tellement crié qu’il est enroué.
Tant + verbe
Elle l’avait tant supplié qu’il avait fini par céder.
Tel (telle, tels, telles) + nom
Tel s’accorde avec le nom qui le suit.
Ils font un tel bruit qu’on ne s’entend plus.
Elle avait mis une telle passion dans ces mots qu’il en fut bouleversé.

Remarque :
Tant de, tellement de fonctionnent aussi avec des noms ;
Tu fais tant (tellement) de bruit qu’on ne s’entend plus.
3 Attention : on peut trouver des subordonnées de conséquence au subjonctif.
Cette nouvelle est très récente, tu ne la connais pas.

Je transforme la deuxième proposition en subordonnée de conséquence.
Cette nouvelle est si récente que tu ne la connais pas.

Je peux aussi écrire :
Cette nouvelle est trop récente pour que tu la connaisses. (le verbe est ici au subjonctif)

On est passé d’une forme négative à une forme positive, et de l’indicatif au subjonctif.

Cas particulier : le sujet des deux propositions est le même.
Il est trop petit, il ne peut pas comprendre.

Je peux dans ce cas utiliser une transformation par l’infinitif.
Il est trop petit pour comprendre.s

B Dans la phrase simple, on trouve parfois des compléments de conséquence qui sont des infinitifs prépositionnels.

Il riait à en perdre la respiration.
Il gèle à pierre fendre.


C La coordination.

La conjonction marquant la conséquence est donc.
Il s’est rendormi, il a donc raté le train.

La conjonction et peut aussi traduire cette relation.
Il a pris ses jambes à son cou, et il a distancé ses poursuivants.

Des adverbes peuvent aussi marquer ce lien de conséquence.

Il s’est rendormi, par conséquent il a manqué le train.
alors
ainsi

D La simple ponctuation peut suffire, et le lien est alors implicite.

Il a pris froid, il a une angine.
Il est malade : il reste chez lui.

E Enfin, le vocabulaire marque aussi ce lien logique.

Son accident est la conséquence de son imprudence.
résulte de, vient de, provient de, s’explique par ,est dû à, est lié à

Comme d'hab, le gras, l'italique, etc sautent. Pour avoir l'original, envoie-moi ton mail

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par Derborence le Mar 17 Avr 2012 - 15:28

florence a écrit:Pour le niveau : 3e
Je voudrais faire un point en 2h maximum.
Cela me semble impossible à moins que tes élèves soient brillantissimes. Descartes
La plupart des élèves de 3e confondent cause et conséquence. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est ce que j'ai remarqué au fil des années.
Donc, cause-conséquence prennent au moins 2 heures, si ce n'est trois.
L'expression de la condition et de l'hypothèse, c'est tout un poème : "si j'aurais su, j'aurais pas venu". Au moins trois heures.
J'ajouterais une heure pour le but, une heure pour opposition et concession.
Et il restera une ou des évaluations à prévoir.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par julie3 le Mar 17 Avr 2012 - 15:32

Au moins une heure pour chaque point et des exercices de manipulation.

julie3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par Reine des neiges le Mer 18 Avr 2012 - 9:24

Effectivement, je me suis montrée trop optimiste... Mes élèves ne sont pas particulièrement des foudres de guerre donc je vais suivre vos conseils. Mais quand je vous le temps qui me reste et le nombre de points à voir, j'avoue que c'est la panique!!
merci pour votre aide à toutes!

Reine des neiges
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par Thalia de G le Mer 18 Avr 2012 - 9:35

@Derborence a écrit:
florence a écrit:Pour le niveau : 3e
Je voudrais faire un point en 2h maximum.
Cela me semble impossible à moins que tes élèves soient brillantissimes. Descartes
La plupart des élèves de 3e confondent cause et conséquence. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est ce que j'ai remarqué au fil des années.
Donc, cause-conséquence prennent au moins 2 heures, si ce n'est trois.
L'expression de la condition et de l'hypothèse, c'est tout un poème : "si j'aurais su, j'aurais pas venu". Au moins trois heures.
J'ajouterais une heure pour le but, une heure pour opposition et concession.
Et il restera une ou des évaluations à prévoir.
Manipulations très chronophages. Tout ça pour se rendre compte au contrôle qu'ils confondent encore coordination et subordination. Et ce n'est pas faute d'avoir fait une leçon à la fois simple, carrée et bétonnée.humhum

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: rapports logiques

Message par Hermiony le Mer 18 Avr 2012 - 9:38

@miss sophie a écrit:2h pour cause, conséquence, but, opposition, concession...? Cela me semble peu ! Shocked Enfin, ça dépend de ce que tu vises : qu'ils aient entendu parler des différents rapports logiques ? qu'ils soient capables de les identifier dans un texte ? qu'ils sachent eux-mêmes exprimer ces rapports de manière adéquate ?...

+1
J'ai fait cette leçon en 4heures ...j'ai eu un mal de chien à leur faire comprendre cause / conséquence , alors que concession et opposition sont passés tout seuls!
Il me reste condition / hypothèse....

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum