Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
Médiateur

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par John le Ven 27 Avr 2012 - 15:30
La rectrice d'Orléans-Tours est très en colère contre sa DRH !!

http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/04/27/stupeur-de-profs-de-physique-invites-par-leur-rectorat-a-changer-de-metier_1692370_1473688.html#xtor=AL-32280258

Dans l'éducation nationale, la "mobilité professionnelle" est encouragée... parfois un peu à marche forcée. Dans une lettre datée du 10 avril, la directrice des ressources humaines (DRH) du rectorat d'Orléans-Tours "engage vivement" les professeurs remplaçants de physique-chimie à "réfléchir à une reconversion (...) en vue d'un changement définitif de discipline, voire un autre métier".

Stupeur et colère des destinataires. "J'étais choquée. Une lettre pareille, on ne s'y attend pas du tout !", témoigne Nelly (le prénom a été modifié), jeune enseignante dans un collège d'Eure-et-Loir. Changer de métier ? "Non merci, j'aime ma profession et ma discipline."

"ÇA M'A COUPÉ LE SOUFFLE. C'EST UNE ÉNORME BÊTISE !"

La rectrice elle-même, Marie Reynier, se dit choquée. "Ça m'a coupé le souffle. C'est une énorme bêtise !" Sa DRH ne l'aurait pas consultée. D'ailleurs, cette reconversion est pour elle inenvisageable : "Je suis justement en train de concevoir des maisons pour l'enseignement des sciences qui nécessitent leur collaboration. On ne pourra pas promouvoir les sciences si on ne garde pas notre potentiel." L'impair a valu à la DRH un entretien corsé avec sa supérieure - qui lui aurait même demandé de "reconsidérer sa fonction". Elle a aussi dû s'excuser auprès des enseignants.

La DRH pensait bien faire. Car "les besoins dans la discipline des sciences physiques restent inférieurs aux ressources disponibles", dit-elle dans sa lettre. A l'origine du "surnombre", la réforme du lycée général, lancée en 2010. Du côté enseignants, les horaires de physique-chimie en classe de seconde sont passés de cinq à trois heures par semaine. En première scientifique, de six heures trente à trois heures. A cela s'ajoute la suppression de la physique appliquée dans la série sciences et technologies industrielles (STI) - qui a entraîné, dans l'académie, la formation et la reconversion de tous les enseignants de physique appliquée en professeurs de physique-chimie.

"On est trop nombreux en physique-chimie et on ne sait pas quoi nous faire faire. Donc on nous pousse à devenir profs de maths", résume Pascal (également anonyme). Dans son lycée professionnel du Loiret, cet enseignant s'est vu imposer, à la rentrée 2011, cinq heures de cours de maths. "C'est pas évident, explique-t-il. Je demande de l'aide à mes collègues. Je fais comme je peux."

"COMME SI LES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES N'AVAIENT AUCUNE IMPORTANCE !"

Nelly aussi a dû s'improviser professeur de maths en 2011, à raison de dix heures par semaine. "On se débrouille. Les maths ne s'enseignent pas comme la physique, estime-t-elle. Dans ma discipline, on part d'expériences pour faire passer des connaissances, alors qu'en maths, on reste dans la théorie." Sur les 104 enseignants remplaçants de sciences physiques de l'académie, 41 donnent aussi des cours de maths.

Une situation qui n'est pas propre à l'académie d'Orléans-Tours et que Daniel Robin, secrétaire général du syndicat SNES-FSU, perçoit comme "une forme de mépris : comme si les compétences disciplinaires n'avaient aucune importance !" Pourtant, rien d'illégal. Le décret de 1950 qui définit le temps de service des enseignants prévoit leur participation à un autre enseignement que le leur. Une exception qui en est de moins en moins une...

Pour Guy Barbier, du SE-UNSA, c'est la conséquence des suppressions de postes et d'une "gestion à flux tendus". "On se fiche de la qualité de l'enseignement, pourvu qu'il y ait un prof devant chaque élève !" Il n'est pas rare aujourd'hui, rapporte-t-il, de voir des profs de français donner des cours de latin. Récemment, on aurait même demandé à l'une de ses collègues : "Vous avez déjà songé à créer votre entreprise ?"

Aurélie Collas
Invité
Invité

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Invité le Ven 27 Avr 2012 - 16:01
Pourtant, rien d'illégal. Le décret de 1950 qui définit le temps de service des enseignants prévoit leur participation à un autre enseignement que le leur. Une exception qui en est de moins en moins une...

C'est un sacré raccourci du décret de 50, ça...
avatar
delespace
Niveau 10

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par delespace le Ven 27 Avr 2012 - 16:06
et bien, dans mon académie, dans mon département, nous n'avons plus de TZR sc physique dispo pour remplacer un prof "mis au frais", 2 contractuels se sont succédés pour le moment ... mauvaise gestion ... Suspect
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par mathmax le Ven 27 Avr 2012 - 16:11
Mais qu'est-ce qu'un prof "mis au frais" ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
delespace
Niveau 10

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par delespace le Ven 27 Avr 2012 - 16:40
hum , disons qu'il a fait des choses assez graves et qu'on a décidé de le mettre "au placard" pendant un temps ( "on" étant l'administration bien sûr).
avatar
Jul
Habitué du forum

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Jul le Ven 27 Avr 2012 - 16:49
@Al a écrit:
Pourtant, rien d'illégal. Le décret de 1950 qui définit le temps de service des enseignants prévoit leur participation à un autre enseignement que le leur. Une exception qui en est de moins en moins une...

C'est un sacré raccourci du décret de 50, ça...

Et après on va nous dire qu'il faut changer nos statuts sous prétexte qu'ils sont trop vieux. Mais lorsque ça les arrange, ils ne sont pas trop vieux...
avatar
Jul
Habitué du forum

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Jul le Ven 27 Avr 2012 - 16:51
seve24 a écrit:hum , disons qu'il a fait des choses assez graves et qu'on a décidé de le mettre "au placard" pendant un temps ( "on" étant l'administration bien sûr).

Et pendant ce temps, est-il rémunéré?
avatar
delespace
Niveau 10

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par delespace le Ven 27 Avr 2012 - 17:00
@Jul a écrit:
seve24 a écrit:hum , disons qu'il a fait des choses assez graves et qu'on a décidé de le mettre "au placard" pendant un temps ( "on" étant l'administration bien sûr).

Et pendant ce temps, est-il rémunéré?

non, et encore heureux , parceque sinon c'est la porte ouverte à tout les délires Evil or Very Mad
cliohist
Habitué du forum

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par cliohist le Ven 27 Avr 2012 - 18:21

>> « La rectrice elle-même, Marie Reynier, se dit choquée » écrit Le Monde.


L'an passé, elle avait elle-même réussi à déclencher un vrai-tollé
Relire La Nouvelle République et Le Monde du 22 juin 2011 :
« Marie Reynier, la rectrice de l’académie d'Orléans-Tours,
relance la polémique sur les enfants d'immigrés »
http://clioweb.canalblog.com/tag/balbuzard

avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par mathmax le Ven 27 Avr 2012 - 19:04
seve24 a écrit:
@Jul a écrit:
seve24 a écrit:hum , disons qu'il a fait des choses assez graves et qu'on a décidé de le mettre "au placard" pendant un temps ( "on" étant l'administration bien sûr).

Et pendant ce temps, est-il rémunéré?

non, et encore heureux , parceque sinon c'est la porte ouverte à tout les délires Evil or Very Mad

Je ne connais pas la situation, mais ces temps-ci on voit beaucoup de procès initiés, instruits, jugés et exécutés dans la journée et dans le bureau d'un chef d'établissement. Mais si tu connais la situation et qu'il y a vraiment matière à suspendre le collègue, c'est différent. J'espère toutefois qu'il a bénéficié d'une assistance et d'une procédure dans les règles.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
delespace
Niveau 10

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par delespace le Sam 28 Avr 2012 - 11:41
@mathmax a écrit:
seve24 a écrit:
@Jul a écrit:
seve24 a écrit:hum , disons qu'il a fait des choses assez graves et qu'on a décidé de le mettre "au placard" pendant un temps ( "on" étant l'administration bien sûr).

Et pendant ce temps, est-il rémunéré?

non, et encore heureux , parceque sinon c'est la porte ouverte à tout les délires Evil or Very Mad

Je ne connais pas la situation, mais ces temps-ci on voit beaucoup de procès initiés, instruits, jugés et exécutés dans la journée et dans le bureau d'un chef d'établissement. Mais si tu connais la situation et qu'il y a vraiment matière à suspendre le collègue, c'est différent. J'espère toutefois qu'il a bénéficié d'une assistance et d'une procédure dans les règles.

en effet, là il ne s'agit absolument pas d'un abus de l'administration, je ne peux pas en dire trop mais entre autres choses, il a "bousculé" ma remplacante, et il terrorisait tout le monde et ce, depuis des années, partout il passe.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Ergo le Lun 30 Avr 2012 - 11:59
Un article de Rue89 à ce sujet:
http://www.rue89.com/2012/04/30/profs-de-physique-obliges-de-faire-des-maths-ou-de-changer-de-job-231518
Dans l’académie d’Orléans-Tours, des professeurs remplaçants en physique-chimie se sont vus attribuer de force des postes en mathématiques à la dernière rentrée scolaire. En toute illégalité.

En octobre 2011 nous avions publié un témoignage, « Vous êtes diplômé en physique ? Vous ferez prof de maths ». Une vingtaine d’enseignants étaient alors concernés, dans cette même académie.

Pour ces enseignants titulaires de zones de remplacement (TZR) dont le statut est voué aux remplacements ponctuels à la semaine, au mois ou bien à l’année, l’histoire continue. Mais désormais on leur conseille « vivement » de changer de discipline ou de métier.

Parmi eux, une professeure d’Indre-et-Loire qui tient à garder l’anonymat, pour ne pas s’attirer les foudres de l’administration (« On ignore jusqu’où s’étend notre devoir de réserve. »).

« J’ai été alertée quelques jours avant la pré-rentrée par la secrétaire du collège qui a reçu l’arrêté d’affectation du rectorat. J’ai été mise au pied du mur : affectée en mathématiques à la rentrée 2011. Il s’agit d’un document officiel, si on ne se présente pas au poste indiqué, on est considéré comme démissionnaire. »

L’enseignante a tenté un recours auprès du rectorat. Elle n’a jamais eu de réponse.


« Les gamins sentent qu’on est un peu à la rue »

Seule proposition du rectorat : deux journées de formation, organisées à Orléans et à Tours, pour les préparer à enseigner les mathématiques. Une trentaine de professeurs ont assisté à ces journées, estime-t-elle. Une aide bien maigre pour des enseignants déboussolés qui, bien qu’ayant fait des études scientifiques, ne se sentent pas armés pour assurer la classe.

« Oui, je maîtrise les maths. Mais les enseigner à des adolescents, c’est autre chose. Je ne connais pas les outils, les programmes. Par exemple, j’ignore si en classe de cinquième, ils savent déjà ce qu’est la notion de parallélisme... Le plus important, c’est la pédagogie, pour que ça leur paraisse naturel et simple.

Du coup, les gamins ne comprennent pas, ils sentent qu’on est un peu à la rue, pas convaincus de ce qu’on dit, et ils deviennent agités. Ça rejaillit sur notre autorité en classe. »

On ignore le nombre exact d’enseignants concernés. L’académie compte, au total, 108 TZR en physique-chimie, selon le SNES-FSU.

Le problème n’est pas propre à l’académie d’Orléans-Tours, mais dans ce secteur il se pose de manière plus criante, confirme Guillaume Delmas porte-parole national du SNES-FSU.

En cause : une pénurie de profs de maths, doublée d’un surplus d’enseignants en physique-chimie. Catherine Pugin, secrétaire académique du syndicat SE-UNSA, explique :

« On a un sérieux problème de recrutement car il n’y a pas assez d’étudiants en maths en master. La réforme de la mastérisation de l’enseignement a encore accentué ce phénomène. »

Selon Emmanuelle Kraemer du SNES-FSU, c’est la réforme du lycée qui a mis à mal l’enseignement des sciences, en supprimant des heures.

« On a supprimé des dédoublements pour les sciences expérimentales, dans les collèges et les lycées, et puis on a repensé la série S en réduisant les heures de physique-chimie. »

« Changez de métier ! »

Dans une lettre datée du 10 avril, disponible sur le site du syndicat académique SNES-FSU, le rectorat invite carrément les enseignants en physique-chimie à changer de discipline, voire même de métier.

« Les besoins dans la discipline des sciences physiques restent inférieurs aux ressources disponibles et un certain nombre d’entre vous ne pourront se voir confier un service d’enseignement dans leur discipline.

L’affectation dans une discipline connexe que les textes autorisent constitue une solution temporaire, mais je vous engage vivement à réfléchir à une reconversion plus durable en vue d’un changement définitif de discipline, voire un autre métier, si vous voulez stabiliser votre situation. »

L’enseignante d’Indre-et-Loire s’insurge :

« J’ai une licence de physique, je ne sais faire que ça ! C’est vraiment dommageable car cette situation touche de jeunes enseignants qui viennent d’entrer dans le métier. Et on se retrouve broyés par le système administratif. »

Ces affectations en mathématiques ne respectent pas les textes de loi. Ceux-ci autorisent l’affectation dans une autre matière, à condition que ce volume horaire n’excède pas la moitié du service, sur la base du volontariat. C’est ce que stipule le décret du 25 mai 1950 régissant le statut des enseignants.

Or, les professeurs de physique-chimie se sont vus attribuer des postes à temps plein en mathématiques. Catherine Pugin rappelle :

« Les textes sont clairs : on ne peut pas contraindre les enseignants, alors que, là, on leur a forcé la main. Le rectorat agit donc en dehors des textes. J’ai même un collègue qui a lancé un recours au tribunal administratif. »

Des excuses, et après ?

Face aux contestations grandissantes, la rectrice s’empresse de répondre : elle n’est au courant de rien. La lettre datée du 10 avril serait donc une « boulette » de la direction des ressources humaines. Le communiqué du rectorat précise :

« La rectrice demande au secrétaire général de remettre en place un fonctionnement qui ne tolère plus dorénavant ce type d’erreur. »

Mise en cause, la directrice des ressources humaines se hâte de présenter ses excuses à tous les TZR en physique-chimie sommés de « changer de métier ».

« Aucune des dispositions envisagées ne s’impose à qui que ce soit. Si les termes utilisés ont pu paraître choquants bien que telle n’était pas l’intention, je m’en excuse et j’exprime mes regrets les plus sincères à ceux qui ont pu se sentir offensés par ce courrier. »

A l’instar d’Emmanuelle Kraemer, certains préfèrent placer leur espoir dans un changement de gouvernement.

« Peut-être que si l’exécutif change de bord, on va réexaminer la réforme du lycée et rendre des heures aux sciences expérimentales. On attend des jours meilleurs. »

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Dionysos
Fidèle du forum

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Dionysos le Lun 30 Avr 2012 - 12:07
@Aemilia a écrit:http://www.orleans.snes.edu/spip/spip.php?article2092

Je vous engage vivement à réfléchir à une reconversion plus durable en vue d'un changement définitif de discipline, voire un autre métier, si vous voulez stabiliser votre situation.

La lettre : http://www.orleans.snes.edu/spip/IMG/pdf_lettre_recteur_a_tzr_pc.pdf

Pour une fois qu'une rectrice ne dit pas de bêtises...

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par barèges le Lun 30 Avr 2012 - 12:12
Je me permets de citer un des commentaires :
Moi je crois que quelqu’un avec une licence de physique est capable d’enseigner les maths en collège ou lycée (exception faite de la filière S), à condition bien sûr de s’en convaincre. D’autant plus si ce prof est expérimenté, donc sait gérer une classe, écouter ses élèves, les intéresser...
Connaissent t’ils la notion de parallélisme ? Il suffit de leur demander. Et ensuite de construire sûr ce qu’ils ont déjà intégré.
En Suisse, dans le canton de Genève, il faut absolument avoir 2 licences afin de commencer les études pédagogiques. Les chefs d’établissement ont ainsi plus de flexibilité dans la gestion de leur personnel et je ne crois pas que les profs s’en plaignent trop (plusieurs copains en tout cas ne s’en plaignent pas). Si c’est la direction que la France veut prendre, une double licence me semble beaucoup plus intéressant qu’un master !

Je travaille dans le privé et avec une formation STAPS (DEA Biomécanique), je me suis retrouvé à faire des remplacements en maths, en bio et en physique. C’est clair que j’étais tendu avant le cours, mais finalement ça c’est pas mal passé. L’idéal ? Loin de là, j’ai très certainement été moins bon qu’un prof spécialiste !

Mais est-ce que la spécialité est-elle si importante ? Je ne le crois pas, je considère que la transmission de savoirs ne représente qu’une moitié de mon travaille. L’autre moitié, c’est des compétences de lecteur, d’auditeur, de sociabilité et d’entraide, d’organisation personnelle, j’en passe ... Forcément, raisonner comme ça, ça impose une autre vision moins axée sur les programmes et plus sur l’élève. Ne serait-ce pas ça la bonne direction à prendre pour l’école républicaine ?

Voilà qui fait rêver.
Est-ce si incongru que cela de tenir à enseigner sa discipline?
Cath
Bon génie

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Cath le Lun 30 Avr 2012 - 12:16
Oh, je le trouve bien réservé.
"La transmission de savoirs ne représente qu’une moitié de mon travail"?
Il me semble que la moitié, c'est même trop.
Avec une bonne méthode bien solide, on doit même pouvoir enseigner un truc qu'on ne connait pas: le rêve du ministère.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Ergo le Lun 30 Avr 2012 - 12:16
Moi, je trouve que tout ça est très limité et vouloir enseigner sa discipline, c'est faire preuve de mauvaise volonté.
Par exemple, je regarde Urgences et Dr House. J'estime être compétente au bout d'une quinzaine d'années: je vais donc me reconvertir en chirurgien.

Quant à la bonne direction à prendre... Rolling Eyes
Pourquoi on s'embête? Y a qu'à supprimer tous les profs et on en garde deux/trois, qui deviennent profs de compétence. Le reste, de toute façon, c'est accessoire.
(Cela dit, quelqu'un qui écrit "travaille", je ne lui fais pas confiance sur les compétences.)

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par barèges le Lun 30 Avr 2012 - 12:25
cath5660 a écrit:Oh, je le trouve bien réservé.
"La transmission de savoirs ne représente qu’une moitié de mon travail"?
Il me semble que la moitié, c'est même trop.
Avec une bonne méthode bien solide, on doit même pouvoir enseigner un truc qu'on ne connait pas: le rêve du ministère.

Je me permets donc de citer un autre commentaire :
« Vous êtes diplômé en physique ? Vous ferez prof de maths »

► Et alors ?

En tant qu’employé de l’Education Nationale, ne devez-vous pas vous adapter aux contraintes dictées par la nécessité ?

Avant d’être prof de Physique-Chimie, vous êtes enseignant,
c’est à dire spécialiste des mécanismes cognitifs de l’enfance et de l’adolescence,
et vous êtes susceptible de leur apprendre n’importe quelle matière où il vous suffit d’avoir quelques leçons d’avance sur les élèves.

On y vient, on y vient... Et ce n'est même pas le figaro !
avatar
Avatar des Abysses
Niveau 7

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Avatar des Abysses le Lun 30 Avr 2012 - 22:29
En lisant tout cela, j'imagine bien les sociétés de cours particuliers se frotter les mains.
Un gouvernement qui prend à pierre pour donner à paul peu toujours compter sur le soutient de paul Laughing

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )
Contenu sponsorisé

Re: Le Rectrice aux TZR de Physique-Chimie : « Changez de métier ! » (Orléans-Tours)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum