Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par John le Mer 25 Avr 2012 - 16:12

http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/se-liberer-de-la-tyrannie-des-programmes-scolaires/

Se libérer de la tyrannie des programmes scolaires

Le débat public n’aborde que trop rarement la question cruciale des programmes scolaires. S’il le fait, c’est toujours de façon ponctuelle et sous le coup de l’émotion, à l’occasion d’une énième réforme malheureuse, comme récemment sur l’introduction de l’idéologie du gender en SVT, l’expulsion de Louis XIV des programmes au profit du Monomotapa, ou la suppression de l’histoire-géographie en terminale S.

Pourtant, il est urgent aujourd’hui de repenser les programmes, tant ils sont à la fois vides de l’essentiel et embarrassés d’exigences accessoires. Les écoles indépendantes ne peuvent se soustraire à cette responsabilité puisque la loi les laisse libres de déterminer de manière autonome leurs programmes pour peu qu’elles respectent le « Socle commun de connaissances ». A elles d’être à la hauteur de cette liberté !

La piètre qualité des programmes en vigueur est désormais largement reconnue. Le simple fait que l’Etat ait cru bon en 2005 de fixer un Socle commun de connaissances en sus de ces programmes en dit long. N’est-ce pas reconnaître leur caractère irréaliste? Leurs fréquents remaniements pour faire droit aux revendications de groupes communautaristes ou pour intégrer les thématiques au goût du jour ajoutent à la confusion, en nuisant à la logique des progressions et à leur cohérence interne. Face à une vision traditionnellement organique et unitive de la connaissance s’est affirmée une approche pointilliste déstructurée, donnant toujours le primat au thème sur la chronologie, et ne respectant pas les méthodes propres à chaque matière au nom de la pluridisciplinarité et de la pédagogie de projet.

La nature même des programmes est donc incompatible avec la structuration des esprits dont la nécessité est pourtant unanimement soulignée. Sans conscience du déroulement historique des événements comme des idées ou des styles, l’élève ne peut se forger une représentation du monde autre qu’arbitraire et éclatée. Il sait des bribes sur le roman noir, il a traité le thème du rire mais il est privé de l’intelligence du tout, de la vision architectonique de l’ensemble, qui est pourtant l’objectif de toute formation généraliste. Il est donc clair qu’il faudrait refonder les programmes.

Pour ce faire, il faudrait commencer par se débarrasser de l’idée même d’un programme unique imposé à tous par l’Etat, ce monopole sur les esprits étant proprement tyrannique, quand bien même on invoquerait l’impératif d’unité nationale pour la défendre : l’Etat doit s’en tenir à un rôle de garant de l’accès de chacun à une éducation digne de ce nom, et de suppléant lorsque l’offre éducative est défaillante. Les critères de son contrôle doivent être définis par le législateur, démocratiquement et en toute transparence. Ce travail de libération ne sera assuré que lorsque l’Etat aura également renoncé au monopole de la collation des grades (monopole d’octroi des diplômes). Hélas, la passion exclusive des Français pour le baccalauréat, au mépris d’autres grades et certificats nationaux ou internationaux, aide peu l’Etat à renoncer à son privilège ! C’est bien dans l’indifférence générale que la préparation du baccalauréat continue de condamner chaque lycéen à un bachotage stérile qui vicie radicalement le rapport à la connaissance.

Les écoles indépendantes doivent faire un effort de libération mentale et mettre à profit leur liberté de programme pour définir et suivre humblement un ordre d’acquisition des connaissances. De manière responsable, c’est-à-dire philosophiquement fondée et « citoyenne », c’est-à-dire publiquement justifiée. Au risque sinon de tomber dans une autre forme de communautarisme et dans l’arbitraire. C’est en ayant une claire conscience du rôle de l’école qui est de former le jugement à travers l’acquisition de connaissances certaines, que les écoles échapperont à tout communautarisme diviseur. La transmission de ces savoirs insèrera nécessairement l’élève dans une tradition et dans l’universel, auquel tend de soi tout savoir. Au delà des spécialisations selon les filières, il conviendra donc de ne pas perdre de vue que le but demeure toujours une formation d’ordre général, une culture.

Guilhem Golfin, professeur de philosophie
guilhem_golfin@yahoo.fr
Anne Coffinier, cofondatrice de la Fondation pour l’école
anne.coffinier@fondationpourlecole.org

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Marie Laetitia le Mer 25 Avr 2012 - 16:17

donc Coffinier veut bien les sous qui vont avec le statut d'école sous contrat mais pas les contraintes... Ben voyons.



Autant les influences idéologiques derrière les programmes, les changements perpétuels et l'inadéquation entre décideurs et enseigants posent problème, autant la solution proposée est :colere:

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par JEMS le Mer 25 Avr 2012 - 16:19

Qui est Madame Coffinier ? Very Happy

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Marcassin le Mer 25 Avr 2012 - 16:20

Il faut les libérer de la tyrannie des programmes... et de la tyrannie des financements. professeur

La critique des programmes actuels me parle bien, mais la conclusion beaucoup moins.


Dernière édition par Marcassin le Mer 25 Avr 2012 - 16:21, édité 1 fois

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par John le Mer 25 Avr 2012 - 16:20

Qui est Madame Coffinier ?
Un dame très catholique qui veut assurer en France le rayonnement des écoles "indépendantes" (c'est-à-dire privées hors contrat) et la diffusion de la pensée religieuse dans l'éducation donnée aux enfants.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Marcassin le Mer 25 Avr 2012 - 16:26

F'est une déclarafion Coffinier par les affofiafions catholiques ?

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Christian-HG-TZR67 le Mer 25 Avr 2012 - 17:19

@Marcassin a écrit:F'est une déclarafion Coffinier par les affofiafions catholiques ?

MDR,
Cela dit, la fin des programmes nationaux bien sûr, et ensuite la fin de l'éducation nationale, et enfin, le passage au privé complet....
Notre Seigneur a sa feuille de route.... s'il on voit une fumée blanche le 06 mai, on saura pourquoi....

Christian-HG-TZR67
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par profecoles le Mer 25 Avr 2012 - 17:48

Pour en savoir plus sur Anne Coffinier et ses liens avec la sulfureuse SOS Education :
http://sauvons-lecole.over-blog.com/article-inutile-de-reformer-l-education-nationale-il-faut-creer-des-ecoles-50998334.html

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Marcassin le Mer 25 Avr 2012 - 17:51

Elle est tout de suite moins sympathique, effectivement.

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Cath le Mer 25 Avr 2012 - 17:53

@John a écrit:http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/se-liberer-de-la-tyrannie-des-programmes-scolaires/



Pourtant, il est urgent aujourd’hui de repenser les programmes, (...)


Guilhem Golfin, professeur de philosophie
guilhem_golfin@yahoo.fr
Anne Coffinier, cofondatrice de la Fondation pour l’école
anne.coffinier@fondationpourlecole.org

"Aujourd'hui plus qu'hier mais bien moins que demain."
C'est moins poétique, hein, appliqué à l'école!


Un ministre=une réforme.


Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par barèges le Mer 25 Avr 2012 - 17:55

@John a écrit:
Qui est Madame Coffinier ?
Un dame très catholique qui veut assurer en France le rayonnement des écoles "indépendantes" (c'est-à-dire privées hors contrat) et la diffusion de la pensée religieuse dans l'éducation donnée aux enfants.

Elle a dirigé, pour promouvoir ces idées, une "fondation pour l'Ecole" ... Reconnue d'utilité publique par l'Etat en 2008. L'Etat reconnaît donc d'utilité publique une fondation dont un but avoué est de favoriser l'essor d'écoles (pour la plupart confessionnelles) échappant totalement à la tutelle de l'Education Nationale.
Cherchez l'erreur.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par John le Mer 25 Avr 2012 - 18:17

Elle la dirige toujours !
Et d'une main de maître.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Lefteris le Mer 25 Avr 2012 - 18:25

Dame Coffinier est visible ici et audible (malgré le petit feveu fur la langue )

http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/les-mardis-des-bernardins/les-mardis-des-bernardins-quelle-mission-pour-l-ecole-du-xxie-siecle-/00056627

http://fr.gloria.tv/?media=129318

C'est intéressant, parce que certains arguments sont extrêmement proches de ceux des pédagogistes. Qui a été converti par qui ? Et pleins de termes de la vulgate reviennent... "innovant" "enfants" au lieu d'"élèves" , "numérique" blablabla ...
Comme quoi même une belle femme, cultivée ... boulet

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Mareuil le Mer 25 Avr 2012 - 19:03

Les Athéniens s'atteignent. Je veux dire quant aux programmes. On le pressentait depuis longtemps. Pour le "reste" - et les guillemets sont volontaires - La charge contre les "communautarismes", c'est du Marine Le Pen, mais plus à droite puisque la "République" n'est même pas alléguée.
J'aime bien : "Il est donc clair qu’il faudrait refonder les programmes....Pour ce faire, il faudrait commencer par se débarrasser de l’idée même d’un programme unique". À chacun son programme donc, et à chaque "communauté le sien" ! En voilà de l'anticommunautarisme !

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Mareuil le Mer 25 Avr 2012 - 19:05

Il est remarquable, par ailleurs, que Coffinier s'appuie sur la liberté que procurerait "le Socle commun de compétences".

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Spinoza1670 le Mer 25 Avr 2012 - 19:51

A. Coffinier et G. Gosclin a écrit:http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/se-liberer-de-la-tyrannie-des-programmes-scolaires/

A: La nature même des programmes [nationaux actuels : rajouté par moi] est donc incompatible avec la structuration des esprits dont la nécessité est pourtant unanimement soulignée. Sans conscience du déroulement historique des événements comme des idées ou des styles, l’élève ne peut se forger une représentation du monde autre qu’arbitraire et éclatée. Il sait des bribes sur le roman noir, il a traité le thème du rire mais il est privé de l’intelligence du tout, de la vision architectonique de l’ensemble, qui est pourtant l’objectif de toute formation généraliste. Il est donc clair qu’il faudrait refonder les programmes.

B: Pour ce faire, il faudrait commencer par se débarrasser de l’idée même d’un programme unique imposé à tous par l’Etat.

Ou je me trompe lourdement, ou le raisonnement ci-dessus est fallacieux. Le lien entre A et B n'est pas nécessaire. Il n'y a pas besoin de se débarrasser d'un programme unique imposé à tous par l'Etat pour refonder des programmes.
Quel est l'intérêt d'utiliser un tel sophisme ? calimero

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Mareuil le Mer 25 Avr 2012 - 20:36

@Spinoza1670 a écrit:
A. Coffinier et G. Gosclin a écrit:http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/se-liberer-de-la-tyrannie-des-programmes-scolaires/

A: La nature même des programmes [nationaux actuels : rajouté par moi] est donc incompatible avec la structuration des esprits dont la nécessité est pourtant unanimement soulignée. Sans conscience du déroulement historique des événements comme des idées ou des styles, l’élève ne peut se forger une représentation du monde autre qu’arbitraire et éclatée. Il sait des bribes sur le roman noir, il a traité le thème du rire mais il est privé de l’intelligence du tout, de la vision architectonique de l’ensemble, qui est pourtant l’objectif de toute formation généraliste. Il est donc clair qu’il faudrait refonder les programmes.

B: Pour ce faire, il faudrait commencer par se débarrasser de l’idée même d’un programme unique imposé à tous par l’Etat.

Ou je me trompe lourdement, ou le raisonnement ci-dessus est fallacieux. Le lien entre A et B n'est pas nécessaire. Il n'y a pas besoin de se débarrasser d'un programme unique imposé à tous par l'Etat pour refonder des programmes.
Quel est l'intérêt d'utiliser un tel sophisme ? calimero
Si c'était le seul... On voudrait par ailleurs savoir quelle est la "vision architectonique" de Coffinier.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Jacq le Jeu 26 Avr 2012 - 0:18

@barèges a écrit:
@John a écrit:
Qui est Madame Coffinier ?
Un dame très catholique qui veut assurer en France le rayonnement des écoles "indépendantes" (c'est-à-dire privées hors contrat) et la diffusion de la pensée religieuse dans l'éducation donnée aux enfants.

Elle a dirigé, pour promouvoir ces idées, une "fondation pour l'Ecole" ... Reconnue d'utilité publique par l'Etat en 2008. L'Etat reconnaît donc d'utilité publique une fondation dont un but avoué est de favoriser l'essor d'écoles (pour la plupart confessionnelles) échappant totalement à la tutelle de l'Education Nationale.
Cherchez l'erreur.

Y a pas d'erreur... Cherchez le président !

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Mareuil le Jeu 26 Avr 2012 - 0:22

@Jacq a écrit:
@barèges a écrit:
@John a écrit:
Qui est Madame Coffinier ?
Un dame très catholique qui veut assurer en France le rayonnement des écoles "indépendantes" (c'est-à-dire privées hors contrat) et la diffusion de la pensée religieuse dans l'éducation donnée aux enfants.

Elle a dirigé, pour promouvoir ces idées, une "fondation pour l'Ecole" ... Reconnue d'utilité publique par l'Etat en 2008. L'Etat reconnaît donc d'utilité publique une fondation dont un but avoué est de favoriser l'essor d'écoles (pour la plupart confessionnelles) échappant totalement à la tutelle de l'Education Nationale.
Cherchez l'erreur.

Y a pas d'erreur... Cherchez le président !

Jacq.
Cherchez la Congrégation. Dans le Rouge et le noir.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par John le Jeu 26 Avr 2012 - 0:33

J'entends dire que la comparaison Coffinier / pédagogistes a choqué certain(e)s.

Y a-t-il des références précises et/ou des points de comparaison pour l'étayer ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne Coffinier appelle à mettre fin aux programmes nationaux d'enseignement.

Message par Padre P. Lucas le Jeu 26 Avr 2012 - 9:02

Le GRIP avait dénoncé en 2008 cette attaque contre les programmes nationaux : Les positions du GRIP

Le point commun avec les pédagogistes ? L'élève et la pédagogie au centre : l'enseignement doit d'abord s'adapter à l'hétérogénéité des élèves, les contenus ne priment plus.

Par démocratisation, le GRIP entend l’accès de tous les élèves dès l’école primaire à des contenus rationnels et cohérents définis par des programmes nationaux.
À cet égard, il récuse les options des « créateurs d’écoles » qui proposent, sous le prétexte fallacieux de défendre l’instruction, d’adapter les programmes enseignés en fonction du milieu auquel appartiennent les élèves, des opinions et des options idéologiques ou religieuses de leurs parents. Ce point de vue est totalement antinomique à celui du GRIP.


« - Les familles qui ont des savoirs différents, des échelles de valeurs différentes, des choix politiques différents, des genres et des styles de vie différents, des projets professionnels différents, ne peuvent admettre pour leurs enfants une école enseignant à tous les mêmes programmes. », écrit Philippe Nemo, idéologue à l’origine de la Fondation pour l’école d’Anne Coffinier ( in École et liberté, N°1 septembre 2004).

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum