Emeutes étudiantes au Québec

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Jeu 24 Mai 2012 - 19:30

http://actu.orange.fr/monde/vague-massive-d-interpellations-au-quebec-dans-le-conflit-etudiant-afp_613266.html

"Quelque 400 personnes ont été interpellées dans la nuit de mercredi à jeudi à Montréal à la suite de débordements dans une manifestation festive, déclarée d'emblée illégale par la police qui n'avait pas été prévenue du parcours [...]".

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par yphrog le Ven 25 Mai 2012 - 5:12

merci beaucoup pour les pistes de lecture ici. Enfin vu sur France 2 et Al Jazeera.

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Sam 26 Mai 2012 - 0:20

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/554552-ancien-professeur-au-quebec-je-soutiens-les-manifestations-etudiantes.html

"LE PLUS. Au Québec, la colère gronde parmi les étudiants, qui refusent massivement de se voir imposer une augmentation faramineuse des frais de scolarité en cinq ans. Plus cher qu'en France, mais bien moins que dans le reste de l'Amérique : le professeur Charles-Pierre Halary revient sur les particularités de ce système qu'il connaît bien pour y avoir enseigné".


_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par didine13 le Sam 26 Mai 2012 - 15:11

Merci Condorcet pour cet article! Smile

didine13
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Lun 28 Mai 2012 - 2:15

Un site dénonçant la loi 78 : http://www.arretezmoiquelquun.com/
Ce que prévoit la loi 78 : http://www.loi78.com/12-078sf.pdf

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par LadyC le Lun 28 Mai 2012 - 13:19

Bon, je ne comprends pas tout, j'avoue, notamment l'aspect économique.
Je ne sais pas du tout, par exemple, de quoi sont constitués les fonds des universités canadiennes, et des universités québécoises si celles-ci ne fonctionnent pas de même. Du coup, même après lecture de plusieurs articles de ce fil (merci pour avoir relayé l'info fleurs très utile pour les irresponsables comme moi qui ne lisent pas le journal, et n'ont pas la TV), je n'ai toujours pas compris les raisons d'un tel trou financier.
Ma première réaction, en bonne Française naïve et imprégnée de l'idée d'Etat-Providence, a été "mais l'Etat ne peut pas le combler ? il doit veiller à l'éducation tout de même !" Apparemment c'est complètement à côté de la plaque, si les universités de là-bas sont autonomes.
Mais justement, d'où viennent leurs fonds, à part les frais de scolarité ? d'entreprises-mécènes ? des régions ?
Comment en sont-elles venues à payer si cher leurs enseignants, tout en demandant dans un premier temps (de 40/50 ans tout de même, le "premier temps") des frais "peu élevés" (par rapport à la moyenne nord-américaine) à ses étudiants ?
Et : trouver que les augmentations sont scandaleuses, je veux bien (je suis même tout à fait pour; mais je suis peut-être influencée par les confortables habitudes françaises et leurs sommes ridicules en comparaison), mais quelles solutions sinon ? (c'est une vraie question, pas un "pffff, les étudiants n'ont qu'à encaisser - si l'on peut dire justement -, bande de radins")

Question annexe : je ne comprends pas l'argumentation de l' "ancien professeur au Québec" pour l'autonomie des universités, lorsqu'il affirme que Napoléon a centralisé l'éducation pour étouffer la créativité. heu Quel rapport ? on ne peut pas être un chercheur créatif parce qu'on est financé par l'Etat ? Que le financement étatique soit forcément maigre, donc les conditions de recherche moins confortables qu'en Amérique du Nord, soit. Que dans certains domaines (études sociales), on puisse se poser la question de l'objectivité de ceux qui reçoivent une enveloppe de l'Etat, OK. Mais est-ce généralisable ? L'autonomie me semble dangereuse pour un domaine comme les Lettres, en particulier les Lettres Anciennes (non non je ne parle pas du tout pour ma chapelle) : quels mécènes cela intéressera-t-il ? déjà que l'Etat les abandonne petit à petit... No

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Lun 28 Mai 2012 - 16:30

http://www.cadeul.ulaval.ca/cadeul/doc/Le_financement_des_universites_au_Quebec_histoire_enjeux_et_defis.pdf
L'Etat canadien a mené depuis les années 1980 une politique néo-libérale de réduction des déficits qui s'est traduit par un désengagement de l'Etat. Les régions canadiennes ont été invitées à l'imiter. De ce fait, le financement des universités repose de plus en plus sur les frais de scolarité acquittés par les étudiants et les dons privés. Au Québec, ces frais sont inférieurs à la moyenne canadienne.
En Amérique du Nord, les étudiants empruntent pour financer leurs études et mettent parfois de longues années à rembourser ces prêts étudiants, une fois parvenus à la vie active.

Concernant les réformes napoléoniennes de l'enseignement durant le Premier Empire :
http://centrale-histoire.centraliens.net/stories/rev552.pdf
"Les lycéens tiendront une place à part et importante dans l'organisation universitaire impériale. L'enseignement, l'instruction publique paraissaient à Napoléon la base de toute la société qu'il entendait façonner selon des principes qui lui étaient chers. Il avait besoin de fonctionnaires compétents, dévoué et zélés, qu'exigeait la tâche qu'il avait entreprise : l'organisation de l'Empire. Seule une Université organisée sous le contrôle exclusif de l'Etat pouvait former les esprits dans le sens souhaité".

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par didine13 le Sam 2 Juin 2012 - 21:40

Merci Condorcet.
Effeectivement LadyC, tu as tout à fait raison. Même dans les journaux québécois "grand public", dans lesquels il y a des pages de débats, où divers points de vue peuvent s'exprimer, la réflexion sur l'histoire du financement des universités, la provenance de ce financement ne sont pas des points vraiment abordés. Ce qui fait que le débat reste très flou pour tout le monde (surtout pour une française comme moi!), on en reste à des généralités ou à des esquisses de solutions, des idées toutes faites, genre "les étudiants n'ont qu'à payer pour les services qu'ils utilisent", "les étudiants, puisqu'ils feront des études, gagneront de bons salaires, donc ils peuvent payer la hausse des frais de scolarité" ou bien encore "Les universités gaspillent l'argent que leur donne, il suffit de couper dans ces gaspillages pour trouver l'argent qui compensera la hausse" etc... Mais finalement, les gens n'en savent pas beaucoup plus.
De plus, avec la loi spéciale 78 (qui encadre le droit de manifester de façon plus restrictive plus d'autres mesures encore) a encore plus exacerbé les réactions. Et hier, la ministre Courchesne a mis fin aux négociations avec les associations étudiantes faute d'entente. Difficile de trouver un terrain d'entente...

didine13
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Sam 2 Juin 2012 - 22:17

En France, en 2009, au moment de la promulgation des décrets sur la LRU, les débats étaient déjà d'une rare complexité.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Jeu 28 Juin 2012 - 3:28

Un article du Diplo sur la chronologie des événements : http://blog.mondediplo.net/2012-06-12-Au-Quebec-meme-les-alouettes-sont-en-colere

et une très mauvaise nouvelle : http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20120628.AFP1040/quebec-la-justice-maintient-la-loi-limitant-le-droit-de-manifester.html

"La Cour supérieure du Québec a rejeté mercredi une requête visant à suspendre immédiatement deux articles d'une loi spéciale qui limite le droit de manifester dans la province francophone.
Cette requête concernant la loi 78, adoptée en mai, avait été déposée il y a deux semaines dans le contexte du conflit étudiant au Québec sur les frais de scolarité.
Les avocats représentant les étudiants voulaient faire suspendre les articles 16 et 17 de la loi en attendant l'examen d'une autre requête, qui propose l'annulation de la législation pour inconstitutionnalité, et qui doit être entendue cet automne.
Dans son jugement, le juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, a écrit que les dispositions de ces deux articles "encadrent les manifestations, mais ne les prohibent pas, et ce, même si certaines limitations sont imposées".
Ainsi, l'article 16 stipule que les organisateurs d'une manifestation de 50 personnes ou plus doivent prévenir la police de leur itinéraire au moins huit heures à l'avance, tandis que l'article 17 oblige les organisateurs à s'assurer que le trajet prévu est respecté.
"Ces articles, a estimé le juge, ne visent pas les participants, mais les organisateurs, les associations étudiantes et les fédérations qui y participent".
"Y a-t-il atteinte à la liberté d'expression?", s'est-il cependant demandé, avant de conclure qu'un débat de fond concernant cette loi est nécessaire pour déterminer si elle doit être maintenue ou non.
A l'annonce du jugement, les syndicats étudiants ont promis de poursuivre leur combat, pendant que leurs avocats disaient examiner "la possibilité de porter cette décision en appel".
Censée mettre un terme au conflit étudiant sur la hausse prévue des frais de scolarité de 1.778 dollars (82%) canadiens sur sept ans, la loi 78 a provoqué une vive contestation sociale".

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Jeu 28 Juin 2012 - 3:31

Néanmoins selon le Parisien du 22 juin 2012 :
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/quebec-pas-de-pause-estivale-dans-la-fronde-des-etudiants-contre-les-frais-de-scolarite-22-06-2012-2062331.php

"Après deux semaines d'accalmie, au moins dix à vingt mille étudiants et citoyens de tous bords sont descendus vendredi dans les rues de Montréal et de Québec pour protester contre la hausse des droits de scolarité dans la province francophone [...]".

Une manifestation de soutien à la cause étudiante québecquoise a eu lieu le 24 juin 2012 à Paris :
http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/conflit-etudiant/201206/24/01-4537973-manif-a-paris-en-soutien-aux-etudiants-quebecois.php

"Malgré la pluie battante et une température automnale, environ 200 manifestants arborant le carré rouge ont défilé dans les rues de Paris, dimanche.
La manifestation -la troisième du genre en un mois- s'est déroulée dans le cadre d'une «Journée mondiale de résistance en soutien aux étudiants québécois» qui devait se tenir dans plusieurs pays du monde pour souligner le 24 juin. D'autres rassemblements -apparemment plus modestes- étaient prévus en province, notamment à Besançon, Strasbourg et Quimper."

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par LadyC le Jeu 28 Juin 2012 - 21:09

Mais pourquoi n'en entend-on pas plus parler ici ? Croyez-vous qu'ils "étouffent l'affaire" ? heu Ou est-ce moi qui vis coupée du monde ? Embarassed (Mais c'est ici que je prends connaissance de ces mouvements étudiants, en France même... j'ai croisé un article chez le coiffeur, mais où le Québec n'était mentionné que parce que... Nathalie Baye avait arboré le carré rouge à une cérémonie quelconque Neutral )

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emeutes étudiantes au Québec

Message par Condorcet le Jeu 28 Juin 2012 - 23:44

Je pense hélas que le mouvement est sur le point d'échouer (un peu à la manière dont les mineurs anglais ont été étouffés par la Dame de fer) : la médiatisation internationale de celui-ci constitue le gage de sa pérennité.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum