besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Jeu 26 Avr 2012 - 18:57

Dans une de mes classes de 4°, l'ambiance s'est très nettement dégradée au mois de février. Un groupe de 4 garçons et 2 filles mène la danse, il n'y en a que pour eux. Ils ne sont jamais rangés dans la cour, ne montent pas par le même escalier que les autres, rient ensemble en classe (alors qu'ils sont séparés), mâchent du chewing-gum, répondent de manière insolente et se soutiennent dès que l'un d'eux se fait reprendre par un prof.
J'en ai renvoyé un lundi, eh bien un autre que cela amusait particulièrement et à qui j'ai lancé un regard noir en lui demandant "tu veux le suivre peut-être?!" a osé répondre "oui"... Il font évidemment preuve de ce même état d'esprit dans d'autres cours que le mien. Ils ont été sous fiche de suivi dès octobre et en ont eu une autre en mars. Ils l'ont refusée à la rentrée lundi (!!!!!!!!!!) et le PP a décidé de mettre une feuille sur son casier, afin que l'on note leur nom en cas d'incident, le but étant de les coller dès qu'ils apparaissent trois fois.

Je précise que cette classe a rendu le collègue que je remplace complètement dingue. Ils sabordaient son cours et en sont sortis victorieux. En effet, il est parti en retraite plus tôt que prévu et ils n'ont pas été sanctionnés.
Je précise aussi que je ne peux pas compter sur ma principale, que j'ai déjà évoquée sur le forum, qui refuse de s'occuper de la discipline...

Demain, je rencontre 2 familles, mais on m'a prévenue que les parents sont méprisants et/ou soutiennent leurs enfants.

QUE FAIRE????????

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par maLapsker le Jeu 26 Avr 2012 - 19:12

Il est vrai qu'il est difficile de réagir face à une classe complètement soudée dans cet état d'esprit si le principal et les parents ne sont d'aucune aide. J'ai rencontré une collègue d'un collège ECLAIR , qui, face à une classe de même profil, et en accord avec les profs de l'équipe, collait la classe entière en leur précisant qu'ont leur devait tant d'heures d'enseignement, et que, puisqu'ils n'avaient pas pu apprendre quoi que ce soit par leur faute, ils devraient tous rattraper les heures de cours perdues.
Mais bien sûr le principal soutenait la démarche et participait même pour surveiller les colles, ce qui ne sera pas ton cas je pense.
En tout cas, les élèves avaient fini par comprendre qu'ils avaient tout intérêt à laisser les profs faire cours...

maLapsker
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Jeu 26 Avr 2012 - 19:20

Ce n'est pas la classe entière qui est pénible, juste 6 élèves (ce qui est amplement suffisant d'ailleurs Wink ).
Les autres sont sympas, mais subissent notre mauvaise humeur les pauvres, ils nous entendent sans arrêt râler et voient le groupe des chiants se mettre en avant à longueur de journée.

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Flof le Jeu 26 Avr 2012 - 19:26

Ne rencontre pas les familles seule demain, fais toi accompagner du PP, d'un collègue de la classe, du CPE. Face au mépris des parents et a leur soutien pour leurs enfants, restes-en aux faits que tes élèves ont commis, sans laisser les parents juger ton travail.


Dernière édition par Flof le Jeu 26 Avr 2012 - 19:28, édité 1 fois

Flof
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Oudemia le Jeu 26 Avr 2012 - 19:27

@juju a écrit:Dans une de mes classes de 4°, l'ambiance s'est très nettement dégradée au mois de février. Un groupe de 4 garçons et 2 filles mène la danse, il n'y en a que pour eux. Ils ne sont jamais rangés dans la cour, ne montent pas par le même escalier que les autres, rient ensemble en classe (alors qu'ils sont séparés), mâchent du chewing-gum, répondent de manière insolente et se soutiennent dès que l'un d'eux se fait reprendre par un prof.
J'en ai renvoyé un lundi, eh bien un autre que cela amusait particulièrement et à qui j'ai lancé un regard noir en lui demandant "tu veux le suivre peut-être?!" a osé répondre "oui"... Il font évidemment preuve de ce même état d'esprit dans d'autres cours que le mien. Ils ont été sous fiche de suivi dès octobre et en ont eu une autre en mars. Ils l'ont refusée à la rentrée lundi (!!!!!!!!!!) et le PP a décidé de mettre une feuille sur son casier, afin que l'on note leur nom en cas d'incident, le but étant de les coller dès qu'ils apparaissent trois fois.

Je précise que cette classe a rendu le collègue que je remplace complètement dingue. Ils sabordaient son cours et en sont sortis victorieux. En effet, il est parti en retraite plus tôt que prévu et ils n'ont pas été sanctionnés.
Je précise aussi que je ne peux pas compter sur ma principale, que j'ai déjà évoquée sur le forum, qui refuse de s'occuper de la discipline...

Demain, je rencontre 2 familles, mais on m'a prévenue que les parents sont méprisants et/ou soutiennent leurs enfants.

QUE FAIRE????????

S'ils ont ce comportement avec d'autres que toi, si l'équipe est soudée, c'est déjà ça!

Il faut être très ferme avec les parents, ne pas les laisser prendre la défense de leurs enfants, leur faire comprendre que cette attitude est intolérable, ne sera pas tolérée, et passer à l'action.
Ne pouvez-vous être plusieurs pour asséner ce message?

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Jeu 26 Avr 2012 - 19:35

Demain, seront avec moi la CPE et le PP.
J'ai envoyé un mail à mes collègues pour avoir des exemples concrets et variés. J'attends leur réponse. Beaucoup râlent mais n'agissent pas forcément, j'espère qu'ils m'écriront au moins 2-3 choses!

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par malo21 le Jeu 26 Avr 2012 - 20:34

Il faut absolument mettre tous les parents de ces 6 élèves dans le coup. Vous avez le soutien des autres élèves aussi, c'est important. Une année nous avions convoqué un par un tous les parents concernés avec TOUTE l'équipe pédagogique présente. Ca faisait un peu tribunal mais cela avait calmé le jeu.

malo21
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Finrod le Jeu 26 Avr 2012 - 21:41

+1
et si ces parents se braquent, des collègues à moi on réussi à débloquer des situations en convoquant les parents des élèves perturbateurs devant les autres parents, qui veulent que leurs enfants puisse travailler.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Jeu 26 Avr 2012 - 22:00

@juju a écrit:Dans une de mes classes de 4°, l'ambiance s'est très nettement dégradée au mois de février. Un groupe de 4 garçons et 2 filles mène la danse, il n'y en a que pour eux. Ils ne sont jamais rangés dans la cour, ne montent pas par le même escalier que les autres, rient ensemble en classe (alors qu'ils sont séparés), mâchent du chewing-gum, répondent de manière insolente et se soutiennent dès que l'un d'eux se fait reprendre par un prof.
J'en ai renvoyé un lundi, eh bien un autre que cela amusait particulièrement et à qui j'ai lancé un regard noir en lui demandant "tu veux le suivre peut-être?!" a osé répondre "oui"... Il font évidemment preuve de ce même état d'esprit dans d'autres cours que le mien. Ils ont été sous fiche de suivi dès octobre et en ont eu une autre en mars. Ils l'ont refusée à la rentrée lundi (!!!!!!!!!!) et le PP a décidé de mettre une feuille sur son casier, afin que l'on note leur nom en cas d'incident, le but étant de les coller dès qu'ils apparaissent trois fois.

Je précise que cette classe a rendu le collègue que je remplace complètement dingue. Ils sabordaient son cours et en sont sortis victorieux. En effet, il est parti en retraite plus tôt que prévu et ils n'ont pas été sanctionnés.
Je précise aussi que je ne peux pas compter sur ma principale, que j'ai déjà évoquée sur le forum, qui refuse de s'occuper de la discipline...

Demain, je rencontre 2 familles, mais on m'a prévenue que les parents sont méprisants et/ou soutiennent leurs enfants.

QUE FAIRE????????
Sans prétendre détenir la vérité voici quelques recettes :
- les désolidariser entre eux ( en flatter un, ou le ridiculiser, se lon la circonstance, ou l'oublier dans une sanction)
- faire que la classe se rebiffe contre eux , en faisant bien sentir que les tensions dans les cours sont dues à eux et rien d'autre.
- faire bloc entre collègues, et exiger collectivement une commission éducative ( laquelle peut être collective aussi , j'ai vu faire ça...)
- les exclure régulièrement, mais pas ensemble : s'arranger entre collègues pour récupérer les exclus . Un chez X, un chez Y , etc. En plus ils perdent la face au sein du collège ...
- leur donner un travail systématiquement noté pendant l'exclusion , même très bref (un exo corrigé en une minute , mais si ce n'est pas fait , .0/5 ou 0/10)

Si les parents lèvent le ton,leur demander d'être corrects , sinon se lever et partir. Dans le cas où ils entament une discussions sur les programmes, l'intérêt pour Chercanard , leur rappeler que le "le cordonnier ne doit pas juger plus haut que la chaussure".

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Ven 27 Avr 2012 - 18:50

Merci pour vos réponses!

J'ai rencontré 3 familles ce matin, et ça s'est mieux passé que je ne le pensais. Elles ont écouté et n'ont pas été désagréables.
Une grande bourgeoise (dans un collège pourtant relativement défavorisé) m'a expliqué que son fils avait joué au golf pendant toutes les vacances, qu'il était donc très courageux! Laughing Elle a ajouté qu'il avait une éducation catholique, qu'il allait même en pélérinage, qu'il avait le coeur sur la main. C'est marrant, nous, on le trouve méprisant et insolent, et toujours prêt à faire une connerie Wink
Il manque une famille, celle du gamin le plus pénible et néfaste à la classe. Il s'est d'ailleurs permis d'être encore odieux ce matin, tout en jouant ensuite la parfaite victime. Un beau manipulateur!

Je croise les doigts pour que l'ambiance se détende, parce que j'allais vraiment en cours à reculons, avec cette classe, depuis de nombreuses semaines!

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Flof le Ven 27 Avr 2012 - 19:44

En gros le gamin est sage à la maison et se lâche en classe... bon courage pour la suite avec eux en tout cas.

Flof
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Ven 27 Avr 2012 - 19:47

Pas de cadeau, ce ne sont pas des "gamins" mais des élèves : lls savent très bien ce qu'ils font, ils te regardent narquoisement pendant qu'ils bavardent et voient que tu ne peux plus faire cours, ils poussent les hauts cris à la moindre critique.
J'ai une classe comme ça : je leur ai dit que j'allais les mettre à genoux (sic) jusqu'à la fin de l'année, puisque c'est ce qu'ils essaient de faire avec leur équipe pédagogique, et je le fais : travail écrit , double cours tout prêt en cas de bavardage (toujours un cours de grammaire prêt, avec exos ) , relevé par tirage au sort du travail... je corrige plus et je prépare plus (mais pas trop), mais ça se passe beaucoup mieux, du moins pour moi.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Ven 27 Avr 2012 - 20:12

De bonnes idées Lefteris Wink

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Ven 27 Avr 2012 - 20:15

Pas de cadeau face à un tel état d'esprit: tout à fait d'accord! topela
Beaucoup de collègues laissent néanmoins passer beaucoup de choses. Seuls deux profs ont répondu à mon mail d'hier, alors que nombreux sont ceux qui se plaignent.
Mais quel est donc l'intérêt de critiquer, voire de geindre, sans passer à l'action? Ca me dépassera toujours... heu

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Malicou le Ven 27 Avr 2012 - 20:21

Salut!

Il y a deux ans, je me suis retrouvée avec une classe de ce type alors que je débutais, j'avais vraiment du mal avec l'autorité.
En plus je n'ai reçu aucune aide de ma principale ni du CPE.
Heureuseument certains collègues ont pu me conseiller, voici ce qui m'a servi.
- Effectivement, il faut sortir de classe les élèves qui perturbent vraiment le cours. Je te conseille de les envoyer chez d'autres profs (comme ceux qu'ils ont eu en sixième).
- Essayer de ne pas s'emporter, parce que si tu le fais régulièrement, ça ne marche pas et pour ta santé aussi. Mais par contre toujours leur dire, mais calmement, en expliquant, qu'ils ne se comportent pas correctement, que tu comprends pourquoi ils sont insolents (l'adolescent qui a besoin de tester l'adulte, le mauvais élève qui s'ennuie, ...) mais que ça ne leur donne pas le droit de gêner les autres élèves.
- Ne jamais rien laisser passer, ce qui ne veut pas forcément dire une punition à chaque fois mais au moins une remarque ou un regard noir.
- Les interroger quand la question est facile, les féliciter quand ils se comportent bien ou qu'ils agissent bien, montrer que même s'ils t'e****, tu t'interesses à eux.
- Faire des cours au vidéoprojecteur ou rétroprojecteur pour être le plus souvent possible en train de les surveiller.

Malicou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Ven 27 Avr 2012 - 20:53

@juju a écrit:Pas de cadeau face à un tel état d'esprit: tout à fait d'accord! topela
Beaucoup de collègues laissent néanmoins passer beaucoup de choses. Seuls deux profs ont répondu à mon mail d'hier, alors que nombreux sont ceux qui se plaignent.
Mais quel est donc l'intérêt de critiquer, voire de geindre, sans passer à l'action? Ca me dépassera toujours... heu
Ne cherche pas plus loin le problème, les élèves le sentent, ils jouent l'impunité. Nous, nous sommes soudés, nous avons obtenu des commissions éducatives... Je ne dis pas que nous passons des vacances, ou que c'est la joie de les voir, mais nous résistons à cette classe (la moins nombreuse, mais une de celle qui fait le plus parler d'elle...) .
Le terme sacré de "travail d'équipe", ce n'est pas dans l'élaboration de "projets" capilloctractés à la mords-moi-le qu'il devrait s'appliquer, mais dans la solidarité à mettre tout en oeuvre pour permettre les conditions minimales d'enseignement, donc s'opposer à la prise de pouvoir d'un groupe.
Il est vrai que je suis particulièrement virulent, mais j'interviens toujours en faveur des professeurs en conseil qui se plaignent d'un élève, et que ça tergiverse pour des récompenses, même quand je n'ai pas l'élève (quand je suis là pour le latin par exemple).
Si on donne le sentiment que l'impunité est possible en sabotant un seul cours, c'est la porte ouverte. Je travaille aussi pour moi indirectement, parce que des élèves ayant décidé de flinguer le cours de latin parce qu'ils veulent arrêter, je connais Twisted Evil

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Ven 27 Avr 2012 - 22:11

Comme j'aimerais travailler avec toi! veneration topela

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Ven 27 Avr 2012 - 22:28

@juju a écrit:Comme j'aimerais travailler avec toi! veneration topela
Dis pas ça trop vite, je suis un peu rude, dit-on , et sur le travail proprement dit, j'aime bosser seul ... Mais dans ce domaine, qui touche aux conditions d'exercice de chacun , je pars du principe de Montesquieu qu' "une injustice faite à un seul est une menace faite à tous".
Et tout prof est menacé d'être tyrannisé par des gremlins, par leurs parents par contrecoup, enfoncé par son administration, et pour couronner le tout, voué aux gémonies par la société.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Sam 28 Avr 2012 - 9:12

Côté travail, j'aime également bosser seule, tu ne choques donc pas...

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par sorceress le Dim 29 Avr 2012 - 9:29

Pour ma classe de cinquième horrible, j'ai rencontré des parents d 'élèves dont pas mal d'enseignants se plaignaient... seule. Ici, il n'y a aucune solidarité.
Le PP est venu une fois quand même, mais lui , je ne lui jette pas la pierre. Il a de graves soucis persos et est complètement en dehors du coup cette année. Ce sont mes autres collègues qui m'ont dégoûtée.
Puis, faut voir les bulletins, nous ne sommes que deux à évoquer des bavardages, voire des insolences... les autres ont l'air de vivre au pays des bisounours. Le prof d'anglais m'a dit via un mail qu'il en "ch... " avec cette classe, mais rien en transparaîtra dans ses appréciations, je le sais à l'avance. Evoquer des problèmes de disciplines, fussent-ils mineurs décrédibilise totalement chez nous.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Dim 29 Avr 2012 - 10:08

Comme c'est ridicule...
J'ai toujours parlé haut et fort du moindre problème de discipline, alors que je suis très loin d'être "bordélisée" (je n'aime pas ce mot, mais on l'entend souvent et c'est celui qui me vient). Certains, au contraire, prétendent que tout va bien, ce qui est très très loin d'être le cas.

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par sorceress le Dim 29 Avr 2012 - 11:38

Le pire c'est que quand tu as l'air d'aller bien, que tu ne te plains de rien, ça passe comme une lettre à la poste.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par juju le Dim 29 Avr 2012 - 11:50

@sorceress a écrit:Le pire c'est que quand tu as l'air d'aller bien, que tu ne te plains de rien, ça passe comme une lettre à la poste.

Wink Certains portent ce masque à merveille.

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Dim 29 Avr 2012 - 11:58

@juju a écrit:Comme c'est ridicule...
J'ai toujours parlé haut et fort du moindre problème de discipline, alors que je suis très loin d'être "bordélisée" (je n'aime pas ce mot, mais on l'entend souvent et c'est celui qui me vient). Certains, au contraire, prétendent que tout va bien, ce qui est très très loin d'être le cas.
Pour moi, d'entrée le bavardage, le bruit en classe est hors-la-loi : je suis incapable de parler quand quelqu'un parle en même temps, je refuse de parler dans le brouhaha. Donc primo, je saque les bavardages dans la note de travail : interrompre le cours, c'est ne pas travailler soi-même et empêcher les autres de travailler. Secundo , je le mets dans le bulletin , et il m'arrive souvent de m'opposer aux récompenses, même aux élèves à bons résultats. Parfois, je le mentionne sans appuyer "attention aux bavardages" et ça laisse une petite chance, 'il n'y a pas trop de collègues qui se plaignent, parfois je note "bavardages insupportables, gêne la classe" et là...
Très fréquent en latin , où certains n'ont pas très bien compris le sens du mot "option", et croient que foutre le cours en l'air (parce qu'on -les parents- les a obligés, parce que "ça ne sert à rien" , parce que "j'arrête en seconde" ...) n'aura aucune incidence...
Il m'est arrivé qu'on mette des compliments dans mon dos (j'étais en retard au conseil, bicose un autre avant...) à un élève infernal. Ma technique ? fastoche : l'élève a bien entendu été encore pire , se sentant invincible (parlant à haute vois, entrant en cours après tout le monde en braillant, circulant dans la classe...) donc je lui ai collé un rapport gratiné avec demande d'exclusion : muni de ce document , le conseil suivant Twisted Evil

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de vous: élèves pénibles et soudés

Message par Lefteris le Dim 29 Avr 2012 - 12:05

@juju a écrit:
@sorceress a écrit:Le pire c'est que quand tu as l'air d'aller bien, que tu ne te plains de rien, ça passe comme une lettre à la poste.

Wink Certains portent ce masque à merveille.
Il vaut mieux se lâcher qu' encaisser, et le faire dès le début. Tolérer du bruit dans une classe est le début de l' enfer... Nous avons par exemple eu une collègue TZR à l'année que nous n'avons pas revue du jour au lendemain , pourtant toujours souriante, l'air enjoué. Un matin, le ressort a cassé, elle n'est pas revenue, nous avons appris qu'elle était tyrannisée, raillée , par les élèves...L’établissement est assez difficile (plu de 50 % de "CSP - ", des "nouveaux publics" , et certaines classes, par la conjonction de divers facteurs ( échec et passage sans niveau d'année en année, options...) peuvent être infernales.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum