En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Luce le Dim 29 Avr 2012 - 12:50

@Vudici a écrit:Question subsidiaire: vos latinistes ont combien d'heures par semaine?

2 et ils sont aussi mélangés (4e-3e)

Luce
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Reine Margot le Dim 29 Avr 2012 - 12:52

@kensington a écrit:
J'espère au moins qu'elle demandera aux élèves qui se retrouveraient dans cette situation, d'assister tout de même aux cours de la même façon, comme si de rien n'était. Twisted Evil


Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil maintenant plus d'excuse pour les élèves absents pour ne pas être en cours... Twisted Evil

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Cath le Dim 29 Avr 2012 - 13:45

Pfff.
Et on présente ça comme un progrès.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Mamousse le Dim 29 Avr 2012 - 16:06

pffff

_________________
"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis." (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

"C'est véritablement utile, puisque c'est joli." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par A Tuin le Dim 29 Avr 2012 - 16:32

@MelanieSLB a écrit:
@roxanne a écrit:
@Mamousse a écrit:affraid affraid affraid
"la remplaçante, chargée de veiller à la discipline et de pallier un éventuel bug informatique"


affraid affraid affraid
oui très valorisant comme rôle !!j'aurais adoré ! (en plus, elle est où l'économie ? )

Je présume que ce n'était pas un professeur, mais plutôt un assistant d'éducation: la voilà l'économie.

Cripure a écrit:
yoaken a écrit:Franchement, vous exagerez, je trouve. Elle a pas été obligée quand même. Si ça lui fait plaisir, où est le problème ? Vous avez toujours peur qu'on finisse par vous imposer de faire de même que vous rejetez tout le temps ce genre d'idées.

Y'a des profs qui viennent encadrer des rencontres sportives inter-classes le samedi et le dimanche dans certains pays et si certains le voient comme des heures sup non payées mais à faire parce que ça fait partie de leur boulot (dans leur pays), y'en a d'autres qui sont vraiment contents de le faire.

Je comprends que vous en ayez raz-le-bol qu'on essaie de vous entourlouper en France, et que vous refusiez qu'on vous impose ce genre de choses, mais laissez les gens libres de faire comme bon leur semble, s'ils ont envie de travailler alors qu'ils n'y sont pas obligés.

yoaken, il ne vous échappe pas que nous les laissons libres : personne n'a songé à porter plainte, ni à organiser un attentat contre elle. Laissez-nous donc libres d'ironiser sur ce genre d'initiative, de la trouver stupide et de la trouver dangereuse.
Ne serait-ce que parce qu'un cours unique, sans présence physique d'un professeur, diffusé dans tous les établissements en même temps, ça peut donner des idées.

@Presse-purée a écrit:C'est un précédent dangereux à terme, au vu de l'idéologie qui préside dans les instances publiques en ce moment (baisser les coûts de gestion pour filer des prêts à 1% aux banques qui nous prêtent à 3.98%)...

+1, Cripure et Presse-purée.


Franchement, yoaken, ça ne vous choque pas du tout qu'une enseignante malade fasse quand même cours grâce à internet? Désolée, mais quand on est malade, quelque soit la raison, on prend soin de soi et on ne travaille pas!

Je suis d'accord avec le dernier propos, en gras : je suis gênée qu'une personne en arrêt maladie fasse tout de même "son travail" par le biais qui a été indiqué.
Ce n'est même pas une question de savoir si la personne enseigne ou pas : ce serait quelqu'un d'autre avec un autre métier, je serais tout autant interpellée.
Je trouve que ce n'est pas logique, ni cohérent.

De deux choses l'une si on ramène la chose sur le plan de l'enseignement :
Soit il n'y a pas/plus besoin d'enseignants et alors ils conçoivent des machins par vidéoconférence comme cela et les élèves se débrouillent comme ils veulent, s'ils veulent suivre tant mieux et sinon tant pis c'est leur problème, comme s'ils étaient en fac finalement.
Soit il y a besoin d'enseignants et à ce moment là quand quelqu'un est absent, qu'il soit remplacé par des personnels enseignants formés pour cela.
Plus globalement si je ramenais cette situation sur le plan de la France où nous travaillons, je trouve gênant de faire porter la responsabilité d'une absence/des manques et carences d'une institution, sur le personnel alors que c'est la hiérarchie qui merde en amont et ce depuis des années.



Dernière édition par A Tuin le Dim 29 Avr 2012 - 16:38, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par A Tuin le Dim 29 Avr 2012 - 16:35

yoaken a écrit:

Y'a des profs qui viennent encadrer des rencontres sportives inter-classes le samedi et le dimanche dans certains pays et si certains le voient comme des heures sup non payées mais à faire parce que ça fait partie de leur boulot (dans leur pays), y'en a d'autres qui sont vraiment contents de le faire.

Ce n'est pas pareil : ce genre d'activité s'inscrit dans le cadre de la vie associative, ça occupe et effectivement des personnes -profs ou pas d'ailleurs- peuvent apprécier de participer à ce genre de choses.
Dans le cadre d'un arrêt maladie en revanche, travailler quand même pour l'entreprise est en soi une forme de dérive qui va à l’encontre de la législation qui plus est. Il n'y a vraiment pas de quoi vanter ce genre d'initiative personnelle.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Nemuyoake le Lun 30 Avr 2012 - 3:07

Ben j'ai du être tatamisée alors, parce que ça ne me choque pas (plus, devrais-je dire ?). Là en ce moment, c'est la Golden Week au Japon, probablement la seule semaine complète que les Japonais peuvent prendre comme vacances. Et je bosse. Je devais rentrer en France pour cette semaine mais on m'a demandé d'assurer mon travail (interprétariat) pendant cette semaine parce qu'on avait besoin de moi. Et j'ai accepté parce que je n'envisageais pas une seule seconde de laisser tomber ces gens qui m'avaient fait confiance. J'ai annulé mon séjour en France. Ici, le travail passe avant tout, et ce n'est pas pesant, c'est pour permettre à la société de fonctionner et d'être efficace (et au quotidien, je peux vous assurer que c'est le Paradis quand on est client). Ah, on m'a fait subir un lavage de cerveau, j'en ai bien peur...
Mais bizarrement, ici se dévouer pour son entreprise a un sens, vu qu'on est pas traités comme des kleenex. Et on est bien payés.

PS : et on vient travailler même lorsqu'on est malade aussi. Il faut vraiment ne plus pouvoir être capable de faire son travail pour ne pas le faire.

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Loubdalou le Lun 30 Avr 2012 - 6:45

Et ta vie à toi ? En dehors de l'entreprise ?

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Marcassin le Lun 30 Avr 2012 - 6:54

Yoaken, tu aurais dû utiliser Skype pendant ta semaine de vacances en France. Laughing


Dernière édition par Marcassin le Lun 30 Avr 2012 - 7:19, édité 1 fois

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Chimène de Beauvoir le Lun 30 Avr 2012 - 6:55

yesyes
Cripure a écrit:Bientôt, grâce à Skype, un blâme pour les parturientes qui n'accouchent pas pendant la récré pile et ne reprennent pas webcam et micro à la sonnerie.

Chimène de Beauvoir
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Loubdalou le Lun 30 Avr 2012 - 6:56

De plus, j'ajouterai que le taux de suicides au Japon me laisse songeuse quant à ta vision des choses Yoaken.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par roxanne le Lun 30 Avr 2012 - 8:15

yoaken a écrit:Ben j'ai du être tatamisée alors, parce que ça ne me choque pas (plus, devrais-je dire ?). Là en ce moment, c'est la Golden Week au Japon, probablement la seule semaine complète que les Japonais peuvent prendre comme vacances. Et je bosse. Je devais rentrer en France pour cette semaine mais on m'a demandé d'assurer mon travail (interprétariat) pendant cette semaine parce qu'on avait besoin de moi. Et j'ai accepté parce que je n'envisageais pas une seule seconde de laisser tomber ces gens qui m'avaient fait confiance. J'ai annulé mon séjour en France. Ici, le travail passe avant tout, et ce n'est pas pesant, c'est pour permettre à la société de fonctionner et d'être efficace (et au quotidien, je peux vous assurer que c'est le Paradis quand on est client). Ah, on m'a fait subir un lavage de cerveau, j'en ai bien peur...
Mais bizarrement, ici se dévouer pour son entreprise a un sens, vu qu'on est pas traités comme des kleenex. Et on est bien payés.

PS : et on vient travailler même lorsqu'on est malade aussi. Il faut vraiment ne plus pouvoir être capable de faire son travail pour ne pas le faire.
oui..et ?? tu nous rappelles le taux de suicide des jeunes au Japon
.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par roxanne le Lun 30 Avr 2012 - 8:15

@Loubdalou a écrit:De plus, j'ajouterai que le taux de suicides au Japon me laisse songeuse quant à ta vision des choses Yoaken.
topela

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Presse-purée le Lun 30 Avr 2012 - 8:42

@Dionysos a écrit:Je tourne le problème dans tous les sens mais je ne comprends pas où est l'économie : utilisation d'une connexion internet qui apparemment n'existait pas auparavant, + ordi et webcam + assistante d'éducation = moins cher qu'une prof remplacante ?
Je vois :
1. D'un côté la collègue incapable de lâcher prise
2. De l'autre l'institution qui veut voir si l'affaire n'est pas améliorable et reconductible.
Pour le reste...

Moins de prestations sociales, moins de retraites à payer. ça n'a pas l'air, mais c'est beaucoup moins cher. De quoi faire plaisir aux banquiers ou aux héritiers.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Sandyrina le Lun 30 Avr 2012 - 9:30

Oui...euh....ce n'est pas le Japon, mais je peux quand même parler de Hong Kong que je connais bien...

Là-bas, les professeurs s'investissent aussi énormément mais EUX, ils ont droit au

TEACHER's DAY !!!! La fête des professeurs...une amie expa m'a raconté que les élèves font des offrandes à leurs profs et se prosternent devant eux !!!! C'est pas en France qu'on verra ça !!!! Laughing

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Reine Margot le Lun 30 Avr 2012 - 9:33

yoaken a écrit:Ben j'ai du être tatamisée alors, parce que ça ne me choque pas (plus, devrais-je dire ?). Là en ce moment, c'est la Golden Week au Japon, probablement la seule semaine complète que les Japonais peuvent prendre comme vacances. Et je bosse. Je devais rentrer en France pour cette semaine mais on m'a demandé d'assurer mon travail (interprétariat) pendant cette semaine parce qu'on avait besoin de moi. Et j'ai accepté parce que je n'envisageais pas une seule seconde de laisser tomber ces gens qui m'avaient fait confiance. J'ai annulé mon séjour en France. Ici, le travail passe avant tout, et ce n'est pas pesant, c'est pour permettre à la société de fonctionner et d'être efficace (et au quotidien, je peux vous assurer que c'est le Paradis quand on est client). Ah, on m'a fait subir un lavage de cerveau, j'en ai bien peur...
Mais bizarrement, ici se dévouer pour son entreprise a un sens, vu qu'on est pas traités comme des kleenex. Et on est bien payés.

PS : et on vient travailler même lorsqu'on est malade aussi. Il faut vraiment ne plus pouvoir être capable de faire son travail pour ne pas le faire.

Tiens, ici aussi. Sinon, c'est censé prouver quoi?

là ce n'est pas qqn qui a un rhume mais qui est en pleine opération! qui peut travailler en plein milieu d'une opération, c'est fou!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Sandyrina le Lun 30 Avr 2012 - 9:42

Mais quoi ??? on est que des feignasses en France, c'est bien connu !
des assistés qui profitent du système ...

Franchement...moi je persiste à dire que si on s'investit "à ce point" (je souligne bien) c'est que
1) soit on craint des représailles et on subit des pressions
2) soit on n'a PAS de vie à côté
3) soit les deux...


Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Nemuyoake le Lun 30 Avr 2012 - 9:43

Ma vision des choses... C'est juste que c'est comme ça que ça marche au Japon. Si on veut des vacances, on reste en France. Mais je comprends que ça puisse vous faire cet effet parce que c'était mon cas aussi avant. Mais moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les incivilités au quotidien, l'énervement des gens et ceux qui font leur travail à l'arrache en France (La poste, pour citer un exemple parmi tant d'autres...). Alors, c'est vrai, il y a la sécu, les vacances et l'école gratuite en France, mais alors les gens... Je préfère travailler plus, mais ne pas avoir à supporter ce genre de choses (incivilités, insécurité etc) au quotidien.

Je n'ai pas de famille ici au Japon, mais même avec un travail, on a tout à fait le temps de s'amuser. On est plus organisé, c'est tout. J'ai le temps de fréquenter une salle de sport (en libre service et là personne ne va abimer les machines), de voir mes amis (bowling, batting center et autres lieux d'amusement restent ouverts tard le soir, des fois 24/24)... C'est vrai que je n'ai plus le temps de jouer aux jeux video, et en ce moment je suis bien occupée donc je n'ai plus le temps de faire mes modèles réduits, mais bon... Je survivrai, hein. Wink

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par A Tuin le Lun 30 Avr 2012 - 9:45

yoaken a écrit:Ici, le travail passe avant tout

heu

Mais tu as une famille ?
Parce que bon, être carriériste ça va bien un moment tant qu'on es pas posé et qu'on a pas de vie à côté.
Je vais te dire, si j'avais pas rencontré quelqu'un et que je ne m'étais pas posée un peu, j'aurais eu envie de faire des voyages, d'aller à l'étranger pour bosser, de faire ci ou ça pour compenser le fait d'être toute seule à m'ennuyer. Ça occupe. Mais bon après, voilà. il y a d'autres priorités dans la vie que de travailler ; puis c'est bien de travailler et de gagner plein de sous, mais encore faut-il ensuite avoir le temps d'en profiter pour se faire un peu plaisir. Moi je m'en fous de gagner des sous, si je ne peux pas en épargner, en dépenser un peu pour mon plaisir ou pour aller me promener un peu à tel endroit ou autre pendant les vacances. Ça ne sert à rien !
Je ne travaille pas pour faire un héritage pour ma succession (déjà que ça pour beaucoup, dont moi, ils n'ont déjà pas compté dessus pour se faire). C'est pas quand on sera dans le trou que ça nous servira, d'avoir gagné de l'argent.

Tu sais, j'ai vu mes grands-parents se crever toute leur vie pour n'avoir rien à la fin et ne même pas en profiter et avoir une retraite de m***, je n'ai pas envie de faire comme eux. C'est pour ça que j'ai fait des études pour avoir un métier qui me permette de vivre correctement au départ (bon à l'époque de mon choix l'enseignement était quelque chose perçu comme plus "standing" qu’aujourd’hui. Il n'est pas dit du tout que j'aurais refait ce choix de métier si j'avais dû choisir aujourd'hui, au vu de ce que c'est devenu).

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Iphigénie le Lun 30 Avr 2012 - 9:53

Ma vision des choses... C'est juste que c'est comme ça que ça marche au Japon. Si on veut des vacances, on reste en France. Mais je comprends que ça puisse vous faire cet effet parce que c'était mon cas aussi avant. Mais moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les incivilités au quotidien, l'énervement des gens et ceux qui font leur travail à l'arrache en France (La poste, pour citer un exemple parmi tant d'autres...). Alors, c'est vrai, il y a la sécu, les vacances et l'école gratuite en France, mais alors les gens... Je préfère travailler plus, mais ne pas avoir à supporter ce genre de choses (incivilités, insécurité etc) au quotidien.

oh que ça fleure bon tout ça ! Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Nemuyoake le Lun 30 Avr 2012 - 9:55

@iphigénie a écrit:
Ma vision des choses... C'est juste que c'est comme ça que ça marche au Japon. Si on veut des vacances, on reste en France. Mais je comprends que ça puisse vous faire cet effet parce que c'était mon cas aussi avant. Mais moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les incivilités au quotidien, l'énervement des gens et ceux qui font leur travail à l'arrache en France (La poste, pour citer un exemple parmi tant d'autres...). Alors, c'est vrai, il y a la sécu, les vacances et l'école gratuite en France, mais alors les gens... Je préfère travailler plus, mais ne pas avoir à supporter ce genre de choses (incivilités, insécurité etc) au quotidien.

oh que ça fleure bon tout ça ! Laughing

Plaît-il ?? heu

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Iphigénie le Lun 30 Avr 2012 - 9:56

non , ça ne me plaît pas!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par A Tuin le Lun 30 Avr 2012 - 9:56

@Sandyrina a écrit:une amie expa m'a raconté que les élèves font des offrandes à leurs profs et se prosternent devant eux !!!!

Ah oui quand même !!!

Oui et puis je pense que les petits Japonais sont aussi mieux élevés et plus polis que pas mal de la faune qu'on recueille dans nos établissements. Je ne pense pas qu'ils aillent se permettre d'aller insulter le professeur sous prétexte qu'ils n'en ont rien à faire et qu'ils n'ont pas envie de bosser et-que-d'abord-le-cours-c'est-de-la-mer**....

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Nemuyoake le Lun 30 Avr 2012 - 9:58

@iphigénie a écrit:non , ça ne me plaît pas!

Si tu pouvais expliquer ce que tu voulais dire, parce que je ne comprends pas. C'était la signification de cette phrase. Désolée d'avoir été peu claire.

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par Iphigénie le Lun 30 Avr 2012 - 9:58

yoaken a écrit: Si on veut des vacances, on reste en France.
Mais moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les incivilités au quotidien,
ceux qui font leur travail à l'arrache en France (La poste, pour citer un exemple parmi tant d'autres...).
Je préfère travailler plus, mais ne pas avoir à supporter ce genre de choses (incivilités, insécurité etc) au quotidien.


morceaux choisis d'une rengaine connue

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En Suisse, l'enseignante de latin Sarabella Benamran a pu faire cours "immobile" grâce à Skype durant ses trois semaines d'arrêt-maladie.

Message par A Tuin le Lun 30 Avr 2012 - 10:00

yoaken a écrit:Ma vision des choses... C'est juste que c'est comme ça que ça marche au Japon. Si on veut des vacances, on reste en France. Mais je comprends que ça puisse vous faire cet effet parce que c'était mon cas aussi avant. Mais moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les incivilités au quotidien, l'énervement des gens et ceux qui font leur travail à l'arrache en France (La poste, pour citer un exemple parmi tant d'autres...). Alors, c'est vrai, il y a la sécu, les vacances et l'école gratuite en France, mais alors les gens... Je préfère travailler plus, mais ne pas avoir à supporter ce genre de choses (incivilités, insécurité etc) au quotidien.

Mais ma foi tant mieux. Restes-y dans ton Japon. Il n'y a donc aucun problème.

En fait là finalement tu compares des choses et contextes tout-à-fait différents.
Tu ne vas pas aller demander donc à des Français, d'avoir les conditions de travail nulles que tu décris, mais en plus d'accepter de travailler comme au Japon sans broncher.
A chaque avantage ses inconvénients finalement. C'est équilibré.
A mois que ... si en fait, au vu du discours qui est le tien, en fait tu apprécierais que les Français travaillent comme au Japon, tout en conservant leurs conditions de travail désagréables comme tu les décris. Merci c'est gentil ! Les Français apprécieront.

Ça me fait penser à certains Français qui font des études en crachant dans la soupe, à dire que la France ça pue et qu'ils n'ont qu'une seule envie, partir au Canada parce que là-bas on y vit tellement mieux.
Tant mieux pour eux et grand bien leur fasse, sérieusement. S'ils trouvent ainsi les conditions de leur bonheur.
Mais il y a des gens qui sont bien chez eux et qui n'ont pas forcément envie de s'exporter quelque part.


Dernière édition par A Tuin le Lun 30 Avr 2012 - 10:04, édité 2 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum