L'association Phobie scolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'association Phobie scolaire

Message par John le Dim 29 Avr 2012 - 18:27

http://www.phobiescolaire.org/

Ils ne sont ni paresseux, ni «décrocheurs d'école» mais ne peuvent plus se rendre en cours parce qu'ils ressentent une angoisse terrible liée à l'établissement (école, collège, lycée, fac) et à l'environnement scolaire. Ces élèves aiment les études mais sont victimes de «phobie scolaire». Ce trouble anxieux encore méconnu peut avoir des conséquences dramatiques.

Qu'est-ce que la phobie scolaire ?

La phobie scolaire est à différencier de l’angoisse de séparation du petit enfant à l’école maternelle, ou encore de l’absentéisme et du refus scolaire de l’adolescent où la réaction d’anxiété n'est pas présente. C'est une vraie phobie liée à la scolarité. Elle touche les garçons comme les filles, le plus souvent à l'adolescence mais cela peut aussi atteindre de jeunes enfants ou même des étudiants.

Qui est atteint ?

La phobie scolaire touche aussi bien les bons élèves que les moins bons. Le seul point commun est peut-être une difficulté à s'adapter hors de la cellule familiale. Selon les études, 1 à 5 % des enfants scolarisés dans les pays occidentaux souffrent de phobie scolaire.

Quels sont les symptômes ?

Chez les phobiques scolaires, la peur se manifeste par des crises d'angoisse, des attaques de panique, des crises de larmes. Les crises d’angoisse se reconnaissent par des réactions aussi bien psychologiques que physiques (douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, migraines, sueurs froides, cœur qui bat de plus en plus vite,...).

Parfois on assiste à l’aggravation d’une maladie plus ancienne (diabète, asthme, allergie,…). D'autres vont faire des insomnies tant l'idée d'aller en cours le lendemain les panique. Plus rarement, les réactions sont si violentes qu'elles entraînent des troubles cardiaques ou des évanouissements.
Enfin, la phobie scolaire peut engendrer automutilation, scarification, dépression, états suicidaires voire suicide.
Il est important de comprendre que le jeune ne simule pas ces symptômes et souffre réellement.

Quels signes évoquent une phobie scolaire ?

La phobie scolaire se traduit par de l'absentéisme, pas toujours détecté. Parfois, le jeune arrive au collège ou au lycée en retard et, pour ne pas entrer en classe, passe sa journée en permanence, à l'infirmerie ou rentre à la maison. Parfois, dès les premières manifestations de la phobie, il ne peut plus du tout se rendre en cours.
Après avoir multiplié les absences, il se trouve bientôt dans l'incapacité totale de retourner en classe. Il refuse alors de sortir de chez lui, parfois même de se lever le matin, renonce à ses loisirs, ne pratique plus aucune activité sportive, ne voit plus ses copains et s'isole de plus en plus.
Ce comportement témoigne d'une véritable souffrance psychique qui perturbe très vite l'équilibre familial. À ce stade, les parents ont déjà tout tenté pour l'obliger à retourner en cours : la douceur, la négociation, les menaces. L'enfant fait ce qu'il peut pour retourner à l'école mais n'y parvient pas.

Quelles sont les causes ?

Les raisons de cette angoisse ne sont pas les mêmes selon les individus et leur histoire personnelle, mais certains facteurs communs sont observés tels qu’une peur excessive de l'échec, du jugement des gens, des professeurs et surtout des autres élèves.
L'enfant peut invoquer la peur d'un prof en qui il n'a pas confiance ou qui le met mal à l'aise. Il peut aussi évoquer un groupe d'enfants qui le persécute ou qui se moque de lui.
La phobie scolaire est souvent liée à une peur ancienne de la mort et de la séparation, quelquefois réactivée par un traumatisme plus récent : pour le professeur Marcel RUFO, pédopsychiatre, «cette pathologie se déclare souvent suite à un deuil survenu dans l’entourage de l’enfant. Celui-ci réagit alors comme s’il y avait une possibilité qu’en sortant de chez lui, ses parents et lui risquent de mourir. » (La revue des Parents, décembre 2002 : la phobie scolaire).

Quelles sont les conséquences ?

Sur le long terme cela peut devenir grave : désocialisation, déscolarisation totale, dépression, conséquences sur l'avenir professionnel et parfois suicides...

Que faire en cas de phobie scolaire ?

En parler (les parents, les amis, les professeurs, l'infirmière de l'établissement, médecin scolaire ou assistante sociale sont autant d'interlocuteurs possibles) et consulter sans tarder.
Une fois dépistée, la phobie scolaire doit être traitée avec un médecin spécialiste qui proposera ou non une psychothérapie et/ou un traitement médical.
Vous trouverez sur ce site des adresses de CMP, CMPP, Maisons des Adolescents et PAEJ:
phobie-scolaire.wifeo.com/documents/soins.pdf

Le suivi de cours par correspondance n’est en général pas recommandé sauf dans les cas les plus graves. Il est toujours plus utile de se confronter à sa peur, progressivement, en se fixant des objectifs que de la fuir, au risque de ne plus jamais pouvoir mettre le pied à l'école ou même dans un lieu public.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par MarieL le Lun 30 Avr 2012 - 8:08

C'est un sujet difficile, et mal connu. Dans mon établissements, les doigts d'une main seraient largement suffisants pour dénombrer ceux qui en acceptent l'idée.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par Sandyrina le Lun 30 Avr 2012 - 9:34

Quand tu as été confrontée à plusieurs cas de phobies scolaires...tu croises juste les doigts pour que TON enfant n'en soit JAMAIS atteint...c'est très violent !!! Crying or Very sad

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par Nasopi le Lun 30 Avr 2012 - 9:57

Oui, ça doit être terrible. Crying or Very sad

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par Ergo le Lun 30 Avr 2012 - 11:46

@Sandyrina a écrit:Quand tu as été confrontée à plusieurs cas de phobies scolaires...tu croises juste les doigts pour que TON enfant n'en soit JAMAIS atteint...c'est très violent !!! Crying or Very sad
+1! pale
Merci John pour le lien.
C'est vrai qu'un des premiers combats est de faire accepter l'idée que ça existe et que ce n'est pas juste un gamin qui n'a pas envie d'aller à l'école ou de travailler. humhum

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par User5899 le Lun 30 Avr 2012 - 11:49

Raison de plus pour être attentifs et pour réclamer d'avoir des personnels compétents pour nous aider. Parce que lorsqu'il n'y a pas de médecin scolaire et que les parents se foutent de tout, ce qui arrive assez souvent (et je ne parle même pas du discours rural genre "ah ben nous, à la campagne, on n'est jamais malades, on n'a pas le temps, le 'tiot va s'y faire" Shocked ), on ne peut pas grand-chose.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par Hermione0908 le Lun 30 Avr 2012 - 22:41

Une de mes élèves en souffre. C'est au point qu'un matin, alors que sa mère essayait de la convaincre d'aller au collège, la gamine est sortie de chez elle comme une furie en menaçant de se jeter sous la première voiture qui passait si jamais elle devait aller au collège. Et elle l'aurait fait.
On a réussi à la faire revenir tout doucement à l'école, petit à petit, d'abord une heure par-ci, puis une heure par-là. Elle n'allait qu'à certains cours, puis on en ajoutait progressivement. Il y a encore des ratés de temps en temps, des absences, des retards, mais on est en train de la récupérer je crois. Après les grandes vacances, en revanche, j'ai peur qu'elle replonge à nouveau.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'association Phobie scolaire

Message par sand le Mar 1 Mai 2012 - 8:53

@Sandyrina a écrit:Quand tu as été confrontée à plusieurs cas de phobies scolaires...tu croises juste les doigts pour que TON enfant n'en soit JAMAIS atteint...c'est très violent !!! Crying or Very sad
Tu traduis bien mon sentiment.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum