A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par barèges le 4/5/2012, 20:02

Et à Aix, le maire adresse une lettre à ses administrés :
Les socialistes ont gagné tous leurs combats avec l’apport des voix marxistes et trotskystes, sans aucun état d’âme, conscients des 100 millions de morts causés par le communisme dans le monde ; en URSS, en Chine , dans les Pays de l’Est, à Cuba et dans toutes les démocraties de gauche des continents africains, responsables de nombreux génocides.
Ces gens là, veulent donner des leçons de morale à la Droite Républicaine, coupable à leurs yeux, de faire appel aux électeurs du Front National ; parti pourtant légitimé par François Mitterand.
Ce n’est pas parce que le Front National et le Front de Gauche font campagne sur des thèmes similaires ou communs aux nôtres qu’ils en ont le monopole et que Nicolas SARKOZY et l’UMP doivent y renoncer.
Aucun candidat n’est propriétaire des voix de ses électeurs.
Si demain, François Hollande était élu, notre pays deviendrait entièrement socialiste car en effet, la gauche :
- est majoritaire au Sénat
- dirige presque toutes les régions
- dirige presque 75 % des Conseils Généraux
- gouverne presque 75 % des grandes villes et 50 % des petites communes.
Avec la Présidence de la République, le Gouvernement et l’Assemblée Nationale, le socialisme régnerait en maître, conforté dans sa pensée unique par des médias complaisants, propriétés de la finance internationale... Il n’ y a pas de hasard.
Sans état d’âme, je fais appel à tous ceux de Droite ou de Gauche, inscrits sur les listes électorales afin qu’ils votent pour Nicolas SARKOZY au 2ème tour et je m’adresse à eux dans ces termes :
Electeurs de gauche et d’extrême gauche :
Je partage une partie de vos inquiétudes et de vos valeurs : l’élue que je suis l’a prouvé dans sa vie personnelle et politique.
Vous savez que les socialistes n’ont jamais tenu leurs promesses ; de plus, si François Hollande était élu, notre système social tout entier s’effondrerait car ne pouvant supporter les dépenses supplémentaires, les entreprises délocaliseront, aggravant le chômage et appauvrissant le pays.
Les plus modestes seront les premiers à en faire les frais.
Rappelons-nous les années Mitterand, Jospin, Aubry, Fabius... qui ont ruiné la France et leur formule célèbre “responsable mais pas coupable” lors du fiasco sanitaire du sang contaminé...
Le socialisme en France, c’est le pompier pyromane !
Electeurs du Modem :
Je partage une partie de vos inquiétudes et de vos valeurs : l’ancienne élue UDF que je suis l’a prouvé.
Si François Hollande était élu, grâce à vos voix, vous seriez doublement responsables des catastrophes à venir, car votre positionnement et votre maturité politique vous permettent de les anticiper.
Vous savez que seul Nicolas SARKOZY a la compétence et le courage de se battre efficacement pour l’Europe dont vous rêvez ; de plus, Monsieur Hollande a annoncé des dépenses de fonctionnement qui aggraveront la dette et sacrifieront les générations futures.
En faisant voter Hollande, vous trahiriez la longue et belle histoire que le centre droit et le Modem ont mis plus d’un siècle à construire.
Electeurs du Front National :
Je partage une partie de vos inquiétudes et de vos engagements : l’élue que je suis l’a prouvé.
Le vote de gauche se rassemble au 2ème tour, pourquoi ferions-nous différemment ; serions-nous moins intelligents ?
Nous sommes porteurs de projets différents mais des thèmes importants nous rapprochent ; ce sont ceux qui garantissent l’indépendance et la prospérité de la France...
Êtes-vous prêts à subir le vote des immigrés, l’immigration massive, la régularisation des sans papier, la perte de notre modèle social et surtout le piétinement de nos valeurs républicaines.
Pour vous et pour nous, l’Hymne National, le drapeau, la République, la démocratie, l’identité française mais aussi une France, Patrie des Droits de l’Homme et du Citoyen ont un sens. Alors, si au nom de nos différences réciproques, nous ne pouvons faire alliance, défendons ensemble l’Etat français contre le pire.
Vous n’aiderez pas votre champion par la politique de la terre brûlée qui anéantirait de façon irréversible notre pays ; des combats à venir nous donneront l’occasion de nous affronter, à la loyale, sans mettre en danger la Nation.
Nicolas SARKOZY a protégé les français de 3 crises majeures ; notre système social a été préservé, le pouvoir d’achat des fonctionnaires est resté le même, les petites retraites ont été revalorisées, l’allocation adulte handicapé augmentée ; nos systèmes d’épargne et de retraite préservés. Il a protégé la France et les Français mieux que quiconque et même si malheureusement le taux de chômage est trop élevé, il représente le tiers de celui des autres pays européens.
Mais il a aussi fait avancer l’Europe, reculer la spéculation et fait rayonner la France dans le Monde.
Electeurs Républicains, du centre, de gauche, de droite, mais aussi de ceux que l’on appelle les extrêmes ;
Tariq Ramadan vous dit : votez François Hollande !
Mais ;
si vous voulez un pays qui continue d’exister sur les plans économique, énergétique, environnemental, social, monétaire,
Si vous voulez garder un pays indépendant des communautarismes, une France Libre, indépendante et prospère,
VOTEZ Nicolas SARKOZY
Bon là j'avoue ma plus grande perplexité : ça s'est vu dans les 40 ou 50 dernières années, ce genre de choses? De la part d'un maire?
C'est là :
http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/05/04/la-lettre-de-la-maire-daix-en-provence-sarkozy-ou-lapocalypse-231886

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Jane le 4/5/2012, 20:16

Reprocher à Hollande de récupérer les votes de l'extrême gauche en leur reprochant les morts du communisme et en appeler au vote des nationalistes en oubliant les dérives de celui-ci... Evil or Very Mad
(faut pas regarder l'énoooooooooooooooooooorme faute du titre, hein ?)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par gelsomina31 le 4/5/2012, 20:34

@Jane a écrit:Reprocher à Hollande de récupérer les votes de l'extrême gauche en leur reprochant les morts du communisme et en appeler au vote des nationalistes en oubliant les dérives de celui-ci... Evil or Very Mad
(faut pas regarder l'énoooooooooooooooooooorme faute du titre, hein ?)

+ 1000

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par MelanieSLB le 4/5/2012, 22:50

@neo a écrit:
@John a écrit:Ca y est Ruth Elkrief témoigne :

Injures, jets de projectiles, jets de bouteille contre elle et son équipe !

affraid

"Il y a une atmosphère de tension et une certaine fébrilité, un certain agacement contre la presse dans les meetings de Nicolas Sarkozy".
La journaliste Ruth Elkrief et son collègue Thierry Arnaud, qui couvrent pour BFM TV la campagne de Nicolas Sarkozy, ont été pris à partie par des militants UMP à la fin du meeting de Toulon.
La chaîne d'information a été obligée d'interrompre le direct pendant quelques minutes. A l'antenne de BFMTV, elle regrettait sans vouloir en "faire un drame du tout", "un petit moment désagréable de fin de campagne". Ruth Elkrief déclare ce jeudi soir via Twitter que "l'incident est clos".
Video : http://www.bfmtv.com/#!deux-journalistes-de-bfmtv-chahutes-a-l-issue-actu27169.html
Shocked

Je suis extrêmement choquée qu'un tel incident soit minoré.

@Clarinette a écrit:
@Frisouille a écrit:
Et parmi nous ici-même, des collègues qui ne voient pas de différence entre l'un et l’autre discours, entre l'une et l'autre personnalité. humhum pale
Comme l'a dit Cripure plus haut, Hollande ne compte pas beaucoup plus que Sarkozy se démarquer de la politique économique, fiscale, financière en cours, par exemple. Or c'est ce qui me séduisait tout particulièrement dans le discours du Front de Gauche.
Malgré tout, et contrairement à ce que j'avais annoncé, je me suis décidée à voter Hollande dès le soir du 22 avril, parce qu'effectivement, le plus urgent est de dégager not' président. Je n'attends cependant pas de changement majeur grâce à Hollande, juste un moyen de passer le quinquennat de façon moins désagréable qu'avec l'autre... en attendant la prochaine présidentielle ! yesyes

+1 Pour la 1e partie, par contre, j'ai très peur de 2017 (vu de 2012, cela risque plus de voir l'extrême droite au pouvoir que l'extrême gauche.

@Jane a écrit:je n'aime pas faire ma Cassandre, mais ce que l'histoire m'a appris me laisse entrevoir des choses très sombres. pale

topela, Jane.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Jacq le 4/5/2012, 23:41

@Sandyrina a écrit:
l'ENgénu a écrit:
@Sandyrina a écrit:
@Jane a écrit:j'ajouterais que je suis peut-être aveuglée par mes convictions, mais je n'ai jamais trouvé la droite aussi haineuse et les gens qui la soutiennent aussi agressifs. Cette fin de campagne me donne envie de vomir.

J'ai le même sentiment...et si tu n'es pas de leur avis, on t'accuse presque de contribuer à mener le pays à sa perte...moi aussi, j'ai peu de souvenirs des autres présidentielles, mais je n'ai pas le sentiment d'avoir ressenti une tension aussi nette, tant de haine et un tel vent de folie. No

Ils se revendiquent d'une droite "décomplexée", non amis sarkozystes. Ce terme m'a toujours fait bondir. Bien-sûr qu'il faut complexer d'être saturé de préjugés moraux et raciaux! Toutes les idées ne sont pas respectables.
Les pauvres, les grands principes de notre pays les obligent à être moins c**s, quelle douleur, quelle frustration!

On joue sur les mots depuis quelques mois, dans cette campagne !

Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Tristana le 4/5/2012, 23:59

@Jacq a écrit:Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.
J'adhère totalement à tout cela : je me suis souvent demandé comment on pouvait être tant choqué par ce qui se passe alors que franchement, toutes les horreurs que ressort Sarkozy ne sont qu'un condensé des ses dix années au pouvoir (je n'oublie pas son passage à l'Intérieur sous Chirac où il nous a gratifié des racailles, du kärcher, j'en passe et des meilleures).
La proximité avec l'extrême droite gênait moins il y a 5 ans car il avait réussi à faire illusion auprès des électeurs du FN... qui, du coup, se retrouvait tout petit, et cela faisait plaisir à tous ; le pire était passé, on avait vaincu le parti de l'horreur et de l'ignoble... sans jamais réellement s'interroger sur l'horreur qui, du coup, avait sauté une case et se retrouvait déjà dans tout ce que tu viens de citer, dans cette laïcité à deux vitesses, dans ce ministère immonde, dans ce mépris des syndicats et des mouvements populaires...

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Condorcet le 5/5/2012, 00:08

@Tristana a écrit:
@Jacq a écrit:Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.
J'adhère totalement à tout cela : je me suis souvent demandé comment on pouvait être tant choqué par ce qui se passe alors que franchement, toutes les horreurs que ressort Sarkozy ne sont qu'un condensé des ses dix années au pouvoir (je n'oublie pas son passage à l'Intérieur sous Chirac où il nous a gratifié des racailles, du kärcher, j'en passe et des meilleures).
La proximité avec l'extrême droite gênait moins il y a 5 ans car il avait réussi à faire illusion auprès des électeurs du FN... qui, du coup, se retrouvait tout petit, et cela faisait plaisir à tous ; le pire était passé, on avait vaincu le parti de l'horreur et de l'ignoble... sans jamais réellement s'interroger sur l'horreur qui, du coup, avait sauté une case et se retrouvait déjà dans tout ce que tu viens de citer, dans cette laïcité à deux vitesses, dans ce ministère immonde, dans ce mépris des syndicats et des mouvements populaires...

+ 1000. Depuis dix ans, nous avons vécu un recul considérable des libertés publiques et de l'Etat de droit.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par zouz le 5/5/2012, 00:11

@Tristana a écrit:
@Jacq a écrit:Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.
J'adhère totalement à tout cela : je me suis souvent demandé comment on pouvait être tant choqué par ce qui se passe alors que franchement, toutes les horreurs que ressort Sarkozy ne sont qu'un condensé des ses dix années au pouvoir (je n'oublie pas son passage à l'Intérieur sous Chirac où il nous a gratifié des racailles, du kärcher, j'en passe et des meilleures).
La proximité avec l'extrême droite gênait moins il y a 5 ans car il avait réussi à faire illusion auprès des électeurs du FN... qui, du coup, se retrouvait tout petit, et cela faisait plaisir à tous ; le pire était passé, on avait vaincu le parti de l'horreur et de l'ignoble... sans jamais réellement s'interroger sur l'horreur qui, du coup, avait sauté une case et se retrouvait déjà dans tout ce que tu viens de citer, dans cette laïcité à deux vitesses, dans ce ministère immonde, dans ce mépris des syndicats et des mouvements populaires...

Tout pareil que vous, rien d'étonnant, ce n'est pas un revirement du tout, ce gouvernement a plusieurs fois et de manière délibérée, franchi des limites qu'il n'aurait pas dû franchir. Quand je vois le peu d'émoi que ces décisions, dérapages (mais contrôlés) ont suscité, je me dis que nous sommes bien peu de choses et j'ai très peur à l'idée que MLP puisse passer aux prochaines élections...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Jacq le 5/5/2012, 00:21

Oui, justement, cela me fait marrer lorsqu'on dit que la gauche va mener le FN au pouvoir. La droite, si elle perd, ce que j'espère, aura beaucoup à faire pour revenir sur le travail de sape des valeurs républicaines qu'a fait NS en 5 ans... Après l'illusion de 2007 mentionnée par Tristana, si la droite veut redevenir une vraie droite républicaine, il y aura beaucoup de travail à faire...

Ce que je ne comprends pas c'est la position d'amis et de proches qui votent habituellement à droite et qui ne voient rien... Comment peuvent-ils cautionner cela alors que cela va à l'encontre de leurs principes... parce que leur droite ce n'est cette "chose" !

Mais attendant, rien n'est joué !
RDV dimanche.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Jim Thompson le 5/5/2012, 01:11

@Jacq a écrit:
@Sandyrina a écrit:
l'ENgénu a écrit:
@Sandyrina a écrit:
@Jane a écrit:j'ajouterais que je suis peut-être aveuglée par mes convictions, mais je n'ai jamais trouvé la droite aussi haineuse et les gens qui la soutiennent aussi agressifs. Cette fin de campagne me donne envie de vomir.

J'ai le même sentiment...et si tu n'es pas de leur avis, on t'accuse presque de contribuer à mener le pays à sa perte...moi aussi, j'ai peu de souvenirs des autres présidentielles, mais je n'ai pas le sentiment d'avoir ressenti une tension aussi nette, tant de haine et un tel vent de folie. No

Ils se revendiquent d'une droite "décomplexée", non amis sarkozystes. Ce terme m'a toujours fait bondir. Bien-sûr qu'il faut complexer d'être saturé de préjugés moraux et raciaux! Toutes les idées ne sont pas respectables.
Les pauvres, les grands principes de notre pays les obligent à être moins c**s, quelle douleur, quelle frustration!

On joue sur les mots depuis quelques mois, dans cette campagne !

Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.
+10
10 ans de droite!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Presse-purée le 5/5/2012, 01:32

Désolé pour les fans de M. Sarkozy sur ce forum, mais ce qui se passe actuellement dans les meetings UMP (démolition de la presse, dénonciation des ennemis de l'intérieur, agression envers les corps intermédiaires) est caractéristique d'un comportement fasciste, au sens plein et historique du terme.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Condorcet le 5/5/2012, 01:36

@Presse-purée a écrit:Désolé pour les fans de M. Sarkozy sur ce forum, mais ce qui se passe actuellement dans les meetings UMP (démolition de la presse, dénonciation des ennemis de l'intérieur, agression envers les corps intermédiaires) est caractéristique d'un comportement fasciste, au sens plein et historique du terme.

Je n'en ai pas lu beaucoup jusqu'ici.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Ronin le 5/5/2012, 01:40

Ben, je ne suis pas fan de Sarkozy, je le trouve pitoyable et pourtant je ne suis pas d'accord. Mais bon comme pour certains Chevènement était aussi un facho, je crois que presque tout le monde est fasciste non ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Presse-purée le 5/5/2012, 02:00

Non.
Je ne sais pas si des journalistes ont été agressés lors d'un meeting ou d'une réunion publique de Chevènement, mais, à ma connaissance, il n'aurait pas défendu ceux-ci comme Rosso-Debord l'a fait.
Ensuite, il est traditionnel de dire que l'adversaire politique se trompe, mais laisser comprendre que voter Hollande c'est participer à la dilution de la Nation (donc, faire partie de l'Anti-France, pour reprendre la rhétorique à la mode il y a quelque temps) est d'un autre tonneau.

On peut penser ce que l'on veut de Sarkozy, mais ce qui se passe là est extrêmement grave, dans le sens où c'est une politique de terre brûlée. Il détruit l'idée de cité et de citoyenneté. Il pense uniquement en mode noir et blanc, il classe les sensibilités politiques, les manières de voir le monde en deux catégories, construit le discours qu'il propose de la même manière et donc conditionne ainsi la vision du monde de ses partisans.
Comment assurer une cohésion des citoyens ensuite?

Et, je suis désolé de le redire et de le marteler: ce discours (ce n'est qu'un discours, attention) est fasciste.
Je sais bien que si M. Sarkozy est réélu, le pays ne se transformera pas en dictature. Mais les mots ont un sens et une importance, et le discours d'un leader politique comme lui, qui a un talent certain pour mobiliser les foules, a un effet sur la vision du monde de ceux qui adhèrent à son discours.

D'où l'habilité de Hollande depuis le débat, avec ses appels à la cohésion nationale...

Mais là, il y aura du boulot. Car M. Sarkozy laisse un champ de ruines derrière cette campagne.

A lire, deux contributions sur lemonde.fr

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/04/l-etat-d-exception-et-la-guerre-menee-par-nicolas-sarkozy_1696005_3232.html

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/04/la-defaite-de-nicolas-sarkozy_1695296_3232.html

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par User5899 le 5/5/2012, 02:16

Nellen a écrit:
Mais je ne comprends pas le tableau ainsi, l'original, je veux dire. Pour moi, le cri est dans les vagues de couleur rouges orangées et le personnage se bouche les oreilles d'horreur. Avec ce personnage-ci, ce serait plutôt l'inverse...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Ronin le 5/5/2012, 02:19

Ok , alors on ne parle pas de la même chose. Que Sarkozy ( et une partie de sa clique ) soient dangereux je ne le nie pas, bien au contraire. Qu'en particulier la période de l'entre deux tours durant laquelle il est allé à la pêche aux voies Fn soit lamentable je suis d'accord. C'est juste, vous m'excuserez qu'en temps qu'historien de formation ( histoire contemporaine ) entendre du fascisme à tout bout de champ dès qu'un *** de droite joue au matador ça commence à me lasser. Pour moi aussi les mots ont un sens précis et le Fascisme est un régime bien particulier, dans un pays, à une époque donnée. C'est devenu une généralisation bien trop fréquente et qui est fausse d'un point de vue historique et contre-productive sur le plan politique. La droite m'énerve tout autant quand j'entends que François Hollande est un "gauchiste" te pourquoi pas un stalinien ? même erreur. Désolé, je suis en manque de sucettes à cancer ça me rend aigri.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par User5899 le 5/5/2012, 02:23

@Ronin a écrit:Ben, je ne suis pas fan de Sarkozy, je le trouve pitoyable et pourtant je ne suis pas d'accord. Mais bon comme pour certains Chevènement était aussi un facho, je crois que presque tout le monde est fasciste non ?
Le comportement fasciste en Italie dans les années 1924 et suivantes est bien connu, voir par exemple Milza et Bernstein. Il ressemble beaucoup au comportement de NS ET de ses partisans dans ces tout derniers jours, il ne ressemble en rien à celui de JPC en 2002. Ne mélangeons pas tout.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Ronin le 5/5/2012, 02:39

Merci Cripure j'ai fait un peu d'histoire... je m'énerve justement que l'on accuse de fasciste ou gauchiste à tout bout de champ. Et désolé je ne suis pas d'accord avec vous sur le rapprochement sarko et fascisme.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Condorcet le 5/5/2012, 03:01

Cripure a écrit:
@Ronin a écrit:Ben, je ne suis pas fan de Sarkozy, je le trouve pitoyable et pourtant je ne suis pas d'accord. Mais bon comme pour certains Chevènement était aussi un facho, je crois que presque tout le monde est fasciste non ?
Le comportement fasciste en Italie dans les années 1924 et suivantes est bien connu, voir par exemple Milza et Bernstein. Il ressemble beaucoup au comportement de NS ET de ses partisans dans ces tout derniers jours, il ne ressemble en rien à celui de JPC en 2002. Ne mélangeons pas tout.

Pas d'assassinat politique (Matteotti) commandités en France ou à l'étranger, de purges à l'huile de ricin, de police politique chargée de bastonner les opposants et le revendiquer comme tel, d'emprisonnement aux îles Lipari (quoique avec Coupat, enfin bon...), de presse entièrement aux ordres, de parti unique phagocytant toute la vie de l'Etat et de la nation (embrigadement de la jeunesse) des élites jusqu'au plus obscur soutier....

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par User5899 le 5/5/2012, 03:39

@Ronin a écrit:Merci Cripure j'ai fait un peu d'histoire... je m'énerve justement que l'on accuse de fasciste ou gauchiste à tout bout de champ. Et désolé je ne suis pas d'accord avec vous sur le rapprochement sarko et fascisme.
Je n'ai jamais assimilé Sarkozy aux fascistes... jusqu'à cette semaine.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par User5899 le 5/5/2012, 03:40

@condorcet a écrit:
Cripure a écrit:
@Ronin a écrit:Ben, je ne suis pas fan de Sarkozy, je le trouve pitoyable et pourtant je ne suis pas d'accord. Mais bon comme pour certains Chevènement était aussi un facho, je crois que presque tout le monde est fasciste non ?
Le comportement fasciste en Italie dans les années 1924 et suivantes est bien connu, voir par exemple Milza et Bernstein. Il ressemble beaucoup au comportement de NS ET de ses partisans dans ces tout derniers jours, il ne ressemble en rien à celui de JPC en 2002. Ne mélangeons pas tout.

Pas d'assassinat politique (Matteotti) commandités en France ou à l'étranger, de purges à l'huile de ricin, de police politique chargée de bastonner les opposants et le revendiquer comme tel, d'emprisonnement aux îles Lipari (quoique avec Coupat, enfin bon...), de presse entièrement aux ordres, de parti unique phagocytant toute la vie de l'Etat et de la nation (embrigadement de la jeunesse) des élites jusqu'au plus obscur soutier....
Patience. On en reparle dans cinq ans humhum

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Thalia de G le 5/5/2012, 06:29

@Avril69 a écrit:Avec un peu de retard...
Spoiler:
Pas mal !

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: A Toulon, son dernier meeting, Sarkozy fait huer les homos, les enseignants et les magistrats... et Ruth Elkrief (BFM) se fait agresser par les militants !

Message par Thalia de G le 5/5/2012, 06:51

@Tristana a écrit:
@Jacq a écrit:Mais cela dure depuis des années. La "puanteur" a commencé à se répandre avant 2002 où la campagne (à cette époque menée largement par les médias en faveur de la droite) a commencé à polluer l'atmosphère. Je me souviens lorsqu'on pointait du doigt TOUS ces chômeurs a qui il fallait redonner le "goût du travail" (comme si d'ailleurs tous ceux qui avaient un travail avaient le "goût du travail"). Ces reportages, tous les jours, où tout chômeur était assimilé à un fainéant professionnel, où l'amalgame était constant. Ensuite est arrivé le mot fameux "assistanat" qui transforme l'assistance en un élément négatif dans notre société. On se rappelera de ceux qui voulaient enlever le mot égalité de notre devise. Tout cela s'est terminé avec les instrumentalisations constantes du moindre fait divers jusqu'au fameux "pépé machin" attaqué la veille des élections. Mais tout cela n'était rien et a continué durant cinq années.

Dès 2007, fallait être aveugle pour ne pas le voir, qui a balancé immédiatement le ministère de l''identité nationale, joint à celui de l'immigration. Les messages étaient là, étaient-ils invisibles ? Qui a volontairement organisé une réunion du ministère de l'identité nationale à Vichy ? et qui pouvait alors croire à une maladresse ? à une simple volonté de réhabiliter cette ville qui ne devait pas subir le poids de l'histoire (en gros la teneur des propos du ministre de l'époque, celui qui se rendra célèbre par son humour sur les Auvergnats) ?

On passera sur le non respect constant de la laïcité, les provacations contre les profs -vs- le bon curé et sa bonne morale, sur les courbettes devant les autorités vaticanes ? Quel est le candidat président qui attend que les caméras le fixent pour faire volontairement un signe de croix (je n'ai rien contre le signe de croix, sauf pour une personne qui le fait volontairement pour instrumentaliser la religion dans une campagne électorale). Ensuite ce sont les désignés coupables, Roms ou gens du voyage. Même le pédigré (passé politique, proximité avec certaines organisations bien connues) des ministres ou des personnalités mises en avant (à part les pauvres créatures qui servaient de caution morale avec la supposée ouverture). Les attaques contre les "corps intermédaires", les journalistes, les fonctionnaires, les musulmans (pour qui on force l'ouverture d'une école confessionnelle à Lyon avant de les attaquer pour ensuite les recevoir et ensuite mieux les attaquer). Qui a favorisé les écoles confessionnelles au détriment des écoles de la République ? Qui voulait imposer que l'on enseigne le rôle positif de la colonisation. Qui instrumentalisait l'histoire, prétendant vouloir revenir sur ce qui a fondé notre pacte social après 45 tout en tentant de récupérer la Résistance aux Glières ou en faisant lire la Lettre de Guy Moquet..... Je ne sais même plus quoi ajouter. Quel premier ministre a baffoué encore la loi de 1905 en précisant que les pratiques cultuelles étaient dépassées et désuettes alors que l'Etat n'a justement pas à se prononcer sur la valeur d'un rituel ou d'un culte ? Lorsque des Gens du voyage sont dans une affaire on expulse des Roms. Le discours de Toulon, les mots et expressions utilisés pour l'Afrique et les Africains... Enfin, tout est écrit depuis le début. Le travail rend libre, les mots ont été prononcés ainsi (ou alors avec une faible nuance, je ne sais plus laquelle). On a expliqué que certains étaient le "cancer de la société" (par un ministre supposé "social" de ces gouvernements). Le premier ministre a osé déclarer (je ne sais plus quand) que le Front populaire était responsable de la défaite de 1940 (c'est une réthorique et une argumentation que l'on retrouve où dans notre histoire et dans quel camp politique). Que dire encore.... désolé mais il y en a tellement. Un journal avait qualité NS de "voyou de la République", provoquant la fureur de certains. Mais c'était entièrement vrai. Certains le découvrent, il vaut mieux le constater maintenant que lundi prochain... Pourtant les conseillers, les scribes du président, tous ces valets n'étaient pas des imbéciles (sauf un, je vous laisse deviner qui...)... Donc ils avaient été pesés et mesurés. Tout était là depuis le début. Le masque tombe, mais le masque ne masquait pas grand chose.

J'avais dit il y a quelques temps (sur ce forum) que NS n'était pas républicain, et on m'avait rétorqué que mon argument ne tenait pas et décrédibilisait le reste de mes propos.
Et bien je n'en retire pas un mot.
IL n'est pas républicain, ne respecte pas nos traditions républicaines.
Il est même l'antithèse des valeurs républicaines de la France, et entendre le mot Nation dans sa bouche me dégoute et m'insupporte, car s'il y a bien une chose qu'il ne représente pas, c'est la Nation.

Maintenant, que les aveugles ouvrent les yeux devant l'excès et la cristallisation actuelle, c'est bien. Mais tout était inscrit et indiqué dès le début.

Jacq.
J'adhère totalement à tout cela : je me suis souvent demandé comment on pouvait être tant choqué par ce qui se passe alors que franchement, toutes les horreurs que ressort Sarkozy ne sont qu'un condensé des ses dix années au pouvoir (je n'oublie pas son passage à l'Intérieur sous Chirac où il nous a gratifié des racailles, du kärcher, j'en passe et des meilleures).
La proximité avec l'extrême droite gênait moins il y a 5 ans car il avait réussi à faire illusion auprès des électeurs du FN... qui, du coup, se retrouvait tout petit, et cela faisait plaisir à tous ; le pire était passé, on avait vaincu le parti de l'horreur et de l'ignoble... sans jamais réellement s'interroger sur l'horreur qui, du coup, avait sauté une case et se retrouvait déjà dans tout ce que tu viens de citer, dans cette laïcité à deux vitesses, dans ce ministère immonde, dans ce mépris des syndicats et des mouvements populaires...
Complètement d'accord avec vous. Comment ne pas avoir compris qu'il porte en lui toute cette violence ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum