utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 17:34

Bonjour,

Pour un petit travail que j'ai à faire, je voudrais rassembler un certain nombre d'exemples d'utopies en littérature et au cinéma. J'ai fait une recherche, bien sûr, mais les sujets ouverts sous ce titre traitent plutôt de contre-utopies. Or je voudrais analyser la description d'utopies réelles.

Outre Thomas More et Rabelais, j'ai pensé à La Nuit des temps de Barjavel, mais ensuite, je sèche.

Je ferai peut-être aussi un parallèle entre Les Années fastes du chinois Chan Koonchung et The Trumann show.

J'essaie aussi de retrouver un film dépeignant le bonheur merveilleux de l'american way of life, bonheur qui se révèle, pour les personnages principaux, aliénant jusqu'à la folie, mais impossible de me rappeler le titre, ni les acteurs - rien de très tangible, quoi. Si ça dit quelque chose à quelqu'un ?

Auriez-vous d'autres idées ? (Pas Orwell ou ce genre de choses, hein, de vraies utopies.)

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Celeborn le Lun 7 Mai 2012 - 17:42

L'Eldorado, tiens ! Smile

edit : sinon, en vrac, la République de Platon, le Phalanstère, les Etats & Empires de la Lune de Cyrano, L'Île des esclaves.

J'irais bien jusqu'à la Lothlorien, tiens ! Wink


Dernière édition par Celeborn le Lun 7 Mai 2012 - 17:47, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par John le Lun 7 Mai 2012 - 17:45

J'essaie aussi de retrouver un film dépeignant le bonheur merveilleux de l'american way of life, bonheur qui se révèle, pour les personnages principaux, aliénant jusqu'à la folie, mais impossible de me rappeler le titre, ni les acteurs
Mais c'est une contre-utopie, alors, non ?

Pour l'utopie, la BNF a fait ce site à partir de son expo :
http://expositions.bnf.fr/utopie/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par yphrog le Lun 7 Mai 2012 - 17:59

@V.Marchais a écrit:
Outre Thomas More et Rabelais, j'ai pensé à La Nuit des temps de Barjavel, mais ensuite, je sèche.


Rabelais -- utopique? (à part Thélème) Il faut que je revise mes definitions de eu-topie (pays de cocagne? ) Smile

J'essaie aussi de retrouver un film dépeignant le bonheur merveilleux de l'american way of life, bonheur qui se révèle, pour les personnages principaux, aliénant jusqu'à la folie, mais impossible de me rappeler le titre, ni les acteurs - rien de très tangible, quoi. Si ça dit quelque chose à quelqu'un ?

Pollyanna? mais ce n'est pas "utopique"
Sinon: http://en.wikipedia.org/wiki/Utopia#20th_century

Auriez-vous d'autres idées ? (Pas Orwell ou ce genre de choses, hein, de vraies utopies.)

Gulliver's Travels serait trop satirique, j'imagine?


Dernière édition par xphrog le Lun 7 Mai 2012 - 18:01, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Celeborn le Lun 7 Mai 2012 - 18:00

Question films, ils sont surtout dystopiques, dans mon esprit. Je peux proposer La Cité des femmes (Fellini) et La Plage (très mauvais film à mon sens, mais bon, ça me semble correctement rentrer dans le thème)

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:06

@John a écrit:
J'essaie aussi de retrouver un film dépeignant le bonheur merveilleux de l'american way of life, bonheur qui se révèle, pour les personnages principaux, aliénant jusqu'à la folie, mais impossible de me rappeler le titre, ni les acteurs
Mais c'est une contre-utopie, alors, non ?

Disons que c'est terriblement ambivalent. Pour tout le monde, c'est l'idéal, et pour les héros, pas assez conformes, c'est un étau qui les brise.

Mais toutes les utopies sont ambivalentes, non ? Ce que décrit Tomas More, c'est une forme de dictature douce.
Le principe même de l'utopie suggère l'idée d'une forme de perfection, de modèle indépassable, donc qui s'impose comme nécessaire et impossible à critiquer. C'est probablement pour cela qu'elles se retournent aussi facilement en dystopies. Non ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:08

@Celeborn a écrit:L'Eldorado, tiens ! Smile
J'irais bien jusqu'à la Lothlorien, tiens ! Wink

J'adore cette idée. Et puis c'est intéressant, ce monde qui ne peut exister qu'en restant clos sur lui-même et qui se trouve donc voué à disparaître. On retrouve, sous une autre forme, cette idée de pureté fatale. Il faudrait que je relise les passages concernés pour voir ce que je peux y trouver, mais ça m'a l'air intéressant.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Nadejda le Lun 7 Mai 2012 - 18:10

Je ne l'ai pas vue dans l'anthologie du site de la BNF, mais il y a une utopie dans Cleveland de Prévost.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par yphrog le Lun 7 Mai 2012 - 18:12

(Donc, votre silence indique je n'ai pas deviné juste avec le film à l'origine du principe de Pollyanna)

Encore une fois je tente: Marge Piercy, Woman on the Edge of Time, deux histoires, une dystopique, l'autre utopique.

On loue ses vetements dans cet univers...


Dernière édition par xphrog le Lun 7 Mai 2012 - 18:14, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par varia le Lun 7 Mai 2012 - 18:13

Paul et Virginie (ça se termine mal, mais c'est juste un mauvais coup du sort... Wink ). Dans un décor semblable, mais en très différent, pq pas Vendredi ou la vie sauvage (mais là encore, si mes souvenirs sont bons, fin pas très euphorique) ?
Pour le film auquel tu penses, serait-ce Loin du paradis, de Todd Haynes (mais il y en a tellement dans le genre critique de l'american way of life, il faudrait que tu précises un peu tes indications) ? Ou encore Les Noces rebelles, de Sam Mendes ?


varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:14

xphrog a écrit: Il faut que je revise mes definitions de eu-topie (pays de cocagne? ) Smile


xprog, tu me mets le doute, du coup, je préfère demander aux hellenistes pour ne pas dire de connerie.

Chez More, l'Utopie, c'est le pays de nulle part, le non-lieu. Du coup, j'ai toujours cru que l'étymologie, c'était u- (non) -topos (lieu) et non pas eu- (heureux) - topos, même si on dit volontiers dystopie pour contre-utopie.

Mais je me trompe peut-être ? Quelqu'un pourrait-il me dire ce qu'il en est ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:15

xphrog a écrit:(Donc, votre silence indique je n'ai pas deviné juste avec le film à l'origine du principe de Pollyanna)

Encore une fois je tente: Marge Piercy, Woman on the Edge of Time, deux histoires, une dystopique, l'autre utopique.

On loue ses vetements dans cet univers...

Pardon, xprog, je n'ai pas le temps de répondre à tout le monde. Non aucun de ces films ne me dit rien.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par yphrog le Lun 7 Mai 2012 - 18:17

non, pas de doutes, c'est un non-lieu Smile

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:20

@varia a écrit:Pour le film auquel tu penses, serait-ce Loin du paradis, de Todd Haynes (mais il y en a tellement dans le genre critique de l'american way of life, il faudrait que tu précises un peu tes indications) ? Ou encore Les Noces rebelles, de Sam Mendes ?


Attendez, il y a un truc qui me revient. Il me semble que le mari, riche (publicitaire ou truc comme ça, métier de com, gros sous, succès, au début du film, un magazine vient faire des photos de sa superbe-maison-avec-sa-femme-parfaite), craque au milieu du film et avoue l'inavouable dans cette société : son homosexualité. Tête de la-femme-parfaite. Oui, c'est ça, ça y est, je le revois à la fin qui se barre avec un autre type.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:20

xphrog a écrit:non, pas de doutes, c'est un non-lieu Smile

Merci.

Excusez-moi, il faut que j'aille jeter le bébé dans l'eau du bain.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Saint-Loup le Lun 7 Mai 2012 - 18:21

Ce n'est pas American Beauty ?

Saint-Loup
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Anagramme le Lun 7 Mai 2012 - 18:22

@V.Marchais a écrit:

J'essaie aussi de retrouver un film dépeignant le bonheur merveilleux de l'american way of life, bonheur qui se révèle, pour les personnages principaux, aliénant jusqu'à la folie, mais impossible de me rappeler le titre, ni les acteurs - rien de très tangible, quoi. Si ça dit quelque chose à quelqu'un ?


American Beauty ?

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par cecile23 le Lun 7 Mai 2012 - 18:24

Loin du paradis?

cecile23
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 18:24

Non, un film beaucoup plus vieux (années 50, 60. Il y aurait pu y avoir Carry Grant dans le rôle mais je ne crois pas que c'était lui).

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Anagramme le Lun 7 Mai 2012 - 18:26

Ah, Saint-loup, on s'est croisés !

(il y a bien un "s" à "croisés" ?)

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Celeborn le Lun 7 Mai 2012 - 18:39

@V.Marchais a écrit:
@Celeborn a écrit:L'Eldorado, tiens ! Smile
J'irais bien jusqu'à la Lothlorien, tiens ! Wink

J'adore cette idée. Et puis c'est intéressant, ce monde qui ne peut exister qu'en restant clos sur lui-même et qui se trouve donc voué à disparaître. On retrouve, sous une autre forme, cette idée de pureté fatale. Il faudrait que je relise les passages concernés pour voir ce que je peux y trouver, mais ça m'a l'air intéressant.

Je savais que ça te plairait Very Happy ET puis ilfaut bien que je justifie mon pseudo de temps en temps, quand même !


_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par John le Lun 7 Mai 2012 - 19:34

Veronique, j'ai parcouru la liste mais je n'ai pas trouvé Very Happy

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homosexualit%C3%A9_au_cin%C3%A9ma

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Violet le Lun 7 Mai 2012 - 19:36

Véronique, ce que tu décris ressemble beaucoup à American Beauty...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 19:38

En même temps, c'est pas le thème central.

Je vais essayer de retrouver ce que c'était que ce film. Bon, je commence à mélanger avec Loin du Paradis, que vous m'avez remis en mémoire. Mais je vais chercher quand même.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Lun 7 Mai 2012 - 19:39

@Violet a écrit:Véronique, ce que tu décris ressemble beaucoup à American Beauty...

Ah ! mais American Beauty, je m'en souviens très bien. C'était très bien aussi mais ce n'était pas cela, et il y a moins cette mise en scène de la réussite américaine parfaite, ce modèle qui tourne à l'injonction violente.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum