utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par John le Mar 8 Mai 2012 - 19:18

Sorceress ou l'art du suspense Very Happy

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par sorceress le Mar 8 Mai 2012 - 19:20

C'est bon je viens d'éditer, j'ai retrouvé le film Smile
Par contre, c'est un film de 2003 qui joue clairement la carte rétro, on croit effectivement à un film des années 50.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Mar 8 Mai 2012 - 21:03

Merci Sorceress, mais dis-moi, si tu as le film, tu vas pouvoir lever un sentiment de confusion qui s'installe en moi depuis qu'on parle de ce film. Loin du Paradis, je l'ai vu, je m'en souviens très bien. Je revois Julian Moore, si coquette dans ses tenues rétro, ce jardinier noir dont elle s'éprend progressivement, leurs sorties qui mettent tout le monde mal à l'aise, la gamine qui se fait agresser parce qu'elle ne reste pas à sa place, l'homme qui renonce pour ne pas exposer son enfant, Julian Moore qui découvre que c'est plus compliqué qu'une simple histoire de préjugés à ignorer, la fin mélancolique. J'avoue que je me souviens assez peu du personnage du mari. (Il est homo ? ah bon ?)

Mais à moins que, pour des raisons tordues, j'ai séparé dans ma mémoire ce film en deux histoires, ce n'est pas à lui que je pense. À moins que... Je vais te relater quelques scènes qui m'ont frappée dans le film auquel je pense : tu pourras me dire s'il s'agit effectivement de Loin du Paradis.
- Au début du film, des photographes de magazine viennent prendre des photos de la (gigantesque et sublime) maison du couple modèle.
- L'homme est de plus en plus mal malgré leur réussite apparente. Il se met à boire. Au cours d'une soirée mondaine, il se montre particulièrement abject avec sa femme. À la suite de quoi il avoue qu'il ressent des désirs homosexuels, ce que lui-même ne peut admettre.
- Bien décidé à guérir (sic), il entame une thérapie. RV chez le psy, grand moment de cinéma.
- Tout de suite, ça va mieux. Monsieur décide de s'offrir une nouvelle lune de miel avec Madame. Scène au bord de la piscine. Un bel Apollon blond et athlétique entre dans le champ. Madame ne lui prête guère d'attention. Monsieur est conquis.
- Retour de la lune de miel, effective si l'on veut. Monsieur quitte enfin Madame et s'installe avec Apollon.
Je ne sais plus ce que devient Madame. Je me souviens aussi du défilé glaçant des voisines amies très comme il faut. Mais je ne vois aucun jardinier noir dans cette histoire ?

C'est le même film ? (Si oui, pétard, il va falloir que je commence à me poser des questions sur la chimie de mon cerveau.)

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par sorceress le Mar 8 Mai 2012 - 21:29

C'est effectivement ce film. Je ne me souviens pas de la scène de la piscine, mais le reste concorde. Je me souviens de l'alcool, du psy et des amies comme il faut. Et oui dans ce film, son mari est homo et elle trouve un réconfort avec son jardinier.
Celui-ci préfère partir ,d'où une grande scène très triste au départ du train, où j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Mar 8 Mai 2012 - 21:35

Bon sang, Dieu seul sait pourquoi dans ma cervelle manifestement chamboulée, j'ai dissocié l'histoire de l'homme et celle de la femme. J'aurais juré sur la tête de mes enfants que ce n'étaient deux films différents.

Merci Sorceress, et merci les autres.

Bon, en fait, ça ne collera pas pour mon sujet, mais je suis quand même contente de savoir ce que c'était que ce film.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par sorceress le Mar 8 Mai 2012 - 21:55

Sinon pour le reportage de la famille américaine idéale, avec la faille, il y a "l'ombre d'un soupçon" d'Hitchock. Au début, reportage sur la famille modèle . L'oncle a une relation privilégiée avec sa nièce et s'avère être un dangereux psychopathe.

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par malo21 le Mar 8 Mai 2012 - 22:06

je l'appelle l'ombre d'un doute pour ma part, je n'avais jamais entendu cette traduction

malo21
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par sorceress le Mar 8 Mai 2012 - 22:09

Oui, tu as raison, j'ai mêlé deux titres de films , c'est bien "L'ombre d'un doute". Merci à toi !

sorceress
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par Celeborn le Mar 8 Mai 2012 - 22:10

@V.Marchais a écrit: J'avoue que je me souviens assez peu du personnage du mari. (Il est homo ? ah bon ?)

Moi, je m'en souviens plutôt bien Wink.

C'est le film qui a changé ma vie. Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: utopies (et non pas contre-utopies) en littérature et au cinéma

Message par V.Marchais le Mar 8 Mai 2012 - 22:17

Ça y est, Celeborn, je viens d'opérer la fusion des deux parties du film qui s'étaient mystérieusement scindées dans mon esprit. Moi aussi, je m'en souviens bien, de ce pauvre gars. J'avais juste oublié qu'il était marié à Julian Moore. C'était tellement dur pour lui que je pense que j'ai dû refouler cette situation avec lui, par solidarité. Je vois que ça. Laughing

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum