Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
calista
Niveau 5

Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par calista le Mar 8 Mai 2012 - 17:35
Bonjour,

Dans le passage suivant (copie-collé), je ne me fais pas une idée claire du point de vue de Voltaire concernant le cannibalisme. J'y vois de l'ironie
quand Cacambo explique qu'il est naturel de manger ses ennemis et que le droit naturel nous enseigne à tuer notre prochain. J'ai donc l'impression qu'il y a une condamnation du cannibalisme.
Mais après lecture de son article "anthropophage" dans lequel il n'est ni pour ni contre le cannibalisme montrant qu'il y a des actes bien pires sur terre, je m'interroge. Ai-je bien compris le passage sur les Oreillons? Que veut montrer Voltaire?


Ne manquez pas, dit Candide, de leur représenter quelle est l'inhumanité affreuse de faire cuire des hommes, et combien cela est peu chrétien.

Messieurs, dit Cacambo, vous comptez donc manger aujourd'hui un jésuite ? c'est très bien fait; rien n'est plus juste que de traiter ainsi ses ennemis. En effet le droit naturel nous enseigne à tuer notre prochain, et c'est ainsi qu'on en agit dans toute la terre. Si nous n'usons pas du droit de le manger, c'est que nous avons d'ailleurs de quoi faire bonne chère; mais vous n'avez pas les mêmes ressources que nous: certainement il vaut mieux manger ses ennemis que d'abandonner aux corbeaux et aux corneilles le fruit de sa victoire. Mais, messieurs, vous ne voudriez pas manger vos amis. Vous croyez aller mettre un jésuite en broche, et c'est votre défenseur, c'est l'ennemi de vos ennemis que vous allez rôtir. Pour moi, je suis né dans votre pays; monsieur que vous voyez est mon maître, et bien loin d'être jésuite, il vient de tuer un jésuite, il en porte les dépouilles


Merci d'avance!
Marcassin
Habitué du forum

Re: Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par Marcassin le Mar 8 Mai 2012 - 19:54
Pour moi, effectivement, un certain relativisme étonnant : Voltaire ne répugne pas à choquer pour lutter contre certains préjugés.

On pourrait presque croire ici à un matérialisme de Voltaire allant à l'encontre du déisme qu'il promeut habituellement.

La petite pique est surtout destinée aux jésuites : il faut bouffer du curé, ne dit-on pas ? Wink

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)
avatar
ann
Niveau 10

Re: Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par ann le Mar 8 Mai 2012 - 20:40
et puis ça luttait contre l'idée à la mode de l'époque que tout ce qui était sauvage était pur , noble et loin de la perversion...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par Marie Laetitia le Mar 8 Mai 2012 - 21:15
l'inhumanité affreuse de faire cuire des hommes, et combien cela est peu chrétien.

Razz en le reliant justement à l'article cannibalisme de l'encyclopédie où la communion catholique est associée à du cannibalisme... Manger le corps de son Dieu cru, ça c'est chrétien ;-)

il vaut mieux manger ses ennemis que d'abandonner aux corbeaux et aux corneilles le fruit de sa victoire. Mais, messieurs, vous ne voudriez pas manger vos amis. Vous croyez aller mettre un jésuite en broche, et c'est votre défenseur, c'est l'ennemi de vos ennemis que vous allez rôtir.

les corbeaux et corneilles = les autres membres du clergé? À cause des vêtements noirs. Le clergé gallican était hostile aux jésuites qui, eux, ont eu des positions critiques par rapport à la doxa, qui leur ont valu des ennuis avec les autorités...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
calista
Niveau 5

Re: Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par calista le Mer 9 Mai 2012 - 0:10
Merci beaucoup!!

J'y vois plus clair grâce à vos réponses!!!! Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: Les indiens "oreillons " Candide Voltaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum