Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
caperucita
Empereur

Les collègues d'HG parlent aux collègues de Français

par caperucita le Mar 22 Mai 2012 - 9:47
@Marie Laetitia a écrit:(voilà une des raisons pour laquelle j'aime Néo)

L'entre-soi culturel est chose désespérante (pour les incultes comme moi )

Je suis en train de cogiter sur le concept de noblesse, la pratique des vertus etc. Dans un article qui traite de la culture nobiliaire à la Renaissance, un auteur évoque un roman de Sartre :

Que les traités de la Renaissance contiennent parfois une série ouverte, quasi infinie, de vertus souhaitables n'a rien de surprenant puisque la notion de l'unité des vertus, selon laquelle on ne peut en posséder une sans les avoir toutes, ou manquer à une sans être privé de toutes les autres, remonte à une tradition antique à laquelle est étrangère la perspective moderne de l'incompatibilité possible de certaines vertus,
illustrée par Sartre dans le dilemme d'un jeune Français sous l'Occupation entre la Résistance et le soutien à sa famille.

Ce roman (je ne crois pas avoir encore lu de Sartre) est-ce qu'il s'agit des Chemins de la liberté ? Juste pour savoir...(au passage je trouve ce passage sur l'unicité des vertus totalement
fascinant, il éclaire totalement la base de nombre de romans, de pièces de théâtre (en particulier de tragédies du XVIIe siècle)...


Pouvez-vous confirmer ?

@condorcet a écrit:Je crois mais je ne l'ai pas lu... Embarassed
http://www.litterature-pour-tous.com/article-xx-eme-jean-paul-sartre-les-chemins-de-la-liberte-56052180.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Chemins_de_la_libert%C3%A9

cath5660 a écrit:J'aurais pensé à Morts sans sépultures, mais il y a bien longtemps que je n'ai pas (re)lu de Sartre...

Les Chemins de la liberté est une trilogie, mais de mémoire (je n'ai pas aimé, donc moins bien retenu) les héros sont tous largement adultes, au moins en âge.

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les collègues d'HG parlent aux collègues de Français

par Marie Laetitia le Mar 22 Mai 2012 - 10:14
Merci Cape !

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum