rédiger une poésie lyrique en 4e?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par eowyn le Mar 22 Mai 2012 - 16:30

Bonjour,
je suis en train de me creuser la tête pour trouver un sujet de rédaction sur la poésie lyrique pour mes 4e qui les aiderait à écrire quelque chose de potable. Et comme eux, je suis à court d'inspiration.
Dois-je donner des règles très strictes (vers, strophes, thèmes imposés) ou plutôt les laisser libre de choisir?

Je n'ai jamais donné ce genre de sujet auparavant et je suis un peu perdue.

Merci de votre aide et de vos idées.

eowyn
Niveau 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par Nouka le Mar 22 Mai 2012 - 16:46

J'ai posé la même question que toi il y a peu de temps. Je me suis décidée à donner le sujet du manuel TDL. Ils me le rendent bientôt... Mais ca n'a pas soulevé leur enthousiasme, j'attends de voir !

_________________
TZR un jour, TZR toujours...

Nouka
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par eowyn le Mar 22 Mai 2012 - 17:10

Merci!
Je vais leur faire faire le sujet choisi au final en classe, je crains trop les plagiats sur internet sinon...
Celui de TDL ne m'inspire pas plus que ça...faut que je le relise...

eowyn
Niveau 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par retraitée le Mar 22 Mai 2012 - 17:49

Voici ce que j'avais donné par le passé

J’aime la plus belle des lumières, chaude, jaune, celle qui apparaît quelquefois l’après-midi sur le mur d’une chambre face au sud. C’est en elle que je voudrais habiter, pendant des jours, des mois, des années. Souple, tiède, vivante, douce, jaune comme la paille, jaune comme la flamme des allumettes, elle entre par la fenêtre ouverte sans que je sache d’où elle vient, de quels sables, de quels champs de maïs ou de blé mûr. Elle entre, pareille à une chevelure de femme, elle se met à bouger entre les murs de la chambre, d’un mouvement continu qui emplit de bonheur, d’un seul long mouvement qui se déploie et rebondit sans cesse, la belle lumière chaude, la lumière d’été.
Je la sens venir, elle m’enveloppe comme l’air, mais sans rien qui trouble ou qui attouche, elle regarde chaque parcelle de ma peau, elle me baigne et m’éclaire. Aucune autre lumière ne sait faire cela comme elle. Elle, elle est venue de tous les points de l’espace, poudre des soleils et des étoiles, parfum des astres. Lumière du tabac et des genêts, lumière du cuir, lumière de la bière, lumière des fleurs, lumière de la peau blonde et claire, elle apporte tout cela avec elle, comme une rivière qui coulerait sur elle-même.
On n’entend pas son bruit. C’est à l’intérieur des oreilles qu’elle murmure son chant, c’est à l’intérieur du ventre qu’elle fait tourner sa ronde. Lumière de la paix, et il n’y aura jamais d’autre paix, jamais de bonheur plus grand dans le monde. Les guerres, les crimes, les mensonges, la faim, la souffrance, tout cela s’efface quand cette lumière emplit l’espace. C’est elle que les hommes veulent voir.


J.M.G. LE CLÉZIO, L’Inconnu sur la terre, Paris, 1978





J’aime l’eau d’une passion désordonnée : la mer, bien que trop grande, trop remuante, impossible à posséder, les rivières si jolies mais qui passent, qui fuient, qui s’en vont, et les marais surtout où palpite toute l’existence inconnue des bêtes aquatiques. Le marais c’est un monde entier sur la terre, monde différent, qui a sa vie propre, ses habitants sédentaires, et ses voyageurs de passage, ses voix, ses bruits et son mystère surtout. Rien n’est plus troublant, plus inquiétant, plus effrayant, parfois, qu’un marécage. Pourquoi cette peur qui plane sur ces plaines basses couvertes d’eau ? Sont-ce les vagues rumeurs des roseaux, les étranges feux follets, le silence profond qui les enveloppe dans les nuits calmes, ou bien les brumes bizarres, qui traînent sur les joncs, comme des robes de mortes, ou bien l’imperceptible clapotement, si léger, si doux, et plus terrifiant parfois que le canon des hommes ou que le tonnerre du ciel, qui fait ressembler les marais à des pays de rêve, à des pays redoutables, cachant un secret inconnaissable et dangereux.
Non. Autre chose s’en dégage, un autre mystère, plus profond, plus grave, flotte dans les brouillards épais, le mystère même de la création peut-être ! Car n’est-ce pas dans l’eau stagnante et fangeuse, dans la lourde humidité des terres mouillées sous la chaleur du soleil que remua, que vibra, que s’ouvrit au jour le premier germe de vie ?


Guy de MAUPASSANT, Amour.


En vous inspirant de ces textes, vous écrirez à votre tour un texte lyrique, dans lequel vous célèbrerez par exemple, un élément naturel, un paysage,une personne, une œuvre d’art. Vous travaillerez la forme, en particulier les rythmes, les sonorités, les images.

retraitée
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par mag le Mar 22 Mai 2012 - 18:29

Voici un exemple de sujet, pioché je ne sais plus où :

Rédaction n°...
Sujet : Composez un poème lyrique sur le thème de la tempête.

Contraintes Notation
1. Mon texte est un poème en vers libres avec :
- au moins trois strophes, comportant 15 vers minimum.
- quatre rimes embrassées, qui sont entourées en vert.
- au minimum un alexandrin, un décasyllabe et un octosyllabe (à noter avant chaque vers). /5
2. J’ai utilisé ces trois figures de style dont je relève ici le vers :
- comparaison ou métaphore (à préciser)(vers …)
- personnification (vers …)
- anaphore (vers …) /3
3. J’ai développé un poème autour du thème de la tempête. /1
4. J’ai exploité le lexique des sensations et des sentiments : au moins trois sens sont sollicités et le héros du poème passe au moins par deux états d’esprit.
- les sens choisis sont : ……………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

- les sentiments sont :………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
/5
5. J’ai soigné la mise en page de mon poème.
En matière d’originalité, sont appréciées la présence d’un titre énigmatique, une chute inattendue ou une mise en page originale (poème acrostiche, calligramme, poème sans ponctuation…). /3
6. J'ai vérifié les accords, les conjugaisons et l’orthographe. Toutes les structures que j’ai employées ont du sens. /3

Appréciation finale : ____/20

mag
Niveau 3


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par Vinca le Mar 22 Mai 2012 - 23:51

De mémoire, je leur avais demandé de créer un poème lyrique exprimant leurs sentiments sur le modèle d'"Il y a".
J'avais promis la plus grande discrétion et que le devoir ne serait pas à faire signer aux parents ;-) !

Vinca
Niveau 6


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par eowyn le Mer 23 Mai 2012 - 0:01

Merci pour vos réponses, je me penche dessus demain Very Happy
Vinca, qu'est ce que tu entends par le modèle "il y a"?

eowyn
Niveau 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: rédiger une poésie lyrique en 4e?

Message par Serge le Mer 23 Mai 2012 - 0:08

Tu peux aussi faire travailler un texte en demandant de mêler deux champs lexicaux différents (via un dictionnaire analogique par exemple), afin de créer un texte très métaphorique.

Exemple avec le champ lexical de la mer et de la musique :

http://cafet.1fr1.net/t873-musique-et-ocean

Ou de champs lexicaux croisés à partir d'un tableau, d'une musique et d'un poème.

http://cafet.1fr1.net/t2308-un-poete-un-peintre-une-musique-les-3emes-de-prades

_________________

Serge
Médiateur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum