truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Mar 22 Mai 2012 - 17:45

Salut les Néos lecteurs,

Je suis dans les Fourberies avec mes 5e bien vifs (entendez "qui posent toujours la question qu'il aurait fallu anticiper"), et une chose me chiffonne... Géronte et Argante, partis en mer depuis 2 mois, rentrent avec le projet de marier la fille du premier (issue d'un second mariage, nous dit-on) avec le fils du second. Pendant leur absence, le fils en question s'est marié avec une jeune fille "sans bien et sans appui" qui n'est autre que... Hyacinte, la fille de Géronte, mais ça, ils ne le savent pas encore. Vous vous en souvenez.
Mais justement, je n'arrive pas à comprendre comment il se fait que Géronte ne reconnaît pas plus tôt sa fille (il ne la voit pas, je sais, mais il ne fait pas non plus le rapprochement?), et comment il se fait que celle-ci puisse passer pour une jeune fille "sans bien et sans appui"... Est-ce parce qu'il la cache, du fait qu'elle soit le fruit d'un second mariage? Mais alors, comment justifier le fait qu'il va la donner pour femme au fils de son ami Argante; elle n'est donc pas si indigne que ça d'être montrée?...
Est-ce simplement que la ficelle est un peu grosse? ils ne vont pas se satisfaire de cette explication... C'est du théâtre, donc c'est exagéré!

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par LadyC le Mar 22 Mai 2012 - 18:31

Je vote en effet pour la grosse ficelle.
En ajoutant que ce n'est pas forcément de la honte qui est attaché à ce second mariage : Géronte dit juste "des affaires de famille", il reste très mystérieux... si on veut, on peut imaginer des histoires d'héritage, mais le flou est énorme exprès.
Il y a des chances en effet pour que ça les laisse sur leur faim, mais en même temps, c'est ainsi depuis Plaute, le souci de "réalisme" est très récent, alors on ne peut rien leur dire de plus que la vérité !
(S'ils critiquent, on peut aussi leur montrer que le théâtre est parfois écrit en vers, ce qui montre bien qu'il n'est qu'artifice, qu'on leur demande vraiment toujours d'être "bon public", d'accepter ce qu'on leur donne tel quel, de faire semblant d'y croire même si c'est gros. Remarque que c'est un exemple à double tranchant, certains de mes 4e assez obtus ne comprennent toujours pas que les personnages de Cyrano ne sont pas censés improviser de la poésie en permanence Suspect )

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par chacha le Mar 22 Mai 2012 - 18:39

Salut, je viens de terminer sur Les Fourberies avec mes élèves et j'ai interprété le "sans bien et sans appui" comme faisant référence au naufrage vécu par la fille de Géronte, elle aurait perdu son père de vue, d'où le mariage accepté par la servante Nérine.
"GÉRONTE: . Je me réjouissais aujourd'hui de l'espérance d'avoir ma fille, dont je faisais toute ma consolation; et je viens d'apprendre de mon homme qu'elle est partie il y a longtemps de Tarente, et qu'on y croit qu'elle a péri dans le vaisseau où elle s'embarqua.", acte III, scène 6.

chacha
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Mai 2012 - 18:45

si tu as les extraits je pourrais peut-être t'aider, mais là... Tout ce que je vois c'est une confusion entre premier lit et premier mariage mais je trouve ça louche.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Mai 2012 - 18:47

ah bah si, je viens de comprendre ! Elle a été déclarée disparue, du coup elle a perdu contact avec son père et ne se marie que sans bien et sans appui. Non? (les textes, svp! Razz )

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Mar 22 Mai 2012 - 18:58

Merci pour vos réponses!
@ Lady C: bien d'accord avec toi (y compris pour Cyrano: je suis aussi "en plein dedans" avec les 4e! ;o) )
@ chacha: bien vu! Donc le naufrage aurait bien eu lieu, mais on ne nous en parlerait qu'en temps voulu (il aurait pu faire une petite allusion, et expliquer par exemple que c'était la cause du décès de la mère dans l'acte I (pneumonie?)) pour garder le suspens..; Je vais me ranger à cette explication!
@ Marie Laetitia: je posais une question globale, je vois pas quel extrait te donner (sinon j'aurais la réponse, je pense) Razz non?

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Mai 2012 - 19:05

Tu peux donner les extraits où l'on présente la fille, la mère, où il est question du premier lit...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Mar 22 Mai 2012 - 22:27

Voilà l'extrait où on présente la fille et sa mère, mourante:

I, 2 " Un jour que je l’accompagnais pour aller chez les gens qui gardent
l’objet de ses vœux, nous entendîmes dans une petite maison d’une rue
écartée, quelques plaintes mêlées de beaucoup de sanglots. Nous
demandons ce que c’est. Une femme nous dit en soupirant, que nous
pouvions voir là quelque chose de pitoyable en des personnes étrangères,
et qu’à moins que d’être insensibles, nous en serions touchés.
Scapin
Où est-ce que cela nous mène ?

Octave
La curiosité me fit presser Léandre de voir ce que c’était. Nous entrons
dans une salle, où nous voyons une vieille femme mourante, assistée
d’une servante qui faisait des regrets, et d’une jeune fille toute
fondante en larmes, la plus belle, et la plus touchante qu’on puisse
jamais voir.

Scapin
Ah, ah !

Octave
Une autre aurait paru effroyable en l’état où elle était ; car elle
n’avait pour habillement qu’une méchante petite jupe avec des brassières
de nuit qui étaient de simple futaine, et sa coiffure était une
cornette jaune, retroussée au haut de sa tête, qui laissait tomber en
désordre ses cheveux sur ses épaules ; et cependant, faite comme cela,
elle brillait de mille attraits, et ce n’était qu’agréments et que
charmes que toute sa personne."
"

Octave
Après quelques paroles, dont je tâchai d’adoucir la douleur de cette
charmante affligée, nous sortîmes de là ; et demandant à Léandre ce
qu’il lui semblait de cette personne, il me répondit froidement qu’il la
trouvait assez jolie. Je fus piqué de la froideur avec laquelle il m’en
parlait, et je ne voulus point lui découvrir l’effet que ses beautés
avaient fait sur mon âme.

Silvestre
Si vous n’abrégez ce récit, nous en voilà pour jusqu’à demain.
Laissez-le-moi finir en deux mots. Son cœur prend feu dès ce moment. Il
ne saurait plus vivre, qu’il n’aille consoler son aimable affligée. Ses
fréquentes visites sont rejetées de la servante, devenue la gouvernante
par le trépas de la mère : voilà mon homme au désespoir. Il presse,
supplie, conjure : point d’affaire. On lui dit que la fille, quoique
sans bien, et sans appui, est de famille honnête ; et qu’à moins que de
l’épouser, on ne peut souffrir ses poursuites. Voilà son amour augmenté
par les difficultés. Il consulte dans sa tête, agite, raisonne, balance,
prend sa résolution : le voilà marié avec elle depuis trois jours.

Scapin
J’entends.

Silvestre
Maintenant mets avec cela le retour imprévu du père, qu’on n’attendait
que dans deux mois ; la découverte que l’oncle a faite du secret de
notre mariage, et l’autre mariage qu’on veut faire de lui avec la fille
que le seigneur Géronte a eue d’une seconde femme qu’on dit qu’il a
épousée à Tarente.

Octave
Et par-dessus tout cela, mets encore l’indigence où se trouve cette
aimable personne, et l’impuissance où je me vois d’avoir de quoi la
secourir."


et on ne parle pas du premier lit...

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Mai 2012 - 23:16

euh... on est bien d'accord :
- Hyacinthe aime Octave qui en est tombé amoureux sans savoir qu'elle est la fille de Géronte. La mère de Hyacinthe vient de mourir, visiblement des suites d'un naufrage. Scapin fait croire aux deux vieux bonshommes qu'Octave s'est mariée à une inconnue juste pour pouvoir soutirer du père d'Octave la somme d'argent supposée acheter le frère de l'inconnue pour qu'il accepte que le mariage soit cassé. Or cette somme doit en fait servir au frère de Hyacinthe, Léandre, qui veut acheter la liberté de Zerbinette, belle esclave égyptienne.
- Zerbinette est la fille d'Argante, née d'un premier mariage, elle a été enlevée toute petite fille (avec sa mère?) et pour être reconnue, elle n'a que le bijou qu'elle porte sur elle. C'est donc tout à la fin qu'Argante se rend compte que la belle esclave égyptienne est en fait sa fille.

Ce n'est pas ça?


Octave Fils d'Argante et amant de Hyacinte.
Léandre Fils de Géronte et amant de Zerbinette
Hyacinte Fille de Géronte et amante d'Octave
Zerbinette Une Égyptienne, reconnue fille d'Argante et amante de Léandre
Argante Père d'Octave et de Zerbinette
Géronte Père de Léandre et de Hyacinte

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Mélu le Mer 23 Mai 2012 - 8:28

Non. Scapin soutire de l'argent à Argante, le père d'Octave, pour Octave et son épouse Hyacinte, qui manquent d'argent pour faire tourner leur ménage et payer leurs dettes.
Zerbinette a la même mère et le même père qu'Octave. Elle est donc la fille d'Argante et d'une inconnue au bataillon, puisqu'Argante semble veuf au début de la pièce.
Scapin soutire aussi de l'argent à Géronte, cette fois pour aider son fils Léandre à racheter Zerbinette aux bohémiens.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par LadyC le Mer 23 Mai 2012 - 8:33

En effet.

Pour le naufrage, comme Marie Laetitia qui relève qu'il est peut-être la cause de la mauvaise santé et de la mort finalement de la mère, j'avais compris qu'il était tout récent : Géronte en parle comme du naufrage du vaisseau qui devait faire venir sa fille justement de Tarente pour épouser Octave ("La jeune Tarentine" avec un happy ending, c'est pas beau ça ? Very Happy ) :

III, 6, Géronte : "Je me réjouissais aujourd'hui de l'espérance d'avoir ma fille, dont je faisais toute ma consolation ; et je viens d'apprendre de mon homme qu'elle est partie il y a longtemps de Tarente, et qu'on y croit qu'elle a péri dans le vaisseau où elle s'embarqua."

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Mer 23 Mai 2012 - 10:39

Marie Laetitia et Lady C: je faisais humblement remarquer que, justement, aucune allusion au naufrage comme possible cause de la mort de la mère n'est faite dans la scène de la rencontre Octave/Hyacinte, et que c'est un indice qui aurait pu, sans dévoiler la reconnaissance finale et le retournement de situation, les rendre plus crédibles. Bon, je ne veux pas avoir l'air de corriger Molière, hein, même si c'est un peu ça (en toute modestie! Razz ).

Je trouve (les élèves trouvent) aussi assez peu crédible qu'elle n'ait pas dit à Octave qui était son père (elle doit bien le savoir! ou non, elle ne le sait pas, peut-être...).
Mais comme le disait justement LadyC, il y a de toutes façons beaucoup de mystères autour du personnage de Hyacinte et puis, on ne demande pas au théâtre d'être l'exact reflet de la réalité, on est bien d'accord (mais c'est moins évident à concevoir pour nos chères têtes blondes qui aiment la rationalité).

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par LadyC le Mer 23 Mai 2012 - 11:21

Tout à fait d'accord pour le malaise dû à l'absence d'allusion au naufrage... (Molière aurait pu faire un petit effort Laughing )

Par contre, pour le fait qu'elle n'ait pas dit à Octave qui était son père, Géronte dit qu'il a changé de nom, et la nourrice se plaint de ce que c'est à cause de ça qu'elle a eu bien du mal à le retrouver (III, 7). Donc pour ça, au moins, c'est crédible, ouf.
Pour le reste, évidemment... Rolling Eyes Bon courage pour faire comprendre le caractère affreusement artificiel du théâtre à nos bambins ! Razz

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Marie Laetitia le Mer 23 Mai 2012 - 12:19

Molière, décidément, c'trop compliqué pour ma pomme...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Elaïna le Mer 23 Mai 2012 - 12:21

Autre hypothèse : le père ne connaît pas le visage de sa fille... Ce n'est pas franchement invraisemblable pour l'époque, c'est le moment où les filles commencent à être éduquées au couvent pendant leur adolescence, donc en-dehors de l'espace familial proche.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Mer 23 Mai 2012 - 21:17

Oui, LadyC, j'avais oublié ces répliques et le "Seigneur Pandolphe"! Merci pour cet élément de plus!
Artémise, d'accord avec toi aussi.

Merci à toutes!

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par moon le Mer 23 Mai 2012 - 22:05

Hyacinte est considérée comme sans le sou parce qu'elle n'est pas revenue par le même bateau que son père, et que sa mère est morte. Au moment des retrouvailles Nérine explique donc que face à cette situation elle l'a mariée dans l'urgence pour subvenir à leurs besoins, après avoir cherché Géronte en vain puisqu'elle le cherchait sous le nom de Seigneur Pandolphe.
Argante ne fait pas le rapprochement entre la nouvelle femme de son fils et la fille attendue de Géronte, parce qu'ils attendent toujours que celle-ci arrive, elle n'est pas censée être arrivée en avance. Et Géronte ne croise jamais Hyacinte. De fait, les deux barbons sont trop préoccupés par les bêtises commises par leurs fils en leur absence pour s'intéresser réellemtn à l'identité de Hyacinte.

moon
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par retraitée le Dim 27 Mai 2012 - 19:42

Je crois que tu devrais relire la pièce!
Géronte connaît sa fille (et sa nourrice), qui vivaient à Tarente. Il avait tenu secret son second mariage et dissimulé son nom de géronte, se faisant appeler Pandolfe, ce qui a empêché sa 2e famille de le retrouver. Ils n'ont pas pris le même bateau.Le vaisseau qui devait amener les trois femmes dans la ville où se situe la pièce a fait naufrage, les trois femmes se sont trouvées sans ressources, et la nourrice, après la mort de la mère, a marié la jeune fille; quand Géronte voit la nourrice, il la reconnaît immédiatement, idem pour Hyacinte qui connaît son père.

Si celle-ci est "sans biens et sans appui", c'est parce qu'elle n'a pas retrouvé sa famille, et qu'elle est dans la misère après ce naufrage.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par retraitée le Dim 27 Mai 2012 - 19:43

Artémise a écrit:Autre hypothèse : le père ne connaît pas le visage de sa fille... Ce n'est pas franchement invraisemblable pour l'époque, c'est le moment où les filles commencent à être éduquées au couvent pendant leur adolescence, donc en-dehors de l'espace familial proche.
Mais il la connaît !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par Kamol le Lun 4 Juin 2012 - 19:13

Wahou ça casse! Merci Retraitée.
et merci surtout à Moon!

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par retraitée le Lun 4 Juin 2012 - 19:27

@Kamol a écrit:Wahou ça casse! Merci Retraitée.
et merci surtout à Moon!

Désolée, mais je ne conçois pas l'étude de scènes d'une pièce sans la lecture de la pièce! Le théâtre, cela se lit vite.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: truc bizarre dans les Fourberies de Scapin

Message par LadyC le Lun 4 Juin 2012 - 20:42

Retraitée, je ne crois pas que quiconque ici se permette d'étudier une scène sans avoir lu la pièce...
Je ne sais pas à qui tu conseillais d'aller relire la pièce, mais j'étais moi-même dedans avec mes 5e, je l'avais évidemment relue, et tout ceci n'était pas limpide pour moi non plus. Et ça ne me posait pas problème pour faire cours, car ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus : sauf question des élèves qui surgit, en effet, ce qu'on étudie, c'est le caractère des personnages, les péripéties, les types de comique, etc.
Juste pour dire que dans ce genre d'intrigue tirée par les cheveux, on peut s'embrouiller un peu, tout en connaissant la pièce Wink

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum