UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Message par Leclochard le Lun 28 Mai 2012 - 20:29

@lene75 a écrit:Je crois qu'il y a un malentendu sur le contenu du cours de "culture scientifique" que je propose, Leclochard : il ne s'agirait pas de faire des sciences (même en 2h, ça ne pourrait être qu'à un niveau ridicule) mais plutôt de l'épistémologie, avec également une réflexion sur des enjeux actuels. À la fois ne pas apprendre tout ce que les S apprennent et apprendre certaines choses qu'ils n'apprennent pas (relativité, mécanique quantique, développements récents de la théorie de l'évolution, etc.). "Avec les mains" est une expression directement traduite de l'anglais "with the hands" qu'utilisent les scientifiques pour désigner le fait de décrire un contenu scientifique de manière simple et surtout sans formalisme ni calculs. L'image, c'est celle du prof ou du conférencier qui "parle avec les mains" pour mieux se faire comprendre.

C'est le prof de philosophie lambda qui va expliquer ces notions ? veneration
Mme Bernard -je pense à mon ancienne prof- aurait-elle pu le faire ? Shocked Laughing

Merci pour l'explication de l'expression car pour moi, c'était, au contraire, de l'expérimentation.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Message par lene75 le Lun 28 Mai 2012 - 23:04

@Leclochard a écrit:C'est le prof de philosophie lambda qui va expliquer ces notions ? veneration

Sans entrer dans les détails (et quitte à réviser et/ou à s'informer un peu, comme pour toutes les autres notions au programme), oui : le prof de philo lambda a passé un concours pour lequel il a de l'ordre de 1 chance sur 5 de tomber sur de l'épistémo pour chaque épreuve hors programme. Il peut toujours avoir fait l'impasse là-dessus et avoir eu de la chance, mais pas plus que pour tout autre champ. À titre d'exemple, le sujet de ma leçon de Capes était : "Y a-t-il des erreurs de la nature ?". Je vois mal comment traiter ce sujet sans avoir quelques connaissances de base sur la réplication de l'ADN et la théorie de l'évolution. D'ailleurs, dans les facs de sciences, ces cours (optionnels) sont assurés soit par des profs de philo, soit par des historiens des sciences, pas par les profs des matières scientifiques.

Par ailleurs, tu as bien compris que je proposais la solution viable qui ne tuerait pas ma matière (dont j'ai la naïveté de croire qu'elle est importante, naïveté qui augmente à mesure que je fréquente mes élèves) : pour avoir un vrai cours de vraies sciences d'un niveau correct et un minimum pris au sérieux par les élèves, il faudrait au moins la même chose que ce qu'ont les TS en HG ou en philo : 3-4h (avec 2h, on n'aura rien de plus que l'actuel truc fait en 1re), si on ajoute à ça le même horaire en art + les 4 à 5h à mon avis indispensables de maths, c'est pas 1 ou 2h qu'il faut "piquer" à la philo, c'est carrément les 8h, sauf à aller grappiller ailleurs que sur la philo, mais je doute que les langues ou les Lettres soient d'accord pour donner leurs heures.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Message par Leclochard le Lun 28 Mai 2012 - 23:16

@lene75 a écrit:
@Leclochard a écrit:C'est le prof de philosophie lambda qui va expliquer ces notions ? veneration

Sans entrer dans les détails (et quitte à réviser et/ou à s'informer un peu, comme pour toutes les autres notions au programme), oui : le prof de philo lambda a passé un concours pour lequel il a de l'ordre de 1 chance sur 5 de tomber sur de l'épistémo pour chaque épreuve hors programme. Il peut toujours avoir fait l'impasse là-dessus et avoir eu de la chance, mais pas plus que pour tout autre champ. À titre d'exemple, le sujet de ma leçon de Capes était : "Y a-t-il des erreurs de la nature ?". Je vois mal comment traiter ce sujet sans avoir quelques connaissances de base sur la réplication de l'ADN et la théorie de l'évolution. D'ailleurs, dans les facs de sciences, ces cours (optionnels) sont assurés soit par des profs de philo, soit par des historiens des sciences, pas par les profs des matières scientifiques.

Par ailleurs, tu as bien compris que je proposais la solution viable qui ne tuerait pas ma matière (dont j'ai la naïveté de croire qu'elle est importante, naïveté qui augmente à mesure que je fréquente mes élèves) : pour avoir un vrai cours de vraies sciences d'un niveau correct et un minimum pris au sérieux par les élèves, il faudrait au moins la même chose que ce qu'ont les TS en HG ou en philo : 3-4h (avec 2h, on n'aura rien de plus que l'actuel truc fait en 1re), si on ajoute à ça le même horaire en art + les 4 à 5h à mon avis indispensables de maths, c'est pas 1 ou 2h qu'il faut "piquer" à la philo, c'est carrément les 8h, sauf à aller grappiller ailleurs que sur la philo, mais je doute que les langues ou les Lettres soient d'accord pour donner leurs heures.

A la fac, j'avais suivi un module sur Copernic. Le type était un prof de maths qui était devenu philosophe. Alors...
Je reste fasciné par l'étendue de vos connaissances. On parle de domaines très différents et finalement pas si simples à maîtriser et expliquer. Sans parler des questions que poseraient les élèves. Il n'est qu'à voir les problèmes que pose l'enseignement de l'histoire des arts aux profs de lettres (peinture, cinéma, sculpture..) pour se rendre qu'il y a un gouffre entre maîtriser quelques notions dans un domaine et pouvoir faire un cours.
Maintenant, je ne demande qu'à être convaincu en suivant ces cours.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Message par lene75 le Mar 29 Mai 2012 - 13:45

@Leclochard a écrit:A la fac, j'avais suivi un module sur Copernic. Le type était un prof de maths qui était devenu philosophe. Alors...

Oui, même si un exemple ne veut pas dire grand chose (il y a des exemples dans l'autre sens) c'est bien ce qui fait la faiblesse de la filière L : la navette est beaucoup plus facile à faire pour les scientifiques (ne serait-ce qu'institutionnellement...), et de plus en plus. Le choix de sécurité semble donc être la filière S pour ceux qui en sont capables, ce qui explique que les élèves qui sont bons partout choisissent souvent S, et de préférence S euro par les temps qui courent : si on schématise, avec S on peut faire des sciences mais aussi du commerce, management, etc., ou encore de la littérature, avec des qualités de rigueur qui font qu'on peut très bien réussir dans ce dernier domaine. Avec ES, on ne peut plus faire de sciences, mais on peut encore faire commerce, etc., et littérature. Avec L on ne peut faire que de la littérature. Le choix est vite fait pour qui ne veut pas se fermer de portes à 15 ans ! encore plus quand on sait que la valeur ajoutée de la L dans les matières purement littéraires est actuellement assez limitée (en raison du faible niveau des élèves, notamment).

Mon espoir, c'est que de tels parcours, entre autres, soient encore possible, parce les littéraires ont des qualités propres :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Fagot-Largeault
http://www.academie-sciences.fr/academie/membre/DebruC_bio0411.pdf

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: UTOPIA : comment revaloriser la série L ?

Message par Iphigénie le Mer 30 Mai 2012 - 11:04

Avec l'éclairage de ce qui se passe en langues anciennes et qui est en train de se mettre en place pour l'enseignement littéraire, il me paraît essentiel, contrairement à ce qui a été dit par certains, de rappeler que les lettres sont un savoir et non des "compétences".
Il ne devrait pas y avoir, en sonséquence, de série littéraire dont la littérature et les sciences humaines ne soit pas le centre: à partir de là on pourra y ajouter selon les avis de chacun des maths ,du droit, des arts des claquettes ou de l'informatique. Mais à la marge. Pour moi, la série littéraire n'est viable que si elle prétend former à l'excellence littéraire. Si c'est pour faire des juristes ou des joueurs de tennis, autant la supprimer, les S et les ES feront très bien l'affaire.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum