Nouveaux programmes : fin des séquences

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Maissa le Sam 9 Aoû 2008 - 12:09

Je lis en ce moment les nouveaux programmes : la "séquence" n'est plus mentionnée. Very Happy
Il est simplement question de "cohérence du travail" et d'organisation d'activités avec un objectif.

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Une vieille neotit le Sam 9 Aoû 2008 - 20:25

En effet! Ce qui donne la possibilité (dixit l'Inspection générale) de travailler en "recloisonnant" et de faire des leçons spécifiques de grammaire, d'orthographe, etc. Reste à savoir si cette liberté pédagogique sera respectée par certains IPR sur le terrain... et surtout si les jeunes collègues en seront informés!

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Carmilla le Sam 9 Aoû 2008 - 20:36

Ben voyons. Pour certains, il a fallu apprendre à construire des séquences et ce n'était pas rien. Maintenant, j'ai l'impression de ne plus savoir travailler que comme ça, même si je ne suis pas convaincue de son efficacité auprès des élèves.
Et pour ce qui est des IPR, la nôtre ne semble absolument pas prête à abandonner les séquences si je me fie à ce qu'elle a dit à certaines de mes collègues. Evil or Very Mad

Carmilla
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par celicalo59 le Dim 10 Aoû 2008 - 10:07

On peut très bien poursuivre le travail en séquence mais faire des leçons de langue séparées.

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par bibliominis le Dim 10 Aoû 2008 - 12:25

Avez-vous remarqué que les élèves, même en 3e, ne savent pas écrire le mot séquence ? J'ai souvent lu "séquance". Ets-ce parce que cela ne signifie pas grand chose pour eux ? Cela dit, je travaillerai toujours en séquences car fédérer les savoirs autour d'un objectif (ex : savoir écrire une description) me semble logique et clair.

bibliominis
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Jean le Jeu 11 Déc 2008 - 19:31

@bibliominis a écrit:Avez-vous remarqué que les élèves, même en 3e, ne savent pas écrire le mot séquence ? J'ai souvent lu "séquance". Ets-ce parce que cela ne signifie pas grand chose pour eux ? Cela dit, je travaillerai toujours en séquences car fédérer les savoirs autour d'un objectif (ex : savoir écrire une description) me semble logique et clair.

Encore faut-il qu'il y ait d'abord des savoirs, car actuellement, question "savoirs", au collège et même au lycée, c'est plutôt le désert. Et c'est pourquoi les élèves détestent les "séquences" - le mot les fait gerber et me fait gerber moi aussi -, parce qu'ils ont le sentiment de ne rien apprendre. Les "séquences" pourraient être intéressantes, mais en bout de course, avec des adultes DEJA cultivés, pas avec des enfants qui ne savent pour ainsi dire rien et qui auraient à apprendre, justement, ce qui est supposé acquis pour avoir plaisir aux "séquences". La "séquence " a été inventée, comme une coquetterie d'intellectuels (enfin, de pseudo-intellectuels) par des gens que l'enseignement méthodique et humble des connaissances de bases ennuyait: il fallait à tout prix faire du spectaculaire, du "non ennuyeux pour les élèves". Or, rien n'ennuie davantage les élèves que les "séquences"!

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Jean le Jeu 11 Déc 2008 - 19:37

@Carmilla a écrit:Ben voyons. Pour certains, il a fallu apprendre à construire des séquences et ce n'était pas rien. Maintenant, j'ai l'impression de ne plus savoir travailler que comme ça, même si je ne suis pas convaincue de son efficacité auprès des élèves.
Et pour ce qui est des IPR, la nôtre ne semble absolument pas prête à abandonner les séquences si je me fie à ce qu'elle a dit à certaines de mes collègues. Evil or Very Mad

Vous avez tout à fait raison: il n'y a pas plus inefficace que l'enseignement en "séquences". Perte sèche de temps, connaissances flageolantes et qui restent éparpillées, mal assurées, textes qui tombent comme des cheveux sur la soupe et qui ne se relient à rien. Rien que l'expression "construire des séquences" me paraît insupportable. "Construire..." ! Toujours ces métaphores grandiloquentes qui caractérisent le verbe ampoulé des pédagos (le bavard creux qu'est Meirieu en émaille tous ses propos)! Les pédants s'expriment ainsi. Les autres disent plus modestement: "préparer un cours".

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Poups le Jeu 11 Déc 2008 - 19:40

@Jean a écrit:
@bibliominis a écrit:Avez-vous remarqué que les élèves, même en 3e, ne savent pas écrire le mot séquence ? J'ai souvent lu "séquance". Ets-ce parce que cela ne signifie pas grand chose pour eux ? Cela dit, je travaillerai toujours en séquences car fédérer les savoirs autour d'un objectif (ex : savoir écrire une description) me semble logique et clair.

Encore faut-il qu'il y ait d'abord des savoirs, car actuellement, question "savoirs", au collège et même au lycée, c'est plutôt le désert. Et c'est pourquoi les élèves détestent les "séquences" - le mot les fait gerber et me fait gerber moi aussi -, parce qu'ils ont le sentiment de ne rien apprendre. Les "séquences" pourraient être intéressantes, mais en bout de course, avec des adultes DEJA cultivés, pas avec des enfants qui ne savent pour ainsi dire rien et qui auraient à apprendre, justement, ce qui est supposé acquis pour avoir plaisir aux "séquences". La "séquence " a été inventée, comme une coquetterie d'intellectuels (enfin, de pseudo-intellectuels) par des gens que l'enseignement méthodique et humble des connaissances de bases ennuyait: il fallait à tout prix faire du spectaculaire, du "non ennuyeux pour les élèves". Or, rien n'ennuie davantage les élèves que les "séquences"!
Je ne suis pas d'accord avec toi ... Les élèves aiment que tout soit cadré. Ils aiment savoir où ils vont. Au moins tout est clair. Les miens aiment travailler en séquences ...

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Poups le Jeu 11 Déc 2008 - 19:44

@Jean a écrit:
@Carmilla a écrit:Ben voyons. Pour certains, il a fallu apprendre à construire des séquences et ce n'était pas rien. Maintenant, j'ai l'impression de ne plus savoir travailler que comme ça, même si je ne suis pas convaincue de son efficacité auprès des élèves.
Et pour ce qui est des IPR, la nôtre ne semble absolument pas prête à abandonner les séquences si je me fie à ce qu'elle a dit à certaines de mes collègues. Evil or Very Mad

Vous avez tout à fait raison: il n'y a pas plus inefficace que l'enseignement en "séquences". Perte sèche de temps, connaissances flageolantes et qui restent éparpillées, mal assurées, textes qui tombent comme des cheveux sur la soupe et qui ne se relient à rien. Rien que l'expression "construire des séquences" me paraît insupportable. "Construire..." ! Toujours ces métaphores grandiloquentes qui caractérisent le verbe ampoulé des pédagos (le bavard creux qu'est Meirieu en émaille tous ses propos)! Les pédants s'expriment ainsi. Les autres disent plus modestement: "préparer un cours".
Encore une fois, je ne suis pas d'accord ! Les élèves comprennent bien de cette manière et suivent .... Et c'est là L' ESSENTIEL !
Et dans les séquences , il ya une logique !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Poups le Jeu 11 Déc 2008 - 19:46

@celicalo59 a écrit:On peut très bien poursuivre le travail en séquence mais faire des leçons de langue séparées.
Oui! C'est comme ça que j'ai compris les nouveaux programmes !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Soizic le Jeu 11 Déc 2008 - 20:00

@Jean a écrit:La "séquence " a été inventée, comme une coquetterie d'intellectuels (enfin, de pseudo-intellectuels) par des gens que l'enseignement méthodique et humble des connaissances de bases ennuyait: il fallait à tout prix faire du spectaculaire, du "non ennuyeux pour les élèves". Or, rien n'ennuie davantage les élèves que les "séquences"!

J'ai vécu à une période où le terme "séquence" n'évoquait guère que la "séquence du spectateur", sans doute la première émission de télévision consacrée au cinéma, présentée par Catherine Langeais. Ceci pour préciser l'ordre de grandeur de mon âge.
J'ai donc enseigné avant les séquences, en complet décloisonnement... et trop souvent en rondelles de saucisson : orthographe/grammaire/vocabulaire/explication de textes/rédaction, aucun membre de cette énumération n'entretenant de rapport avec un autre. Au mieux, quelques originaux dangereux essayaient-ils d'organiser leur enseignement autour de "thèmes".
Cela ne donnait pas forcément des résultats extraordinaires.
Le travail en "séquences" a, à mon avis, été suggéré par un fort désir de lutter contre ce saucissonnage qui avait un certain nombre de conséquences perverses. Certes, il n'est pas dépourvu d'effets pervers lui-même. Mais un retour complet de balancier ne serait sans doute pas une vraiment bonne idée.
Et je ne crois pas que cela soit "la recherche du spectaculaire" qui ait guidé la réflexion sur les séquences.

Soizic
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Ruthven le Jeu 11 Déc 2008 - 20:04

Ce qui était absurde dans les programmes précédents était l'imposition d'une méthode, ce qui allait à l'encontre de la liberté pédagogique. Il semble plus pertinent de fixer des contenus à connaître et de laisser chaque enseignant libre de les transmettre comme il le souhaite : séquence, cloisonnement, voire même mixte des deux. Je n'ai jamais compris pourquoi on cherchait à imposer une façon de faire plutôt que l'autre, chacun est apte à juger la manière la plus efficace avec la spécificité de son public.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par myrt le Jeu 11 Déc 2008 - 20:08

Je pense qu'on devrait avoir le droit de choisir la façon dont on enseigne tant qu'on traite le programme. Je travaille en cloisonné parce que c'est ce qui me convient. Comme je suis plus à l'aise avec mes cours cloisonnés les élèves en sont contents. Je pense que les deux façons de faire sont bien tant que nous, enseignants, on apprécie ce qu'on fait. Si on n'est pas à l'aise avec une façon de faire, nos élèves ne peuvent pas l'être.

myrt
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Poups le Jeu 11 Déc 2008 - 20:30

Je suis de votre avis..... trefle

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Invité le Jeu 11 Déc 2008 - 20:44

Je reste convaincue du bien fondé des séquences... et l'idée de retrouver encore des collègues qui vont se demander 10 mn avant le début du cours ce qu'ils vont faire avec la classe ... tiens si je faisais le COD aujourd'hui ... me débecte. Lorsque le travail en séquence est réfléchi et bien mené les élèves comprennent très bien les enjeux. Notre IPR n'a , en tout cas, pas du tout compris les textes comme le glas des séquences...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par sand le Jeu 11 Déc 2008 - 20:48

Et puis est-ce important d'enseigner en séquence ou cloisonné ? L'essentiel, c'est bien de les former du mieux que nous pouvons, avec le peu de temps dont nous disposons, non ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Hamlette le Jeu 11 Déc 2008 - 20:57

@Jean a écrit:textes qui tombent comme des cheveux sur la soupe et qui ne se relient à rien.

Pour moi, voilà l'antithèse de la définition d'une "séquence" justement...
Travailler autour d'un ou plusieurs objectifs ne me paraît pas aberrant en soi... Appeler ça "séquence" ou "chapitre", peu importe. Le décloisonnement à tout prix est beaucoup plus discutable : tant mieux si on a dorénavant "le droit" de décrocher les séances de langue (ce que beaucoup, à mon avis, font déjà).

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Caro le Jeu 11 Déc 2008 - 21:35

Et puis est-ce important d'enseigner en séquence ou cloisonné ? L'essentiel, c'est bien de les former du mieux que nous pouvons, avec le peu de temps dont nous disposons, non ?
Tout à fait d'accord avec toi !!!

Caro
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Dinaaa le Jeu 11 Déc 2008 - 21:42

Ce qui me semble difficile dans les séquences, c'est de lier le côté culturel d'un thème avec la nécessaire étude de la langue.

En ce moment, je travaille avec mes 5e sur une intro au MA : que reste-t-il des chevaliers aujourd'hui ? Eh bien j'ai l'impression, comme il faut les initier à l'univers du MA, d'avoir légèrement (euphémisme ?) délaissé l'étude de la langue. Beaucoup d'études de textes, mais aucune séance de langue à proprement parler, malgré une séance sur le voca de la chevalerie, une sur les reprises nominales et pronominales et une dernière sur la description. C'est maigre, quand on considère l'étendue du programme.

Je vais donc, mathématiquement, faire le contraire dans la séquence suivante : délaisser légèrement le côté culturel pour revoir quelques notions grammaticales de base. Et l'étude des textes deviendra un prétexte !

Et ce permanent balancier entre langue et littérature ne me plaît pas, je n'arrive pas à trouver un équilibre (mais je reconnais bien volontier que j'en suis sûrement la cause, certains semblent bien plus rôdés pour trouver un juste milieu).

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par retraitée le Jeu 11 Déc 2008 - 21:55

@Poups a écrit:
@Jean a écrit:
@bibliominis a écrit:Avez-vous remarqué que les élèves, même en 3e, ne savent pas écrire le mot séquence ? J'ai souvent lu "séquance". Ets-ce parce que cela ne signifie pas grand chose pour eux ? Cela dit, je travaillerai toujours en séquences car fédérer les savoirs autour d'un objectif (ex : savoir écrire une description) me semble logique et clair.

Encore faut-il qu'il y ait d'abord des savoirs, car actuellement, question "savoirs", au collège et même au lycée, c'est plutôt le désert. Et c'est pourquoi les élèves détestent les "séquences" - le mot les fait gerber et me fait gerber moi aussi -, parce qu'ils ont le sentiment de ne rien apprendre. Les "séquences" pourraient être intéressantes, mais en bout de course, avec des adultes DEJA cultivés, pas avec des enfants qui ne savent pour ainsi dire rien et qui auraient à apprendre, justement, ce qui est supposé acquis pour avoir plaisir aux "séquences". La "séquence " a été inventée, comme une coquetterie d'intellectuels (enfin, de pseudo-intellectuels) par des gens que l'enseignement méthodique et humble des connaissances de bases ennuyait: il fallait à tout prix faire du spectaculaire, du "non ennuyeux pour les élèves". Or, rien n'ennuie davantage les élèves que les "séquences"!
Je ne suis pas d'accord avec toi ... Les élèves aiment que tout soit cadré. Ils aiment savoir où ils vont. Au moins tout est clair. Les miens aiment travailler en séquences ...

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Jean le Jeu 11 Déc 2008 - 22:54

Je ne comprends pas. J'ai mis il y a une heure une réponse sur les "séquences", où j'expliquais que quand on voit le niveau quasiment nul des collégiens en français à la sortie du collège après quatre ans de "séquences" et au lycée après deux ans de 'séquences" en seconde et en première (au point que les employeurs et les profs de fac s'arrachent les cheveux de désespoir, on doit se poser des questions sur l'efficacité de ladite "séquence". Je disais aussi que les élèves n'ont pas besoin qu'on leur mette le nez sur l'"unité de la discipline", car ils se rendent bien compte que, même s'ils font de l'explication de texte le lundi et le mardi, de la grammaire le jeudi et des rédactions et des dictées le vendredi (c'est ce qu'ils font avec moi), tout cela c'est du "français", et qu'en travaillant bien chacune de ces rubriques, ils progressent globalement en "français". Mon message a disparu, ou je n'arrive plus à le retrouver. Quid?

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par John le Jeu 11 Déc 2008 - 22:59

Voici les deux messages que vous avez postés ce soir :

Vous avez tout à fait raison: il n'y a pas plus inefficace que l'enseignement en "séquences". Perte sèche de temps, connaissances flageolantes et qui restent éparpillées, mal assurées, textes qui tombent comme des cheveux sur la soupe et qui ne se relient à rien. Rien que l'expression "construire des séquences" me paraît insupportable. "Construire..." ! Toujours ces métaphores grandiloquentes qui caractérisent le verbe ampoulé des pédagos (le bavard creux qu'est Meirieu en émaille tous ses propos)! Les pédants s'expriment ainsi. Les autres disent plus modestement: "préparer un cours".

Encore faut-il qu'il y ait d'abord des savoirs, car actuellement, question "savoirs", au collège et même au lycée, c'est plutôt le désert. Et c'est pourquoi les élèves détestent les "séquences" - le mot les fait gerber et me fait gerber moi aussi -, parce qu'ils ont le sentiment de ne rien apprendre. Les "séquences" pourraient être intéressantes, mais en bout de course, avec des adultes DEJA cultivés, pas avec des enfants qui ne savent pour ainsi dire rien et qui auraient à apprendre, justement, ce qui est supposé acquis pour avoir plaisir aux "séquences". La "séquence " a été inventée, comme une coquetterie d'intellectuels (enfin, de pseudo-intellectuels) par des gens que l'enseignement méthodique et humble des connaissances de bases ennuyait: il fallait à tout prix faire du spectaculaire, du "non ennuyeux pour les élèves". Or, rien n'ennuie davantage les élèves que les "séquences"!

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par henriette le Jeu 11 Déc 2008 - 23:18

nebisa a écrit: et l'idée de retrouver encore des collègues qui vont se demander 10 mn avant le début du cours ce qu'ils vont faire avec la classe ... tiens si je faisais le COD aujourd'hui ... me débecte.
Je ne suis pas du tout d'accord : ce que tu décris-là, ce n'est pas du tout le prof qui ne travaille pas par séquences ! C'est celui qui ne travaille pas tout court !
On peut très bien décloisonner et avoir pour autant une progression sérieuse, construite et réfléchie : ce n'est pas l'apanage du travail par séquence ! J'ai pour ma part aussi bien souvent vu des collègues se demandant ce qu'ils allaient bien pouvoir aborder comme point de grammaire dans leur séquence x ou y : tiens, je crois que je vais faire l'accord du PP - et ce par exemple sans avoir jamais abordé les pronoms !
Donc stop au dogmatisme pédagogique ! Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise méthode en soi : il y a ce qui fonctionne et fait progresser les élèves, et le reste. Après, chacun devrait être libre de faire ce qu'il juge le plus efficace, en fonction de sa classe et de lui-même, pour atteindre les objectifs de connaissances fixés.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par Invité le Jeu 11 Déc 2008 - 23:39

Il est clair que je ne mets pas tous les collègues sur ce plan. Je caricaturais certains de mes collègues d'il y a quelques années. Simplement à mes débuts on ne travaillait pas par séquences et ce que je décris, je l'ai souvent vu. De même que j'ai vu des élèves de troisième avaler de la grammaire et des exercices de BLED toute l'année. Ils savent certes peut être faire la différence entre les homonymes, mais n'ont après aucune autonomie sur un texte. Je trouve qu'il est quand même plus difficile de trouver une cohérence à l'ensemble hors des séquences.
Je suis d'accord sur la question de la liberté... mais je m'interroge par exemple sur celle de la prof de ma fille, en sixième, qui ne connaît manifestement ni l'expression écrite, ni l'analyse de texte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes : fin des séquences

Message par clems le Ven 12 Déc 2008 - 3:34

A l'iufm cette année, on nous dit de fonctionner avec 2 séquences parallèles......une littéraire et une de langue. D'ailleurs on m'a reproché, lors de ma visite, d'avoir de la langue qui apparaissait dans la progression de ma séquence sur les Fourberies de Scapin.
Ils nous disent qu'il n'a jamais été question de complètement décloisonner la langue, et qu'on a toujours eu le droit de faire des leçons de grammaire séparées........sauf que ça n'a pas été compris comme ça par les profs et que certains (même des IPR) ont compris qu'on n"avait plus le droit de faire de la grammaire en dehors de la séquence.
Du coup, les nouveaux programmes ne feraient que reprendre ce qui a été mal compris dans les anciens.
Voilà le discours actuel de mes formateurs........et nous on se fait engueuler si on ne fait pas de vraies leçons de grammaire et d'orthographe........mais il faut bien sûr que ça reste en cohérence avec la séquence...(pas faire le passé simple quand on étudie le théâtre.) ce qui est en fait, logique.

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum