Les causes de l'échec scolaire

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Ronin le Lun 28 Mai 2012 - 21:07

@doublecasquette a écrit:
@Anaxagore a écrit:Quand on enseignait dans les campagnes où l'alcoolisme et l'inceste étaient monnaie courante au début du XXe siècle, c'était plus facile?

Je suis de l'avis de DC. Commençons par instruire de toutes nos forces, et nous verrons bien.

Et dans les villes industrielles où papa et maman faisaient des journées de douze heures et laissaient les plus petits à la charge de la mémé impotente ? Et qu'à la maison, on ne parlait que polonais, italien, espagnol, portugais et déjà khabyle ?

Seulement, les programmes de l'époque parlaient bien d'instruire ces tout-petits qui leur arrivaient non-francophones, non-socialisés, perdus... Personne ne les imaginait déjà foutus parce que leurs parents ne leur lisaient pas leur histoire avant d'aller faire dodo depuis la naissance et qu'ils ne participaient pas aux ateliers-découverte-du-land'art organisés par la crèche parentale "Bobocéplubo"...

Et leurs instits y croyaient et savaient que c'était possible puisqu'eux aussi, trente ans plus tôt étaient arrivés à l'école non-francophones puisqu'ils étaient bretons, picards, basques, alsaciens, occitans, chtimis et qu'ils entendaient parler le français pour la première fois en passant le portail de l'école publique.
Et le programme qu'ils mettaient en œuvre en maternelle faisait en sorte que lorsque ces enfants-là retrouvaient leurs camarades plus chanceux, fils d'artisans, de commerçants, de petits employés, au seuil de la grande école, la différence, c'était que les petits pauvres savaient déjà écrire, lire et compter, connaissaient La Fontaine et Florian, récitaient des poésies et chantaient des chansons que les autres, restés chez eux jusqu'à six ans ne connaissaient pas.

Je suis encore une fois entièrement d'accord avec vous. C'est d'ailleurs ce qui faisait l'image très positives des instituteurs/institutrices. Une bonne maîtrise de la lecture devrait être l'objectif 1) 2) et 3) du primaire. Et arrêter avec le déterminisme social qui sert de renoncement et de racisme social sous prétexte de ne pas les bousculer. Ce n'est pas parce que c'est dur...

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Lun 28 Mai 2012 - 21:09

@sand a écrit:C'est la faute à la maternelle tout ça Daiphi, personne n'en doute !
Perso, je connais des crèches qui ne sont pas très claires au niveau de leur "projet éducatif". Suspect

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par JPhMM le Lun 28 Mai 2012 - 21:10

@Ronin a écrit:Ce n'est pas parce que c'est dur...
« Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin. » professeur Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par gnafron2004 le Lun 28 Mai 2012 - 21:11

je pense que l'idée était plutôt "que le ministère donne réellement les moyens de..."
Si vous aviez le temps et les moyens matériels de vous occuper de chacun dès tout petit, ça aiderait, non ?
en tous cas, j'aimerais pas être à votre place, quand je vois la masse de choses à faire apprendre aux minimoys (y compris bien sûr comment traverser la route et se laver les dents, parce que bien sûr c'est votre rôle!!! Twisted Evil )

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par sand le Lun 28 Mai 2012 - 21:12

Oh Daiphi quel scandale

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Clarinette le Lun 28 Mai 2012 - 21:13

@gnafron2004 a écrit:je pense que l'idée était plutôt "que le ministère donne réellement les moyens de..."
Si vous aviez le temps et les moyens matériels de vous occuper de chacun dès tout petit, ça aiderait, non ?
en tous cas, j'aimerais pas être à votre place, quand je vois la masse de choses à faire apprendre aux minimoys (y compris bien sûr comment traverser la route et se laver les dents, parce que bien sûr c'est votre rôle!!! Twisted Evil )
Merci ! Mais on ne vous envie pas non plus vos maxi-moys ! affraid

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par V.Marchais le Lun 28 Mai 2012 - 21:13

Euh, Dhaiphi, selon toi, la patate chaude de la lecture, on devrait la refiler à qui ? Aux profs de lycée ?

Bon, cela dit, si effectivement on pouvait éviter de déconner avec ça dès la maternelle...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Lun 28 Mai 2012 - 21:15

@JPhMM a écrit:
@Ronin a écrit:Ce n'est pas parce que c'est dur...
« Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin. » professeur Very Happy
J'aime beaucoup !

"Où il y a une volonté, il y a un chemin"... simplement, dans le cas qui nous intéresse, il n'y a pas de volonté. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Lun 28 Mai 2012 - 21:23

@V.Marchais a écrit:Bon, cela dit, si effectivement on pouvait éviter de déconner avec ça dès la maternelle...
Je sais que tu ne plaisantes qu'à moitié et tu n'as pas tort ! Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Ergo le Lun 28 Mai 2012 - 21:46

Le problème des comparaisons avec le début du XXème siècle, c'est qu'on n'est plus du tout dans le même contexte.

On ne reviendra jamais à l'école du début XXème parce qu'on ne reviendra jamais à la société du début XXème...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par steph.stephy3 le Lun 28 Mai 2012 - 21:51

Que nous aimerions pouvoir enseigner en maternelle !!!
Malheureusement, nous essayons en priorité de vous envoyer des élèves là où parfois, excusez-moi du terme, nous pouvons recevoir des enfants plus proche de l'animal que de l'élève.
Vais-je vous citer l'exemple de ce gosse de 4 ans qui nous a laissé un étron fumant sous la table en plein service de cantine ?
J'ai des gamins dont les mères les jettent à l'école comme des paquets, les reprennent le soir sans leur jeter un simple regard.
Nous sommes pris en sandwich entre l'enfant-roi et l'enfant-objet qu'on déplace au gré du défilement des heures de la journée.

Alors la priorité est de les "normaliser", les socialiser. Malheureusement, l'accès à la culture et tout le toutim, passent désormais au second plan. Rolling Eyes




J'ajouterai que j'ai passé mes premières années en fin de cycle 3 (CM1-CM2). Et je me posais la même question que vous "Que font donc les instits sur les niveaux inférieurs ?".
J'ai depuis la réponse : "Ce qu'ils peuvent..."

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par doublecasquette le Lun 28 Mai 2012 - 22:40

Et voilà... La boucle est bouclée !
Même si on ne peut pas comparer début du XX° et début du XXI° (et encore, mêmes causes, mêmes effets), lisez ou relisez La Maternelle, de Léon Frapié.
Vous verrez que les enfants sauvages, vivant dans des conditions hallucinantes, ne sont pas l'apanage de notre monde à nous.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par LadyC le Lun 28 Mai 2012 - 22:47

Steph, mon Dieu... No

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Condorcet le Lun 28 Mai 2012 - 22:57

@Ergo a écrit:Le problème des comparaisons avec le début du XXème siècle, c'est qu'on n'est plus du tout dans le même contexte.

On ne reviendra jamais à l'école du début XXème parce qu'on ne reviendra jamais à la société du début XXème...

+ 1000. veneration

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Anaxagore le Lun 28 Mai 2012 - 23:10

La comparaison était seulement là pour dire: autre époque autre problèmes. Dans tout les cas je ne vois aucune raison de renoncer.

"on ne reviendra jamais à la société du début XXème..."

J'espère bien.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par MarieL le Mar 29 Mai 2012 - 19:22

Je ne viens lire qu'en fin d'après-midi, beaucoup de choses ont donc déjà été dites.
Mais je persiste néanmoins. "l'échec scolaire" pour moi cela ne concerne pas seulement ceux qui ne peuvent pas suivre pour x raisons.

Ce que je ressens chaque fois comme un échec, douloureux des deux côtés, ce sont ces élèves qui ont toutes leurs capacités intellectuelles, qui ont suivi une scolarité "normale", et qui une fois au collège renoncent chaque jour un peu plus, dont les notes baissent inexorablement entre leur entrée en 6° et leur 3°, année où ils se retrouvent avec une orientation subie et certainement pas choisie.
Parfois, trop rarement, un enseignant entrouvre une porte mystérieuse sans vraiment savoir qu'il le fait et un élève se révèle enfin.

C'est à ceux-là que je pense en lisant "les causes de l'échec scolaire", parce que c'est pour ceux-là que j'ai l'impression d'une faillite qui n'avait rien d'inévitable. J'espère de tout coeur qu'ils trouveront leur voie plus tard, mais c'est de moins en moins facile lorsqu'on traîne une scolarité cahotique.


Dernière édition par Axel le Mar 29 Mai 2012 - 19:25, édité 1 fois (Raison : ajout)

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Mar 29 Mai 2012 - 20:43

Axel a écrit:Parfois, trop rarement, un enseignant entrouvre une porte mystérieuse sans vraiment savoir qu'il le fait et un élève se révèle enfin.
Cela s'appelle le destin ou le hasard (selon les convictions) rien d'autre.
Il n'y a pas de règle générale à en tirer.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Ponce Pilate le Mar 29 Mai 2012 - 21:32

Chacun de vos messages m'interpelle et fait remonter à la surface des souvenirs de jeunesse.
J'aimerais répondre à chacun (e) d'entre vous, mais cela n'est pas possible. Il me faudrait y passer des journées.

Je connais un cancre et je vais vous expliquer ce qu'il ressent lorsqu'il est en classe.
Il s'ennuie. Rien ne l'intéresse. Il ne comprend pas grand chose à ce que raconte le prof.
Il essaie parfois de s'accrocher et de faire quelques exercices, mais il a tellement de lacunes qu'il est incapable d'avancer. Tous les jours, il y a une vingtaine de mots, prononcés par le prof, qu'il ne comprend pas. Que ce soit en Français, en maths, en histoire ou en géographe, il se pose régulièrement la question « Mais bon Dieu, à quoi ça sert d'avaler tout ça ? »
Naturellement, ses notes sont mauvaises. Tellement, qu'il sèche parfois certains contrôles, par crainte de rendre feuille blanche. Il se sent mal aimé des profs, de ses parents...et de lui même.
Il se sent stupide et il a bien conscience que plus le temps passe, plus il s'enfonce.
Il devient paresseux. Physiquement d'abord (rester assis toute la journée finit par ramollir les muscles) mais aussi intellectuellement. Pour lui, l'école est un endroit malsain finalement. Ses seuls amis, ce sont les types qui lui ressemblent et qui sont à la dérive, comme lui.

Le cancre que je viens de vous décrire, je le vois tous les matins devant le miroir quand je me rase.
Demain, Gnafon 2004, j'essaierai de répondre à ta question « C'est quoi un prof con ? »
Mais pour Lady C, Double Casquette, Clarinette ...et tous les autres, je parlerai de trois super pros que j'ai eu la chance de rencontrer.

_________________
Que le net soit avec vous...et avec votre esprit. -----------------> Amen.

Ponce Pilate
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

c'est normal

Message par polonia82 le Mar 29 Mai 2012 - 22:48

Pour moi, la réponse est très simple. Tous les élèves ne peuvent pas s'adapter à l'école (ou l'école ne peut pas s'adapter à tous au choix). On ne peut pas faire rentrer tout le monde dans le même moule. Il y aura toujours de l'échec scolaire, même avec des super conditions de travail.
Tout le monde n'est pas fait pour l'école. Ca me parait logique et même c'est une bonne chose. C'est une hypocrisie, une de plus à l'Education nationale, de parler d'échec scolaire, de dire que tout le monde peut réussir.
Et on peut vivre très bien sa vie en étant nul à l'école. C'est pas forcément une question d'intelligence ou de capacités, on entre pas dans le moule, c'est tout.
Mon mari réussit très bien sa vie, il a une formidable intelligence technique, et il était nul à l'école, au point qu'on voulait le mettre en classe spécialisée.
Il y a plusieurs formes d'intelligence!!!

polonia82
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par neomath le Mer 30 Mai 2012 - 15:05

@polonia82 a écrit:Pour moi, la réponse est très simple. Tous les élèves ne peuvent pas s'adapter à l'école (ou l'école ne peut pas s'adapter à tous au choix). On ne peut pas faire rentrer tout le monde dans le même moule. Il y aura toujours de l'échec scolaire, même avec des super conditions de travail.
Tout le monde n'est pas fait pour l'école. Ca me parait logique et même c'est une bonne chose. C'est une hypocrisie, une de plus à l'Education nationale, de parler d'échec scolaire, de dire que tout le monde peut réussir.
Et on peut vivre très bien sa vie en étant nul à l'école. C'est pas forcément une question d'intelligence ou de capacités, on entre pas dans le moule, c'est tout.
Mon mari réussit très bien sa vie, il a une formidable intelligence technique, et il était nul à l'école, au point qu'on voulait le mettre en classe spécialisée.
Il y a plusieurs formes d'intelligence!!!
+1 bounce

Et il faut ajouter une chose : jusque dans les années 70, l'échec scolaire n'était pas le problème de société majeur qu'il est devenu non pas parce que les élèves étaient moins ceci ou les profs plus cela. Mais tout simplement parce que les élèves non adaptés au système se carapataient dès leurs 16 ans révolus pour aller bosser aux champs ou à l'usine. Deux ans plus tard ils partaient à l'armée, en revenaient adultes et faisaient leur vie, parfois très bien d'ailleurs.
Tout ça est un passé révolu. L'école est maintenant la seule institution qui accepte 100% d'une classe d'âge. Sauf qu'elle n'a jamais été faite pour ça et, probablement, ne le sera jamais.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Mer 30 Mai 2012 - 16:06

@neomath a écrit: L'école est maintenant la seule institution qui accepte 100% d'une classe d'âge. Sauf qu'elle n'a jamais été faite pour ça et, probablement, ne le sera jamais.
Que cela soit dit et répété à l'envi. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par MarieL le Mer 30 Mai 2012 - 16:10

@neomath a écrit:
@polonia82 a écrit:Pour moi, la réponse est très simple. Tous les élèves ne peuvent pas s'adapter à l'école (ou l'école ne peut pas s'adapter à tous au choix). On ne peut pas faire rentrer tout le monde dans le même moule. Il y aura toujours de l'échec scolaire, même avec des super conditions de travail.
Tout le monde n'est pas fait pour l'école. Ca me parait logique et même c'est une bonne chose. C'est une hypocrisie, une de plus à l'Education nationale, de parler d'échec scolaire, de dire que tout le monde peut réussir.
Et on peut vivre très bien sa vie en étant nul à l'école. C'est pas forcément une question d'intelligence ou de capacités, on entre pas dans le moule, c'est tout.
Mon mari réussit très bien sa vie, il a une formidable intelligence technique, et il était nul à l'école, au point qu'on voulait le mettre en classe spécialisée.
Il y a plusieurs formes d'intelligence!!!
+1 bounce

Et il faut ajouter une chose : jusque dans les années 70, l'échec scolaire n'était pas le problème de société majeur qu'il est devenu non pas parce que les élèves étaient moins ceci ou les profs plus cela. Mais tout simplement parce que les élèves non adaptés au système se carapataient dès leurs 16 ans révolus pour aller bosser aux champs ou à l'usine. Deux ans plus tard ils partaient à l'armée, en revenaient adultes et faisaient leur vie, parfois très bien d'ailleurs.
Tout ça est un passé révolu. L'école est maintenant la seule institution qui accepte 100% d'une classe d'âge. Sauf qu'elle n'a jamais été faite pour ça et, probablement, ne le sera jamais.

Et donc, là, maintenant, avec les élèves que nous avons. Si quelqu'un pouvait trouver un début d'explication et donner le semblant d'une piste pour raccrocher ceux qui ne sont pas "faits pour" (encore que, mais ce n'est pas le sujet) je me sentirais déjà bien mieux.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Dhaiphi le Mer 30 Mai 2012 - 16:28

Axel a écrit:Et donc, là, maintenant, avec les élèves que nous avons. Si quelqu'un pouvait trouver un début d'explication et donner le semblant d'une piste pour raccrocher ceux qui ne sont pas "faits pour" (encore que, mais ce n'est pas le sujet) je me sentirais déjà bien mieux.
Tu les gardes, tu leur dis un mot gentil s'ils sont sympa, tu les exclues s'ils sont perturbateurs. Et c'est ainsi que passeront les semaines, les mois puis les années.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par MarieL le Mer 30 Mai 2012 - 17:49

pale

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Ponce Pilate le Mer 30 Mai 2012 - 18:52

Hier, j'ai lourdement insisté sur la notion de profs cons.
Dans l'esprit d'un cancre, tous les profs sont des cons : non seulement ils ne leur apportent pas grand chose, mais parfois, inconsciemment, ils les enfoncent. Bref, c'est l'incompréhension totale.
Bien entendu, les cancres sont sur une fausse piste. Les profs sont généralement intelligents et cultivés. Mais les profs se trompent parfois dans leur jugement : tous les cancres ne sont pas des imbéciles.
Je suis 100 % d'accord avec Polonia82, Axel, Néomath, Dheiphi....
Certains élèves ne sont pas adaptés à l'école. Ou bien, c'est l'école qui n'est pas adaptée à certains élèves.

Vous l'avez compris : je n'étais pas un foudre de guerre à l'école. Or, l'année de mes 21 ans, j'ai eu la chance de rencontrer 3 profs extraordinaires qui ont changé ma vie.
J'avais échoué 4 fois au baccalauréat et j'ai choisi une prépa Sup de Co à Marseille puisque les non-bacheliers étaient admis.
Je vous présente donc 3 super profs de cette école. Ils sont probablement décédés, mais ils restent très vivants dans mon coeur.
Jacques Roubaud : Prof de géographie
Un type à la fois exigeant, qui faisait toujours le lien entre la géographie, l'économie et la politique.
J'étais nul en géo (1/20 au bac) et grâce à cet homme, j'ai appris à aimer la géographie.
Gabriel Murat : prof de mathématiques financières et d'organisation des entreprises
Un prof génial. Son astuce : des schémas et des exemples. Capable de dessiner au tableau des schémas très compliqués, mais tellement logiques que 50 après, on est capable de les refaire.
Ce qui m'a marqué à jamais, c'est son empathie et sa façon d'encourager les minables.
Juste une anecdote.
En triplant ma Terminale, un prof de maths essayait de nous faire avaler « les progressions géométriques ». A la fin d'un de ses cours, je lui ai posé la question : M'sieur, à quoi ça sert ?
Je me suis pris 2 H de colle pour mauvais esprit. A dire vrai, j'avais posé cette question sur un ton méprisant.
L'année suivante, j'ai posé la même question à Gabriel Murat.
Il m'a répondu « J'aime ta question et j'aimerais que tu me la poses à chacun de mes cours ».
C'était la première fois qu'un prof me parlait sur ce ton.
Et il est resté une demie-heure à me donner des exemples. De très bons exemples.
Léon Cassan : prof de droit
C'est sûr qu'il est décédé car il était déjà très âgé à cette époque.
Grande classe. Il venait en cours dans une grosse Buick noire, avec chauffeur.
Il était aussi directeur de l'école de notariat.
Il commençait ses cours d'une voix chevrotante. Nous faisions silence, car nous craignions qu'il décède en pleine classe. Puis, emporté par ses explications, il élevait sa voix, et parfois il terminait son cours en tonitruant. C'était un super comédien.
De temps en temps, j'allais à la messe le dimanche. Chaque fois, il faisait la quête.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais je suis atteint d'une maladie professionnelle.
Comme vous d'ailleurs.
Je suis bavard.
Bonne soirée.

_________________
Que le net soit avec vous...et avec votre esprit. -----------------> Amen.

Ponce Pilate
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les causes de l'échec scolaire

Message par Ponce Pilate le Mer 30 Mai 2012 - 18:55

J'ai oublié de préciser un détail important : ces trois hommes étaient des passionnés.

_________________
Que le net soit avec vous...et avec votre esprit. -----------------> Amen.

Ponce Pilate
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum