Les disputes en salle des profs

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Invité21 le Mer 30 Mai 2012 - 10:44

@Ergo a écrit: Shocked
En voyant ce type de discussions, je suis bien contente qu'environ 1/4 des profs de mon bahut soient stagiaires ou T1 et vu que les 2/3 ont moins de 5 ans d'ancienneté, pour la plupart, les enfants sont en train de se faire. ^^ Pour ceux qui en ont déjà, je n'ai jamais entendu de réflexion sur l'éducation de leur part envers les collègues sans enfant et encore heureux.

Spoiler:
On a bien autre chose à gérer. Rolling Eyes

Chez nous, la salle des profs, c'est plutôt repas en communs, délires débiles, jeux de cartes pour ceux qui veulent (et encore, paraît-il qu'à l'époque du billard, c'était un grand moment, la salle des profs Razz) et défouloir. Après, n'idéalisons pas, il y a aussi des moqueries et des groupes (et il y a quelques maladroits qui ont déjà crée des conflits suite à des CA) mais globalement, quel pied !


Ca, c'est un bon point pour la Picardie! Au moins, je ne serai pas entourée de MTP - mères très pénibles - comme cette année, ou de collègues qui, parce qu'ils ont l'âge de mes parents, croient pouvoir m'apprendre la vie...

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par LadyC le Mer 30 Mai 2012 - 10:49

Lefteris : si tu acceptes 5j alors que ce n'est le cas de personne, tu pourrais peut-être insister aussi (sans avoir l'air d'insister, comme une idée que tu pointes mine de rien) pour avoir tes Latinistes en Français... Je suis comme deux ronds de flan devant l'idée qu'on te prive exprès de cette configuration, pourtant en effet très intéressante !

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par lovelyday le Mer 30 Mai 2012 - 11:10

je fuis la salle des profs...Certains sont pires que les gamins...

lovelyday
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par totoro le Mer 30 Mai 2012 - 11:39

Pas de disputes "ouvertes" en SDP (mais je ne suis dans le bahut que depuis septembre), mais des clans, avec des collègues qui s'ignorent ostensiblement...

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Derborence le Mer 30 Mai 2012 - 11:44

Peu de disputes "ouvertes" mais j'ai compris il y a peu que tout se faisait "par derrière". C'est facile de dire du mal des collègues quand ils ne sont pas là pour l'entendre. De plus, certains ou plutôt certaines manipulent les autres. Et je vous passe les jugements à l'emporte-pièce et les remarques pouvant être blessantes. Bref, je suis profondément déçue et je prends mes distances.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Lefteris le Mer 30 Mai 2012 - 12:22

@LadyC a écrit:Lefteris : si tu acceptes 5j alors que ce n'est le cas de personne, tu pourrais peut-être insister aussi (sans avoir l'air d'insister, comme une idée que tu pointes mine de rien) pour avoir tes Latinistes en Français... Je suis comme deux ronds de flan devant l'idée qu'on te prive exprès de cette configuration, pourtant en effet très intéressante !
Ca ne sera sans doute pas possible, puisque pour boucler mon EDT, on est obligé de me donner 6 heures avec une 4ème , donc une heure dédoublée contrairement aux autres. Et j'ouvre les paris sur la composition de la classe qui aura un dédoublement.
Je ne souhaitais pas de 4èmes ( 8 ou 9 4èmes en 7 ans, j'en ai déjà pris deux volontairement pour soulager une collègue, qui avait été rendue chèvre par ce niveau - établissement pas de tout repos quand même),mais on m'a dit que c'était la seule configuration possible. Et ça l'était à la réunion initiale. Mais entre temps, un nouveau schéma est sorti, et j'ai vu des collègues à 6 heures en 3ème et en 6ème. Je ne comprends plus trop , et je préfère ne pas entrer dans les détails, j'y survivrai ...Tout plutôt qu'entrer dans des mesquineries. Si l'EDT est correct, j'accepterai d'être paperassier professeur principal , ce que j'évite soigneusement quand on me fait sortir sur les rotules à 18H30...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Invité5 le Mer 30 Mai 2012 - 12:27

Très peu de disputes, tous s'arrangent pour parler sur des personnes qui ne sont pas là pour l'entendre...C'est vachement sympa Rolling Eyes
Le seule sujet de discussion : "Quand pars-tu à la retraite ? Quel mois ?"
Inutile de dire que je ne me sens pas concernée pingouin

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Dhaiphi le Mer 30 Mai 2012 - 14:21

@Derborence a écrit:Peu de disputes "ouvertes" mais j'ai compris il y a peu que tout se faisait "par derrière". C'est facile de dire du mal des collègues quand ils ne sont pas là pour l'entendre. De plus, certains ou plutôt certaines manipulent les autres. Et je vous passe les jugements à l'emporte-pièce et les remarques pouvant être blessantes. Bref, je suis profondément déçue et je prends mes distances.
Pareil chez nous (si ça a peut vous rassurer Laughing), bassesses et mesquineries y sont de mises.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par zouz le Mer 30 Mai 2012 - 14:29

Impossible dans mon bahut, c'est bien simple, les seules discussions sont en lien avec le temps qu'il fait, qu'il devrait faire, qu'il avait fait ou pas...passionnant non ?

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Ingeborg B. le Mer 30 Mai 2012 - 14:43

Ca, c'est un bon point pour la Picardie! Au moins, je ne serai pas entourée de MTP - mères très pénibles - comme cette année, ou de collègues qui, parce qu'ils ont l'âge de mes parents, croient pouvoir m'apprendre la vie...
Oh, mais c'est encore pire quand tu es une nullipare assumée comme moi. Dans mon ancien lycée, certaines n'arrêtaient pas de me dire que je ne comprenais pas car je n'avais pas d'enfants, que je n'avais pas le même sens des responsabilités et que, après tout, j'avais plus le temps qu'elles pour me taper les ca, les commissions permanentes, etc. Sans compter, la proviseure-adjointe qui faisait payer aux nullipares leur no-life (parce que si tu n'as pas d'enfants, c'est que tu as raté ta vie) par des emplois du temps pourris et les surveillances de bac à gogo...
L'atmosphère en salle des profs s'en ressentait, car j'ai généralement la dent dure dans ces cas-là...
Heureusement, dans mon nouveau et gigantesque lycée, les gens sont ouverts d'esprit. J'ai plusieurs collègues avec multiples enfants, elles respectent les nullipares... Et ne nous pourrissent pas la vie dès 8 h (choses vécues dans mon ancien lycée) en nous racontant les derniers déboires digestifs du petit dernier

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Invité21 le Mer 30 Mai 2012 - 14:47

Amie nullipare! Mais je suis prête à fourbir les armes, moi aussi! aah

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par caperucita le Mer 30 Mai 2012 - 14:52

Je reste assez interloquée par la remarque "vous n'avez pas travaillé pour la France !" affraid
Dans mon collège, pas de disputes ouvertes non plus, par contre, il y a deux clans... J'ai mis un bon moment avant de m'en rendre compte, car je suis sur 2 collèges, et donc je n'étais pas assez dans l'établissement pour le voir, c'est une collègue qui arrivait cette année aussi qui m'en a parlé ! Pas évident de ne vouloir faire partie d'aucun clan et de parler à tout le monde !

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Stered le Mer 30 Mai 2012 - 14:52

groyer a écrit:Dans mon ancien lycée, certaines n'arrêtaient pas de me dire que je ne comprenais pas car je n'avais pas d'enfants, que je n'avais pas le même sens des responsabilités et que, après tout, j'avais plus le temps qu'elles pour me taper les ca, les commissions permanentes, etc.

Shocked Shocked Shocked
Quelle horreur !

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par gnafron2004 le Mer 30 Mai 2012 - 15:58

ils y en a beaucoup qui le pensent sans le dire...

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Chimène de Beauvoir le Mer 30 Mai 2012 - 16:21

J'en suis certaine. Mais je suis persuadée aussi que ce n'est pas propre à l'enseignement. A l'hôpital, par exemple, plusieurs de mes amis se sont entendu dire : "Tu fais le week-end de Noël, toi, hein? Après tout, tu n'as pas d'enfants!"

Chimène de Beauvoir
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Reine Margot le Mer 30 Mai 2012 - 16:32

@gnafron2004 a écrit:une collègue célibataire s'est entendu dire un jour "vous aurez votre mercredi quand vous aurez travaillé pour la France".





je précise que la personne qui lui a dit ça était...une femme...

j'espère qu'elle lui a chanté "Maréchal nous voilà"...


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Ingeborg B. le Mer 30 Mai 2012 - 16:48

@Reine Margot a écrit:
@gnafron2004 a écrit:une collègue célibataire s'est entendu dire un jour "vous aurez votre mercredi quand vous aurez travaillé pour la France".





je précise que la personne qui lui a dit ça était...une femme...

j'espère qu'elle lui a chanté "Maréchal nous voilà"...

Excellent ! Généralement, cela me désespère en pensant à toutes les femmes qui ont lutté justement pour nous ne soyons plus réduites à l'état de mère. On m'a aussi traitée d'égoïste une fois puisque quand on est nullipare, on est forcément égoïste. Je pense que la nullipare est au contraire beaucoup plus disponible, ouverte aux autres et adore s'occuper de leurs enfants. Là, vient aussi une idée sous-jacente : si on est nullipare, on n'aime pas les enfants, donc, on ne peut pas être bon professeur, CQFD !
Je suis intarissable sur le sujet. Bref, aujourd'hui, grâce à nos grands-mères et mères, nous avons le choix, donc, à chacun de respecter le choix de vie des autres.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Invité21 le Mer 30 Mai 2012 - 16:53

Egoïste, tordue, perverse, ayant eu un problème avec ses parents, narcissique refusant de se déformer le corps, n'ayant pas trouvé le "bon" homme...et j'en passe.
Je n'en ai pas autant à servir aux mères, qui pour moi sont aussi diverses que possible. Alors qu'on ne me la fasse pas! Mince! Moi aussi je peux avoir mon mercredi? C'est pour mon sport! Razz

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Chimène de Beauvoir le Mer 30 Mai 2012 - 16:57

groyer a écrit:Je pense que la nullipare est au contraire beaucoup plus disponible, ouverte aux autres et adore s'occuper de leurs enfants.

Cette généralité est aussi idiote que son contraire. Il y a de tout chez les femmes avec enfants et chez celles qui n'en ont pas.

Je ne sais pas si c'est ton cas, mais ce que tu écris me rappelle la situation d'une de mes collègues, mariée depuis plus de quinze ans, et qui clame haut et fort qu'elle n'a jamais voulu, ne veut et ne voudrait pour rien au monde d'un enfant. (C'est en fait un choix de couple.)
La première fois qu'elle en a parlé (elle venait d'arriver dans le collège), nous étions autour de la table de la salle des profs, assez nombreux. Il y aurait eu là de quoi faire une étude sociologique. Les réactions ont été très diverses, depuis "si vous êtes heureux ainsi!" jusque "ben qu'est-ce que tu fous ici, si t'aimes pas les gosses?" en passant par "eh ben! va savoir combien de temps vous allez encore pouvoir vivre d'amour et d'eau fraîche en vous regardant dans les yeux!"

Personnellement, j'ai trouvé que la collègue était de bonne composition, car certaines remarques m'auraient très vite gavée et fait monter en mayonnaise...
Tout ça pour dire que le facile corollaire maman-bonne éducatrice, si simpliste soit-il, a la vie dure...

Chimène de Beauvoir
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Ingeborg B. le Mer 30 Mai 2012 - 17:00

Je me suis mal exprimée. Il s'agissait en fait de montrer l'absurdité de la réflexion précédente (les sans enfants sont égoïstes). Mes collègues actuelles sont beaucoup plus tolérantes par rapport à cela et je ne fais surtout pas de généralités !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Chimène de Beauvoir le Mer 30 Mai 2012 - 17:09

C'est quand même dingue, je trouve, ces remarques venant d'adultes cultivés et d'éducateurs!

Pour rebondir sur ce que disait je ne sais plus qui, j'ai noté que dans les différents établissements que j'ai fréquentés, on trouvait effectivement des clans dans la salle des profs.

Dans mon collège actuel, certains s'invitent régulièrement pour jouer aux cartes, pour dîner. Et parfois même, certains partent en vacances ensemble (surtout les vacances d'hiver). Ce que je trouve un peu désagréable, c'est que ces clans parlent en salle des profs de leurs activités, ce qui provoque un sentiment d'exclusion chez certains profs qui n'ont pas été invités. Surtout chez les jeunes qui sont fraîchement arrivés. Les vieux comme moi s'en tamponnent complètement! Laughing

Chimène de Beauvoir
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Isis39 le Mer 30 Mai 2012 - 17:39

Dans mon collège, il y a un certain équilibre entre nullipares et parents. Du coup jamais de réflexion de ce genre. Juste parfois une remarque pour les collègues qui donnent beaucoup de devoirs et ne se rendent pas compte de ce que ça implique à la maison.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Chimène de Beauvoir le Mer 30 Mai 2012 - 17:47

On dit vraiment "nullipare"?
Ca fait très péjoratif!

Oui, je sais, je suis nulle... et je pars....

Chimène de Beauvoir
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Lefteris le Mer 30 Mai 2012 - 17:49

@Chimène de Beauvoir a écrit:J'en suis certaine. Mais je suis persuadée aussi que ce n'est pas propre à l'enseignement. A l'hôpital, par exemple, plusieurs de mes amis se sont entendu dire : "Tu fais le week-end de Noël, toi, hein? Après tout, tu n'as pas d'enfants!"
Et pas qu'à l'hôpital, et pas que pour les femmes , si ça peut consoler celles qui ne méritent pas [encore] de la patrie. Combien de fois j'ai entendu ça dans une autre vie . C'est chargé d'implicite, d'une conception très dogmatique de la vie. Cela sous-entend que deux choses sont tolérées, se consacrer à son boulot ou éventuellement à sa famille. Le reste n'a aucune valeur , c'est un signe de paresse. Je jouais le jeu, mais en récupérant des week-ends, des jours fériés, des Noëls, des mois d'août dans prendre un que je prenais, 2 semaines par-ci, une semaine par là au mois de mai, de septembre, et il fallait voir la tête des mêmes personnes qui étaient toutes contentes de sauter un tour de service pendant les fêtes.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Isis39 le Mer 30 Mai 2012 - 17:49

@Chimène de Beauvoir a écrit:On dit vraiment "nullipare"?
Ca fait très péjoratif!

Oui, je sais, je suis nulle... et je pars....

bonne question !

On dit primipare pour une première grossesse. Et pour aucune ???

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disputes en salle des profs

Message par Lefteris le Mer 30 Mai 2012 - 17:52

@slampion a écrit:Juste pour info, la dispense de diplôme concerne non pas les mères de trois enfants mais les parents de trois enfants. Les papas aussi bénéficient de cette dispense.

Exact, je crois que c'est tout récent, il y a eu une bataille , de même que pour la bonif retraite .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum