Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Lun 11 Juin 2012 - 21:51
@Mymi a écrit:Un peu douchée par les descriptifs que j'ai reçus aussi, avec HdA et consorts, bien remplis...
Sauf à dicter ses propres LA aux élèves, sans aucune méthodologie, sans aucun ou peu de dialogue, je ne vois vraiment pas comment on peut tenir 1h.


EDIT : je rajoute, en effet, que les cours me seraient d'un ennui ! c'est inconcevable

pour le moment je n'ai reçu qu'un descriptif (ST2S) ben c'est vraiment le minimum du minimum : 14 LA, pas de lecture cursive etc. bref, heureusement que je n'interroge que 13 élèves. (du coup avec mes 16 en STG je me trouve bien...)
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par totoro le Lun 11 Juin 2012 - 22:04
Cripure a écrit:Ca fait quand même de sacrées disparités.
1 LA = 1h implique que le prof dicte la LA et qu'il n'y ait aucun travail de la part des élèves. Je ne vois pas l'intérêt de cette façon de faire. Mais bon.

Naaaaan! Il faut juste se contenter de ne traiter qu'un seul aspect du texte: comme nos élèves comprennent tout très bien, ils sauront travailler seuls les autres aspects...

_________________
avatar
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Lun 11 Juin 2012 - 22:21
@totoro a écrit:
Cripure a écrit:Ca fait quand même de sacrées disparités.
1 LA = 1h implique que le prof dicte la LA et qu'il n'y ait aucun travail de la part des élèves. Je ne vois pas l'intérêt de cette façon de faire. Mais bon.

Naaaaan! Il faut juste se contenter de ne traiter qu'un seul aspect du texte: comme nos élèves comprennent tout très bien, ils sauront travailler seuls les autres aspects...




ils fument quoi les IPR ?


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Lo
Enchanteur

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Lo le Lun 11 Juin 2012 - 22:24
Perso je passe 3/4h par texte...
avatar
Isia
Doyen

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Isia le Lun 11 Juin 2012 - 23:14
les miens ont râlé car je ne fais pas comme mes collègues : je ne dicte pas d'explic'. Comble de l'horreur : je les fais réfléchir sur les textes, et on organise les remarques... bref, avec Mme Machin et Mme Truc c'est mieux....

au final, ils présentent 24 LA sur leur descriptif, ce sont des S, sportifs de haut niveau.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Lun 11 Juin 2012 - 23:28
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Lun 11 Juin 2012 - 23:29
@Isia a écrit:les miens ont râlé car je ne fais pas comme mes collègues : je ne dicte pas d'explic'. Comble de l'horreur : je les fais réfléchir sur les textes, et on organise les remarques... bref, avec Mme Machin et Mme Truc c'est mieux....

au final, ils présentent 24 LA sur leur descriptif, ce sont des S, sportifs de haut niveau.
Et ceux qui dictent, c'est pas bien parce qu'avec bidule, ils ont des polycopiés Very Happy
avatar
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Mar 12 Juin 2012 - 0:12
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Mar 12 Juin 2012 - 0:14
Cripure a écrit:
@Isia a écrit:les miens ont râlé car je ne fais pas comme mes collègues : je ne dicte pas d'explic'. Comble de l'horreur : je les fais réfléchir sur les textes, et on organise les remarques... bref, avec Mme Machin et Mme Truc c'est mieux....

au final, ils présentent 24 LA sur leur descriptif, ce sont des S, sportifs de haut niveau.
Et ceux qui dictent, c'est pas bien parce qu'avec bidule, ils ont des polycopiés Very Happy

j'ai des élèves de ES qui protestent parce qu'il faut écrire... ben ouais, je pourrais filer des photocopies quand même, j'abuse...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Mar 12 Juin 2012 - 1:13
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.
Euh... Lo, j'ai lu 3 - 4 heures, hein, pas trois quarts d'heure lol!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Mar 12 Juin 2012 - 1:14
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Isia a écrit:les miens ont râlé car je ne fais pas comme mes collègues : je ne dicte pas d'explic'. Comble de l'horreur : je les fais réfléchir sur les textes, et on organise les remarques... bref, avec Mme Machin et Mme Truc c'est mieux....

au final, ils présentent 24 LA sur leur descriptif, ce sont des S, sportifs de haut niveau.
Et ceux qui dictent, c'est pas bien parce qu'avec bidule, ils ont des polycopiés Very Happy

j'ai des élèves de ES qui protestent parce qu'il faut écrire... ben ouais, je pourrais filer des photocopies quand même, j'abuse...
C'est vrai que j'ai que ça à faire, chez moi, des polycops qu'après je vais aller lire en classe lol!
Impeillables, ces petits jeunes diable
avatar
Nuits
Fidèle du forum

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Nuits le Mar 12 Juin 2012 - 9:21
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.

On appréciera bien la stratégie de la personne susmentionnée. A la question "comment faites-vous pour parvenir à un tel résultat ? ", elle vous renvoie à votre propre incompétence crasse, sans vous répondre; c'est sans doute pour rester humble et ne pas vous humilier davantage en se gardant de faire étalage de son immense savoir-faire. Rolling Eyes

Mais avec une persévérance sans faille, mue par le besoin vital d'agir en fonctionnaire éthique et responsable, j'ai cherché... et j'ai, en partie, trouvé.

- S'en tenir au sens global du texte. Si ce sens-là est perçu par les élèves, c'est tout bon, pas besoin d'aller se noyer dans les détails. Il ne faut surtout surtout pas s'attacher au sens d'un terme en particulier. Eh oui, sinon, on fait croire aux élèves que l'accès au sens peut-être empêché par un misérable petit mot. Or cela risque de les complexer, de créer un rejet violent de la lecture, de les conforter dans l'idée que pfff, lire c'est difficile. On flirte dangereusement, vous l'aurez compris, avec la violence psychologique, le risque de déclencher, ou aggraver, de la phobie scolaire.

- Ne pas chercher à épuiser le texte. Comme un autre membre l'a déjà souligné, il ne faut pas tout étudier dans un texte mais un ou deux aspects seulement (ceux qui correspondent à vos objectifs de séquence, c'est tout).

- Ne surtout pas dicter ni faire prendre de notes, ni apporter la moindre connaissance que vous seriez le seul à détenir. On vous l'a assez répété, c'est à l'élève de construire son propre savoir ! De plus, vouloir imposer aux élèves votre savoir de manière verticale, c'est de l'humiliation, facho que vous êtes !

Donc, procédez ainsi:

1) En amont: faites faire une recherche documentaire à vos élèves. De préférence, travailler en collaboration avec le prof-doc, voire avec d'autres collègues (plus on est de fous...). Bien entendu, afin de centraliser les recherches des élèves vous aurez consacré vos heures perdues (et en ne travaillant que 8 heures par semaine, vous en avez beaucoup !) à créer un blog / forum / site internet / page FB etc (ne négligez pas tw**er, qui permet de travailler la compétence "s'exprimer avec concision").

2) Pendant l'heure: lecture du texte (alors attention, c'est là en réalité qu'il faut se tenir très régulièrement au courant. Selon la personne chargée de vous dire comment faire cours et selon le climat du jour, c'est à vous de lire ou bien à l'élève. C'est très changeant). On fait ensuite émerger à l'oral et de manière collective (en chantant c'est encore mieux) le sens global du texte. Enfin, "on", il s'agit des élèves. Vous, vous contentez de noter les pistes de réflexion au tableau créer un power point au fil du cours.

3) En aval: ce n'est pas à vous de faire la synthèse ! Mais comment faut-il vous le dire pour que ça rentre enfin dans votre petite tête de fonctionnaire réac ! C'est donc ce que vous demanderez à vos apprenants de faire à la maison (mais laissez un délai raisonnable hein, parce que les devoirs à la maison, c'est mal, voire Le Mal). Au début de l'heure suivante, vous interrogez deux élèves demandez à deux élèves s'ils voudraient bien avoir la gentillesse de partager avec le reste de la classe le résultat de leur production écrite (ce qui devrait prendre deux minutes maxi). Vous les félicitez et informez les élèves que la merveilleuse synthèse réalisée par Kévin tiendra lieu de "trace écrite" pour tous (ben oui, votre synthèse à vous, enseignant certifié ou agrégé, c'est de la m***, pas celle de Kévin)

Bilan: en procédant ainsi, on peut facilement faire une L.A par heure.
Le seul point négatif: confirmer la synonymie entre "prof" et "gros glandeur". Pour dissiper le moindre doute, compenser le temps ainsi économisé en vous investissant dans la vie de l'établissement. Faites plein de projets !

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par scoeurs le Mar 12 Juin 2012 - 9:55
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.

On appréciera bien la stratégie de la personne susmentionnée. A la question "comment faites-vous pour parvenir à un tel résultat ? ", elle vous renvoie à votre propre incompétence crasse, sans vous répondre; c'est sans doute pour rester humble et ne pas vous humilier davantage en se gardant de faire étalage de son immense savoir-faire. Rolling Eyes

Mais avec une persévérance sans faille, mue par le besoin vital d'agir en fonctionnaire éthique et responsable, j'ai cherché... et j'ai, en partie, trouvé.

- S'en tenir au sens global du texte. Si ce sens-là est perçu par les élèves, c'est tout bon, pas besoin d'aller se noyer dans les détails. Il ne faut surtout surtout pas s'attacher au sens d'un terme en particulier. Eh oui, sinon, on fait croire aux élèves que l'accès au sens peut-être empêché par un misérable petit mot. Or cela risque de les complexer, de créer un rejet violent de la lecture, de les conforter dans l'idée que pfff, lire c'est difficile. On flirte dangereusement, vous l'aurez compris, avec la violence psychologique, le risque de déclencher, ou aggraver, de la phobie scolaire.

- Ne pas chercher à épuiser le texte. Comme un autre membre l'a déjà souligné, il ne faut pas tout étudier dans un texte mais un ou deux aspects seulement (ceux qui correspondent à vos objectifs de séquence, c'est tout).

- Ne surtout pas dicter ni faire prendre de notes, ni apporter la moindre connaissance que vous seriez le seul à détenir. On vous l'a assez répété, c'est à l'élève de construire son propre savoir ! De plus, vouloir imposer aux élèves votre savoir de manière verticale, c'est de l'humiliation, facho que vous êtes !

Donc, procédez ainsi:

1) En amont: faites faire une recherche documentaire à vos élèves. De préférence, travailler en collaboration avec le prof-doc, voire avec d'autres collègues (plus on est de fous...). Bien entendu, afin de centraliser les recherches des élèves vous aurez consacré vos heures perdues (et en ne travaillant que 8 heures par semaine, vous en avez beaucoup !) à créer un blog / forum / site internet / page FB etc (ne négligez pas tw**er, qui permet de travailler la compétence "s'exprimer avec concision").

2) Pendant l'heure: lecture du texte (alors attention, c'est là en réalité qu'il faut se tenir très régulièrement au courant. Selon la personne chargée de vous dire comment faire cours et selon le climat du jour, c'est à vous de lire ou bien à l'élève. C'est très changeant). On fait ensuite émerger à l'oral et de manière collective (en chantant c'est encore mieux) le sens global du texte. Enfin, "on", il s'agit des élèves. Vous, vous contentez de noter les pistes de réflexion au tableau créer un power point au fil du cours.

3) En aval: ce n'est pas à vous de faire la synthèse ! Mais comment faut-il vous le dire pour que ça rentre enfin dans votre petite tête de fonctionnaire réac ! C'est donc ce que vous demanderez à vos apprenants de faire à la maison (mais laissez un délai raisonnable hein, parce que les devoirs à la maison, c'est mal, voire Le Mal). Au début de l'heure suivante, vous interrogez deux élèves demandez à deux élèves s'ils voudraient bien avoir la gentillesse de partager avec le reste de la classe le résultat de leur production écrite (ce qui devrait prendre deux minutes maxi). Vous les félicitez et informez les élèves que la merveilleuse synthèse réalisée par Kévin tiendra lieu de "trace écrite" pour tous (ben oui, votre synthèse à vous, enseignant certifié ou agrégé, c'est de la m***, pas celle de Kévin)

Bilan: en procédant ainsi, on peut facilement faire une L.A par heure.
Le seul point négatif: confirmer la synonymie entre "prof" et "gros glandeur". Pour dissiper le moindre doute, compenser le temps ainsi économisé en vous investissant dans la vie de l'établissement. Faites plein de projets !


+ 1000

Tout dépend de ce qu'on veut transmettre aux élèves. Perso j'ai 12 L.A. en 1ère S, des élèves en difficulté et pas tous bosseurs. En tout avec les docs complémentaires une bonne cinquantaine, mais TOUT a été travaillé, ce qui était l'objectif de la réforme: arrêter avec les catalogues qui sont beaux sur la papier... dixit mon inspecteur parti à la retraite. Avec 3h par semaine de cours et 1 h de TD le proviseur nous a dit: ici la qualité, c'est ce dont nos élèves ont besoin.

Je pense qu'il y a plusieurs écoles dans l'école et pour ma part j'ai fait mon choix.
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par scoeurs le Mar 12 Juin 2012 - 9:59
J'ajoute que j'ai déjà interrogé comme tout le monde sur des listes vertigineuses: soit c'est un flop total mais alors du grand n'importe quoi avec des élèves qui n'ont aucun sens de la construction de la séquence, OU une école avec des extra-terrestres triés sur le volet (1 seul établissement comme ça en 15 ans de carrière). L'élève standard n'y trouve pas son compte pour l'examen et certainement pas la substantifique moelle chère à Rabelais en tant qu'individu.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par stench le Mar 12 Juin 2012 - 10:05
@scoeurs a écrit:[
Tout dépend de ce qu'on veut transmettre aux élèves. Perso j'ai 12 L.A. en 1ère S, des élèves en difficulté et pas tous bosseurs. En tout avec les docs complémentaires une bonne cinquantaine, mais TOUT a été travaillé, ce qui était l'objectif de la réforme: arrêter avec les catalogues qui sont beaux sur la papier... dixit mon inspecteur parti à la retraite. Avec 3h par semaine de cours et 1 h de TD le proviseur nous a dit: ici la qualité, c'est ce dont nos élèves ont besoin.

Je pense qu'il y a plusieurs écoles dans l'école et pour ma part j'ai fait mon choix.

Je n'ai, en dix ans, jamais vu une liste de S avec seulement 12 LA. Comment as-tu fait pour les oeuvres intégrales? Le programme en impose trois, tu as vu combien de LA par oeuvre?
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par scoeurs le Mar 12 Juin 2012 - 10:23
@stench a écrit:
@scoeurs a écrit:[
Tout dépend de ce qu'on veut transmettre aux élèves. Perso j'ai 12 L.A. en 1ère S, des élèves en difficulté et pas tous bosseurs. En tout avec les docs complémentaires une bonne cinquantaine, mais TOUT a été travaillé, ce qui était l'objectif de la réforme: arrêter avec les catalogues qui sont beaux sur la papier... dixit mon inspecteur parti à la retraite. Avec 3h par semaine de cours et 1 h de TD le proviseur nous a dit: ici la qualité, c'est ce dont nos élèves ont besoin.

Je pense qu'il y a plusieurs écoles dans l'école et pour ma part j'ai fait mon choix.

Je n'ai, en dix ans, jamais vu une liste de S avec seulement 12 LA. Comment as-tu fait pour les oeuvres intégrales? Le programme en impose trois, tu as vu combien de LA par oeuvre?

Moi non plus, jamais vu en 15 ans, c'est la première fois que ça m'arrive. D'habitude je suis à 16, 18 en période faste, c'est-à-dire une classe qui roule bien (enfin pour chez nous). Sur 24 élèves 9 vont se réorienter, ça te pose un cadre.

Sinon j'ai bien mes trois oeuvres intégrales: Manon Lescaut, Fêtes galantes et Rhinocéros. Manon Lescaut 3 L.A., Verlaine 4, Rhinocéros 2 [2 extraits longs] [j'avais prévu 3 (en fait elle sera faite) mais comme on devait transmettre les listes pour le 1er juin, j'ai sécurisé]. Il y a un groupement / argumentation (3).
avatar
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Mar 12 Juin 2012 - 10:35
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.

On appréciera bien la stratégie de la personne susmentionnée. A la question "comment faites-vous pour parvenir à un tel résultat ? ", elle vous renvoie à votre propre incompétence crasse, sans vous répondre; c'est sans doute pour rester humble et ne pas vous humilier davantage en se gardant de faire étalage de son immense savoir-faire. Rolling Eyes

Mais avec une persévérance sans faille, mue par le besoin vital d'agir en fonctionnaire éthique et responsable, j'ai cherché... et j'ai, en partie, trouvé.

- S'en tenir au sens global du texte. Si ce sens-là est perçu par les élèves, c'est tout bon, pas besoin d'aller se noyer dans les détails. Il ne faut surtout surtout pas s'attacher au sens d'un terme en particulier. Eh oui, sinon, on fait croire aux élèves que l'accès au sens peut-être empêché par un misérable petit mot. Or cela risque de les complexer, de créer un rejet violent de la lecture, de les conforter dans l'idée que pfff, lire c'est difficile. On flirte dangereusement, vous l'aurez compris, avec la violence psychologique, le risque de déclencher, ou aggraver, de la phobie scolaire.

- Ne pas chercher à épuiser le texte. Comme un autre membre l'a déjà souligné, il ne faut pas tout étudier dans un texte mais un ou deux aspects seulement (ceux qui correspondent à vos objectifs de séquence, c'est tout).

- Ne surtout pas dicter ni faire prendre de notes, ni apporter la moindre connaissance que vous seriez le seul à détenir. On vous l'a assez répété, c'est à l'élève de construire son propre savoir ! De plus, vouloir imposer aux élèves votre savoir de manière verticale, c'est de l'humiliation, facho que vous êtes !

Donc, procédez ainsi:

1) En amont: faites faire une recherche documentaire à vos élèves. De préférence, travailler en collaboration avec le prof-doc, voire avec d'autres collègues (plus on est de fous...). Bien entendu, afin de centraliser les recherches des élèves vous aurez consacré vos heures perdues (et en ne travaillant que 8 heures par semaine, vous en avez beaucoup !) à créer un blog / forum / site internet / page FB etc (ne négligez pas tw**er, qui permet de travailler la compétence "s'exprimer avec concision").

2) Pendant l'heure: lecture du texte (alors attention, c'est là en réalité qu'il faut se tenir très régulièrement au courant. Selon la personne chargée de vous dire comment faire cours et selon le climat du jour, c'est à vous de lire ou bien à l'élève. C'est très changeant). On fait ensuite émerger à l'oral et de manière collective (en chantant c'est encore mieux) le sens global du texte. Enfin, "on", il s'agit des élèves. Vous, vous contentez de noter les pistes de réflexion au tableau créer un power point au fil du cours.

3) En aval: ce n'est pas à vous de faire la synthèse ! Mais comment faut-il vous le dire pour que ça rentre enfin dans votre petite tête de fonctionnaire réac ! C'est donc ce que vous demanderez à vos apprenants de faire à la maison (mais laissez un délai raisonnable hein, parce que les devoirs à la maison, c'est mal, voire Le Mal). Au début de l'heure suivante, vous interrogez deux élèves demandez à deux élèves s'ils voudraient bien avoir la gentillesse de partager avec le reste de la classe le résultat de leur production écrite (ce qui devrait prendre deux minutes maxi). Vous les félicitez et informez les élèves que la merveilleuse synthèse réalisée par Kévin tiendra lieu de "trace écrite" pour tous (ben oui, votre synthèse à vous, enseignant certifié ou agrégé, c'est de la m***, pas celle de Kévin)

Bilan: en procédant ainsi, on peut facilement faire une L.A par heure.
Le seul point négatif: confirmer la synonymie entre "prof" et "gros glandeur". Pour dissiper le moindre doute, compenser le temps ainsi économisé en vous investissant dans la vie de l'établissement. Faites plein de projets !

ah! j'adore !!

C'est si vrai !! (bon, je suis incompétente, hein... ça c'est sûr ! Razz )

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Libé-Ration le Mar 12 Juin 2012 - 10:43
@Mehitabel a écrit:J'ai reçu le descriptif des S que je vais interroger à l'oral: 35 LA, en comptant les textes complémentaires, j'arrive à 95 textes. 8 séquences, 4 OI, 4 GT, 6 LC...je me sens nulle, mais comment font-ils????

Hem, on a quoi, 34 semaines de cours environ sur une année de Première, à quatre heures hebdo, soit 136 heures de cours maxi, ce qui donne moins d'une heure et demie par texte, LA ou docs complémentaires... et rien à côté...

A moins avis, ce ne sera pas très approfondi !! Rolling Eyes
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par scoeurs le Mar 12 Juin 2012 - 10:45
Sans compter la préparation de l'écrit. Pour que les élèves progressent il faut bien faire des corrections en cours qui permettent aux choses d'avancer même si on peut se servir des textes complémentaires pour les devoirs.
avatar
Lo
Enchanteur

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Lo le Mar 12 Juin 2012 - 12:22
Cripure a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.
Euh... Lo, j'ai lu 3 - 4 heures, hein, pas trois quarts d'heure lol!

C'est bien ça Smile
Si on veut que ce soit un minimum intégré, difficile de faire moins.
avatar
Nuits
Fidèle du forum

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Nuits le Mar 12 Juin 2012 - 13:01
@ysabel a écrit:
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.


ah! j'adore !!

C'est si vrai !! (bon, je suis incompétente, hein... ça c'est sûr ! Razz )

Bienvenue au club Ysabel !

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Azad le Mar 12 Juin 2012 - 14:19
Cripure a écrit:Eh bien moi, depuis vendredi, j'hallucine et je complexe. Notre nouvelle collègue arrivée en septembre a 72 textes en 1re L et 48 en 1re S. Ce sont mes élèves de ES qui me l'ont dit quand je leur ai donné leur liste (j'ai assez basiquement 26 textes pour ma part, depuis que j'ai réussi à en boucler deux de plus la semaine dernière, "sur le fil"). Bon, chacun fait ce qu'il veut... On ne va pas faire un concours...

Mais comment ils font ? :shock:

Je ne sais pas pour les L, mais pour les S, à raison de 4 heures par semaine, et sachant qu'on fait, je crois, 34 semaines par an, alors 48 textes, en deux ou trois heures, c'est possible, à condition de ne jamais faire ni contrôle, ni histoire de l'art, ni document complémentaire... bref ne faire que ça et ne jamais être malade. Bref, le prof dont tu parles, c'est Terminator...

avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par scoeurs le Mar 12 Juin 2012 - 14:25
@Azad a écrit:
Cripure a écrit:Eh bien moi, depuis vendredi, j'hallucine et je complexe. Notre nouvelle collègue arrivée en septembre a 72 textes en 1re L et 48 en 1re S. Ce sont mes élèves de ES qui me l'ont dit quand je leur ai donné leur liste (j'ai assez basiquement 26 textes pour ma part, depuis que j'ai réussi à en boucler deux de plus la semaine dernière, "sur le fil"). Bon, chacun fait ce qu'il veut... On ne va pas faire un concours...

Mais comment ils font ? :shock:

Je ne sais pas pour les L, mais pour les S, à raison de 4 heures par semaine, et sachant qu'on fait, je crois, 34 semaines par an, alors 48 textes, en deux ou trois heures, c'est possible, à condition de ne jamais faire ni contrôle, ni histoire de l'art, ni document complémentaire... bref ne faire que ça et ne jamais être malade. Bref, le prof dont tu parles, c'est Terminator...


Ou les 48 textes ce sont les textes complémentaires compris mais expliqués en détail aussi, ce qui revient à ce que nous faisons pour certains.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Mar 12 Juin 2012 - 22:59
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
@Lo a écrit:Perso je passe 3/4h par texte...
Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.
difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )
C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.

On appréciera bien la stratégie de la personne susmentionnée. A la question "comment faites-vous pour parvenir à un tel résultat ? ", elle vous renvoie à votre propre incompétence crasse, sans vous répondre; c'est sans doute pour rester humble et ne pas vous humilier davantage en se gardant de faire étalage de son immense savoir-faire. Rolling Eyes

Mais avec une persévérance sans faille, mue par le besoin vital d'agir en fonctionnaire éthique et responsable, j'ai cherché... et j'ai, en partie, trouvé.

- S'en tenir au sens global du texte. Si ce sens-là est perçu par les élèves, c'est tout bon, pas besoin d'aller se noyer dans les détails. Il ne faut surtout surtout pas s'attacher au sens d'un terme en particulier. Eh oui, sinon, on fait croire aux élèves que l'accès au sens peut-être empêché par un misérable petit mot. Or cela risque de les complexer, de créer un rejet violent de la lecture, de les conforter dans l'idée que pfff, lire c'est difficile. On flirte dangereusement, vous l'aurez compris, avec la violence psychologique, le risque de déclencher, ou aggraver, de la phobie scolaire.

- Ne pas chercher à épuiser le texte. Comme un autre membre l'a déjà souligné, il ne faut pas tout étudier dans un texte mais un ou deux aspects seulement (ceux qui correspondent à vos objectifs de séquence, c'est tout).

- Ne surtout pas dicter ni faire prendre de notes, ni apporter la moindre connaissance que vous seriez le seul à détenir. On vous l'a assez répété, c'est à l'élève de construire son propre savoir ! De plus, vouloir imposer aux élèves votre savoir de manière verticale, c'est de l'humiliation, facho que vous êtes !

Donc, procédez ainsi:

1) En amont: faites faire une recherche documentaire à vos élèves. De préférence, travailler en collaboration avec le prof-doc, voire avec d'autres collègues (plus on est de fous...). Bien entendu, afin de centraliser les recherches des élèves vous aurez consacré vos heures perdues (et en ne travaillant que 8 heures par semaine, vous en avez beaucoup !) à créer un blog / forum / site internet / page FB etc (ne négligez pas tw**er, qui permet de travailler la compétence "s'exprimer avec concision").

2) Pendant l'heure: lecture du texte (alors attention, c'est là en réalité qu'il faut se tenir très régulièrement au courant. Selon la personne chargée de vous dire comment faire cours et selon le climat du jour, c'est à vous de lire ou bien à l'élève. C'est très changeant). On fait ensuite émerger à l'oral et de manière collective (en chantant c'est encore mieux) le sens global du texte. Enfin, "on", il s'agit des élèves. Vous, vous contentez de noter les pistes de réflexion au tableau créer un power point au fil du cours.

3) En aval: ce n'est pas à vous de faire la synthèse ! Mais comment faut-il vous le dire pour que ça rentre enfin dans votre petite tête de fonctionnaire réac ! C'est donc ce que vous demanderez à vos apprenants de faire à la maison (mais laissez un délai raisonnable hein, parce que les devoirs à la maison, c'est mal, voire Le Mal). Au début de l'heure suivante, vous interrogez deux élèves demandez à deux élèves s'ils voudraient bien avoir la gentillesse de partager avec le reste de la classe le résultat de leur production écrite (ce qui devrait prendre deux minutes maxi). Vous les félicitez et informez les élèves que la merveilleuse synthèse réalisée par Kévin tiendra lieu de "trace écrite" pour tous (ben oui, votre synthèse à vous, enseignant certifié ou agrégé, c'est de la m***, pas celle de Kévin)

Bilan: en procédant ainsi, on peut facilement faire une L.A par heure.
Le seul point négatif: confirmer la synonymie entre "prof" et "gros glandeur". Pour dissiper le moindre doute, compenser le temps ainsi économisé en vous investissant dans la vie de l'établissement. Faites plein de projets !
Fuck off.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par User5899 le Mar 12 Juin 2012 - 22:59
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:Oui, je trouve ça bien, en général. Bon, il y a des exceptions, mais en gros, c'est ça.


difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.


ah! j'adore !!

C'est si vrai !! (bon, je suis incompétente, hein... ça c'est sûr ! Razz )

Bienvenue au club Ysabel !
Hou hou ! Je suis là, j'apporte les bières Very Happy
avatar
ysabel
Devin

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par ysabel le Mar 12 Juin 2012 - 23:29
Cripure a écrit:
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:
@Nuits a écrit:
@ysabel a écrit:

difficile de faire moins ! il faut déjà lire et faire comprendre le sens littéral (et c'est déjà un sacré boulot ! Twisted Evil )

C'est pas compliqué: si tu passes plus d'une heure, 1h30 maxi, par texte, c'est que tu es "incompétente". C'est ce que m'a répliqué "une personne chargée de la formation des stagiaires et qui exerce certaines responsabilités". Et attention hein, c'est à aux élèves de faire émerger le sens, construire leur parcours de lecture et tout et tout.


ah! j'adore !!

C'est si vrai !! (bon, je suis incompétente, hein... ça c'est sûr ! Razz )

Bienvenue au club Ysabel !
Hou hou ! Je suis là, j'apporte les bières Very Happy

chouette ! j'attends !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Contenu sponsorisé

Re: Nombre de textes en S à l'EAF?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum