Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par John le Mar 5 Juin 2012 - 0:42

@Bientôtlesud a écrit:c'est pas drôle si vous avez des débats sur le débat par mp... Crying or Very sad
Euh, juste quelques échanges à deux ou trois, où les idées jaillissent avant qu'on en fasse part ici.
Mais quand on voit qu'on met trois jours, à plusieurs, pour en arriver à une idée que JPhMM avait formulé tout seul dès samedi, ça c'est désespérant Razz

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par JPhMM le Mar 5 Juin 2012 - 7:22

http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2012/06/04/vincent-peillon-face-aux-federations-denseignants-le-calendrier-a-lepreuve-de-la-realite/

« Une annonce officielle sur la formation, ce serait un premier signal positif fort »
Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du SNES-FSU

« L’audience est restée de l’ordre du cadrage politique ; les discussions ont porté sur la méthode, et il n’y a pas eu d’annonces précises, y compris sur la préparation de la rentrée. Sur la loi d’orientation, le calendrier devrait être un peu déféré, c’est là-dessus que nous avons mis l’accent, l’idée étant de permettre des « allers-retours » avec les personnels après la rentrée de septembre. Le ministre l’a un peu acté, en rappelant qu’il ne fallait pas se laisser enfermer par le calendrier budgétaire.

Sur les mesures de rentrée, il n’en a pas dit plus qu’à la sortie du conseil des ministres du 30 mai. La répartition des 1 000 postes de professeurs des écoles se fera en concertation avec les académies. Sur la décharge des enseignants stagiaires, il est confirmé qu'elle sera de l’ordre de trois heures hebdomadaires. Cela n’a de sens, selon nous, que si ces trois heures marquent une première étape avant leur allongement. La réécriture de la circulaire de rentrée marquera un certain nombre de choix de rupture, sur l’orientation de la politique éducative, sur le programme Eclair (Ecoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) et son éventuelle suppression. Mais le ministre a rappelé qu’il n’y aurait pas d’annonces officielles avant les élections législatives… ce que je trouve un peu dommage. Une annonce officielle sur la formation, ce serait un premier signal positif fort, très attendu. Un signe concret de rupture, que les personnels attendent encore.

Nous sommes tout à fait conscients qu’il faut injecter en urgence des moyens dans le premier degré, mais on ne peut pas occulter la situation des collèges et des lycées, qui attendent 25 000 élèves supplémentaires. Et sur ce point, le discours ministériel reste très prudent. »

"Une annonce officielle sur la formation, ce serait un premier signal positif fort, très attendu. Un signe concret de rupture, que les personnels attendent encore." Comment dire... ? la rupture a déjà été faite, mais pas par Peillon, par le Conseil d'Etat. Voilà voilà voilà...

Ainsi donc, vous pouvez dire qu'il faut du temps pour comprendre un arrêt du Conseil d’État, je n'en finis pas de trouver ces silences de plus en plus bizarres...

... surtout quand de petits signaux n'en finissent pas, eux, d'être envoyés sur le meurtre prochain par Peillon de la réforme de la formation version 2010. Suspect

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Condorcet le Mar 5 Juin 2012 - 13:42

http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2012/06/05/le-conseil-d-etat-retoque-la-reforme-de-la-masterisation_1713077_1473692.html

"Le Conseil d'Etat a pointé un vice de procédure. Ou plutôt, en langage juridique, "l'incompétence du ministre de l'éducation nationale", Luc Chatel, qui avait signé, seul, les arrêtés du 12 mai 2010, en se passant de la signature de son homologue à l'enseignement supérieur, qui était alors Valérie Pécresse. Or les IUFM relevaient de sa compétence [...] Autrement dit, le ministère s'apprête à signer - et donc à cautionner - les textes d'une réforme qu'il combat ! "A titre provisoire", se presse-t-il de rappeler: "Le cahier des charges n'entrera en vigueur que pour l'année 2012-2013. La situation sera différente à la rentrée 2013, car la réforme de la formation des maîtres aura été engagée." Ce qui s'apparente, somme toute, à un retour en arrière, aurait-il pu être évité?"

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Le Conseil d'Etat retoque la réforme de la mastérisation

Message par Mamino le Mar 5 Juin 2012 - 13:42

http://lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2012/06/05/le-conseil-d-etat-retoque-la-reforme-de-la-masterisation_1713077_1473692.html

C'est un rebondissement inattendu dans la saga "mastérisation". Alors que le nouveau ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, n'a pas caché vouloir engager, parmi ses chantiers prioritaires, une réforme de la formation des enseignants, le Conseil d'Etat vient de le prendre de vitesse.

Dans son arrêt du 1er juin, la haute juridiction a tout simplement retoqué le dispositif très décrié de la "mastérisation". Cette réforme, conçue par l'ancien ministre de l'éducation nationale Xavier Darcos et mise en œuvre, en 2010, par son successeur Luc Chatel, avait élevé le niveau de formation des professeurs à bac +5 (niveau master) et supprimé l'année de stage en alternance dans les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Les enseignants stagiaires étaient parachutés devant les élèves sans avoir reçu de formation professionnelle.

VICE DE PROCÉDURE

Le Conseil d'Etat a pointé un vice de procédure. Ou plutôt, en langage juridique, "l'incompétence du ministre de l'éducation nationale", Luc Chatel, qui avait signé, seul, les arrêtés du 12 mai 2010, en se passant de la signature de son homologue à l'enseignement supérieur, qui était alors Valérie Pécresse. Or les IUFM relevaient de sa compétence.

Théoriquement, à partir du 31 juillet 2012 - date à laquelle prend effet l'arrêt de la Cour d'Etat du 1erjuin -, les enseignants stagiaires lauréats des concours de l'enseignement basculeraient sous le régime de formation antérieur, celui de 2006. Ils auraient, en toute logique, droit à un quasi-mi-temps: dix heures en classe, huit heures de formation. Depuis 2010, ils étaient contraints d'effectuer un temps complet - soit dix-huit heures de "service".

Une aubaine pour Vincent Peillon, qui n'a cessé de dénoncer la mastérisation? Ou au contraire une épine dans le pied? Face à la décision du Conseil d'Etat, le nouveau ministre de l'éducation nationale n'a pas beaucoup d'options. S'il maintient le dispositif de 2006 - moins de cours à assurer pour les nouvelles recrues, plus de formation -, il devra trouver des renforts de professeurs. "Cela lui coûterait 4000 postes supplémentaires", a calculé Joël Pehau, du syndicat d'enseignants SE-UNSA. Or ce sont 1000 postes, pas plus, qui seront accordés en urgence à la rentrée. Et seulement dans le premier degré, a confirmé M. Peillon lors du conseil des ministres le 30 mai.

Seconde hypothèse, passer outre l'arrêt du Conseil d'Etat, et donc maintenir le "dispositif Chatel" sans toucher aux textes. "Le ministère s'exposerait alors à des recours devant le tribunal administratif de la part d'enseignants stagiaires qui pourraient demander réparation du préjudice subi et obtiendraient gain de cause, poursuit Joël Pehau. Cela ne lui coûterait pas des postes, mais d'importantes sommes d'argent."

"PROCÉDURE MAL CONDUITE"

Ce ne sont pas les solutions pour lesquelles a opté la Rue de Grenelle. "Nous héritons d'une situation compliquée avec une rentrée 2012 que nous n'avons pas préparée, souligne-t-on au ministère. La procédure n'a pas été correctement conduite et nous devons la rectifier. A compter du 31juillet, le cahier des charges annulé entrera à nouveau en vigueur car les formes auront été respectées."

Autrement dit, le ministère s'apprête à signer - et donc à cautionner - les textes d'une réforme qu'il combat! "A titre provisoire", se presse-t-il de rappeler: "Le cahier des charges n'entrera en vigueur que pour l'année 2012-2013. La situation sera différente à la rentrée 2013, car la réforme de la formation des maîtres aura été engagée." Ce qui s'apparente, somme toute, à un retour en arrière, aurait-il pu être évité?

En novembre 2011 déjà, le Conseil d'Etat avait annulé une partie des arrêtés du 12mai 2010 sur la mastérisation, pour les mêmes motifs que ceux mis en avant aujourd'hui. Mais "il n'avait pas fixé la date d'effet de ces annulations", rappelle Bernard Toulemonde, inspecteur général honoraire de l'éducation nationale, invitant les parties - ministère, syndicats d'enseignants, fédérations de parents d'élèves, associations - à trouver un terrain d'entente. Le député (UMP) Jacques Grosperrin avait bien tenté, en janvier2012, de régler la question en proposant au Parlement une modification législative. Sans succès. Faute de consensus, le Conseil d'Etat a été amené à trancher.

Selon les sages de la rue Cambon, la réforme de la mastérisation a manqué toutes ses cibles.

Mattea Battaglia et Aurélie Collas

Mamino
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par raiatea le Mar 5 Juin 2012 - 18:16

Bonjour
Je serais stagiaire l'année prochaine mais je souhaite franchement qu'une chose revienne : la différenciation des stagiaires expérimentés vis à vis des néophytes. En espérant faire 18 heures devant les élèves et très peu de formation. Passer une journée par semaine en formation pour 2 ou 3 heures de décharge horaire c'est assez difficile.

C'est mon 1er post j'espère qu'il est au bon endroit!

raiatea
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Bientôtlesud le Mar 5 Juin 2012 - 18:30

@LisaZenide a écrit:
Je crois qu'on a été destinataires du même document.

topela

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par LisaZenide le Mar 5 Juin 2012 - 18:31

topela
Enfin, si tu as une traduction compréhensible de la fin de la phrase, je suis quand même preneuse... Wink

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Invité31 le Mar 5 Juin 2012 - 21:21

Justement, j'allais poster ! mais je vois que nous avons eu les mêmes informations. topela

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Bientôtlesud le Mar 5 Juin 2012 - 22:07

@LisaZenide a écrit: topela
Enfin, si tu as une traduction compréhensible de la fin de la phrase, je suis quand même preneuse... Wink

Collège comprenant 18 classes.
Stagiaire d'éducation musicale.
Il prend 15 classes, voire moins s'il fait la chorale. On crée donc un BMP (bloc de moyen provisoire) pour un TZR ou un non-titulaire qui vient faire les heures restantes.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Pouillette le Mer 6 Juin 2012 - 11:42

J'ai pas tout bien compris, mais d'après ce que je lis , de toutes façons, ça ne sera pas effectif pour les stagiaires de la rentrées 2012. Ça fiche le cafard. humhum Pourquoi je ne suis pas née une année plus tard, telle est la question...

_________________
Stagiaire - 12/13 : 2nde et 1ère L-ES S.
Néotit' - 13/14 : 6è*2 et 5è*2
T2 - 14/15 :  TZR  2nde, STS1*2 et STS2.
T3 - 15/16 : TZR 2nde*2 et 1ère ES

Pouillette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Madame_Prof le Mer 6 Juin 2012 - 13:06

J'espère que Mr Peillon ne va pas me décevoir... Qu'on ne revienne pas aux anciennes conditions de stage, certes, mais les 3h de décharge c'était une promesse!

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par John le Mer 6 Juin 2012 - 21:00


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par JPhMM le Mer 6 Juin 2012 - 21:55

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par LisaZenide le Lun 11 Juin 2012 - 22:36

Je fais remonter pour info...

Je viens de recevoir un mail qui disait très clairement que l'an prochain les stagiaires "auront 15 h de service." (et plus "auraient")... des certitudes ? des précisions ?
J'en étais restée à une décharge de 3h "minimum" et au communiqué de la FSU... des infos plus récentes ?

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par Gryphe le Lun 11 Juin 2012 - 22:38

@LisaZenide a écrit:Je viens de recevoir un mail qui disait très clairement que l'an prochain les stagiaires "auront 15 h de service."
Un mail de qui ? Syndicats ?

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil d'Etat : en l'absence de nouvelles mesures avant le 31 août 2012, les stagiaires effectueront 8h max./sem. à la rentrée 2012

Message par henriette le Mar 12 Juin 2012 - 11:31

C'est l'info qu'aurait eu aussi mon CDE, mais en off, façon bruits de couloirs persistants...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum