06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Jeu 7 Juin 2012 - 15:32

@Finrod a écrit:
et l'autre qui dit "jamais on ne dit à l'élève c'est super ! tu as bien réussi", qu'est ce qu'il en sait?

C'est toute une méthodologie du discours qui vise à rendre influente une théorie.

Des idées simples, voire ultra simplifiée et généralisée à outrance, rabâchée par un groupe dont chaque entité doit répéter les mêmes choses avec les mêmes expressions.

De la suffisance, il faut que la personne qui parle soit parfaitement sûre d'elle. De plus, la suffisance et l'imperfection voulue du discours rend prévisible la réponse spontanée d'adversaires non préparés. La seconde réponse est alors déjà prévue et le discours, toujours le même, peut s'enchaîner (en parlant d'innovation, en méprisant les soi-disant "partisans d'un retour en arrière", etc...).

La cible, celui qui a réagi en premier lieu, se trouve donc mise en défaut par ce discours en apparence faible au premier abord mais tortueux car bien travaillé. De là, soit il se laisse convaincre, soit il est accroché et et des calibres plus lourds viennent finir de le convaincre, soit il s'échappe, soit il prend parti contre.

Ou alors, il est pragmatique et il s'en fout.

Mais bon, je ne reprocherai pas aux partisans de la suppression des notes de défendre leurs idées. Mais ce genre de mode de propagation du discours ne m'attire pas, je suis trop cartésien pour cela.

Excellent ! + 1

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Jeu 7 Juin 2012 - 17:55

@Bang a écrit:Bonjour!
Comme je ne suis plus sur Neoprofs mais que j'aurais quand même des choses à dire sur ce thème, voici quelques éléments :

1) Le finnois est une langue grammaticalement extrêmement difficile mais totalement transparente phonétiquement.
Cette langue n'a été écrite que depuis 300 ans. Seules 20 lettres latines sur 26 sont utilisées (taksi au lieu de taxi par exemple).
La maternelle en Finlande est a l'image de la Suède: free play. Sauf qu'en Finlande, et contrairement à la Suède, les parents se collent souvent à l'apprentissage de la lecture, on ne peut plus facile, une fois que l'enfant connaît 20 lettres et a compris la combinatoire. Donc l'enfant sait en général lire à son arrivée en primaire.
Voilà. On ne peut déjà donc pas comparer le point de départ, infiniment plus facile en Finlande.


2) A l'image des autres pays scandinaves, la Finlande ne fait aucune grammaire systématique a l’école. Les petits Français passent des heures à apprendre leurs conjugaisons, a distinguer le groupe nominal etc. Les Finlandais n'ont AUCUNE idée de la grammaire, très très compliquée de leur langue.
16 cas, environ 80 modèles de déclinaisons, 5 infinitifs, langue agglutinante etc.
J'ai appris le finnois, et quand je demandais a des amis ingénieurs: c'est comment l'inessif pluriel de tel mot, il ne comprenait jamais la question.
Évidemment, la grammaire systématique n est pas évaluée par PISA, mais franchement, quelle lacune !!!!!


3) Le niveau de la Finlande en maths est en baisse dramatique, à l image du reste de l'OCDE.


4) Sur ce que dit Grumbel (?) je trouve qu il y a une partie de vrai. Les profs scandinaves / UK / US ne vont jamais dire qu'un élève est mauvais. Un mauvais eleve n existe pas. Un élève est forcement en progrès. Je parlais de ca en rigolant avec une prof de l ecole de ma fille, que j avais compris que "improving" et "developing" voulait dire "bad". Mais une fois qu'on a compris le décalage de vocabulaire, sur le fond, les profs scandinaves / UK / US vont bien sûr s'attacher à mettre en avant les points qui ne vont pas (qui sont "en progrès", donc) auprès de l'élève et des parents. Les parents sont beaucoup plus impliques que dans le système français.


5) Sur les notes, je ne comprends pas trop le débat.
Dans l’école de ma fille, diriez vous que le système est basée sur des notes ou sur des compétences?
Son bulletin scolaire (MS) fait 5-6 pages d'items dont la note est de 1 a 4.
1 = below expectations
2 = approaching expectations
3 = reached expectations
4 = exceeding expectations
La dernière page étant une très longue appréciation écrite du prof principal.

Je ne vois pas toujours la différence connaissances / compétences (par exemple: reading skills, vous mettriez ça dans quelle boîte?) donc je ne comprends pas cette opposition systématique telle qu'elle est débattue sur Neo.
Enfin je trouve ça très clair, très limpide, très informatif, et je ne me pose pas la question de savoir si c'est notes/compétences/connaissances/traumatisant etc..?
Je pense que le débat est devenu un peu trop passionnel sur cette question. Mes amis finlandais savent tout à fait où en est leur enfant dans telle ou telle matière, les entretiens individuels et évaluations sont quand même très bien faites. De même pour moi, si vous estimez que ma fille est évaluée par compétences, eh bien, je sais au millimètre près où elle en est en anglais, en maths.
De plus ne pensez que les profs se sentent obligés d'être systématiquement "over"-positifs. Une fois qu'on a compris qu'en progrès voulait dire mauvais, les points à améliorer sont quand même suivis de manière très rigoureuse.

Bref, notes ou compétences, je pense que ce n'est pas si important du moment que le message délivré aux parents est clair.
En l'occurrence un 18/20 dans une langue où l'on débute, ça ne signifie pas que l'on parle couramment cette langue? alors que le parent peut s'imaginer que son petit est bilingue.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Jeu 7 Juin 2012 - 18:04

@Provence a écrit:
@Presse-purée a écrit:
Franchement, qui corrige en rouge en mettant une note et en écrivant "AB" sans mettre d'annotation?

Ça m'arrive: dictées, contrôles de conjugaison...

Pour la conjugaison, cela m'arrive, pour les dictées, je fais une typologie des fautes et des points à revoir.
En fait, mon problème, avec les appréciations (et ce serait la même chose avec les compétences/smileys/nuages/points verts) c'est que les bons élèves n'ont finalement droit à pas grand-chose... "Excellent", "Excellentissime", "Ce fut un plaisir de lire ce travail"... mais finalement, tu passes moins de temps à les encourager.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Jeu 7 Juin 2012 - 18:07

@Spinoza1670 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Mon IEN m'a reproché le bonhomme pas content. Nous ne devons pas porter de jugement sur un enfant. Et un bonhomme pas content ou content, c'est un jugement. L'enfant doit s'auto-évaluer.
L'autoévaluation des élèves est réellement le truc que je n'ai jamais compris, conceptuellement, car c'est totalement contradictoire avec la taxonomie de Bloom, par exemple.
Pour le dire simplement : si l'évaluation d'une connaissance est le niveau hiérarchiquement le plus élevé de cette connaissance, comment peut-on demander à un élève qui est en train d'acquérir des niveaux qui lui sont inférieurs (souvent très inférieurs) d'utiliser le niveau le plus élevé ? heu
On prend l'expert comme modèle et on essaie d'appliquer coûte que coûte ce modèle à chaque niveau de l'apprentissage.
Pareil pour la métacognition, la résolution de problèmes et l'esprit critique.
cf. Hirsch, The Schools we need (and why we don't have them), pp. 127-175.

Cela s'appelle aussi, d'un certain côté, la mimesis... mais il faut innover, les modèles c'est ringard. Les milliers d'années de connaissances accumulées par les hommes l'ont été par des has-been...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Dinaaa le Jeu 7 Juin 2012 - 18:08

Mowgli a écrit:
@JPhMM a écrit:
Question subsidiaire : la personne qui a pondu "avoir conscience de la dignité de la personne humaine et en tirer les conséquences au quotidien" et a supposé qu'il était nécessaire (heurk) et possible (heurk) et souhaitable (heurk) de valider chez les jeunes êtres humains la compétence (heurk...) à avoir conscience de la dignité de la personne humaine et en tirer les conséquences au quotidien, cette personne-là, donc, quelle était sa compétence en conscience de la dignité de la personne humaine ?

Peut-être ne devrais-je pas l'écrire, mais les intitulés tels que celui-ci me sont réellement répugnants, me sont immondices, car ce sont des insultes à la dignité de la personne humaine, précisément.
Un tel intitulé signifie qu'un Etat se juge autorisé à donner autorité à une équipe enseignante pour juger de la validité ou invalidité de la conscience de la dignité humaine dans l'esprit d'un être humain... suis-je le seul à trouver cela parfaitement immonde ?

Non. Immonde, c'est le mot. Et cauchemardesque.

Les bras m'en tombent. Je ne savais pas que cela faisait partie du palier 2.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par invitéW le Jeu 7 Juin 2012 - 18:15

Dans son discours, Hollande cet ap midi a confirmé qu'il y aura toujours des notes à l'école.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Thalia de G le Jeu 7 Juin 2012 - 18:26

Merci, Monsieur le Président. A-t-il expliqué pourquoi ? Conviction profonde ? Peur des réactions ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par invitéW le Jeu 7 Juin 2012 - 18:29

@Thalia de G a écrit:Merci, Monsieur le Président. A-t-il expliqué pourquoi ? Conviction profonde ? Peur des réactions ?

je n'ai eu que cette info sur E1. Il faudra attendre d'avoir le texte du discours pour savoir s'il a développé ou pas.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par User5899 le Jeu 7 Juin 2012 - 18:36

Will.T a écrit:Dans son discours, Hollande cet ap midi a confirmé qu'il y aura toujours des notes à l'école.
Bon. Réglé. Allez, Peillon, le décret sur l'évaluation maintenant. Hop ! Hop ! On percute !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Jeu 7 Juin 2012 - 19:28

@Presse-purée a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Mon IEN m'a reproché le bonhomme pas content. Nous ne devons pas porter de jugement sur un enfant. Et un bonhomme pas content ou content, c'est un jugement. L'enfant doit s'auto-évaluer.
L'autoévaluation des élèves est réellement le truc que je n'ai jamais compris, conceptuellement, car c'est totalement contradictoire avec la taxonomie de Bloom, par exemple.
Pour le dire simplement : si l'évaluation d'une connaissance est le niveau hiérarchiquement le plus élevé de cette connaissance, comment peut-on demander à un élève qui est en train d'acquérir des niveaux qui lui sont inférieurs (souvent très inférieurs) d'utiliser le niveau le plus élevé ? heu
On prend l'expert comme modèle et on essaie d'appliquer coûte que coûte ce modèle à chaque niveau de l'apprentissage.
Pareil pour la métacognition, la résolution de problèmes et l'esprit critique.
cf. Hirsch, The Schools we need (and why we don't have them), pp. 127-175.

Cela s'appelle aussi, d'un certain côté, la mimesis... mais il faut innover, les modèles c'est ringard. Les milliers d'années de connaissances accumulées par les hommes l'ont été par des has-been...

Tu réponds sur autre chose, PP.
Généralisant l'observation de JPhMM, je disais que sa remarque ne s'appliquait sans doute pas seulement à l'auto-évaluation, mais aussi à d'autres "compétences de haut niveau" [vs. "mécanismes", ou "savoir-faire procéduraux", et connaissances factuelles, - mécanismes et connaissances factuelles considérés comme des savoirs et savoir-faire de bas niveau servant de matériaux pour l'exercice des compétences de haut niveau.]
Et, suivant Hirsch, je suggérais que cette insistance sur la métacognition, la capacité à s'auto-évaluer (qui est une partie de la métacognition), etc. était due au fait qu'on avait observé comment fonctionne l'expert et qu'on avait essayé de transférer ce fonctionnement à des étapes de l'apprentissage (le début et le milieu) où ce type de fonctionnement est impossible ou difficile et a dans de nombreux cas des effets négatifs sur les apprentissages :
- interfère avec le développement normal des stratégies de résolution de problèmes (exemple : exiger d'un très jeune enfant qu'il ne compte plus sur ses doigts puisqu'un expert en calcul mental effectue les calculs de tête) ;
- surcharge la mémoire à court terme (mémoire de travail) et ainsi constitue une gêne plutôt qu'une aide à l'apprentissage ;
- entraîne de sévères "coûts d'opportunité" (opportunity costs : cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Opportunity_cost) en usurpant la place de l'instruction disciplinaire proprement dite ;
- tous ces défauts potentiels peuvent avoir les effets les plus nocifs sur les élèves lents ou les élèves désavantgés.


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par steph.stephy3 le Jeu 7 Juin 2012 - 19:59

Bon. Peillon, vous estimez sa survie en tant que Ministre de l'EN à combien de temps ?



(Sil continue de se faire couper le sifflet par ses chefs à chaque fois qu'il l'ouvre, je me demande même s'il passera l'été...)

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Jeu 7 Juin 2012 - 20:57

@Spinoza1670 a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Mon IEN m'a reproché le bonhomme pas content. Nous ne devons pas porter de jugement sur un enfant. Et un bonhomme pas content ou content, c'est un jugement. L'enfant doit s'auto-évaluer.
L'autoévaluation des élèves est réellement le truc que je n'ai jamais compris, conceptuellement, car c'est totalement contradictoire avec la taxonomie de Bloom, par exemple.
Pour le dire simplement : si l'évaluation d'une connaissance est le niveau hiérarchiquement le plus élevé de cette connaissance, comment peut-on demander à un élève qui est en train d'acquérir des niveaux qui lui sont inférieurs (souvent très inférieurs) d'utiliser le niveau le plus élevé ? heu
On prend l'expert comme modèle et on essaie d'appliquer coûte que coûte ce modèle à chaque niveau de l'apprentissage.
Pareil pour la métacognition, la résolution de problèmes et l'esprit critique.
cf. Hirsch, The Schools we need (and why we don't have them), pp. 127-175.

Cela s'appelle aussi, d'un certain côté, la mimesis... mais il faut innover, les modèles c'est ringard. Les milliers d'années de connaissances accumulées par les hommes l'ont été par des has-been...

Tu réponds sur autre chose, PP.
Généralisant l'observation de JPhMM, je disais que sa remarque ne s'appliquait sans doute pas seulement à l'auto-évaluation, mais aussi à d'autres "compétences de haut niveau" [vs. "mécanismes", ou "savoir-faire procéduraux", et connaissances factuelles, - mécanismes et connaissances factuelles considérés comme des savoirs et savoir-faire de bas niveau servant de matériaux pour l'exercice des compétences de haut niveau.]
Et, suivant Hirsch, je suggérais que cette insistance sur la métacognition, la capacité à s'auto-évaluer (qui est une partie de la métacognition), etc. était due au fait qu'on avait observé comment fonctionne l'expert et qu'on avait essayé de transférer ce fonctionnement à des étapes de l'apprentissage (le début et le milieu) où ce type de fonctionnement est impossible ou difficile et a dans de nombreux cas des effets négatifs sur les apprentissages :
- interfère avec le développement normal des stratégies de résolution de problèmes (exemple : exiger d'un très jeune enfant qu'il ne compte plus sur ses doigts puisqu'un expert en calcul mental effectue les calculs de tête) ;
- surcharge la mémoire à court terme (mémoire de travail) et ainsi constitue une gêne plutôt qu'une aide à l'apprentissage ;
- entraîne de sévères "coûts d'opportunité" (opportunity costs : cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Opportunity_cost) en usurpant la place de l'instruction disciplinaire proprement dite ;
- tous ces défauts potentiels peuvent avoir les effets les plus nocifs sur les élèves lents ou les élèves désavantagés.

Je répondais sur complètement autre chose. J'utilisais le terme de mimésis au sens littéraire du terme. Merci pour tes précisions toujours aussi intéressantes.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par doubledecker le Jeu 7 Juin 2012 - 23:19

eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...

quant à l'aspect simple et directement compréhensible des notes, je ne suis pas persuadée de cela. Simple oui parce que c'est ce à quoi sont habituées les familles depuis des décennies mais lorsqu'un autre système est utilisé ET expliqué, elles peuvent tout aussi bien se l'approprier. Bref, je ne pense pas que les notes soient l'alpha et l'oméga de l'enseignement.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Finrod le Ven 8 Juin 2012 - 0:30

c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins

J'en ai lu des tas et je n'ai jamais, mais alors jamais, lu une chose pareille à côté d'un 17.

Simple oui parce que c'est ce à quoi sont habituées les familles depuis des décennies mais lorsqu'un autre système est utilisé ET expliqué, elles peuvent tout aussi bien se l'approprier.

Pour les notes l'explication est quand même vachement plus courte...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par User5899 le Ven 8 Juin 2012 - 0:52

@doubledecker a écrit:eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...
Ben oui, sinon, ils auraient 20.
Pour ma part, je l'ai trouvé - enfin, son propos - très niais.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Celeborn le Ven 8 Juin 2012 - 1:00

@Finrod a écrit:
c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins

J'en ai lu des tas et je n'ai jamais, mais alors jamais, lu une chose pareille à côté d'un 17.

Itou.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Celeborn le Ven 8 Juin 2012 - 1:02

@doubledecker a écrit:Bref, je ne pense pas que les notes soient l'alpha et l'oméga de l'enseignement.

Ça tombe bien, personne n'a jamais prétendu cela. Sauf ceux qui tiennent à tout prix à les faire disparaître, en fait : ils ont l'air d'en faire une obsession.

Les notes n'ont pas davantage a être expliquées que le thermomètre, sinon. J'attends encore un livret de compétences aussi clair à la lecture qu'un thermomètre.


Dernière édition par Celeborn le Ven 8 Juin 2012 - 1:04, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Invité5 le Ven 8 Juin 2012 - 1:03

Cripure a écrit:
@doubledecker a écrit:eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...
Ben oui, sinon, ils auraient 20.
Pour ma part, je l'ai trouvé - enfin, son propos - très niais.

+1 !

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par John le Ven 8 Juin 2012 - 1:04

@doubledecker a écrit:eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...
J'ai déjà vu :
17/20 - Très bien, mais il faut participer davantage.

C'est traumatisant aux yeux de qui, une appréciation comme ça ? heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Ven 8 Juin 2012 - 1:11

@doubledecker a écrit:eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...

Toujours le même truc... on ne peut que dire du mal avec une note. Mais la note, on peut ne pas la donner au moment où on rend la copie, on peut ne pas la donner du tout, on peut la donner une semaine plus tard... bref. L'important, c'est l'appréciation. Qui félicite, pointe les réussites, et aussi (et ce n'est pas MAL) met en lumière les ratés, pour que l'élève progresse...

J'ai lu le bouquin de Gumbel. C'est un poil sirupeux, et assez pauvre en contenu. La note, c'est un outil, rien de plus, et cela fait partie de notre boulot de le faire comprendre aux élèves...

Et sinon, des appréciations ineptes sur les bulletins, il y en a toujours. Tout comme des compétences ineptes.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Ven 8 Juin 2012 - 1:17

Désolé d'être lourd, mais le seul objectif derrière cette campagne, c'est cela: imposer cette saloperie de socle.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Aevin le Ven 8 Juin 2012 - 7:17

Cripure a écrit:
@doubledecker a écrit:eh ben moi j'ai trouvé ça très intelligent ce que disait "l'écrivain britannique vivant en France" : c'est quelque chose qui me saute aux yeux aussi quand je lis des bulletins (et aux oreilles quand je suis en conseil de classe) cette habitude de se focaliser sur ce qui manque plutôt que sur ce qui est déjà là. Ainsi des élèves avec des notes comme des 17, des 16 ou autre ont des appréciations qui pointent les manques...
Ben oui, sinon, ils auraient 20.
Pour ma part, je l'ai trouvé - enfin, son propos - très niais.
Sauf que le 20/20 n'existe quasiment pas. Contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays, les profs français trouvent toujours un truc pour ne pas donner la note maximale. Et je ne trouve pas nais les propos de Gumbel.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Reine Margot le Ven 8 Juin 2012 - 7:48

et toujours répéter que la note évalue un travail, pas l'élève en tant que personne! Sinon, on ne voit pas comment les élèves seraient motivés à travailler pour un "compétence acquise", ils sont motivés par la note, comme par un "salaire".

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par benjy_star le Ven 8 Juin 2012 - 7:59

D'un autre côté, ça m'est déjà arrivé de voir une classe fortement félicité. Rien à redire !

Résultat : grosse baisse du comportement le trimestre d'après.

Je crois que la mentalité française est ainsi faite : on dit que ça va, mais on dit pas que c'est parfait sinon, ça se relâche.

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Palombella Rossa le Ven 8 Juin 2012 - 8:09

@Presse-purée a écrit:Désolé d'être lourd, mais le seul objectif derrière cette campagne, c'est cela: imposer cette saloperie de socle.

Je crois que tout est dit, là. Le furieux socle, c'est effectivement l'objectif, et il pose vraiment problème.
Avec cette histoire de notes, on nous prend pour des kh andouilles : l'évaluation par compétences se veut plus respectueuse d'élèves qu'on aurait jusque là sadiquement traumatisés avec des notes humiliantes et incompréhensibles, comme se plaît à le répéter P. Gumbel. C'est vraiment mépriser les enseignants que de laisser croire au grand public qu’ils auraient attendu l'évaluation par compétences pour être capables de justifier leurs notes. Une taule "sèche", c'est tout de même rarissime !
Plus important : les bonnes vieilles « compos » d’antan n'ont jamais prétendu évaluer autre chose que la capacité de l’élève à réaliser une tâche précise à un moment donné. Avec l'évaluation des "attitudes", instaurée par le socle, il faut évaluer "la volonté" de l’élève, son "désir de communiquer", sa "confiance en soi", et autres items comportementaux dont vous avez parlé . L'évaluation de la capacité à réaliser la tâche T au moment M se transforme en jugement intrusif sur la personne.
Et, dans ce sens, le débat entre éducation et instruction, entre pédagos et républicains, se trouve de facto relégué hors sujet. Il ne s'agira plus d'éduquer ni d'instruire, ni même de former, mais de formater. Et ce jour-là, les mêmes parents bobos soces FCPE qui s'insurgent contre le traumatisme des notes revendiqueront à grands sons de trompe leur rétablissement...


Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Aurore le Ven 8 Juin 2012 - 8:15

@Palombella Rossa a écrit:
@Presse-purée a écrit:Désolé d'être lourd, mais le seul objectif derrière cette campagne, c'est cela: imposer cette saloperie de socle.

Je crois que tout est dit, là. Le furieux socle, c'est effectivement l'objectif, et il pose vraiment problème.
Avec cette histoire de notes, on nous prend pour des kh andouilles : l'évaluation par compétences se veut plus respectueuse d'élèves qu'on aurait jusque là sadiquement traumatisés avec des notes humiliantes et incompréhensibles, comme se plaît à le répéter P. Gumbel. C'est vraiment mépriser les enseignants que de laisser croire au grand public qu’ils auraient attendu l'évaluation par compétences pour être capables de justifier leurs notes. Une taule "sèche", c'est tout de même rarissime !
Plus important : les bonnes vieilles « compos » d’antan n'ont jamais prétendu évaluer autre chose que la capacité de l’élève à réaliser une tâche précise à un moment donné. Avec l'évaluation des "attitudes", instaurée par le socle, il faut évaluer "la volonté" de l’élève, son "désir de communiquer", sa "confiance en soi", et autres items comportementaux dont vous avez parlé . L'évaluation de la capacité à réaliser la tâche T au moment M se transforme en jugement intrusif sur la personne.
Et, dans ce sens, le débat entre éducation et instruction, entre pédagos et républicains, se trouve de facto relégué hors sujet. Il ne s'agira plus d'éduquer ni d'instruire, ni même de former, mais de formater. Et ce jour-là, les mêmes parents bobos soces FCPE qui s'insurgent contre le traumatisme des notes revendiqueront à grands sons de trompe leur rétablissement...

topela
C'est aussi mépriser les élèves et rabaisser leurs capacités : cette histoire de suppression des notes comporte une bonne dose d'infantilisation.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum