06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Sam 9 Juin 2012 - 16:47

http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/suppression-notes-ecole-peillon_b_1580249.html?ref=france
(lien donné par Frank.)
Béatrice Mabilon-Bonfils
Professeur d'Université - sociologue, directrice du laboratoire EMA- 4507 à l'Université de Cergy-Pontoise

Faut-il supprimer les notes à l'école?
Publication: 09/06/2012 06:00

L'école française reste trop et trop tôt sélective. Dans une course aux meilleures positions, la méritocratie scolaire se traduit par la distinction d'une minorité (socialement définie) et par une relégation rapide et particulièrement coûteuse de nombreux jeunes. Le chiffrage est permanent à l'école (rangs, récompenses, classements, mesures, performances) dans une sorte de mise en rang compétitive, de mise en concurrence délétère, de mise au pas qui est contre-productive pour l'intérêt général autant que pour l'épanouissement des élèves comme des professeurs. Au centre de la routinisation des pratiques pédagogiques, l'évaluation tient une place à la fois centrale : elle marque le parcours scolaire (voire social) de l'élève et elle est donc productrice de conflits, de régulation sociale des classes mais aussi de rapports au savoir, d'estime de soi ou de souffrances...

Le nouveau ministre de l'éducation nationale Vincent Peillon pose la question de l'efficacité de la notation chiffrée.

En France, l'évaluation fait généralement l'objet d'une note. Mais - et de nombreux travaux de sciences sociales en attestent - la notation scolaire est très incertaine et ce, quel que soit la discipline d'enseignement quelle que soit la déontologie et la bonne volonté du professeur, qu'il y ait un barème ou pas ! L'ordre de correction des copies, la place de la copie par rapport aux autres, le statut scolaire, l'origine sociale, le sexe et même l'apparence physique de l'élève ne sont pas sans effet sur la notation ! Mais aussi l'établissement, dans lequel l'élève est scolarisé, ou même la classe engendrent des biais... Et puis aussi les pratiques professorales. Il y a "effet de halo": la réputation d'un élève dans une matière contamine ses résultats dans d'autres matières. Les bons élèves en mathématiques, par exemple, auront plus de chances d'être considérés bons en français que les mauvais élèves en mathématiques. Il y a aussi "effet de contexte" qui consiste à juger un élève plus ou moins positivement en fonction du niveau général de la classe. Les notes sont aussi un mode de régulation des interactions scolaires et font l'objet de négociations implicites et explicites par les professeurs avec les élèves, comme le montrent les travaux du sociologue Pierre Merle. Enfin, la note n'évalue qu'un aspect du curriculum de l'élève. Les règles du jeu scolaire sont souvent implicites et pas décodées par tous les enfants.

Ces pratiques scolaires d'évaluation "fabriquent" les "bons" et les "mauvais" élèves.

Déjà en 1920, Claparède ne voulait pas une école de la mesure, mais une école sur mesure. Envisageons crânement la suppression des notes et le remplacement de la concurrence par la coopération. La note est supposée apprécier le travail et les performances de l'élève : en fait elle sanctionne pour une grande partie ce que l'on doit apprendre ailleurs qu'à l'Ecole. Quand sur une copie l'enseignant annote "travail trop scolaire" c'est bien une critique et donc l'aveu que l'école sanctionne aussi autre chose que ce qui s'apprend à l'école ! Au fond, que serait la réussite scolaire si personne n'échouait ? Qu'est-ce qu'une bonne note s'il n'y en a pas de mauvaises ? Et si l'exclusion était nécessaire au système pour perdurer ? Il ne faut pas confondre le moment de l'examen et le moment de l'entraînement. C'est ce que fait l'Ecole au quotidien !

La fin de cette évaluation ne signifie pas de ne rien évaluer mais de produire une évaluation singulière, non classante. Sur chacun des items, l'élève doit savoir ce qu'il parvient à réaliser et au fur et à mesure de l'année, il observe ainsi ses progrès et ce qui lui manque encore... Aucune comparaison chiffrée entre élèves n'est possible et chacun progresse à son rythme. Admettons que les acquis de l'élève soit matérialisés par un arbre, où chaque branche matérialise des objectifs généraux, et chaque feuille des objectifs plus fins à atteindre : en fin d'année tous les arbres seront nécessairement plus feuillus et deux arbres ne seront pas comparables terme à terme... Bien sûr, il s'agit d'une image, les modalités pratiques sont à étudier et c'est là le chantier qu'ouvre le nouveau ministre.

De nouvelles relations

Un nouveau mode d'évaluation non chiffré doit engager des nouvelles relations entre les élèves qui n'ont plus besoin de se comparer... La coopération entre les élèves pour progresser peut aussi être mise en œuvre et notamment la mise en projets collectifs. La coopération entre l'enseignant et l'élève peut enfin s'instaurer. L'enseignant n'est plus celui qui sanctionne ce qui n'est pas acquis. Il est désormais un pédagogue : ce lui qui accompagne l'élève sur le chemin des savoirs et qui lui permet l'entraînement le plus efficace en dispensant des savoirs, organisant des progressions, en permettant des erreurs, des essais, en mettant en place une discussion pour trouver des solutions face aux difficultés.

Comment faire alors avec les élèves qui ne feraient aucun effort ? Mais n'est-ce pas l'évaluation compétitive et ses échecs qui engendrent ce rapport au travail et à l'école ? Pour Philippe Perrenoud, le système compétitif actuel induit un manque de souplesse pour suivre des chemins de traverse, saisir des occasions ou répondre à une demande, et un recours permanent à des récompenses ou à des sanctions externes (notes, compétition, promotion, punitions) pour faire travailler les élèves ; ce qui se traduit par un rapport utilitariste au travail, en fonction de la note et de la sélection plus que de la maîtrise de savoirs et savoir-faire valorisés comme tels. Il s'agit un contrat didactique basé souvent sur la peur du désordre et des tricheries, la méfiance, la loi du moindre effort !!!

Un premier pas

Renversons la question et proposons donc une autre manière d'enseigner... Espérons une mutation de regards sur l'école et que cette réflexion sur la suppression des notes ouvre le pas à la suppression du redoublement, de la division des élèves en classes, à la fin de la concurrence scolaire, à des mutations dans les procédures d'orientation ou d'accompagnement scolaires, au lycée unique, aux développement de projets collectifs , à une ouverture des établissements vers la recherche, vers les artistes, à de nouvelles modalités de recrutement et de formation des enseignants, bref à la transformation radicale du système scolaire et des pédagogies.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Sam 9 Juin 2012 - 16:53


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Edgar le Sam 9 Juin 2012 - 18:23

@JPhMM a écrit:Un Anglais sorti de je ne sais où donne son avis sur la notation dans l’Éducation nationale ? Personnellement, je me fiche ABSOLUMENT de ses opinions. C'est qui ? pourquoi lui ? pourquoi pas un Uruguayen spécialiste en patates authentiques bios qui aurait écrit un jour à sa mère une lettre sur un événement qui lui serait arrivé à l'école à 9 ans, et qui depuis se penserait grand critique de l’Éducation nationale française ?

C'est quand même un pur délire cette histoire de l'Anglais lambda...
D'ailleurs je suis à peu près sûr que ce monsieur a une opinion très tranchée (et qu'il pense très intelligente) sur les grandes métamorphoses de l'astrobiologie américaine depuis la découverte de Gliese 581 c et qu'il s'est donné pour mission d'expliquer à la Nasa la vraie bonne méthode pour chercher la vie dans l'espace profond.

Je suis absolument d'accord avec ce point de vue et j'ajouterais aussi : pourquoi un Français sorti aussi de je ne sais où a pu donner son avis, administrer et commander pendant 2 ans l'Education Nationale ? Pourquoi lui ? C'est qui ? Pourquoi pas un type sorti d'une école de commerce, spécialiste en rien et ayant été, disons... DRH d'une boîte de cosmétiques pendant qu'on y est, et qui se penserait grand maître de l'Education Nationale?

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Cath le Sam 9 Juin 2012 - 18:46

@Spinoza1670 a écrit:http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/suppression-notes-ecole-peillon_b_1580249.html?ref=france
(lien donné par Frank.)
Béatrice Mabilon-Bonfils
Professeur d'Université - sociologue, directrice du laboratoire EMA- 4507 à l'Université de Cergy-Pontoise

Faut-il supprimer les notes à l'école?
Publication: 09/06/2012 06:00

L'école française reste trop et trop tôt sélective.

Rien que là, déjà, je suis morte de rire.
Qu'elle vienne voir mes élèves qui après 5 ans au LP (oui oui, 5ans) n'auront toujours pas leur bac, qui n'ont pas fait leurs stages obligatoires et qu'il a pourtant fallu garder contrer vents et marées alors qu'ils dorment sur leur table!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par adelaideaugusta le Sam 9 Juin 2012 - 19:43

http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/suppression-notes-ecole-peillon_b_1580249.html?ref=france
(lien donné par Frank.)

Tiens,tiens, "Anne Sinclair, connaissant toutes les ficelles du métier de journaliste,dirige un site, le Huffington Post, qui vit précisément de ce qui fait polémique.
Son nouveau job n'est pas une "activité mondaine". Elle travaille réellement à la tête d'une petite ruche de 12 journalistes en plus d'une personne gérant la communauté des internautes..."

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par John le Sam 9 Juin 2012 - 19:49


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Marie Laetitia le Sam 9 Juin 2012 - 20:18

@iphigénie a écrit:le problème ce ne sont pas les notes, ce sont les mauvaises notes.

Tant qu'on fera de la "recherche" pour gommer les résultats au lieu de remédier aux causes, ben, ....il y aura des chercheurs en éduc.

Le premier qui trouve prévient les autres, hein? Laughing

Quel mauvais esprit ! Laughing veneration topela


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Spinoza1670 le Sam 9 Juin 2012 - 21:07

J'ai trop peur d'avoir une mauvaise note. Je n'ai pas le temps. Mais j'aurais bien aimé m'y coller.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Aurore le Sam 9 Juin 2012 - 21:11

@Tristana a écrit:
@Aurore a écrit:Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Il se trouve que Gumbel tient un discours peu convaincant sur le système éducatif français, précisément parce qu'il plaque des poncifs sur un contexte culturel, social et politique qui, en France, n'a rien à voir avec celui des pays anglo-saxons. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les multiples jérémiades sur le prétendu modèle finlandais ne sont que balivernes. Et il se trouve aussi que le système anglais qu'il veut nous imposer pour une raison qui m'échappe n'est pas le plus parfait qui soit, et que la notion d'"épanouissement des élèves" dont il fait son business (car il ne s'agit pas d'autre chose !) est loin de constituer la finalité de l'instruction, et donc d'un système éducatif.
Je trouve d'ailleurs particulièrement savoureux de voir un Anglais nous tenir des discours sur le bien-être des élèves à l'école, alors que c'est bien en Angleterre que j'ai vu le plus de ségrégation entre bons élèves et mauvais élèves : les classes sont faites en fonction des niveaux, tout le monde le sait et les élèves ne se gênent pas pour répéter que de toute manière, ils sont dans la classe des nuls et dont qu'on ne peut rien attendre d'eux. Et forcément, les exigences ne sont pas les mêmes en fonction des niveaux, ce que je trouve là encore proprement aberrant : peut-être que la mixité fonctionne mal chez nous et qu'elle est un leurre (à mon époque la classe des germanistes / latinistes était la meilleure...), mais elle me semble quand même nettement moins dure et difficile à vivre pour les élèves.
Et il y a encore autre chose : notre brave démocrate anglais oublie de nous dire que dans son pays, les études dans des établissements de qualité coûtent les yeux de la tête, et ce dès le secondaire.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par adelaideaugusta le Sam 9 Juin 2012 - 21:31

Sur "la suppression des notes gagne du terrain", les conclusions sont plutôt négatives :


En Gironde, au collège Pont-de-la-Maye de Villenave-d'Ornon, où l'expérimentation concerne l'enseignement des mathématiques pour l'ensemble des classes, les professeurs constatent que l'approche par compétences ne permet de «tirer vers le haut que certains élèves, les élèves moyens, mais pas forcément ceux qui sont le plus en difficultés».

Entre peur et motivation
À Roubaix, au collège Maxence-Van-der-Meersch classé en «réseau ambition réussite», l'expérience menée en 2009 dans une classe de 6e s'est soldée par un échec. Le bilan dressé par les enseignants est sans appel: «Seuls trois élèves ont fait l'effort d'apprendre leurs conjugaisons, les autres ne s'en sont pas donné la peine et il semble que l'absence de note en est une cause aggravante.» Et de conclure : «La disparition de la note ne semble donc pas être une solution pour agir sur la motivation d'élèves d'un collège “ambition réussite”. Les comportements constatés habituellement dans les autres classes sont apparus de la même façon et d'une façon peut-être plus accentuée car il n'y avait pas la peur ou la motivation de la note.»

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Vinteuil le Dim 10 Juin 2012 - 13:28

Comment ça s'appelle, déjà, un enseignant qui fait de la pédagogie à la carte et qui ne donne pas de notes ? Ah oui ! Un précepteur (un coach, dirait-on aujourd'hui)... Ne nous arrêtons pas à la suppression des notes, allons plus loin : à quand une rémunération des enseignants directement par les parents d'élèves, au vu des résultats obtenus en terme de bien-être du cher petit ?!! furieux

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par doublecasquette le Dim 10 Juin 2012 - 13:42

@Vinteuil a écrit:Comment ça s'appelle, déjà, un enseignant qui fait de la pédagogie à la carte et qui ne donne pas de notes ? Ah oui ! Un précepteur (un coach, dirait-on aujourd'hui)... Ne nous arrêtons pas à la suppression des notes, allons plus loin : à quand une rémunération des enseignants directement par les parents d'élèves, au vu des résultats obtenus en terme de bien-être du cher petit ?!! furieux

Ah mais c'est prévu ! Ça s'appelle le chèque-éducation et les créateurs d'école ! Sad

Il y a même une Fondation pour ça, avec un budget incroyable et des subventions d'Etat !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Des notes, il en faut !

Message par Vinteuil le Dim 10 Juin 2012 - 13:45

« Des notes, il en faut », déclare François Hollande, président de la République, lors d’une visite à l’école des Trois cahiers à Dieudonné (Oise), jeudi 7 juin 2012. Il est interrogé au sujet des récentes déclarations de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, annonçant une « évolution de la notation ». « Il y a toujours besoin d’une évaluation. Est-ce qu’elle doit être faite dans les même configurations que par le passé ? Cela fait partie des concertations qui seront engagées », indique le président de la République. « Les élèves ont besoin de savoir, et notamment les parents, où ils en sont, comment ils se situent. »

Selon lui, « il doit y avoir une façon de procéder qui encourage, stimule, et pas qui parfois décourage ou démotive. » Si « la concertation est engagée, il y aura toujours des notes », prévient le président de la République, qui veut « rassurer ici des parents qui y sont très attachés, et je le suis aussi. chacun a besoin d’être évalué, y compris au moment des élections », assure-t-il.

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Cath le Dim 10 Juin 2012 - 14:05

Ah oui, des smileys sur les bulletins de vote, ça aurait été chouette...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Moonchild le Dim 10 Juin 2012 - 18:46

@Vinteuil a écrit:« Des notes, il en faut », déclare François Hollande, président de la République, lors d’une visite à l’école des Trois cahiers à Dieudonné (Oise), jeudi 7 juin 2012. Il est interrogé au sujet des récentes déclarations de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, annonçant une « évolution de la notation ». « Il y a toujours besoin d’une évaluation. Est-ce qu’elle doit être faite dans les même configurations que par le passé ? Cela fait partie des concertations qui seront engagées », indique le président de la République. « Les élèves ont besoin de savoir, et notamment les parents, où ils en sont, comment ils se situent. »

Selon lui, « il doit y avoir une façon de procéder qui encourage, stimule, et pas qui parfois décourage ou démotive. » Si « la concertation est engagée, il y aura toujours des notes », prévient le président de la République, qui veut « rassurer ici des parents qui y sont très attachés, et je le suis aussi. chacun a besoin d’être évalué, y compris au moment des élections », assure-t-il.
François Hollande est un homme de compromis, j'imagine qu'il en viendra à préconiser la pratique de la "synthèse" appliquée à la notation scolaire : d'un côté il y a une note qui évalue le travail et de l'autre il y a une note qui motive l'élève, lorsque ces deux notes ont des points de vues opposés alors il sera à la charge de l'enseignant d'organiser une concertation avec lui même afin de trouver un accord sur une position médiane.
angedemon

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par adelaideaugusta le Dim 10 Juin 2012 - 21:57

@Moonchild a écrit:
@Vinteuil a écrit:« Des notes, il en faut », déclare François Hollande, président de la République, lors d’une visite à l’école des Trois cahiers à Dieudonné (Oise), jeudi 7 juin 2012. Il est interrogé au sujet des récentes déclarations de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, annonçant une « évolution de la notation ». « Il y a toujours besoin d’une évaluation. Est-ce qu’elle doit être faite dans les même configurations que par le passé ? Cela fait partie des concertations qui seront engagées », indique le président de la République. « Les élèves ont besoin de savoir, et notamment les parents, où ils en sont, comment ils se situent. »

Selon lui, « il doit y avoir une façon de procéder qui encourage, stimule, et pas qui parfois décourage ou démotive. » Si « la concertation est engagée, il y aura toujours des notes », prévient le président de la République, qui veut « rassurer ici des parents qui y sont très attachés, et je le suis aussi. chacun a besoin d’être évalué, y compris au moment des élections », assure-t-il.
François Hollande est un homme de compromis, j'imagine qu'il en viendra à préconiser la pratique de la "synthèse" appliquée à la notation scolaire : d'un côté il y a une note qui évalue le travail et de l'autre il y a une note qui motive l'élève, lorsque ces deux notes ont des points de vues opposés alors il sera à la charge de l'enseignant d'organiser une concertation avec lui même afin de trouver un accord sur une position médiane.
angedemon

C'est ce qui s'appelait "Ménager la chèvre et le chou". Pas très concluant.

Cela me rappelle Meirieu, qui donne au cancre 2 points sur 20 pour le papier et le temps passé. Cela, au moins, c'est encourageant !
,

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Dhaiphi le Dim 10 Juin 2012 - 22:03

@Vinteuil a écrit: lors d’une visite à l’école des Trois cahiers à Dieudonné (Oise), jeudi 7 juin 2012.
Tiens, je ne savais pas que la République avait honoré monsieur M'bala en donnant son nom à un village de l'Oise, petit certes mais après tout c'est le geste qui compte. Very Happy
Cela me rappelle Meirieu, qui donne au cancre 2 points sur 20 pour le papier et le temps passé
Souvent, je ne mets qu'un point car le papier est de mauvaise qualité et la durée du temps passé négligeable. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Lun 11 Juin 2012 - 21:14


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Roumégueur Ier le Lun 11 Juin 2012 - 21:43

Dans mon bahut, il y aura peut être une expérimentation avec des classes sans notes : ce sera sans moi les zamis... Comme le relaie Adelaideaugusta, des expérimentations se sont soldées par un échec car supprimer la note a rendu des classes ingérables. Pas de note, pas de pression (ce qui est une bonne chose en soi, mais là, trop c'est trop). De même, j'ai toujours du mal à comprendre comment mes collègues de français arrivent à renseigner les items du socle : ben oui, il n'existe aucun cadrage national. Est-ce que 'Dégager l'essentiel d'un texte lu' veut dire répondre correctement à 75% de questions posées sur un seul texte de l'année ou avoir compris 75% des textes de l'année ou avoir répondu correctement à 51% des questions??? Idem pour tous les autres items : 'Participer à un débat, à un échange verbal' signifie que l'on peut dire les pires âneries, que seule la participation compte? Et le must 'Ecrire lisiblement un texte en respectant l'orthographe et la grammaire' : c'est quoi précisément respecter la grammaire : faire 0 erreurs, 2 erreurs, 5, 10, 20? De quelles erreurs parlons-nous (lexicales, grammaticales). Aucune donnée n'est exploitable et pourtant nous passons un temps fou à faire ces petits points rouges, verts, pastels... Chaque enseignant a fixé sa barre, à l'aveugle. Bref, la note, c'est pas top, mais ce que l'on propose pour l'instant (chahut, système D), c'est bien pire.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Presse-purée le Lun 11 Juin 2012 - 22:39

à noter que "dégager l'essentiel d'un texte lu", ça peut aussi être "rédiger un résumé"...
"Ecrire lisiblement..." c'est l'item pour que tu fasses des dictées ^^

@Roumégueur Ier a écrit: Bref, la note, c'est pas top, mais ce que l'on propose pour l'instant (chahut, système D), c'est bien pire.

+1

Et qu'on ne vienne pas m'ennuyer avec les fameuses "tâches complexes", qui existent depuis que l'enseignement existe...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Luigi_B le Mer 4 Juil 2012 - 23:10

Jean-Rémi Girard est repassé le 2 juillet :

http://videos.tf1.fr/jt-20h/education-un-monde-sans-note-est-il-possible-7395598.html

Heureusement qu'il est là... Neutral

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: 06 juin 2012, JT 20h de France 2, un reportage sur les notes !

Message par Finrod le Mer 4 Juil 2012 - 23:16

Antibi aussi est contre la suppression des notes même si il radote bcp sur d'autres sujets.

Quand je l'ai entendu à l radio , il y avait aussi un chercheur en sciences de l'éducation qui a reconnu aux notes le mérite d'être simple et de faire un bilan facilement lisible de la performance d'un élève.
Il a dit, a demi-mot qu'il ne pensait pas possible la suppression des notes (mais bon, c'est essentiellement car il ne croit pas les gens prêts - ce qui revient au même.)

edit : luigi, ce reportage était effrayant.


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum