Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Wahlou
Niveau 10

Re: Convoquée comme témoin à un conseil de discipline

par Wahlou le Sam 23 Déc 2017 - 18:34
@pseudo-intello a écrit:Il y a deux ans, chez nous, faute d'élus profs suffisants, eux élèves ont décroché le sursis au lieu de l'exclusion définitive.

J'avoue que ça nous a bien saoulés de comprendre que c'était manifestement "grâce" aux parents représentants, attendris par la détresse maman de l'élève, parce qu’inversement, les me^mes parents vont, en conseil de classe, se plaindre des mauvaises ambiances de classe liées aux fauteurs de troubles ! :blague:

Voilà, c'est précisément ce qui me gêne.

On pourrait peut-être penser que si les deux élèves ont écopé d'un sursis, c'est qu'ils devaient écoper d'un sursis.

Car le coup du "si untel était présent, l'issue aurait été différente" atteint vite ses limites puisque ça nous ne le saurons jamais. De fait, comme rappelé maintes fois sur ce fil, le CD n'a pas pour vocation de proposer systématiquement une exclusion définitive. À partir de là, le fait qu'un sursis soit prononcé n'est absolument pas choquant, d'autant moins choquant, qu'on peut également partir du principe que les personnes ayant participé au CD (CDE, profs, administration) ont agit en tant que professionnels et que s'ils ont estimé que cela était nécessaire, c'est que c'était sans doute le cas.

Parce-que bon, remettre en cause l'honnêteté et le professionnalisme des autres...voilà quoi.
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Convoquée comme témoin à un conseil de discipline

par pseudo-intello le Sam 23 Déc 2017 - 18:53
Après discussions, il apparaît qu'il s'agit des parents, principalement.

Les parents ne sont pas des professionnels.

Je me permettais de pointer simplement les incohérences, quand certains parents ont tôt fait de s'étonner qu'on laisse en classe certains élèves particulièrement fauteurs de troubles (et propres à saborder une classe), mais que d'un autre côté, quand on découvre l'envers du décor en conseil de discipline, on compatit pour les parents des mêmes fauteurs de trouble, qu'on laisse en lpace.

J'ajoute que d'expérience, un élève qui passe en conseil de discipline et qui reste dans le bahut conserve (chez nous, hein. Je n'ai vu qu'un contre-exemple) un sentiment d'impunité plutôt malvenu. Mais ça tient sans doute à l'essence même des conseils de disciplines. Si c'était moins lourd à organiser, on pourrait en faire davantage. Là, comme ça arrive une fois tous les tremblements de terre (quand les chefs savent que leur temps de préparation sera "rentabilisé" par une exclusion), dans la tête de tout le monde, conseil = exclusion probable. De ce fait, quand un élève voient revenir l'un des leurs après le CD, c'est désastreux.

(sachant que le "sursis" n'est pas appliqué de la me^me manière dans tous les établissements, et que parfois, c'est n’importe quoi).
avatar
neocdt
Habitué du forum

Re: Convoquée comme témoin à un conseil de discipline

par neocdt le Dim 24 Déc 2017 - 9:55
@pseudo-intello a écrit:Après discussions, il apparaît qu'il s'agit des parents, principalement.

Les parents ne sont pas des professionnels.

Je me permettais de pointer simplement les incohérences, quand certains parents ont tôt fait de s'étonner qu'on laisse en classe certains élèves particulièrement fauteurs de troubles (et propres à saborder une classe), mais que d'un autre côté, quand on découvre l'envers du décor en conseil de discipline, on compatit pour les parents des mêmes fauteurs de trouble, qu'on laisse en lpace.

J'ajoute que d'expérience, un élève qui passe en conseil de discipline et qui reste dans le bahut conserve (chez nous, hein. Je n'ai vu qu'un contre-exemple) un sentiment d'impunité plutôt malvenu. Mais ça tient sans doute à l'essence même des conseils de disciplines. Si c'était moins lourd à organiser, on pourrait en faire davantage. Là, comme ça arrive une fois tous les tremblements de terre (quand les chefs savent que leur temps de préparation sera "rentabilisé" par une exclusion), dans la tête de tout le monde, conseil = exclusion probable. De ce fait, quand un élève voient revenir l'un des leurs après le CD, c'est désastreux.

(sachant que le "sursis" n'est pas appliqué de la me^me manière dans tous les établissements, et que parfois, c'est n’importe quoi).
J'apprécie la non-généralité car j'ai déjà vu le contraire, le gamin qui s'en était sorti avec du sursis, assez mature pour se dire qu'il n'était pas passé loin de l'exclusion définitive, et qui de lui même avait eu un comportement plutôt satisfaisant ensuite.
Contenu sponsorisé

Re: Convoquée comme témoin à un conseil de discipline

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum