Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
WonderWoman
Prophète

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par WonderWoman le Mer 13 Juin 2012 - 14:33
@Lefteris a écrit:
@Clarinette a écrit:
Ces pauvres mômes, qui sont réellement à plaindre, sont surtout intolérants à la moindre contrainte dans une société devenue folle, prônant une course effrénée au fric facile, à la satisfaction immédiate de tout désir, à la consommation de masse de biens de production tous plus débilitants les uns que les autres...

J'adhère totalement à ce point de vue, après le choc durable que j'ai ressenti en renouant avec l'EN par hasard et par concours (de circonstance). Je crois que si souffrance il y a , elle provient aussi de ce qu'ils ont vaguement conscience de leur "larvitude", un peu comme nous quand nous avons passé une journée en nous laissant aller, à perdre notre temps.
Je suis sidéré par l'extrême mollesse de la plupart (le seul organe vraiment actif étant la langue) la propension à demeurer très tard esclave des ses pulsions et de ses amusements puérils, l'extrême difficulté à subir la moindre contrariété.
J'ai vu encore hier des élèves sortir en boudant avec l'air méchant, sans dire au-revoir comme des bébés parce qu'au conseil, on leur a dit qu'ils étaient bavards, que leur comportement laissait à désirer, et qu'on ne les a pas encensés malgré des résultats chiffrés corrects. Anecdote que l'on pourrait transposer à plein d'autres situations...

Je pense que l'école n'a pas grand chose à voir dans la "souffrance", quand on voit le niveau d'exigences actuel, mais bien plutôt à un mode de vie.
cette phrase a fait écho en moi d'un article que j'ai lu hier soir dans un magazine féminin, qui vaut donc ce qui vaut, mais qui m'a plutôt choquée .

Après avoir effectué plusieurs années dans le monde de la créa, Nathanaël s’est récemment retrouvé au chômage. Et quand un bobo trentenaire parisien devient chômeur ça donne un bomeur ! Un terme inventé lors d’un diner entre amis en passe de se démocratiser et de devenir LE qualificatif de toute une génération !

Paulette : Nathanael, pourquoi "Bomeur" ?
Nathanaël : C’est un terme qui se suffit à lui-même. La force du mot est telle qu’on n’a même pas besoin d’expliquer. Je trouve que ça résume bien la situation dans laquelle se retrouve toute une génération aujourd’hui. Des habitudes de bobos combinées à un mode de vie propre qui n’implique pas d’horaires fixes et qui restreint les dépenses.

A quoi reconnaît-on un Bomeur ?
Un bomeur se lève tard et se couche tard. Sauf quand il a un rendez-vous pôle emploi le matin. Du coup il envoie des textos à des heures improbables. Un bomeur mate Roland Garros à 17h impunément, comme quand il était ado. Un bomeur se nourrit presque exclusivement de planches mixtes. Parce que c'est la seule chose qui se sert avant 16h dans les bistros. Car oui, le bomeur n'a pas d'heure pour déjeuner. Sinon il se nourrit de clopes. Le bomeur a un Moleskine et une carte UGC. Enfin, le bomeur est au chômage mais il "travaille", il a souvent de multiples projets en cours…

Quel est le look du bomeur ?
Il est habillé en APC, American Apparel ou en fripes et a toujours une paire de Blazer Nike.

Quels sont ses spots parisiens ?
Ses QG sont Chez Prune, le Café Chéri, le Floréal, le Mansart et le Café Charlot.


Culturellement, il se situe où ?
Le bomeur est toujours un peu DJ donc il pousse des CD en soirées de temps en temps et se doit de rester branché niveau musique. Il écoute des trucs à la mode ou au contraire bien vintage. Sinon il lit So Foot et Technikart, évidemment !
http://www.paulette-magazine.com/fr/culture/phenomene-je-suis-un-bomeur/564

Glandeur et il l'assume, j'en suis restée baba ...
mais bon, ça ne fait pas avancer le schmilblick, juste un constat de plus qu'effectivement la glandouille est à la mode, la culture de l'effort est has been ...
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par doubledecker le Mer 13 Juin 2012 - 14:56
j'ai parcouru les réponses des uns et des autres sur ce fil et ce que j'ai pu y laisse me laisse dubitative : pourquoi les fait que certains élèves (même si ce n'est que 10% cela ne me semble non négligeable, n'en déplaise à Cripure) soient en souffrance à l'école amène-t-il autant de réaction épidermiques???

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par mathmax le Mer 13 Juin 2012 - 15:03
Peut-être parce que c'est présenté comme un argument pour faire passer des réformes sans aucun rapport avec ce sujet ? Parce que décréter que des enfants souffrent à l'école et que donc il faut modifier les rythmes scolaires, sans autre justification ni démonstration, c'est une insulte à l'intelligence ? Et que ça énerve certaines personnes, les arguments d'autorité ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Lefteris le Mer 13 Juin 2012 - 15:11
@doubledecker a écrit:j'ai parcouru les réponses des uns et des autres sur ce fil et ce que j'ai pu y laisse me laisse dubitative : pourquoi les fait que certains élèves (même si ce n'est que 10% cela ne me semble non négligeable, n'en déplaise à Cripure) soient en souffrance à l'école amène-t-il autant de réaction épidermiques???
Parce que sous cet argument fallacieux, qui une fois de plus tend à placer l'élève au centre du système et le nombril au centre de l'élève, on dégrade l'enseignement, on tire par les pieds vers le bas les autres, on dégoûte les enseignants en les éloignant de leur métier, on disqualifie les savoirs au profit de tout l'"extra", on accable les enseignants de choses sans intérêt, et en plus on essaye de les culpabiliser (pas moi, qu'on se rassure, Very Happy ça me donne plutôt envie de baffer..)

Ne serait-il pas plus simple de remettre les élèves au travail , d'arrêter de les écouter en permanence pour qu'ils arrêtent de s'écouter eux-mêmes, en restaurant avec les conditions qui vont avec cette remise au boulot , et dont le nom est la "discipline" , dans son sens le plus noble, étymologique, à savoir le comportement qui sert à apprendre dans l'intérêt du "dsicipulus" lui-même ?

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par doubledecker le Mer 13 Juin 2012 - 15:12
votre questionnement est tout à fait légitime et je m'entends bien mais franchement à lire les différents posts, je n'ai pas vu de référence à une quelconque réforme (mais je ne sais pas très bien lire entre les lignes...) mais bien des attaques en règle contre des gamins qui sont forcément tous des "glandeurs affalés sur leur canapé" à jouer avec une console...un peu hâtif comme jugement...un peu de modération des deux côtés serait bienvenue...

@lefteris : à argument fallacieux, argument fallacieux et demi...franchement parfois j'ai plus l'impression de lire des posts qui font référence à du bétail qu'à des mômes mais je suis une grande naïve qui a foi en l'âme humaine, je sais, ça me perdra!!! mais l'enfant au centre des apprentissages moi ça ne me choque pas, en rien du tout, bine au contraire.


Dernière édition par doubledecker le Mer 13 Juin 2012 - 15:39, édité 1 fois

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Lefteris le Mer 13 Juin 2012 - 15:13
@doubledecker a écrit:votre questionnement est tout à fait légitime et je m'entends bien mais franchement à lire les différents posts, je n'ai pas vu de référence à une quelconque réforme (mais je ne sais pas très bien lire entre les lignes...) mais bien des attaques en règle contre des gamins qui sont forcément tous des "glandeurs affalés sur leur canapé" à jouer avec une console...un peu hâtif comme jugement...un peu de modération des deux côtés serait bienvenue...
Tous, non, mais une immense majorité n'a pas vraiment le culte de l'énergie ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Sapotille le Mer 13 Juin 2012 - 15:34
@llaima a écrit: D'ailleurs avant de dire c'est pire en Afrique ou dans la toundra, peut-être que là-bas les enfants ne s'insultent pas entre eux et n'ont pas peur les uns des autres. Ce n'est pas toujours la misère matérielle qui est la pire mais souvent la misère morale et je dois dire que dans nos établissement de ce point de vue nous sommes un pays sous-développé!



veneration
avatar
Docteur OX
Grand sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Docteur OX le Mer 13 Juin 2012 - 15:40
@lene75 a écrit:

Sauf que cet article ne met pas en cause l'école mais la pression parentale qui, en l'occurrence, s'exerce à propos de l'école, mais qui dans d'autres familles peut s'exercer sur des activités extrascolaires : musique, sport, etc., ou même sur de domaines tout autres (sociabilité, par exemple). À aucun moment il ne dit que ces élèves souffrent parce qu'ils sont bons élèves mais qu'ils surinvestissent le scolaire (et sont donc de bons élèves) parce qu'ils vont mal, comme d'autres surinvestiraient le sport. Dire que ces enfants sont en souffrance à cause de l'école, ce serait comme dire qu'un anorexique est en souffrance à cause de la nourriture, alors que la nourriture est le vecteur par lequel il exprime sa souffrance. Pour le type d'élèves cités par l'article, augmenter le nombre de jours d'école, diminuer les vacances, etc., serait totalement contre-productif, puisque ce qu'il leur faut (et l'article le dit bien), c'est investir l'extra-scolaire, il leur faut de réelles coupures durant lesquelles ils puissent ne plus penser au scolaire. D'ailleurs, dans les centres pour anorexiques qui traitent ce genre d'enfants, les enfants sont déscolarisés pendant leur séjour au centre.

Cela dit, de bons élèves en souffrance à cause de l'école, il y en a, et ce pour deux raisons :
1) à cause de l'ambiance qui règne dans les établissements, où être un bon élève est très mal vu, beaucoup plus qu'avant, et où les bons élèves sont souvent des "victimes" et n'osent pas dire qu'ils sont gênés, quand ce n'est pas harcelés, par les autres ;
2) à cause du nivellement par le bas, qui crée une réelle souffrance chez des élèves qui s'ennuient à longueur de journée parce qu'on ne leur donne pas "à manger" à la hauteur de leur faim et qu'on accuse d'être méprisants quand ils osent le dire.
Or ces élèves-là sont les oubliés, ou plutôt les sacrifiés, de toutes les réformes.

Rien à redire, +1000

Et là quelles sont les réponses de nos experts et autres pointures ?
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par doubledecker le Mer 13 Juin 2012 - 15:49
@ Docteur OX => je ne suis ni experte ni une pointure, juste une simple prof lambda mais j'ai une réponse (en ce qui me concerne moi et mon humble pratique) quant aux élèves qui s'ennuient parce que n'ayant pas assez à manger : dans les livres ça s'appelle "pédagogie différenciée" dans les faits je prépare des activités différenciée en fonction des objectifs assignés aux élèves. Je dois dire que le CECRLm'a beaucoup aidé pour mettre cela en place depuis une petite dizaine d'année maintenant. Je précise que ça ne me demande (maintenant) pas beaucoup plus de boulot et chacun y trouve son compte : les gamins qui s'ennuient moins et moi qui suis contente de ne pas avoir à choisir entre les bons et les autres

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Jane le Mer 13 Juin 2012 - 16:46
@jilucorg a écrit:
@Jane a écrit: Même les plus nuls, les plus cossards, les plus dissipés, les moins doués partent en 2nde générale
Sans parler de ce qu'ont pu déjà ressentir, année scolaire après année scolaire, dans le secret de leur être – il faut bien feindre pour l'extérieur l'insouciance – "les plus nuls", je ne suis pas sûr que pour ceux-ci, la souffrance ne soit pas bientôt au rendez-vous, s'ils doivent se trouver lourdement en échec en seconde GT, pour être "réorientés" n'importe où, par défaut...
A qui la faute s'ils passent et se retrouvent en difficulté ? ce n'est certainement pas de la mienne...
avatar
kensington
Esprit éclairé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par kensington le Mer 13 Juin 2012 - 16:53
@doubledecker a écrit:@ Docteur OX => je ne suis ni experte ni une pointure, juste une simple prof lambda mais j'ai une réponse (en ce qui me concerne moi et mon humble pratique) quant aux élèves qui s'ennuient parce que n'ayant pas assez à manger : dans les livres ça s'appelle "pédagogie différenciée" dans les faits je prépare des activités différenciée en fonction des objectifs assignés aux élèves. Je dois dire que le CECRLm'a beaucoup aidé pour mettre cela en place depuis une petite dizaine d'année maintenant. Je précise que ça ne me demande (maintenant) pas beaucoup plus de boulot et chacun y trouve son compte : les gamins qui s'ennuient moins et moi qui suis contente de ne pas avoir à choisir entre les bons et les autres

Mais même alignés sur le CECRL, les programmes fixent un niveau à atteindre.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par JPhMM le Mer 13 Juin 2012 - 16:56
@kensington a écrit:Mais même alignés sur le CECRL, les programmes fixent un niveau à atteindre.
Niveau à atteindre qui risque d'évoluer... et pas vers le haut.

Socle commun. L'attachement au socle commun est souligné, mais "certaines" de ses "composantes" seront revues dans le cadre de la loi d'orientation. Le livret de compétences est maintenu mais connaîtra des évolutions. "La réécriture des programmes de l'école primaire et du collège suivra cette révision."
http://www.lexpress.fr/education/ce-qui-va-changer-a-la-rentree-scolaire-2012_1125896.html

Ce sont les maisons d'édition qui vont être contentes. Les manuels de 3ème nouveaux programmes viennent juste d'arriver dans les casiers, que déjà on songe à de nouveaux nouveaux programmes. Quand tout change tout le temps, une certaine chose ne change jamais...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Dinosaura le Mer 13 Juin 2012 - 17:56
@JPhMM a écrit:
@kensington a écrit:Mais même alignés sur le CECRL, les programmes fixent un niveau à atteindre.
Niveau à atteindre qui risque d'évoluer... et pas vers le haut.

Socle commun. L'attachement au socle commun est souligné, mais "certaines" de ses "composantes" seront revues dans le cadre de la loi d'orientation. Le livret de compétences est maintenu mais connaîtra des évolutions. "La réécriture des programmes de l'école primaire et du collège suivra cette révision."
http://www.lexpress.fr/education/ce-qui-va-changer-a-la-rentree-scolaire-2012_1125896.html

Ce sont les maisons d'édition qui vont être contentes. Les manuels de 3ème nouveaux programmes viennent juste d'arriver dans les casiers, que déjà on songe à de nouveaux nouveaux programmes. Quand tout change tout le temps, une certaine chose ne change jamais...

Ca me rappelle Burt Lancaster dans Le Guépard...

Je sens moi aussi que tout va changer, mais pas vers le haut... Je ne crois plus (pas ?) que nos hommes politiques se soucient réellement de la qualité à venir de notre école publique, mais plutôt de faire accroire aux parents que l'on prend en compte la difficulté scolaire, ça c'est payant électoralement et ça fait faire des économies. Démagogie démagogie... Ou droit - encore implicite - au diplôme opposable.
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par doubledecker le Mer 13 Juin 2012 - 21:56
@kensington a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Docteur OX => je ne suis ni experte ni une pointure, juste une simple prof lambda mais j'ai une réponse (en ce qui me concerne moi et mon humble pratique) quant aux élèves qui s'ennuient parce que n'ayant pas assez à manger : dans les livres ça s'appelle "pédagogie différenciée" dans les faits je prépare des activités différenciée en fonction des objectifs assignés aux élèves. Je dois dire que le CECRLm'a beaucoup aidé pour mettre cela en place depuis une petite dizaine d'année maintenant. Je précise que ça ne me demande (maintenant) pas beaucoup plus de boulot et chacun y trouve son compte : les gamins qui s'ennuient moins et moi qui suis contente de ne pas avoir à choisir entre les bons et les autres

Mais même alignés sur le CECRL, les programmes fixent un niveau à atteindre.

oui, bien entendu mais je voulais simplement souligner qu'il m'était plus facile de différencier et de rendre cela plus clair pour les élèves avec le cecrl : chacun sait où il se trouve et pour mes 3è par exemple, j'en ai qui sont au B1 (une grand partie), quelques uns restent au A2 et quelques autres entament allègrement le B2 ce qui permet de limiter l'ennui en classe

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Docteur OX
Grand sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Docteur OX le Mer 13 Juin 2012 - 21:58
@JPhMM a écrit:
"Les sociologues disent, concernant les enfants français, (que) ce sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits Japonais"
La phrase est insupportable. Oser dire que les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, sous-entendu "du fait de leur école", c'est insulter des millions d'enfants dans le monde, qui souffrent de ne pas pouvoir aller à l'école, ainsi que des causes et conséquences de cette impossibilité, et qui souffrent de choses bien plus monstrueuses encore.

La souffrance des autres enfants dans le monde: hier, 12 juin, journée mondiale contre le travail des enfants.

http://www.theatlantic.com/infocus/2012/06/world-day-against-child-labor/100317/


Je pense que beaucoup de ces mômes aimeraient bien être "malheureux" en France.

avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Dhaiphi le Mer 13 Juin 2012 - 22:02
@Docteur OX a écrit:Je pense que beaucoup de ces mômes aimeraient bien être "malheureux" en France.
Il faudrait peut-être envisager des échanges terme à terme. Que l'instruction bénéficie à ceux qui la désirent. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Sapotille le Mer 13 Juin 2012 - 22:10
@Docteur OX a écrit:

http://www.theatlantic.com/infocus/2012/06/world-day-against-child-labor/100317/


Je pense que beaucoup de ces mômes aimeraient bien être "malheureux" en France.


Sans commentaires... 😢

Merci.
avatar
victor44
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par victor44 le Mer 13 Juin 2012 - 22:39
@victor44 a écrit:
@JPhMM a écrit:
"Les sociologues disent, concernant les enfants français, (que) ce sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits Japonais"
La phrase est insupportable. Oser dire que les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, sous-entendu "du fait de leur école", c'est insulter des millions d'enfants dans le monde, qui souffrent de ne pas pouvoir aller à l'école, ainsi que des causes et conséquences de cette impossibilité, et qui souffrent de choses bien plus monstrueuses encore.

@JPhMM a écrit:
@victor44 a écrit:Vu le statut des gays en iran cessons de militer pour qu'ils aient plus de droits en france....

Franchement le coup du c'est pire en afrique c'est terrifiant de bétise, oui les enfants français souffrent à l'école, les bons comme les mauvais élèves. C'est un fait
Bien, il semble que soit vous n'avez pas bien lu, soit...


Soit que quelqu'un a posté qu'il était indigne de parler de souffrance à l'école sachant que beaucoup de petits africains n'allaient pas à l'école

@Docteur OX a écrit:
@JPhMM a écrit:
"Les sociologues disent, concernant les enfants français, (que) ce sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits Japonais"
La phrase est insupportable. Oser dire que les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, sous-entendu "du fait de leur école", c'est insulter des millions d'enfants dans le monde, qui souffrent de ne pas pouvoir aller à l'école, ainsi que des causes et conséquences de cette impossibilité, et qui souffrent de choses bien plus monstrueuses encore.

La souffrance des autres enfants dans le monde: hier, 12 juin, journée mondiale contre le travail des enfants.

http://www.theatlantic.com/infocus/2012/06/world-day-against-child-labor/100317/


Je pense que beaucoup de ces mômes aimeraient bien être "malheureux" en France.


Pure démagogie, la souffrance (réelle et dramatique) de ces enfants ne peut vous dédouaner de celle que certains enseignants infligent à leurs élèves.

Je répete pour être sur d'être entendu

Le sort des gays en iran doit-il nous interdire de réfléchir à l'évolution de leurs droits en france?
Le sort de la femme dans le panchir doit-ilinterdire de réfléchir à la parité en france?
La couverture maladie au nigéria doit-elle nous interdire de défendre notre modèle social


TOUTES CES INTERVENTIONS SUR LA MISERE DES ENFANTS DANS LE MONDE SONT HORS SUJET SUR CE POST

On parle ici de la souffrance à l'école en france, qu'elle soit due aux élèves entre eux où à l'aveuglement de certains enseignants
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Presse-purée le Mer 13 Juin 2012 - 22:42
Au hasard, ces enseignants n'enseignent pas selon les principes de l'APC?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Reine Margot le Mer 13 Juin 2012 - 22:44
Tu pourrais nous détailler ce qu'est la souffrance que certains enseignants infligent à leurs élèves, Victor? par quel biais?


et sinon pas la peine d'utiliser de gros caractères, on ne crie pas ici...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
victor44
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par victor44 le Mer 13 Juin 2012 - 22:46
@Reine Margot a écrit: sinon pas la peine d'utiliser de gros caractères, on ne crie pas ici...

Quand j'écris petit les aveugles arrivent pas à lire semble-t-il
avatar
Docteur OX
Grand sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Docteur OX le Mer 13 Juin 2012 - 22:47
@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit: sinon pas la peine d'utiliser de gros caractères, on ne crie pas ici...

Quand j'écris petit les aveugles arrivent pas à lire semble-t-il

En plus d'appartenir à la caste des enseignants-bourreaux, je suis aveugle... Razz
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Reine Margot le Mer 13 Juin 2012 - 22:47
@victor44 a écrit:
@Reine Margot a écrit: sinon pas la peine d'utiliser de gros caractères, on ne crie pas ici...

Quand j'écris petit les aveugles arrivent pas à lire semble-t-il

je sens qu'on progresse... Rolling Eyes sinon, as-tu, toi, lu ma question?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
leyade
Bon génie

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par leyade le Mer 13 Juin 2012 - 22:52
Victor, je vois ce que tu veux dire quand tu dis que la souffrance des gamins dans d'autres pays ne doit pas couvrir celle qui peut exister dans notre pays, mais honnêtement, j'ai du mal à concevoir que nos petits écoliers aient le triste privilège de la 2ème place dans ce classement.
En dix ans d'enseignement, j'ai déjà vu presque un millier de gamins (!) j'ai vu une poignée de gamins en souffrance, pour des centaines de gamins qui se balançaient sur leurs chaises en rigolant de tout et de rien...
alors bien sûr, je ne suis pas forcément représentative de tous les collèges de France, j'ai peut-être été infichue de repérer les gamins en détresse, mais quand même....

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

la quille temporaire dans

avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Dhaiphi le Mer 13 Juin 2012 - 22:54
@Docteur OX a écrit:En plus d'appartenir à la caste des enseignants-bourreaux, je suis aveugle... Razz
La vue t'a été retirée afin de t'épargner la vision de tes crimes. Razz


Dernière édition par Dhaiphi le Jeu 14 Juin 2012 - 16:40, édité 1 fois

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
InvitéO
Fidèle du forum

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par InvitéO le Mer 13 Juin 2012 - 22:58
Mais Reine Margot a raison, de quelle souffrance parle-t-on?

Il est drôle, Victor, que tu parles de démagogie.

De la "pédagogie de l'encouragement", au surnotage systématique, en passant par les CDE qui donnent toujours raison aux parents et aux élèves et encouragent leurs contestations continuelles de notre travail, qui valident des compétences que les professeurs refusent de valider, de quel côté se trouve la démagogie?
Contenu sponsorisé

Re: Vincent Peillon : "Les enfants français sont ceux qui souffrent le plus, avec les petits japonais".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum