Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Sapotille le Mar 12 Juin 2012 - 17:51

@Mareuil a écrit:

Gripari n'est pas Victor Hugo. Mais il est vrai que Victor Hugo n'est pas un auteur de LDJ. yesyes

A vrai dire, je m'étais toujours refusé à acheter quelque chose de cet éditeur, mais là, j'ai craqué!
Et ce petit livre est magnifique, il faut bien l'admettre ! diable



Une question me vient à l'esprit :
pour qui Victor Hugo écrivait-il??

A son époque, les écrivains visaient-ils un âge particulier de leurs lecteurs quand ils écrivaient?


Dernière édition par Sapotille le Mar 12 Juin 2012 - 17:56, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Sapotille le Mar 12 Juin 2012 - 17:55



sunny

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Juin 2012 - 17:57

@Mareuil a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
@Mareuil a écrit:Il y a surtout " un BON papa comme nous en connaissons tous". L'adjectif qui tue ! Et plus qui est ce "nous" ? L'auteur et tous les lecteurs ? Mais qu'est-ce que l'auteur sait des papas de ses lecteurs ? J'ai eu un "papa" aussi et je n'aime pas aujourd'hui, et encore plus je n'aurais pas aimé étant enfant qu'on l'englobe dans la catégorie des "bons papas". Ce mec ne sait pas raconter une histoire ; pire, il "fait dans" la littérature pour enfants.
Le premier paragraphe, où l'auteur présente les personnages, me paraît BON, quant à moi. Il possède un rythme qui le rend propre à être conté. Ce n'est pas épique, certes.
Il est très mauvais. Les situations de départ des contes ne relèvent pas du pittoresque ( Scoubidou, Saïd et le "bon papa") mais d'une nécessité qui doit être évidente, universelle, immédiatement perceptible. On ne fait pas "dans" le conte. Maintenant, je l'ai dit, chacun a le droit de gagner sa vie. Mais pourquoi à l'école ? Il y a les romans-photos ( codés mais pas faciles), les horoscopes ( j'en ai fait), et toutes sortes de paperasses susceptibles de faire bouillir la marmite.
Un petit garçon, son papa et une poupée magique. Il n'y a rien qui me choque pour un conte. Certains personnages de conte ont des prénoms aussi : Hans et Gretel, Jacques (et le haricot magique).
Oui, j'ai regardé la Poupée de Cosette. Je dis ouille aille aille pour les deux premières pages au CE1. Trop de mots difficiles d'un coup. Je le donnerai à partir du CE2 et me contenterai du Berry et de l'Oiseau-Lyre au CE1, surtout là où j'officie et étant donné mon peu d'expérience en la matière.
Quel mot donner pour qualifier un tel texte si ce n'est pas "Littérature de jeunesse" ? Or ici le texte n'a pas été écrit spécialement "pour la jeunesse". Le texte vient d'une grande oeuvre Misérables, mais il a été adapté pour un public plus jeune : illustrations, explications des mots difficiles, questions de compréhension. "Littérature adaptée", "classique accessible", ... ?
En lecture courante pour le CE1 du même éditeur, il y a aussi Picouic et Tigrelin que Jino sur le forum utilise. http://www.lalibrairiedesecoles.com/livre/manuel-de-lecture-suivie-picouic-ettigrelin,6

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par phi le Mar 12 Juin 2012 - 18:00

@Spinoza1670 a écrit:Un petit garçon, son papa et une poupée magique. Il n'y a rien qui me choque pour un conte. Certains personnages de conte ont des prénoms aussi : Hans et Gretel, Jacques (et le haricot magique).

Il y a aussi Vassilissa et sa poupée magique.

Enfin je ne choisirais pas Gripari pour étudier en classe, je pense, mais je trouve ça moins "choquant" que mon amie Flicka en 5ème, la nuit des temps en 3ème ou l'alchimiste en seconde Embarassed

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Mareuil le Mar 12 Juin 2012 - 18:03

@Sapotille a écrit:
@Mareuil a écrit:

Gripari n'est pas Victor Hugo. Mais il est vrai que Victor Hugo n'est pas un auteur de LDJ. yesyes

A vrai dire, je m'étais toujours refusé à acheter quelque chose de cet éditeur, mais là, j'ai craqué!
Et ce petit livre est magnifique, il faut bien l'admettre ! diable
On achète un livre écrit par un auteur, pas un éditeur. Cela dit Jean Nemo, puisqu'il s'agit de lui, a bien compris l'intérêt commercial des rééditions de classiques, une niche juteuse quand on voit ce qui se produit en LDJ.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Sapotille le Mar 12 Juin 2012 - 18:29

@Spinoza1670 a écrit:
Oui, j'ai regardé la Poupée de Cosette. Je dis ouille aille aille pour les deux premières pages au CE1. Trop de mots difficiles d'un coup. Je le donnerai à partir du CE2 et me contenterai du Berry et de l'Oiseau-Lyre au CE1, surtout là où j'officie et étant donné mon peu d'expérience en la matière.
Quel mot donner pour qualifier un tel texte si ce n'est pas "Littérature de jeunesse" ? Or ici le texte n'a pas été écrit spécialement "pour la jeunesse". Le texte vient d'une grande oeuvre Misérables, mais il a été adapté pour un public plus jeune : illustrations, explications des mots difficiles, questions de compréhension. "Littérature adaptée", "classique accessible", ... ?

Il est bien spécifié "texte intégral" !!!

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Juin 2012 - 18:40

@Sapotille a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
Oui, j'ai regardé la Poupée de Cosette. Je dis ouille aille aille pour les deux premières pages au CE1. Trop de mots difficiles d'un coup. Je le donnerai à partir du CE2 et me contenterai du Berry et de l'Oiseau-Lyre au CE1, surtout là où j'officie et étant donné mon peu d'expérience en la matière.
Quel mot donner pour qualifier un tel texte si ce n'est pas "Littérature de jeunesse" ? Or ici le texte n'a pas été écrit spécialement "pour la jeunesse". Le texte vient d'une grande oeuvre Misérables, mais il a été adapté pour un public plus jeune : illustrations, explications des mots difficiles, questions de compréhension. "Littérature adaptée", "classique accessible", ... ?

Il est bien spécifié "texte intégral" !!!
Je n'ai pas dit que le texte avait été adapté.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par doublecasquette le Mar 12 Juin 2012 - 19:04

J'ai honte ! Pour finir l'année, mes CE2 viennent de lire deux contes de la rue Broca, de Gripari : "La fée du robinet" et "Histoire de Lustucru" et nous terminerons la semaine prochaine avec un troisième : "La sorcière du placard à balais".
Je trouvais qu'en cette fin d'année, après de nombreux textes plus classiques, ça allait faire un agréable divertissement.

Oh puis non, zut ! J'ai même pas honte ! Les CE1 lisent des extraits de Peter Pan, adaptés aux enfants de huit à neuf ans, et les CE2 finissent l'année avec du Gripari...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par phi le Mar 12 Juin 2012 - 19:12

Moi j'aime beaucoup Lustucru et la fée du robinet (enfin, dans mon souvenir, mais là tu me rassures, ce n'est pas seulement moi qui enjolive, ça n'est pas si nul que ça sorcire ), et en plus ça vient après je ne sais combien d'autres textes classiques, donc ils sont beaucoup plus à même d'apprécier la sorcière du placard aux balais! Smile

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Mareuil le Mar 12 Juin 2012 - 19:40

[quote="doublecasquette"]J'ai honte ! Pour finir l'année, mes CE2 viennent de lire deux contes de la rue Broca, de Gripari : "La fée du robinet" et "Histoire de Lustucru" et nous terminerons la semaine prochaine avec un troisième : "La sorcière du placard à balais".
Je trouvais qu'en cette fin d'année, après de nombreux textes plus classiques, ça allait faire un agréable divertissement.

Oh puis non, zut ! J'ai même pas honte ! Les CE1 lisent des extraits de Peter Pan, adaptés aux enfants de huit à neuf ans, et les CE2 finissent l'année avec du Gripari... [/quote
Pas de quoi avoir honte, ni même pas.
Je trouve que ces textes sont chiants et mal fichus, c'est tout ! Mais j'ai lu beaucoup de textes chiants et mal fichus et je me suis beaucoup emmerdé à lire ce qu'on me faisait lire. J'ai toujours lu autre chose. Pour le dire carrément, je crois que les textes dits littéraires, d'un genre ou d'un autre, occupent une place disproportionnée dans l'enseignement.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Mareuil le Mar 12 Juin 2012 - 19:57

[quote="Mareuil"]
@doublecasquette a écrit:J'ai honte ! Pour finir l'année, mes CE2 viennent de lire deux contes de la rue Broca, de Gripari : "La fée du robinet" et "Histoire de Lustucru" et nous terminerons la semaine prochaine avec un troisième : "La sorcière du placard à balais".
Je trouvais qu'en cette fin d'année, après de nombreux textes plus classiques, ça allait faire un agréable divertissement.

Oh puis non, zut ! J'ai même pas honte ! Les CE1 lisent des extraits de Peter Pan, adaptés aux enfants de huit à neuf ans, et les CE2 finissent l'année avec du Gripari... [/quote
Pas de quoi avoir honte, ni même pas.
Je trouve que ces textes sont chiants et mal fichus, c'est tout ! Mais j'ai lu beaucoup de textes chiants et mal fichus et je me suis beaucoup emmerdé à lire ce qu'on me faisait lire. J'ai toujours lu autre chose. Pour le dire carrément, je crois que les textes dits littéraires, d'un genre ou d'un autre, occupent une place disproportionnée dans l'enseignement.

Pour préciser : les contes, en général, passés les sept ans, ça commence à devenir lourd. Et aujourd'hui, ça dourre jusque quel âge ?

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Juin 2012 - 20:09

@Mareuil a écrit:Pour préciser : les contes, en général, passés les sept ans, ça commence à devenir lourd. Et aujourd'hui, ça dourre jusque quel âge ?
Un peu excessif.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lire et parler CE1 (1968) : critique du manuel

Message par coindeparadis le Mar 12 Juin 2012 - 20:11

Je trouve les textes un peu vides et "nunuches" (je sais ce n'est pas très élaboré comme jugement). Comme Phi je regrette le manque de référence au contexte des extraits. Mais c'est très courant à l'époque (et pendant toutes les années 70). Je préfère soit un texte long à épisodes (ex: un conte de Noël de Dickens), soit un texte intégral (Grimm, Perrault, Aymé..), soit un corpus thématique. Pour Gripari, c'est dommage que ce choix ait été fait , le Marchand de fessées offre,lui, un vocabulaire d'une grande richesse à exploiter.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum