on ne badine pas avec l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

on ne badine pas avec l'amour

Message par vivi1982 le Mer 13 Juin 2012 - 21:35

Je comptais faire cette pièce avec mes 4èmes, sauf que j'ai pris beaucoup de retard avec les fériés (oui je sais l'excuse à 2 balles Laughing ) etc
Bref il ne me reste en tout que 4h ou 5h de cours avec des élèves qui ne veulent rien faire.
Que faire sur cette pièce en 4h? Leur faire jouer en la lisant au fur et à mesure?
Je ne suis pas trop une pro du théâtre en plus.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: on ne badine pas avec l'amour

Message par Blan6ine le Mer 13 Juin 2012 - 21:38

T'as une mise en scène à leur montrer?
Ca peut te faire gagner du temps de leur montrer des passages et puis après de (re)lire ensemble les moments les plus dramatiques (ou poétiques..).

_________________
Quand on partage un bien matériel, il se divise; quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. (Serge Soudoplatoff )

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: on ne badine pas avec l'amour

Message par retraitée le Ven 15 Juin 2012 - 16:47

Voici un devoir donné sur la scène i, acte I
Cela permet de démarrer. Tu peux le faire en classe, à l'oral.


DEVOIR SUR LE TEXTE DE THÉÂTRE

QUESTIONS : 30 points

1 Cette scène est la première de la pièce. A quoi sert-elle ? Quel nom donne-t-on à une telle scène ? (1,5)

2 Cette scène se compose de deux parties distinctes.
a) Repérez-les. Qui dialogue, avec qui, dans chacune des deux parties ? (1)
b) Quels effets de symétrie relevez-vous ? (2)

3 Examinez les répliques du chœur.
a) Quels indices personnels utilise-t-il pour se désigner lui-même ? (1)
b) Quels renseignements nous fournit-il sur ceux qui le composent ? Trouvez d’autres indices dans les répliques de Pluche et Blazius. (1)

4 Blazius et Pluche vus par le chœur.
a) Montrez que leurs portraits s’opposent en tout. (3)
b) Relevez et expliquez les comparaisons qui les concernent. (Deux pour chacun) (2)

5 Blazius et Pluche face au chœur.
a) Par quels termes Blazius et Dame Pluche s’adressent-ils respectivement au chœur ?
b) Comment se trouve confirmé, par leurs paroles et leur comportement, le portrait dressé d’eux par le chœur ? (2 + 2)

6 a) Relevez, dans la deuxième partie, tous les termes appartenant au champ lexical de la religion. (1,5)
b) Dame Pluche est-elle une bonne chrétienne ? Justifiez (1)

7 a) Relevez, dans les didascalies et dans les répliques, les renseignements concernant le temps et le lieu. (2)

8 Blazius évoque un personnage absent de la scène.
Quels renseignements nous sont fournis sur lui ? (2,5)

9 Dame Pluche évoque elle aussi un personnage.
Relevez toutes les informations le (la) concernant. (2,5)

10 Qui est le maître des lieux ? Quels liens entretient-il avec les deux personnages que vous venez d’étudier ? (2)

11 Quelles hypothèses faites-vous concernant la suite de l’action ? (1)

12 Est-on, avec cette scène initiale, dans le genre comique ou dans le tragique ?
Justifiez. (2)


RÉÉCRITURE.

Vous remplacerez, dans le passage suivant, Camille par Camille et Marie (sa sœur)

Sachez, manants, que la belle Camille, la nièce de votre maître, arrive aujourd’hui au château. Elle a quitté le couvent sur l’ordre exprès de monseigneur pour venir (…) recueillir le bon bien qu’elle a de sa mère. Son éducation, Dieu merci, est terminée, et ceux qui la verront auront la joie de respirer une glorieuse fleur de sagesse et de dévotion. (…) Que le Seigneur Dieu du ciel la conduise.


corrigé partiel


CORRECTION DU DEVOIR SUR LE THÉÂTRE (suite)




5 Blazius et Pluche face au chœur.
a) Par quels termes Blazius et Dame Pluche s’adressent-ils respectivement au chœur ?
Tous deux s’adressent au chœur en employant le vous de pluriel. Tous deux lui donnent des ordres, à l’impératif et au subjonctif, mais de façon différente. Blazius parle sans agressivité, avec bonhomie et amitié : mes enfants, mes bons amis. Il leur demande poliment de l’aider à descendre de sa mule.
Pluche, en revanche, les traite de canaille, de manants, de butors et de malappris. Les ordres sont donnés sèchement : un verre d’eau, et un peu de vinaigre. Rangez-vous.
Elle les quitte sur un jugement sans appel : ils sont grossiers et mal élevés ;

b) Comment se trouve confirmé, par leurs paroles et leur comportement, le portrait dressé d’eux par le chœur ?
Tout ceci recoupe les portraits faits par le chœur. Blazius est un brave homme, bon vivant, qui considère les paysans comme des amis.
Pluche est une vieille fille désagréable, acariâtre, qui les traite comme des moins que rien, avec mépris, et qui est aussi sèche moralement que physiquement.

6 a) Relevez, dans la deuxième partie, tous les termes appartenant au champ lexical de la religion.
Pluche affiche ostensiblement sa piété.
Le champ lexical de la religion est important. Pluche , tout en voyageant, dit son chapelet. Le chœur ironise sur sa chaste robe. Pluche évoque avec admiration l’éducation chrétienne de Camille, au couvent et les heureuses conséquences de cette éducation. La jeune fille, qualifiée de nonnain, est une glorieuse fleur de sagesse et de dévotion. Rien n’est si pur, si ange, si agneau, si colombe. L’agneau et la colombe sont des symboles chrétiens.Pluche invoque Dieu. Dieu merci, le seigneur Dieu du ciel. Ainsi soit-il. Le chœur l’invite ironiquement à prier Dieu pour demander de la pluie.

b) Dame Pluche est-elle une bonne chrétienne ? Justifiez.
Bien qu’elle manifeste, en apparence son attachement à la religion, Pluche n’est pas une bonne chrétienne. Elle ne pratique pas l’amour du prochain, ni la charité chrétienne. Elle n’a que mépris pour les gens humbles, ce qui est en contradiction avec l’Évangile. Il n’y a ni amour, ni générosité, ni modestie en elle. La religion est respectée par elle de façon formelle, non selon l’esprit.

7 a) Relevez, dans les didascalies et dans les répliques, les renseignements concernant le temps et le lieu.

Le lieu. La scène se passe sur une place devant le château. C’est donc une scène d’extérieur.
On suppose que deux routes mènent à ce château. Blazius emprunte l’une, qui traverse des fleurs, Pluche arrive par l’autre, qui gravit la colline.
Le château lui-même est mentionné dans les répliques. Ligne 9,, ligne 35.
Blazius fait référence à la large porte d’entrée de ce château, ligne 13, et à la cloche qu’il va tirer pour s’annoncer, ligne 25.

Le temps. L’action semble se situer à la fin de l’été, avec des bluets fleuris, le temps de la vendange, les blés qui ont besoin d’eau, les bois qui jaunissent. Cette scène étant la première de la pièce, il est vraisemblable que nous sommes encore le matin . Un repas de fête aura lieu, sans doute pour midi, une joyeuse bombance.

8 Blazius évoque un personnage absent de la scène. Quels renseignements nous sont fournis sur lui ?
Blazius annonce l’arrivée de Perdican. Ce dernier est le fils du seigneur à qui appartient le château. Il est jeune, mais vient tout juste d’atteindre sa majorité. Il a terminé ses études à Paris, et il a fini sa thèse. Il est reçu docteur. Il est beau, sa personne est gracieuse. Blazius, qui est son gouverneur depuis qu’il avait 4 ans, admire son savoir et ses qualités d’expression. Perdican sait le latin,il connaît la botanique, est capable d’expliquer les raisons pour lesquelles il fait de la pluie ou du vent. Blazius l’assimile à un diamant fin.

9 Dame Pluche évoque elle aussi un personnage. Relevez toutes les informations le (la) concernant.
De même, Pluche présente Camille. Celle-ci, nièce du baron, est la cousine de Perdican. Elle est sans doute orpheline, puisqu’elle vient recueillir l’héritage de sa mère, sans doute géré par son oncle. C’est sur l’ordre de ce dernier qu’elle a quitté le couvent où elle a terminé son éducation Camille est belle, mais surtout très pieuse, pure, sage. Si Blazius louait le savoir de Perdican, Pluche loue la vertu et la piété de sa cousine.

10 Qui est le maître des lieux ? Quels liens entretient-il avec les deux personnages que vous venez d’étudier ?
Le château appartient au père de Perdican, également employeur de Blazius, et maître des paysans du chœur. Il a le titre de baron. Notre seigneur, M. le baron,monseigneur.
Pluche, en revanche, ne dépend pas de lui : elle l’appelle votre maître, monseigneur.
Le baron est l’oncle de Camille, sans doute le frère de sa mère.

11 Quelles hypothèses faites-vous concernant la suite de l’action ?
Deux jeunes gens, cousins, pleins de qualités, reviennent au château le même jour. On suppose qu’il va y avoir un projet de mariage, une histoire d’amour (cf. le titre)

12 Est-on, avec cette scène initiale, dans le genre comique ou dans le tragique ?
Justifiez.
Cette scène annonce une comédie. Les personnages ne sont, ni des grands de ce monde, ni des personnages de la mythologie. Ce sont des paysans, un gouverneur, une gouvernante, appartenant aux classes moyenne ou au peuple.
En outre, le ton est enjoué, ironique. Deux personnages sont caricaturaux.
Cependant, il s’agit d’un drame romantique, qui pratique le mélange des genres, et le titre, un proverbe, révèle que l’amour est une chose avec laquelle il ne faut pas plaisanter. De fait, l’issue est tragique.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: on ne badine pas avec l'amour

Message par vivi1982 le Ven 15 Juin 2012 - 23:38

Merci pour le devoir. Sinon Blan6ine je n'ai pas de vidéo à leur montrer. Normalement elle était au cddp mais ils ne l'ont plus. Dommage.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: on ne badine pas avec l'amour

Message par Kapalouest17 le Ven 22 Juin 2012 - 11:56

Sinon le film avec Jugnot du même titre ...

Kapalouest17
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: on ne badine pas avec l'amour

Message par Kiki le Ven 22 Juin 2012 - 19:27

Le film avec Jugnot, n'est-ce pas plutôt "Il ne faut jurer de rien" ?

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum