Mon collège ubuesque

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par V.Marchais le Dim 17 Juin 2012 - 22:31

Hermione,

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Hermione0908 le Dim 17 Juin 2012 - 22:33

@V.Marchais a écrit:Hermione,

Itou, je t'envoie aussi une brassée de fleurs, tu en as aussi besoin je pense. fleurs2

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Provence le Dim 17 Juin 2012 - 22:39

Bon courage à vous, les filles. Ce n'est pas normal de se rendre malade pour aller au boulot. furieux

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par val09 le Dim 17 Juin 2012 - 22:42

@Provence a écrit:Bon courage à vous, les filles. Ce n'est pas normal de se rendre malade pour aller au boulot. furieux

Je trouve aussi furieux
Des fleurs et des sunny à toutes les 2

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Hermione0908 le Dim 17 Juin 2012 - 22:46

@Provence a écrit:
@Celeborn a écrit:Je vote pour le médecin. Tu n'as pas à t'imposer une situation qui est dangereuse pour ta santé mentale.

Après toi, le déluge. Si tes collègues ont envie de supporter ça, tant pis pour ça.

edit : mais bon, ça n'empêche pas de demander à un syndicat d'intervenir. Envoie-moi un PM si besoin en me reprécisant ton académie, qu'on en discute.

+1

Protège-toi, Véronique et ne te mets pas en danger, psychologiquement ou légalement.

Ce que tu vis est inadmissible. Pour te donner une idée de ce qui se passe dans un collège bien tenu, certains de mes 3e ont été exclus quelques jours pour avoir trop fait les zouaves en vie scolaire. Et les gamins sortent en pleurant du bureau du principal. Non, ce n'est pas normal de devoir gérer ou supporter l'incurie de l'administration! furieux

Provence, je peux venir travailler dans ton bahut ? Embarassed

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Provence le Dim 17 Juin 2012 - 22:49

@Hermione0908 a écrit:

Provence, je peux venir travailler dans ton bahut ?

Viens! succes

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par La Jabotte le Dim 17 Juin 2012 - 22:58

Oh la la, Véro... (et Hermione, mais ça, je savais déjà).
Préserve-toi, pitié !

La première question qui me vient à l'esprit, c'est : et il n'a pas demandé sa mut', ton super chef ? Parce que pour la rentrée prochaine, "ça craint du boudin", comme on disait quand on était petit.

Sinon, je n'ai aucun conseil, car je serais comme toi entre deux solutions : ne rien lâcher et ne pas m'arrêter pour qu'ils n'aient pas l'impression d'être si puissants, et manifester mon opposition à une telle non-gestion en m'arrêtant.
Je penserai bien à toi demain, et surtout demain soir !
fleurs2

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Sandyrina le Dim 17 Juin 2012 - 23:12

TOn récit est en effet ubuesque !!!! Mon dieu mais comme je te plains, comme je plains Hermione aussi (et tant d'autres hélas!). Non ce n'est pas normal......en lisant tout cela je me suis fait UNE remarque "y a-t-il un pilote dans l'avion ??? Hallucinant !!! Et en effet, l'autorité de l'adulte est totalement bafouée ! C'est grave et je ne comprends pas que certains n'aient toujours pas saisi que c'était vraiment une des clés de voûte du rétablissement de l'ordre dans la plupart des établissements !!!

Je n'ai aucun conseil à donner, en tout modestie. Juste mon soutien moral ! fleurs2

Sandyrina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par LM le Lun 18 Juin 2012 - 9:35

@Hermione0908 a écrit:

Pour le débrayage collectif, il faut un bahut extrêmement soudé. Si un seul se désolidarise du groupe, c'est mort. Je n'ai vu qu'une fois en six ans et un certain nombre d'établissements une telle solidarité.

C'est ce qui nous manque! furieux

Bon courage Véronique et Hermione!
Donnez-nous de vos nouvelles.

Moi aussi, c'est la 1ère année que je trouve très très difficile, j'ai fait savoir que je trouvais que les sanctions n'étaient pas assez importantes, en tout cas proportionnelles aux faits. Résultat, on me fait comprendre que je devrais la boucler et revoir ma pédagogie. affraid furieux furieux

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Presse-purée le Lun 18 Juin 2012 - 9:42

@LM a écrit: Résultat, on me fait comprendre que je devrais la boucler et revoir ma pédagogie. affraid furieux furieux

Oui, d'après certains, si tu te fais agresser, en fait c'est de ta faute.

Mais c'est pas mal, je ne voyais pas les choses ainsi. Si quelqu'un se fait agresser dans la rue, en fait, je ne devrais pas intervenir et lui dire ensuite de revoir sa pédagogie. C'est de sa faute après tout...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par V.Marchais le Lun 18 Juin 2012 - 12:34

Bon.
Ce matin, chef était là. Si, si. J'vous jure.

Je lui ai demandé un entretien d'urgence avant même le début des cours
et je lui ai remis trois rapports (ah ! j'ai bossé mon dossier !) :
- Un rapport sur le déroulement de mes cours de jeudi et vendredi
mettant directement en cause 7 élèves de la classe et plus
particulièrement Y. et S.
- Un rapport de la collègue doc qui s'est trouvée exactement dans la même situation du fait des mêmes individus.
- Un rapport de ma collègue d'EPS : Y. s'est battu vendredi pendant le cours.
+ un petit rappel des sanctions déjà prises en vain contre Y. et S.
+ un petit bilan de l'équipe : tout le monde se plaint de ces élèves, il devient impossible de faire cours.

Je demande une exclusion de 8 jours de Y. et S. qui devrait permettre de recadrer les 5 autres simplement par la menace de subir le même sort. Chef me dit de les sortir du cours, qu'il va les recevoir et aviser.

Avise donc, et bien, si possible. (Bon, je sais d'ores et déjà que huit jours, ce sera niet, mais j'espère que la réponse sera un peu plus vigoureuse qu'un vague sermon.)

Pour ma part, j'ai théâtralisé au maximum la situation. J'ai fait monter tous les élèves en classe, y compris Y. et S. Avant de les autoriser à s'asseoir, j'ai dit aux deux gugus de ne pas sortir leurs affaires. Blanc. Etonnement. Je liste froidement tous leurs manquements au règlement de jeudi, vendredi, et de ce matin (ils sont bien sûr venus sans leur punition). Je dis qu'il n'est pas imaginable qu'ils reviennent en classe comme si de rien n'était, qu'ils sont attendus par M. le Principal pour apprendre les suites de leur attitude. Je ne m'avance surtout pas sur la nature de ces conséquences, mais le doute les fait tout de même pâlir, les totos. Je les fais donc accompagner au bureau du chef par un délégué. Ils n'en ont pas bougé de la matinée. Mes cinq autres loulous n'ont pas osé moufter. Les petits sympas, les timides de la classe ont retrouvé une atmosphère normale et ont participé. Bref, j'ai fait un cours normal, agréable. C'est fou, rien qu'une heure comme ça, j'ai eu l'impression de respirer.

J'attends le verdict du chef pour décider de la suite de ma propre conduite.

Et toi, Hermione, comment ça s'est passé, ce matin ? I love you

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par jilucorg le Lun 18 Juin 2012 - 12:52


jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par harry james le Lun 18 Juin 2012 - 13:00

yesyes
Prions pour que la réaction soit forte et claire.

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par V.Marchais le Lun 18 Juin 2012 - 13:16

forte et claire, faut pas pousser.

Pour ma part, à l'heure qu'il est, tout ce que j'espère c'est : acceptable et à peu près efficace.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Derborence le Lun 18 Juin 2012 - 13:19

C'est bien que les deux zozos n'aient pas assisté à ton cours. J'espère que le chef a pris une sanction digne de ce nom.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par val09 le Lun 18 Juin 2012 - 13:42

Super Véro, déjà une heure de cours de gagnée, où tu te seras épargnée !
Espérons que ton CDE sanctionne les élèves maintenant (mais bon, ce n'est pas dans l'air du temps (

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Marcassin le Lun 18 Juin 2012 - 13:47

@V.Marchais a écrit:Pour ma part, j'ai théâtralisé au maximum la situation. J'ai fait monter tous les élèves en classe, y compris Y. et S. Avant de les autoriser à s'asseoir, j'ai dit aux deux gugus de ne pas sortir leurs affaires. Blanc. Etonnement. Je liste froidement tous leurs manquements au règlement de jeudi, vendredi, et de ce matin (ils sont bien sûr venus sans leur punition). Je dis qu'il n'est pas imaginable qu'ils reviennent en classe comme si de rien n'était, qu'ils sont attendus par M. le Principal pour apprendre les suites de leur attitude. Je ne m'avance surtout pas sur la nature de ces conséquences, mais le doute les fait tout de même pâlir, les totos. Je les fais donc accompagner au bureau du chef par un délégué. Ils n'en ont pas bougé de la matinée. Mes cinq autres loulous n'ont pas osé moufter. Les petits sympas, les timides de la classe ont retrouvé une atmosphère normale et ont participé. Bref, j'ai fait un cours normal, agréable. C'est fou, rien qu'une heure comme ça, j'ai eu l'impression de respirer.
You are a warrior. woohoo

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par arcenciel le Lun 18 Juin 2012 - 18:17

Bien contente pour toi!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par roxanne le Lun 18 Juin 2012 - 18:51

Mais au prix de quelle volonté, de quelle force de caractère..Bravo.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Provence le Lun 18 Juin 2012 - 18:53

Bravo Véro!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Hermione0908 le Lun 18 Juin 2012 - 18:56

@V.Marchais a écrit:Bon.
Ce matin, chef était là. Si, si. J'vous jure.

Je lui ai demandé un entretien d'urgence avant même le début des cours
et je lui ai remis trois rapports (ah ! j'ai bossé mon dossier !) :
- Un rapport sur le déroulement de mes cours de jeudi et vendredi
mettant directement en cause 7 élèves de la classe et plus
particulièrement Y. et S.
- Un rapport de la collègue doc qui s'est trouvée exactement dans la même situation du fait des mêmes individus.
- Un rapport de ma collègue d'EPS : Y. s'est battu vendredi pendant le cours.
+ un petit rappel des sanctions déjà prises en vain contre Y. et S.
+ un petit bilan de l'équipe : tout le monde se plaint de ces élèves, il devient impossible de faire cours.

Je demande une exclusion de 8 jours de Y. et S. qui devrait permettre de recadrer les 5 autres simplement par la menace de subir le même sort. Chef me dit de les sortir du cours, qu'il va les recevoir et aviser.

Avise donc, et bien, si possible. (Bon, je sais d'ores et déjà que huit jours, ce sera niet, mais j'espère que la réponse sera un peu plus vigoureuse qu'un vague sermon.)

Pour ma part, j'ai théâtralisé au maximum la situation. J'ai fait monter tous les élèves en classe, y compris Y. et S. Avant de les autoriser à s'asseoir, j'ai dit aux deux gugus de ne pas sortir leurs affaires. Blanc. Etonnement. Je liste froidement tous leurs manquements au règlement de jeudi, vendredi, et de ce matin (ils sont bien sûr venus sans leur punition). Je dis qu'il n'est pas imaginable qu'ils reviennent en classe comme si de rien n'était, qu'ils sont attendus par M. le Principal pour apprendre les suites de leur attitude. Je ne m'avance surtout pas sur la nature de ces conséquences, mais le doute les fait tout de même pâlir, les totos. Je les fais donc accompagner au bureau du chef par un délégué. Ils n'en ont pas bougé de la matinée. Mes cinq autres loulous n'ont pas osé moufter. Les petits sympas, les timides de la classe ont retrouvé une atmosphère normale et ont participé. Bref, j'ai fait un cours normal, agréable. C'est fou, rien qu'une heure comme ça, j'ai eu l'impression de respirer.

J'attends le verdict du chef pour décider de la suite de ma propre conduite.

Et toi, Hermione, comment ça s'est passé, ce matin ? I love you


Bravo Véro, reste à savoir si ton cde a joué aux petits chevaux avec tes élèves ou si ce sera effectivement suivi d'effet, ce que je te souhaite.
En fait, c'est le Darou ton cde... Tout le monde en a entendu parler, et personne ne l'a jamais vu. Vous avez pensé organiser une chasse ?

Le sketch en bonne et due forme, y a que ça de vrai. C'est ce que j'ai fait vendredi en lisant à chacune de mes classes en début d'heure de façon ultra solennelle et explication de texte à l'appui l'article du code pénal sur l'outrage à un agent de la fonction publique, et en leur disant (ce qui était vrai à ce moment), que je n'avais pas encore décidé si oui ou non je portais plainte, et qu'ils pouvaient faire circuler l'info dans le collège. Puis j'ai embrayé sur les cours. Une paix ROYALE, un calme olympien toute la journée.

Aujourd'hui, je n'y suis pas allée. Mais pas uniquement pour ça. Entre autres, certes, à cause de ça. J'ai dû rentrer cette nuit chez mes parents, d'un point de vue purement familial, c'est un marasme innommable, mais je ne m'étendrai pas ici. Cela dit, cumulé à la pression du taf ces derniers temps, ça fait un cocktail relativement explosif...
Je dois y retourner jeudi, sauf si... Je verrai bien. Mais je ne veux pas être arrêtée jusqu'à la fin de l'année.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Diclonia le Lun 18 Juin 2012 - 19:06

et bé !
quelle ambiance ! respect pour avoir su gérer ! mais quel bras de fer !
je ne comprends pas pourquoi vous ne pouvez plus exclure les élèves ? pourquoi la cpe ne peut-elle gérer les élèves ? burn out, je veux bien, mais elle est toute seule ? pas de surveillants ?
si le cpe ne peut gérer , il y a 2 surveillants qui sont là et qui prennent le relai..
Chez nous, un élève de 6ème est exclus pour la semaine prochaine (et pourtant est une collègue..) Certains 3ème aussi, sont exclus... mais des voyage... ou avec obligation de venir mais pas en cours avec les copains !

Mais nous sommes soutenus par le chef..
et là, ce n'est pas le cas par chez vous...
mais y a t-il des solutions ?

Hermione, ton médecin ne peut-il pas te mettre en arrêt... et tu reprends juste le dernier jour ? fleurs

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par Reine Margot le Lun 18 Juin 2012 - 19:12

j'admire ta réaction et ton calme...étonnant que tu ne saches pas encore quelle sanction est envisagée pour les deux.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par La Jabotte le Lun 18 Juin 2012 - 19:14

J'attends avidement le retour du conseil de classe...
Voilà une heure de calme gagnée, mais il reste encore un certain temps à tenir ! Quelle ténacité, Véro ! (Je te reconnais bien !)

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par MelanieSLB le Lun 18 Juin 2012 - 19:39

Véronique, bravo veneration .

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège ubuesque

Message par V.Marchais le Lun 18 Juin 2012 - 21:35

Merci à tous. En fait, ce soir, je me sens moins warrior que serpillère, avec une grosse envie de me vider la tête devant M6 (ya quoi ce soir ?).

Je sors de mon conseil et... coup de théâtre !

Ce matin, le discours, c'était : pas d'exclusion supérieure à un ou deux jours, si tant est qu'il y ait exclusion, faudrait pas exagérer, personne ne serait en danger, et puis on est en juin, ça n'aurait pas de sens (ah bon ? Pourquoi ?)... Bref, c'était pas gagné malgré tous mes efforts.

Ce soir, deux soutiens inattendus lors du conseil de classe. C'est l'adjoint qui préside, un type gentil mais gentil, quoi. Il sermonne, jure toujours de sanctionner la prochaine fois, ne tient pas ce qu'il promet, confond comprendre et excuser... Une fine équipe, que ça nous fait, avec l'autre fumiste.

Je fais le bilan (je ne sais pas si je vous ai dit, j'ai la chance d'être PP de cette merveilleuse classe), sévère, mes collègues opinent du chef. Et là, une maman entre dans une grande colère, maîtrisée, toujours polie, mais ferme et accusatrice, disant que c'est anormal, que les problèmes ont déjà été signalés au premier et au 2e trimestre, que rien de sérieux n'a été entrepris, que ce n'est pas normal que ça dure comme ça - et elle ajoute qu'elle réfléchit au fait de changer son fils de collège. Or son fils, c'est un petit gars bien. Un peu en difficulté, mais bien élevé, motivé, bosseur - exactement le genre d'élève sympa qui pâtit cruellement de la situation. Mais aussi pas le genre d'élève qu'on a envie de laisser filer. Alors Chef est obligé d assurer que si, si, bien sûr, on s'en occupe, qu'on a fait tout ce qu'il fallait jusque là, même s'il était obligé d'admettre que ç'avait été inefficace, et que c'était pas parce qu'on était en juin, hein, la réponse serait beaucoup plus ferme cette fois. Shocked (Ai-je bien entendu ?)

Là dessus, ma collègue de maths éclate, dit que c'est vrai, qu'elle est à bout, qu'elle n'a jamais vu ça, des élèves qui l'insultent comme ça en classe, qu'elle en arrive au point où elle se sent en danger parce qu'elle sent qu'elle va baffer un élève, il faut qu'on intervienne sinon, l'année prochaine, ce sera l'horreur... Les autres collègues continuent d'opiner (ça opine beaucoup, chez nous, ce soir). Je fais remarquer au chef que c'est exactement ce que j'ai essayé de lui expliquer ce matin : nous sommes tous humiliés et impuissants, poussés dans nos derniers retranchements : ça peut déraper à tout moment, car nous aussi, nous sommes des êtres humains. Dans ce cas-là, aura-t-il pour nous la même attitude protectrice que pour les élèves ?

C'est un tel déballage, finalement, que le chef est obligé de s'engager à des mesures fermes. Bon on sait toujours pas lesquelles, hein ! Laughing Vu son échelle de sanction, on peut s'attendre à tout ( 10 minutes de coin ?). Mais j'ai tout de même eu l'impression que ce conseil l'a fait réagir.

Bon, alors ya quoi à la télé, ce soir ? J'ai bien mérité une soirée à faire le légume, non ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum