Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Le bavardage, parlons-en" de Florence Ehnuel

Message par saocae le Mer 21 Mar 2012 - 17:34

Bonjour,

Je vous signale la parution de ce livre, écrit par une prof de philo en lycée, et qui traite de cette nuisance quotidienne subie par les profs : le bavardage. Le lire m'a permis de me sentir décomplexée. Le bavardage, insidieux, n'est pas le seul fait de ma performance professorale !
Pour ceux que cela tente...

saocae
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Dhaiphi le Mer 21 Mar 2012 - 17:48

@saocae a écrit: Le lire m'a permis de me sentir décomplexée. Le bavardage, insidieux, n'est pas le seul fait de ma performance professorale !
Voilà, tout à fait ! topela

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Letizuqui le Mer 21 Mar 2012 - 18:45

C'est comme tout ! C'est les profs qui en parlent le plus, qui en ont en fait le moins ! (des bavardages)

Letizuqui
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 16:35

Et bien posé par l'auteur(e) , qui y voit un dégradation jugée normale, habituelle.
C'est pourtant la cause de l'épuisement, des conflits qui dégénèrent avec les classes, des cours et donc des programmes qui n'avancent pas .

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/06/17/a-bas-le-bla-bla

A titre personnel, n'ayant pas connu le bavardage dans mes études , et en tant que professeur incapable de parler quand quelqu'un d'autre parle ( ça me coupe la parole) je pense que c'est une question de première importance.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Kitty Kitten le Dim 17 Juin 2012 - 16:40

Excellent bouquin, "Le bavardage, parlons en enfin" de Florence Ehnuel, une prof de philo qui assimile le bavardage au harcèlement, certes involontaire, qui en étudie les causes, les effets et les solutions. Qui connaît?

Kitty Kitten
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 16:59

@Kitty Kitten a écrit:Excellent bouquin, "Le bavardage, parlons en enfin" de Florence Ehnuel, une prof de philo qui assimile le bavardage au harcèlement, certes involontaire, qui en étudie les causes, les effets et les solutions. Qui connaît?
Je viens de découvrir ce livre, mais je dois avouer que c'est le problème qui m'a le plus choqué quand j'ai renoué tardivement avec l'EN et que je place dans les premiers. C 'est fatigant, cause de conflits, insultant (j'ai bien pesé mes mots) et à mon sens révélateur de la société du Dieu Nombril , où la pulsion est tolérée, voire valorisée, révélateur aussi de la démission collective , qui laisse entrer dans l'école cette société de la "tchatche" permanente.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 17:02

Il y a déjà eu un topic sur le sujet. Je fusionne.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par arobase le Dim 17 Juin 2012 - 17:14

Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

arobase
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par fame59 le Dim 17 Juin 2012 - 17:20

@arobase a écrit:Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Ce qui me furieux le plus, c'est qd j'interromps mon cours et que l'élève pris en flagrant délit de bavardage a le culot de me dire " mais je parle du cours de français,Mdame"
J'ai des envies de meurtre furieux furieux furieux furieux furieux furieux

fame59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 17:25

@fame59 a écrit:
@arobase a écrit:Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Ce qui me furieux le plus, c'est qd j'interromps mon cours et que l'élève pris en flagrant délit de bavardage a le culot de me dire " mais je parle du cours de français,Mdame"
J'ai des envies de meurtre furieux furieux furieux furieux furieux furieux
C'est un grand classique, hélas. Je réponds qu'il faut alors le dire à haute et intelligible voix.
Autre classique : "Je parle pas, je lui demande une feuille".

Je crois qu'effectivement, les élèves ne se rendent pas compte.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Saloum le Dim 17 Juin 2012 - 17:26

Je l'ai lu aussi. Je l'ai trouvé très juste. Comme l'écrit l'auteur, il s'agit d'un problème majeur que l'on considère encore comme secondaire.

Saloum
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 17:34

@Thalia de G a écrit:Il y a déjà eu un topic sur le sujet. Je fusionne.
Cékoi "fusionner" ? heu

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Dinosaura le Dim 17 Juin 2012 - 17:39

@arobase a écrit:Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

C'est un problème majeur de nombrilisme de notre société et de valorisation des pulsions (j'abonde dans le sens de Lefteris) qui ruine le contrat tacite de respect des lieux de la transmission culturelle, comme si le blabla permanent se situait sur un pied d'égalité avec le discours "d'en haut" des tenants du savoir (et là, on retrouve les pires inepties iufmiennes).

Ainsi, un jour (il doit y avoir 2-3 ans) que j'allais dans la bibliothèque municipale que j'ai fréquentée toute mon enfance, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle était devenue un lieu de garderie rassemblement des petits désoeuvrés du quartier qui parlaient fort, comme s'ils étaient dans la rue ou en cour de récré, dérangeaient les autres sans même s'en apercevoir (!), et que plus personne ne leur disait rien..

Et le cinéma multiplex est aussi souvent le lieu de francs concours de vannes...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 17:44

@Lefteris a écrit:
@Thalia de G a écrit:Il y a déjà eu un topic sur le sujet. Je fusionne.
Cékoi "fusionner" ? heu
Je t'en pose des questions, moi ? Razz
Fusionner, c'est coller en quelque sorte deux sujets au contenu identique.

Pour en revenir au sujet, je pense acheter le livre.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 17:48

@Dinosaura a écrit:
@arobase a écrit:Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

C'est un problème majeur de nombrilisme de notre société et de valorisation des pulsions (j'abonde dans le sens de Lefteris) qui ruine le contrat tacite de respect des lieux de la transmission culturelle, comme si le blabla permanent se situait sur un pied d'égalité avec le discours "d'en haut" des tenants du savoir (et là, on retrouve les pires inepties iufmiennes).

Ainsi, un jour (il doit y avoir 2-3 ans) que j'allais dans la bibliothèque municipale que j'ai fréquentée toute mon enfance, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle était devenue un lieu de garderie rassemblement des petits désoeuvrés du quartier qui parlaient fort, comme s'ils étaient dans la rue ou en cour de récré, dérangeaient les autres sans même s'en apercevoir (!), et que plus personne ne leur disait rien..

Et le cinéma multiplex est aussi souvent le lieu de francs concours de vannes...
Moi aussi je suis d'accord avec cette idée de nombrilisme. D'ailleurs j'ai eu à dire en conseil de classe d'une sixième bavarde que les élèves étaient égocentrés, et j'aurai à le répéter demain. J'arrive à les tenir, mais au prix de quelle tension pour moi et de quelle crispation.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par stefane le Dim 17 Juin 2012 - 17:49

Édité par la modération. Hors sujet

stefane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 17:51

@Thalia de G a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Thalia de G a écrit:Il y a déjà eu un topic sur le sujet. Je fusionne.
Cékoi "fusionner" ? heu
Je t'en pose des questions, moi ? Razz
Fusionner, c'est coller en quelque sorte deux sujets au contenu identique.

Pour en revenir au sujet, je pense acheter le livre.
Mais il est fusionné où ? Quand je clique, je retombe sur ce topic ..
En attendant , je lutte activement , je fais étudier un texte, (que j'ai abrégé aussi pour en tirer une dictée)
Ca tombe bien, c'est un philosophe, un moraliste au moins

Plutarque, Du bavardage

"C'est pour la philosophie une cure difficile à entreprendre et à mener à bonne fin que celle du bavardage. Le moyen de se guérir de cette maladie c'est d'écouter. Or les bavards n'écoutent jamais. Ils parlent toujours; et le premier mal de leur intempérance de langue, c'est qu'elle les empêche de rien entendre. Leur surdité est volontaire. Ils ont l'intention, je pense, de protester ainsi contre la nature, qui ne nous a donné qu'une seule langue en même temps qu'elle nous a pourvus de deux oreilles. Si donc Euripide a eu raison de dire à un auditeur peu intelligent : "Je ne saurais remplir ton cerveau toujours vide, Ni verser la raison dans une âme stupide", on dirait plus judicieusement encore au bavard, ou plutôt à propos du bavard : "Je ne saurais remplir oreille toujours vide, Ni verser la raison dans une âme stupide". Disons mieux : « ni verser des paroles dans les oreilles d'un homme qui parle sans être écouté et qui n'écoute pas quand on lui parle.»
etc...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Mina le Dim 17 Juin 2012 - 17:55

Merci !!! topela veneration A accrocher bien en vue dans toutes les salles de cours! M'en vais me plonger dans Plutarque, tiens...

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 17:57

@Mina a écrit:Merci !!! topela veneration A accrocher bien en vue dans toutes les salles de cours! M'en vais me plonger dans Plutarque, tiens...
le texte est beaucoup plus long, mais je n'ai pas trouvé le bouton pour joindre un fichier

La version abrégée par moi , pour dictée à partir la 6ème


Le bavardage

"Le moyen de se guérir de cette maladie c'est d'écouter. Or les bavards n'écoutent jamais. Ils parlent toujours, et le premier mal de leur incontinence de langue, c'est qu'elle les empêche d’entendre. […] Au lieu de conserver les paroles qu'ils entendent les bavards les laissent s'écouler aussitôt. Ce sont des vases pleins de sons et vides de sens, qui vont et viennent.
Le bavardage est tout à la fois dangereux, détestable et ridicule. On se moque des bavards, parce que leurs récits ne sont que des banalités. "


d’après Plutarque

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 18:03

Merci pour ces textes.
Pour joindre un fichier, regarde en dessous du cadre "Poster une réponse" (pas quand tu es en "Réponse rapide")
Tu as "Joindre un fichier" et tu suis les instructions.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 18:05

@Thalia de G a écrit:Merci pour ces textes.
Pour joindre un fichier, regarde en dessous du cadre "Poster une réponse" (pas quand tu es en "Réponse rapide")
Tu as "Joindre un fichier" et tu suis les instructions.
Suis -je sot ...
Le voilà ...
Fichiers joints
Plutarque du bavardage.doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(79 Ko) Téléchargé 118 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Dinosaura le Dim 17 Juin 2012 - 18:09

@Thalia de G a écrit:
@Dinosaura a écrit:
@arobase a écrit:Le bavardage est proscrit dans les salles de spectacles (cinéma, théatre) dans les conférences, les colloques. Dans les classes, il est nécessaire pour "épanouir "les élèves...

C'est un problème majeur de nombrilisme de notre société et de valorisation des pulsions (j'abonde dans le sens de Lefteris) qui ruine le contrat tacite de respect des lieux de la transmission culturelle, comme si le blabla permanent se situait sur un pied d'égalité avec le discours "d'en haut" des tenants du savoir (et là, on retrouve les pires inepties iufmiennes).

Ainsi, un jour (il doit y avoir 2-3 ans) que j'allais dans la bibliothèque municipale que j'ai fréquentée toute mon enfance, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle était devenue un lieu de garderie rassemblement des petits désoeuvrés du quartier qui parlaient fort, comme s'ils étaient dans la rue ou en cour de récré, dérangeaient les autres sans même s'en apercevoir (!), et que plus personne ne leur disait rien..

Et le cinéma multiplex est aussi souvent le lieu de francs concours de vannes...
Moi aussi je suis d'accord avec cette idée de nombrilisme. D'ailleurs j'ai eu à dire en conseil de classe d'une sixième bavarde que les élèves étaient égocentrés, et j'aurai à le répéter demain. J'arrive à les tenir, mais au prix de quelle tension pour moi et de quelle crispation.

Nombrilisme et infantilisme en fait. Et le paradoxe est que le socle et tous les documents institutionnels actuels vont dans le sens d'un objectif proclamé de rendre autonomes les élèves. Sauf que l'on confond autonomie au sens étymologique/philosophique du terme : gouvernement de soi et de mise à distance de ses pulsions pour apprendre la véritable liberté d'être soi et une forme de sagesse (par la fréquentation des grandes oeuvres et via leurs passeurs-transmetteurs), et vision contemporaine dévoyée de l'autonomie comme valorisation de la "créativité" de l'enfant et l'idée de relativisme des opinions.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par littlemary le Dim 17 Juin 2012 - 18:10

En tant que "bavarde" depuis ma plus tendre enfance (mes bulletins en témoignent de la MS à la terminale), je ne participerai pas à ce topic... pingouin

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Dim 17 Juin 2012 - 18:11

Pour les hellénistes, des citations à ,faire copier
fragments d' Eupolis , trouvés chez Athénée



Λαλεῖν ἄριστος, ἀδυνατώτατος λέγειν


Οὐ λέγειν δεινὸς, ἀλλὰ σιγᾷν ἀδύνατος


Ca fait travailler le superlatif et l'infinitf complément , en plus diable


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Thalia de G le Dim 17 Juin 2012 - 18:12

@littlemary a écrit:En tant que "bavarde" depuis ma plus tendre enfance (mes bulletins en témoignent de la MS à la terminale), je ne participerai pas à ce topic...
Au contraire, ce serait intéressant d'avoir ton point de vue.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum