Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Reine Margot le Jeu 26 Sep 2013 - 7:15

@Mike92 a écrit:
@nuages a écrit:
@Mike92 a écrit:ah oui ? tout aurait donc tellement changé depuis 3 ans ?  
En lycée, oui, c'est exactement depuis trois ans que nous avons pléthore d'élèves qui bavardent incessamment en seconde, nous avions déjà fait cette constatation sur un autre fil...
Bon d'accord, j'arrête là, en profite qui voudra en profiter. Pour le reste, vous continuerez à exercer un métier où une bonne partie d'entre vous souffre pour de bon avec des classes réputées ingérables (en fait ingérées), il suffit de voir le nombre de fils consacrés à la gestion de la classe ou de tel ou tel élève : quelle rengaine ! Mais de tout temps les élèves ont envie de bavarder en seconde, qu'est-ce que vous croyez... inutile de poursuivre ce qui tourne à mon procès, et je ne vous en veux pas, croyez-le : vous êtes de jeunes femmes, pas toujours solides, aux connaissances pédagogiques parfois bien incertaines.. Faites donc ce que vous pouvez... et que les collègues de LM ou LC essaient d'écrire un français sans faute, ce sera déjà un progrès.

ça va peut-être aller, la condescendance, là.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Ragnetrude le Jeu 26 Sep 2013 - 9:23

@Mike92 a écrit:
@nuages a écrit:
@Mike92 a écrit:ah oui ? tout aurait donc tellement changé depuis 3 ans ?  
En lycée, oui, c'est exactement depuis trois ans que nous avons pléthore d'élèves qui bavardent incessamment en seconde, nous avions déjà fait cette constatation sur un autre fil...
Bon d'accord, j'arrête là, en profite qui voudra en profiter. Pour le reste, vous continuerez à exercer un métier où une bonne partie d'entre vous souffre pour de bon avec des classes réputées ingérables (en fait ingérées), il suffit de voir le nombre de fils consacrés à la gestion de la classe ou de tel ou tel élève : quelle rengaine ! Mais de tout temps les élèves ont envie de bavarder en seconde, qu'est-ce que vous croyez... inutile de poursuivre ce qui tourne à mon procès, et je ne vous en veux pas, croyez-le : vous êtes de jeunes femmes, pas toujours solides, aux connaissances pédagogiques parfois bien incertaines.. Faites donc ce que vous pouvez... et que les collègues de LM ou LC essaient d'écrire un français sans faute, ce sera déjà un progrès.
Shocked Shocked Shocked 
C'est quoi ce délire ? Vous avez quelque chose contre les jeunes femmes ?

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par lilith888 le Jeu 26 Sep 2013 - 13:23

Punaise, j'aurais au moins appris que Mike92 était agrégé. J'ai longtemps pensé que c'était un élève ou un troll... Rigolo de le voir maintenant donner des leçons intellectuelles Laughing 

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par InvitéO le Jeu 26 Sep 2013 - 13:27

Haldetrude a écrit:
@Mike92 a écrit:
@nuages a écrit:En lycée, oui, c'est exactement depuis trois ans que nous avons pléthore d'élèves qui bavardent incessamment en seconde, nous avions déjà fait cette constatation sur un autre fil...
Bon d'accord, j'arrête là, en profite qui voudra en profiter. Pour le reste, vous continuerez à exercer un métier où une bonne partie d'entre vous souffre pour de bon avec des classes réputées ingérables (en fait ingérées), il suffit de voir le nombre de fils consacrés à la gestion de la classe ou de tel ou tel élève : quelle rengaine ! Mais de tout temps les élèves ont envie de bavarder en seconde, qu'est-ce que vous croyez... inutile de poursuivre ce qui tourne à mon procès, et je ne vous en veux pas, croyez-le : vous êtes de jeunes femmes, pas toujours solides, aux connaissances pédagogiques parfois bien incertaines.. Faites donc ce que vous pouvez... et que les collègues de LM ou LC essaient d'écrire un français sans faute, ce sera déjà un progrès.
Shocked Shocked Shocked 
C'est quoi ce délire ? Vous avez quelque chose contre les jeunes femmes ?
C'est qu'il y en a une qui l'a fait terriblement souffrir... Crying or Very sad Tu sais Mike, on n'est pas toutes les mêmes !

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Jeu 26 Sep 2013 - 13:32

Je vais me faire l'avocat du diable (Mike bien sûr )  qui est certes un peu rude (et téméraire sur un forum féminisé Very Happy ).  Mais je comprends qu'il puisse s'agacer de voir le bavardage  placé dans la hiérarchie des fautes graves après les insolences, les incivilités, les troubles dans les cours .
Car le bavardage est un insolence, une incivilité, une gêne. C'est aussi une provocation : un élève a qui on a dit de se taire et qui continue provoque. Qui ne le voit pas ?
(Je m'en tiens au sujet du bavardage, et pas des femmes. Pour le reste, si Mike veut terminer comme Penthée, c'est son problème...   )

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par lilith888 le Jeu 26 Sep 2013 - 13:35

Mais je pense qu'on est tous d'accord là dessus, pour dire que le bavardage est intolérable, du coup, quel intérêt d'enfoncer des portes ouvertes, avec fracas de surcroît ? ça sent fort la réaction épidermique.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 13:37

Les bavardages (ou la tentation du bavardage) ont sans doute toujours existé, mais notre époque a du mal à supporter le silence (cf. toutes les musiques d'ambiances dans les restaurants, ascenseurs, parkings souterrains...) et nos élèves sont "eux-mêmes", "sont francs et disent ce qu'ils pensent", une autre scie de notre époque.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Trinity le Jeu 26 Sep 2013 - 15:54

Et puis, il y a "bavardage" et "bavardage". Nos élèves n'ont même pas la décence de chuchoter. D'ailleurs, la plupart ignore même le sens de ce mot.

Je ne dis pas que je laisserais passer les chuchotements, hein. Simplement, le bruit est décuplé parce qu'ils tiennent leurs conversations à voix haute.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Jeu 26 Sep 2013 - 16:14

@Caspar Goodwood a écrit:Les bavardages (ou la tentation du bavardage) ont sans doute toujours existé, mais notre époque a du mal à supporter le silence (cf. toutes les musiques d'ambiances dans les restaurants, ascenseurs, parkings souterrains...) et nos élèves sont "eux-mêmes", "sont francs et disent ce qu'ils pensent", une autre scie de notre époque.
L'idiot du village aussi dit ce qu'il pense Rolling Eyes . Ce n'est pas pour ça que son avis fait autorité...
Quand au bruit de fond ambiant, c'est vrai que c'est une plaie. A quand la musique de supermarché dans les bibliothèques , dans les salles de préparation aux concours ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Herrelis le Jeu 26 Sep 2013 - 16:22

Le silence angoisse parce qu'il pousse à se retrancher dans ses pensées, et dès qu'on pense (c'est à dire qu'on n'est plus sur le confortable tapis roulant qui nous pousse vers un avenir soi-disant meilleur), ben on angoisse. Nos élèves, les enfants en général, sont profondément angoissés par le silence et l'absence de communication en fait, et comme on ne leur a pas expliqué que ce n'était pas tolérable en société et qu'au contraire on valorise partout l'expression de sa pensée sans filtre ni retenue, c'est évident qu'ils ne savent pas se taire et encore moins se concentrer!
J'ai l'impression de dire un gros mot quand je demande le silence (en sachant que je souffre d'une intolérance assez élevée aux bruits parasites... je vous laisse imaginer mon amabilité avec une classe bruyante, du coup ça scharcle, du coup ils râlent!).

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par leyade le Jeu 26 Sep 2013 - 16:25

@Herrelis a écrit:Le silence angoisse parce qu'il pousse à se retrancher dans ses pensées, et dès qu'on pense (c'est à dire qu'on n'est plus sur le confortable tapis roulant qui nous pousse vers un avenir soi-disant meilleur), ben on angoisse. Nos élèves, les enfants en général, sont profondément angoissés par le silence et l'absence de communication en fait, et comme on ne leur a pas expliqué que ce n'était pas tolérable en société et qu'au contraire on valorise partout l'expression de sa pensée sans filtre ni retenue, c'est évident qu'ils ne savent pas se taire et encore moins se concentrer!
J'ai l'impression de dire un gros mot quand je demande le silence (en sachant que je souffre d'une intolérance assez élevée aux bruits parasites... je vous laisse imaginer mon amabilité avec une classe bruyante, du coup ça scharcle, du coup ils râlent!).
veneration 

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Jeu 26 Sep 2013 - 16:36

@Herrelis a écrit:Le silence angoisse parce qu'il pousse à se retrancher dans ses pensées, et dès qu'on pense (c'est à dire qu'on n'est plus sur le confortable tapis roulant qui nous pousse vers un avenir soi-disant meilleur), ben on angoisse. Nos élèves, les enfants en général, sont profondément angoissés par le silence et l'absence de communication en fait, et comme on ne leur a pas expliqué que ce n'était pas tolérable en société et qu'au contraire on valorise partout l'expression de sa pensée sans filtre ni retenue, c'est évident qu'ils ne savent pas se taire et encore moins se concentrer!
J'ai l'impression de dire un gros mot quand je demande le silence (en sachant que je souffre d'une intolérance assez élevée aux bruits parasites... je vous laisse imaginer mon amabilité avec une classe bruyante, du coup ça scharcle, du coup ils râlent!).
Bien dit, c'est presque du Sénèque Very Happy  : la confrontation avec soi-même fait peur.Même intolérance que toi aux bruits parasites, et même en bibliothèque, je mets des bouchons dans les oreilles . Tu as raison quand tu dis que la société valorise le bruit (la pub, les lieux publics) ou la parole crétine qu'onlance à la cantonnade (émissions talk show, débats oiseux...) mais quelle "société"  aussi ?

Car il est quand même notoire, même pour eux,  d'un autre côté que cela fait partie de la mauvaise éducation, d'être toujours en train de parler : ils savent quand même qu'on se tait dans les lieux publics, musées, bibliothèques , qu'on ne coupe pas la parole même en famille, etc.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Herrelis le Jeu 26 Sep 2013 - 16:44

Je crois que pour eux il y a deux mondes, le monde "extérieur" (la maison, certains lieux, et encore, j'ai eu des élèves qui même à la maison coupaient la parole à leurs parents...), et l'école. Et clairement, par je ne sais quel effet, l'école c'est autre chose où en général on se lâche. Je crois même que pour certains élèves c'est nous le bruit de fond rassurant pendant qu'ils font salon de leur côté.
Ce matin, j'ai entendu haut et fort, en plein exercice sur le passé simple "Bah oui, j'ai les boules, j'ai l'Iphone 4!!" Et face à ma remarque, la gracieuse d'ajouter "ben quoi? Non je parlais pas, je répondais à machin qui me posait une question, c'est pas parler!" *sic*

(Rho... Sénèque... Embarassed Ça se voit que je l'aime bien le monsieur? ^^)

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Ragnetrude le Jeu 26 Sep 2013 - 17:12

Des fois je demande un "vrai silence" aux élèves, sans le moindre bruit de chaise ou de papier... ça met du temps mais quand on y parvient je leur demande "alors ? ça vous fait bizarre non ?"

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 19:42

Bonne idée! Je ne supporte pas les bruits de trousse qu'on fouille inlassablement, de chaises qu'on déplace, ça me met les nerfs en pelote.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Lefteris le Jeu 26 Sep 2013 - 19:46

@Caspar Goodwood a écrit:Bonne idée! Je ne supporte pas les bruits de trousse qu'on fouille inlassablement, de chaises qu'on déplace, ça me met les nerfs en pelote.
C'est aussi très souvent une provocation , comme le bavardage. Certains le font en regardant du coin de l'oeil pour voir la réaction. Une autre stratégie consiste à faire comme si l'on n'entendait pas le professeur , comme s'il n'avait rien dit, comme s'il était absent, et à continuer, soit le bavardage, soit le bruit.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 19:51

Oui, ça peut être une provocation mais la plupart du temps c'est pour s'occuper, pour trouver LE stylo turquoise indispensable pour copier la leçon ou ce fameux "blanco" que je déteste farouchement.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par kero le Jeu 26 Sep 2013 - 19:55

Encore pire: le stylo-tipex qu'ils doivent absolument secouer dans tous les sens avant utilisation et qui font un boucan terrible.

Maintenant bon. Quand un objet qu'ils utilisent a la faculté de faire monter mon degré d'énervement il finit généralement sur mon bureau (et ils oublient généralement de venir le récupérer à la fin de l'heure).

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 19:58

C'est sûr qu'à la fin de l'année on pourrait ouvrir une papèterie. Je suis pour l'interdiction du blanco dans tous les établissement scolaires de France! Very Happy 

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Herrelis le Jeu 26 Sep 2013 - 20:01

Dans le genre pénible aussi, c'est celui qui, alors qu'on explique quelque chose, tripote frénétiquement son "4 couleurs" à coup de "clics clics" convulsifs et inutiles ("On écrit là?" "Ben heu... non heu..." "Alors posez votre stylo!!") ou celle qui, son sac vissé sur les genoux, joue avec la fermeture éclair. Sacs et stylos sont devenus les doudous de toute une génération...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par kero le Jeu 26 Sep 2013 - 20:06

@Herrelis a écrit:celle qui, son sac vissé sur les genoux, joue avec la fermeture éclair. Sacs et stylos sont devenus les doudous de toute une génération...
Ne pas poser le sac, ne pas enlever la veste ... C'est un moyen de ne pas vraiment être là, en fait. Juste de passage.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 20:08

Chez moi c'est "bags on the floor", mais je suis dans un collège tranquille. Dans un établissement plus dur, cartables et blousons peuvent déclencher une guerre des nerfs très pénible.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par yogi le Jeu 26 Sep 2013 - 20:15

@Caspar Goodwood a écrit:Chez moi c'est "bags on the floor", mais je suis dans un collège tranquille. Dans un établissement plus dur, cartables et blousons peuvent déclencher une guerre des nerfs très pénible.
Tout pareil! C'est quoi cette mode de garder son sac sur les genoux à la Bernadette Chirac?!

Sinon, sur le fond, j'adhère aux idées de Mike92;sur la forme, j'ai moins apprécié les tournures maladroites à la limite du misogyne.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Caspar Goodwood le Jeu 26 Sep 2013 - 20:17

Et il peut-être aussi enseigné dans des établissements pas trop difficiles? J'espère avoir une certaine autorité dans mon collège, mais qu'en serait-il dans un collège très dur de la région parisienne?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par yogi le Jeu 26 Sep 2013 - 20:19

@Caspar Goodwood a écrit:Et il peut-être aussi enseigné dans des établissements pas trop difficiles? J'espère avoir une certaine autorité dans mon collège, mais qu'en serait-il dans un collège très dur de la région parisienne?
J'ai travaillé majoritairement en ZEP et en ECLAIR: je n'ai jamais baissé mes exigences ,à tous les niveaux.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bavardage : un problème majeur enfin relayé...

Message par Ergo le Jeu 26 Sep 2013 - 20:24

Quand on est installé dans l'établissement, on peut obtenir beaucoup de choses: les élèves savent que le sac, c'est par terre et même les 3e le font sans rechigner; ils enlèvent aussi leurs vestes. L'an dernier, j'ai lutté avec des élèves de cette classe pour le sac et la veste, cette année, je l'ai demandé les 2/3 premiers cours, ils l'ont fait et depuis, je n'ai même plus à demander.

Et en 6e / 5e, je leur demande juste le carnet sur la table...quand on a besoin d'écrire, ils sortent cahier et trousse. Quand on repasse à l'oral, ils re-rangent tout.

Sauf que du coup, ils se servent du carnet pour balayer la table et ça m'insupporte. Aujourd'hui, j'ai fait écouter ce bruit du carnet dans une classe de 5e, ils ont trouvé ça pénible aussi. N'empêche que sachant ce que je peux exiger, je trouve que je m'approche de plus en plus du travail de classe que je souhaite (en 3e, moins, mais élève par élève, ça va venir Twisted Evil).

Le bavardage est vraiment quelque chose qui m'énerve et me pourrit un cours.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum