La revalorisation salariale des enseignants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par JPhMM le Mar 19 Juin 2012 - 23:52

[HS]
Midjie, à chaque fois que je vois ton pseudo, je pense à l’Écosse. Laughing

(midges)
[/HS]


Dernière édition par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 0:29, édité 1 fois (Raison : pseudo incorrectement écrit)

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par midjie le Mer 20 Juin 2012 - 0:16

@JPhMM a écrit:[HS]
Midjies, à chaque fois que je vois ton pseudo, je pense à l’Écosse. Laughing

(midges)
[/HS]
Laughing Laughing
Je ne connaissais pas du tout !! ça a l'air hargneux, ces bêtes-là!!! On a un peu les mêmes en Guadeloupe...

Et en fait, c'est midjie... mais je ne t'en veux pas... Very Happy

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 0:28

@midjie a écrit: Laughing Laughing
Je ne connaissais pas du tout !! ça a l'air hargneux, ces bêtes-là!!! On a un peu les mêmes en Guadeloupe...
Des MONSTRES.

@midjie a écrit:Et en fait, c'est midjie... mais je ne t'en veux pas... Very Happy
Embarassed Mille excuses.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par menerve le Mer 20 Juin 2012 - 7:41

@Finrod a écrit:
Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits

Donc les profs qui ont fait de longues études se méprisent et sombrent dans l'alcoolisme ?

ouais.... ça tiens.

Mais où est ce que j'ai bien pu mettre celle saleté de bouteille de ric*rd mio ?



Qu'est-ce que t'as contre le ricard??? J'aime bien moi!!!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par menerve le Mer 20 Juin 2012 - 7:43

Discussion hier avec un mec sur un chatt.... "les profs sont quand même bien payés".

Je lui rappelle le bac +5 et les conditions de travail et je lui demande...à ton avis ça gagne combien un prof avec 20 ans d'ancienneté??? Et bien la réponse dépasse de 1 000 euros mon salaire réel!!

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par MUTIS le Mer 20 Juin 2012 - 7:57

20% de plus pour être dans la moyenne européenne. Ce qui veut dire 30% ou plus pour être au niveau des meilleurs. Il ne faut pas se contenter de la moyenne mais viser l'excellence ! 30%, ça deviendrait correct.
Quant à la reconnaissance et au légendaire désintéressement, nous en avons soupé. Ils devraient sortir ces arguments aux médiocres et fortunés sportifs qui représentent la France dans les compétitions internationales.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 9:02

@JPhMM a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:d'autant qu'une augmentation de 20% ne nous ramènerait qu'à la moyenne des pays européens !!
De 25% professeur

@MUTIS a écrit:20% de plus pour être dans la moyenne européenne.
Rappel des faits :
Soit n la valeur moyenne des salaires enseignants européens.
Soit m la valeur moyenne des salaires enseignants français.

Il fut dit : m = n - 0,2 X n = 0,8 n
Donc : n = m / 0,8 = m X (1/0,8) = m X 1,25 = m + 0,25 X m

Ainsi si les enseignants français sont payés 20% de moins que la valeur européenne moyenne des salaires enseignants, alors pour rattraper ce retard de traitement jusqu'à hauteur de cette moyenne européenne, il faut augmenter les salaires français de 25 %. professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par zaborowski le Mer 20 Juin 2012 - 9:39

Je le répète pour la revalorisation de nos salaires il faudra attendre les prochaines élections.

zaborowski
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Ronin le Mer 20 Juin 2012 - 9:45

Ou les calendes grecques...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Mirobolande le Mer 20 Juin 2012 - 9:46

@Finrod a écrit:
Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits

Donc les profs qui ont fait de longues études se méprisent et sombrent dans l'alcoolisme ?

ouais.... ça tiens.

Mais où est ce que j'ai bien pu mettre celle saleté de bouteille de ric*rd mio ?
Ben si t'as encore de quoi te saouler au ricard de quoi te plains-tu?

Mirobolande
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Celadon le Mer 20 Juin 2012 - 9:52

Les prochaines élections ? Avec Copé ? Quel optimisme béat, Zoborowski !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par alberto79 le Mer 20 Juin 2012 - 9:58

@Ronin a écrit:Ou les calendes grecques...


Et encore, on peut éprouver une baisse de salaires comme en Espagne. Entre 5% et 8% en moins pour tous les fonctionnaires. Pour l´instant…

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par zaborowski le Mer 20 Juin 2012 - 10:06

@Celadon a écrit:Les prochaines élections ? Avec Copé ? Quel optimisme béat, Zoborowski !
Zaborowski

qui c'est Copé ? (je connais la coppa)
Béat ? oui je confirme mais je ne suis pas Copé de la réalité......optimiste.....un peu moins.

zaborowski
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par micaschiste le Mer 20 Juin 2012 - 11:19

@JPhMM a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:d'autant qu'une augmentation de 20% ne nous ramènerait qu'à la moyenne des pays européens !!
De 25% professeur

@MUTIS a écrit:20% de plus pour être dans la moyenne européenne.
Rappel des faits :
Soit n la valeur moyenne des salaires enseignants européens.
Soit m la valeur moyenne des salaires enseignants français.

Il fut dit : m = n - 0,2 X n = 0,8 n
Donc : n = m / 0,8 = m X (1/0,8) = m X 1,25 = m + 0,25 X m

Ainsi si les enseignants français sont payés 20% de moins que la valeur européenne moyenne des salaires enseignants, alors pour rattraper ce retard de traitement jusqu'à hauteur de cette moyenne européenne, il faut augmenter les salaires français de 25 %. professeur

J'adore tes démonstrations JPhMM veneration

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Patissot le Mer 20 Juin 2012 - 11:28

(Ce sont des notions élémentaires de statistiques, mais de nombreuses personnes ignorent ou feignent d'ignorer que si l'on obtient C' en diminuant C de x% on n'obtient pas C en augmentant C' de x%. De même diminuer un prix de x% puis de x'% ne revient pas à faire une diminution de x+x'%...)

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 11:36

D'ailleurs on peut démontrer qu'il n'existe AUCUN pourcentage n (non nul) tel qu'augmenter A de n%, puis diminuer le résultat de n% (ou inversement, par commutativité de la multiplication) redonnerait A.

En effet, posons N = n/100

Alors :
A X (1+N) X (1-N) = A X (1-N²) = A - AN²
Si A = A - AN² alors AN² = 0, id est N² = 0, et par suite n = 0


Dernière édition par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 11:38, édité 2 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par *Lady of Shalott* le Mer 20 Juin 2012 - 11:37

@condorcet a écrit:
@MUTIS a écrit:Très beau tout cela !!! Cela marchait bien il y a encore 30 ou 20 ans, quand le pouvoir d'achat immobilier était 2 ou 3 fois supérieur à ce qu'il est aujourd'hui... Mais, il faut sortir de ces idées reçues et de ces poncifs. Nous n'avons pas fait voeu de pauvreté non plus et dans une société où l'argent est un des critères de la reconnaissance sociale, nous avons aussi droit à cette part de reconnaissance... C'est aussi en revalorisant les salaires qu'on revalorise symboliquement une profession aux yeux des élèves et de l'opinion. Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits assez méprisables.

heu heu heu

Pas seulement, d'ailleurs. Cela ne vous est jamais arrivé d'être confronté à la condescendance d'un parent d'élève, ou d'élèves qui ont manifestement intégré que prof, ça gagne pas, et que c'est un métier tout pourri ?

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Celadon le Mer 20 Juin 2012 - 11:54

ZABOROWSKI : toutes mes excuses. Copé, ce n'est sûrement pas le poète...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par piesco le Mer 20 Juin 2012 - 12:20

Justement hier je discutais avec un collègue à qui l'administration reproche d'être vénal car il réclame son dû. Il l'a très mal vécu. Je lui ai dit quelle serait ma réponse dans son cas: "oui, je travaille pour de l'argent. Le volontariat je le fais quand je veux et auprès de l'organisme de mon choix. Si on me paie pas je ne viens pas."
Il a fait une tête, le pauvre...

Qu'un homme politique tienne des propos pareils tout en touchant un salaire de cinq chiffres, comment dire c'est révoltant. Suivant sa logique lui, qui est notre chef à tous, devrait faire son travail bénévolement, non?
L'exemple, qu'on dit.

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par MUTIS le Mer 20 Juin 2012 - 13:16

@zaborowski a écrit:Je le répète pour la revalorisation de nos salaires il faudra attendre les prochaines élections.

C'est de l'humour je pense ! Twisted Evil

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Mamousse le Mer 20 Juin 2012 - 13:20

@micaschiste a écrit:
@JPhMM a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:d'autant qu'une augmentation de 20% ne nous ramènerait qu'à la moyenne des pays européens !!
De 25% professeur

@MUTIS a écrit:20% de plus pour être dans la moyenne européenne.
Rappel des faits :
Soit n la valeur moyenne des salaires enseignants européens.
Soit m la valeur moyenne des salaires enseignants français.

Il fut dit : m = n - 0,2 X n = 0,8 n
Donc : n = m / 0,8 = m X (1/0,8) = m X 1,25 = m + 0,25 X m

Ainsi si les enseignants français sont payés 20% de moins que la valeur européenne moyenne des salaires enseignants, alors pour rattraper ce retard de traitement jusqu'à hauteur de cette moyenne européenne, il faut augmenter les salaires français de 25 %. professeur

J'adore tes démonstrations JPhMM veneration

@Patissot a écrit:(Ce sont des notions élémentaires de statistiques, mais de nombreuses personnes ignorent ou feignent d'ignorer que si l'on obtient C' en diminuant C de x% on n'obtient pas C en augmentant C' de x%. De même diminuer un prix de x% puis de x'% ne revient pas à faire une diminution de x+x'%...)

@JPhMM a écrit:D'ailleurs on peut démontrer qu'il n'existe AUCUN pourcentage n (non nul) tel qu'augmenter A de n%, puis diminuer le résultat de n% (ou inversement, par commutativité de la multiplication) redonnerait A.

En effet, posons N = n/100

Alors :
A X (1+N) X (1-N) = A X (1-N²) = A - AN²
Si A = A - AN² alors AN² = 0, id est N² = 0, et par suite n = 0

AU SECOOOOOOOOOOOOURS !
Trop de chiffres pour moi ! titanic
J'ai lâché prise, là ! pingouin

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par MUTIS le Mer 20 Juin 2012 - 13:49

@alberto79 a écrit:
@MUTIS a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Celadon a écrit:Ah tiens, je pensais qu'un prof de fac gagnait plus qu'un prof de lycée, qui gagnait la même chose qu'un prof de collège et en tout état de cause par le biais des isoe et autres primes et heures supplémentaires, davantage qu'un PE qui se trouve encore pénalisé par le goulot d'étranglement du passage HC. Je serais dans l'erreur ???

La grille des agrégés est essentiellement la même que celle des MCF (seulement un peu plus lente mais l´échelon final est le même). Certes, c´est un peu trompeur car presque tous les MCF d´une certaine âge deviennent Hors Classe (les autres ayant passé PR entretemps) ce qui est loin d´être le cas pour les agrégés. Néanmoins, c´est injustifiable si on tient en compte qu´un MCF est recruté à Bac + 8 et un agrégé à Bac + 5. Les PR de leur coté ne gagnent pas beaucoup plus car la majorité d´entre eux sont à la 2éme classe dont la grille est sensiblement la même que pour les MCF/agrégés HC…

La différence c'est qu'un MCF (je m'en suis aperçu assez récemment en discutant avec un pote normalien, agrégé, MCF en philo) n'a pas d'HSE, d'HSA, d'ISO, de prime de PP etc... Et j'ai réalisé alors que je gagnais beaucoup plus en collège que mon pote MCF à Nanterre et au Collège International de Philo... Ce qui, j'en conviens, n'est pas forcément normal. En fait je pensais qu'il gagnait beaucoup plus...

Je ne sais pas ce que sont les HSA, HSE ou l´ISO. On peut faire des heures sup. et on a la PESR (environ 1300 euros par année) en plus d´autres primes un peu plus rares. En tout cas, je suis complètement d´accord avec vous, ce n´est pas normal.


Enfin ça se discute en fait. J'ai enseigné en fac, au lycée, en collège.
Il est beaucoup plus difficile d'enseigner en collège... Donc, ce n'est pas si simple.
Et finalement, que les tâches les plus difficiles soient mieux rémunérées, ce n'est pas un scandale non plus !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum