Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Cécilia le Mar 19 Juin 2012, 7:12 pm

Les collègues de Lettres Classiques de l'académie d'Aix-Marseille, et notamment du vaucluse, se souviennent sans doute qu'il a été question l'an dernier de nous réduire à un statut de prof de langues anciennes, bien pratique pour nous faire enseigner le latin et le grec sur trois établissements une fois que nous aurions été dépouillés de nos heures de français. Bon, des voix se sont levés, le recteur a renoncé, ou plutôt temporisé.

Alors voilà mon problème : il se trouve que ma chef, alors même qu'elle a mis en oeuvre des choses pour s'assurer de me garder dans mon étab (je précise parce que tous les chef d'etb ne sont pas favorables aux LCL), a du mal à admettre les spécificités du statut LCL. Pour elle, je suis un professeur de latin qui fait en plus qqs heures de français (elle voit ça un peu comme les ex profs d'italien ou d'allemand bivalents). D'ailleurs, aujourd'hui, en me présentant à d'illustres visiteurs, elle a dit : XXX, professeur de latin qui fait des heures en lettres modernes". Je l'ai corrigée, mais ce n'est pas la première fois que ça revient, ça m'énerve et elle me rétorque que c'est comme ça que ça apparait dans sa DGH.

Bref, j'aimerais trouver un truc imparable, du genre "le statut du professeur de lettres classiques". ca existe? Sinon, je vais lui faire l'historique de l'agreg de LCL (qui s'appelait au début agreg de lettres et était la seule permettant d'enseigner le français avant 1959, merci wiki), mais c'est moins convaincant.

En tout cas, je ne crois pas que ce soit être à cheval sur les mots que de dire qu'on est prof de LCL, pas de langues anciennes + LM : je pense que c'est la preuve verbale que notre trivalence est grandement menacée. Qu'en pensez-vous?

Cécilia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Iphigénie le Mar 19 Juin 2012, 8:33 pm

J'en pense que si on croise les fils, les lettres classiques ne peuvent plus faire de français, par contre les lettres modernes peuvent faire du latin:

C'est beau la logique économique ( économique c'est le mot exact, oeuf corse)
heu furieux

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par linotte le Mar 19 Juin 2012, 9:04 pm

Pas d'aide à te proposer...
Mais effectivement, mon CDE vient de proposer à ma collègue LM de reprendre mes heures de latin ( je mute) Rolling Eyes

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Iphigénie le Mer 20 Juin 2012, 4:39 am

et l'IG elle en dit quoi de cette "utilisation" des Lettres classiques? On aimerait bien l'entendre.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par LisaZenide le Mer 20 Juin 2012, 1:06 pm

C'est pas dans les textes mais pour info le président du jury du CAPES nous a indiqué (l'an passé comme cette année) que nous serions évidemment interrogés sur le latin et le grec puisque nous pouvions être amenés à les enseigner, même si, dans les faits, on serait avant tout des profs de français...
En gros, au concours, c'est plutôt le point de vue inverse : une formation de langues anciennes pour enseigner le français...

J'ai peut-être noté la phrase exacte quelque part... sinon, deroute devrait pouvoir nous la fournir sous peu... le président est le même à l'externe et son discours sur ce point n'avait pas changé d'un iota entre l'externe de l'an passé et l'interne de cette année.

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Kilmeny le Mer 20 Juin 2012, 1:13 pm

La mention "Lettres classiques" figure dans notre DHG, en tout cas.

La seule raison qui puisse conduire ton CDE à faire cette remarque serait que ton poste de LC ne soit qu'un BMP que tu complètes avec un autre BMP en lettres modernes.

Mais si tu es sur un poste fixe et complet de lettres classiques, sa remarque n'a pas lieu d'être.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par nlm76 le Mer 20 Juin 2012, 9:06 pm

Tu peux lui raconter mon histoire.
J'étais professeur de Lettres Modernes.
Très médiocre, puis un peu moins, en apprenant deux ou trois trucs de prof, en apprenant un peu mieux la grammaire, en accroissant un peu ma pauvre culture.
Et puis je me suis rendu compte que j'étais unijambiste, que je ne pouvais pas enseigner convenablement le français sans savoir le latin.
J'ai appris le latin. Ça m'a plu. Alors j'ai appris aussi le grec, et j'ai passé le CAPES de lettres classiques.
J'ai vu que j'étais devenu un peu moins mauvais professeur de français : grammaire, vocabulaire, orthographe, conjugaison, littérature, rédaction.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Cécilia le Jeu 21 Juin 2012, 5:48 am

Merci pour votre aide. J'avais préparé un historique et un comparatif des deux formations, mais c'était un peu docte et prétentieux. Je vais essayer de trouver un moment pour lui ré-expliquer et lui dire ce que j'ai sur le coeur. Si elle ne veut toujours pas comprendre, là, c'est qu'elle le fera exprès.

Cécilia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Pseudo le Jeu 21 Juin 2012, 6:38 am

Tu peux lui dire "mais pas du tout. Ce sont les LM qui sont des profs de lettres qui n’enseignent pas le latin et le grec".

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par nlm76 le Jeu 21 Juin 2012, 10:25 am

En fait, je crois que quelquefois ça marche de dire qu'on se sent offensé de ces sottises. Dire JE n'accepte pas qu'on m'enlève, ne fût-ce que symboliquement, le cœur de mon métier.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Cécilia le Jeu 21 Juin 2012, 2:44 pm

Oui, je crois qu'il va falloir en arriver à lui dire que ça me blesse (ce qui me répugne tjs un peu, j'ai du mal à mettre de l'affect dans mes argumentaires), parce que j'en suis déjà passée par les explications rationnelles, et ça n'a rien donné.

Cécilia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la blague du prof de langues anciennes

Message par Marcassin le Jeu 21 Juin 2012, 6:02 pm

@nlm76 a écrit:Et puis je me suis rendu compte que j'étais unijambiste, que je ne pouvais pas enseigner convenablement le français sans savoir le latin.
J'ai appris le latin. Ça m'a plu. Alors j'ai appris aussi le grec
Du coup, si j'ai bien suivi, tu es trijambiste. araignée

Moi j'ai l'habitude de me présenter comme l'avenir de l'éducation : la trivalence, c'est moi.

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum