Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Qui connaît le sujet d'EAF en S/ES ?

par User5899 le Lun 25 Juin 2012, 01:53
Magali1502 a écrit:Je suis assez effarée de lire, dans un fil par ailleurs intéressant, ces remarques que je trouve pitoyables sur la manière qu'auraient les parents bourgeois et les parents ouvriers d'éduquer leurs enfants, comme s'il y avait une manière propre à chaque milieu d'élever ses enfants, comme si certains milieux avaient le monopole de certaines valeurs, comme si tout était noir ou blanc, sans nuance, un monde avec les bons d'un côté, les méchants de l'autre et Zorro (le prof, peut-être) venant distribuer la bonne parole. Que de mépris dans ces propos, que de clichés qui me donneraient presque envie de vomir ! Et les fils de profs, on les met dans quelle case, dans quelle catégorie ? Votre monde est triste à pleurer. Continuez à classer, trier, mettre dans des cases les enfants du peuple et les fils de bourgeois, ça fait avancer le monde...
Ce serait intéressant, Magali, que vous preniez la peine de citer les propos que vous commentez ou auxquels vous réagissez. Là, on ne voit pas vraiment ce qui vous donne envie de vomir.
Par ailleurs, laisser entendre que le monde ne classe pas, c'est d'une grande naïveté. Mais c'est, en effet, un autre sujet.
invitéeMa
Niveau 5

Re: Qui connaît le sujet d'EAF en S/ES ?

par invitéeMa le Lun 25 Juin 2012, 10:04
Voilà Cripure les propos qui me choquent ENORMEMENT, que j'aurais effectivement dû citer :

"Les élèves du peuple ne rechignent pas — à condition qu'on les y oblige un peu ! — à apprendre des poèmes par cœur, du vocabulaire, des histoires, l'orthographe, la grammaire. Ce sont les fils de bourgeois qui font ce genre de coquetteries."

Et aussi :

"Le par cœur, c'est pas bien ; il faut motiver les élèves ; c'est le fond qui importe, pas la forme ; l'orthographe, c'est la science des ânes» et autres foutaises, c'est chez les fils de bourgeois qu'on entend ça, pas chez les fils d'ouvriers."

Mais également :

"Les fils d'ouvriers ne sont peut-être pas très bons, au moins sont-ils conscients de l'importance du code. Il faut la morgue des presque puissants pour s'imaginer que le monde tombera à leurs pieds tant ils sont géniaux"

Alors que je suis plutôt d'accord avec un certain nombre de choses dites par ailleurs telles que :

"plutôt que de leur apprendre "adjuvant", "schéma narratif", "pacte autobiographique", "diégèse", "pataphore", "prolepse" et autres concepts fumeux, on leur faisait apprendre, dès la 6e, "déroute, étreindre, souiller..."
Ce serait peut-être un peu moins horrible."

Il me semble que nous, professeurs, n'avons pas à dénigrer une catégorie sociale ou une autre. Je trouve cela très très dangereux.

Quant à ma grande naïveté, je la préfère au cynisme. Être vue comme trop "naïve" eût pu me vexer lorsque j'avais 20 ans... aujourd'hui, ça m'est égal.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Qui connaît le sujet d'EAF en S/ES ?

par User5899 le Lun 25 Juin 2012, 11:06
Magali1502 a écrit:Voilà Cripure les propos qui me choquent ENORMEMENT, que j'aurais effectivement dû citer :

"Les élèves du peuple ne rechignent pas — à condition qu'on les y oblige un peu ! — à apprendre des poèmes par cœur, du vocabulaire, des histoires, l'orthographe, la grammaire. Ce sont les fils de bourgeois qui font ce genre de coquetteries."

Et aussi :

"Le par cœur, c'est pas bien ; il faut motiver les élèves ; c'est le fond qui importe, pas la forme ; l'orthographe, c'est la science des ânes» et autres foutaises, c'est chez les fils de bourgeois qu'on entend ça, pas chez les fils d'ouvriers."

Mais également :

"Les fils d'ouvriers ne sont peut-être pas très bons, au moins sont-ils conscients de l'importance du code. Il faut la morgue des presque puissants pour s'imaginer que le monde tombera à leurs pieds tant ils sont géniaux"

Alors que je suis plutôt d'accord avec un certain nombre de choses dites par ailleurs telles que :

"plutôt que de leur apprendre "adjuvant", "schéma narratif", "pacte autobiographique", "diégèse", "pataphore", "prolepse" et autres concepts fumeux, on leur faisait apprendre, dès la 6e, "déroute, étreindre, souiller..."
Ce serait peut-être un peu moins horrible."

Il me semble que nous, professeurs, n'avons pas à dénigrer une catégorie sociale ou une autre. Je trouve cela très très dangereux.

Quant à ma grande naïveté, je la préfère au cynisme. Être vue comme trop "naïve" eût pu me vexer lorsque j'avais 20 ans... aujourd'hui, ça m'est égal.
Eh bien je crois que vous n'avez rien compris aux propos que vous avez cités Very Happy Et que le dénigrement dont vous vous effarez n'existe que dans votre esprit. De classe lol!
Contenu sponsorisé

Re: Qui connaît le sujet d'EAF en S/ES ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum