Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
anouchka
Niveau 4

enseigner en cp/ce1

par anouchka le Jeu 21 Juin 2012 - 22:22
Depuis 24 heures je me turlupine la tête pour ma commande de rentrée : j'aurai donc des Ce1 avec mes cp. Ce n'était pas prévu bien sûr...Comme je le disais sur un autre fil (grammaire en ce1) je suis avide de vos conseils.
Quels manuels ou fichiers me conseilleriez-vous pour des ce1 très faibles (en maths surtout car en français j'ai vraiment envie d'essayer le manuel grip.)

Et merci à celles qui ont déjà bien voulu me répondre sur l'autre fil...
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Jeu 21 Juin 2012 - 22:44
On s'y met ce week-end, d'accord ? Parce que là, présentement... Sleep lunechat :retard:

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Ven 22 Juin 2012 - 20:22
En français les Belin (étude de la langue et lecture)
http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-francais-livre-de-lecture-ce1-12813.php?lst_ref=1
http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-francais-tude-de-la-langue-ce1-12814.php?lst_ref=1

En maths Diagonales ce1 qui propose de vrais ateliers de remédiation et beaucoup de manipulations.
http://www.nathan.fr/catalogue/catalogue_detail_enseignants.asp?ean13=9782091220574

En expression écrite en complément du Belin : j'écris seul, tu écris seule CP/CE1 (Nathan)
Voilà ma "base" pour des CE1 faibles.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Ven 22 Juin 2012 - 23:22
Diagonale, tu es sûre ?
Il y a longtemps que je ne les ai plus vus, ceux-là, mais j'avoue que je n'en garde pas un souvenir impérissable...

Compter, calculer CE1 reprend vraiment les bases des bases du CP et après, on avance au rythme des élèves en montant les murs bien droits, difficulté après difficulté...
Enfin, il me semble que ça doit fonctionner, même avec une classe faible, et mieux que Diagonale...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: enseigner en cp/ce1

par Lysimaque le Sam 23 Juin 2012 - 7:27
Si ce sont des CE1 vraiment très faibles, Reprendre Compter calculer CP en accéléré au premier trimestre puis continuer avec compter calculer CE1 est une très bonne remédiation.

Mes CE1 en début d'année ne savaient pas, même en comptant sur leurs doigts, réaliser des opérations aussi simples que 2+3 ou 4 -2.

Il a s'agit d'abord de les amener à remettre du sens sur ce qu'est un nombre en leur proposant de nombreuses manipulations. Le livre du maître CP est très bien pour donner des pistes dans ce sens.

Les situations problèmes et leur résolutions sont très progressives et proches du vécu de l'enfant. Contrairement à d'autre manuel, on les amène en manipulant sur les quatre opérations à mettre du sens sur ce qu'ils font. L'écriture mathématique n'est plus une abstraction mais s'appuie sur du vécu.

avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: enseigner en cp/ce1

par Vudici le Sam 23 Juin 2012 - 9:03
@Lysimaque a écrit:Si ce sont des CE1 vraiment très faibles, Reprendre Compter calculer CP en accéléré au premier trimestre puis continuer avec compter calculer CE1 est une très bonne remédiation.

Mes CE1 en début d'année ne savaient pas, même en comptant sur leurs doigts, réaliser des opérations aussi simples que 2+3 ou 4 -2.


Comment est-ce possible d'en arriver là? Ils n'ont pas fait de maternelle?
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Sam 23 Juin 2012 - 10:26
@Vudici a écrit:
@Lysimaque a écrit:Si ce sont des CE1 vraiment très faibles, Reprendre Compter calculer CP en accéléré au premier trimestre puis continuer avec compter calculer CE1 est une très bonne remédiation.

Mes CE1 en début d'année ne savaient pas, même en comptant sur leurs doigts, réaliser des opérations aussi simples que 2+3 ou 4 -2.


Comment est-ce possible d'en arriver là? Ils n'ont pas fait de maternelle?

Oh, tu sais, les mathématiques en maternelle...
Il faut déjà trouver dans quel domaine elles se cachent, c'est dans "Découvrir le monde".
Après on doit aller voir jusqu'au cinquième sous-domaine, après "Découvrir les objets", "Découvrir la matière", "Découvrir le vivant" et "Formes et grandeurs".

Et quand on a trouvé enfin "Approcher les quantités et les nombres", il faut sauter tout ce qui concerne l'apprentissage de la suite des nombres, appelée aussi "chaîne numérique", car la maternelle constitue une [période décisive] (c'est eux qui le disent) dans son apprentissage (il faudrait m'expliquer ce qu'il y a de résolument novateur à faire lire à des bébés ou post-bébés ce qui pour n'est qu'une suite de chiffres isolés puis groupés de façon bizarre avant même qu'ils ne puissent avoir ne serait-ce qu'une vague idée de la numération de position).
On peut aussi sauter tout ce qui concerne la désignation (représentation de la quantité par un mot énoncé ou un symbole écrit).

Alors, si on interprète ce qu'ils disent dans le bon sens, celui qui permet à un élève arrivant au CE1 de calculer de tête 2 +3 ou 4 - 2, on s'aperçoit qu'en effet, il est fait plusieurs fois allusion à des [distributions, comparaisons, appariements], [problèmes posés par l'enseignant de comparaison, d'augmentation, de réunion, de distribution, de partage] (tiens, ils ont oublié la soustraction, dans la liste), [problèmes qui constituent la première entrée dans l'univers du calcul].

Mais, comme c'est noyé au milieu de tout le reste et surtout de cette file numérique de 1 à 30 qu'il faut savoir lire et écrire (sans rien y comprendre, j'insiste...), personne ou presque ne le voit.
Surtout que par ailleurs, en bons constructivistes, les auteurs suggèrent que [la taille des collections, le fait de pouvoir agir ou non sur les objets sont des variables importantes que l'enseignant utilise les situations aux capacités de chacun], histoire d'introduire de l'abstrait pour "le sens" et de la différenciation pour l'immense majorité qui n'est pas prête à "découvrir seule une procédure qui permettra de comparer le nombre de marrons ramassés dans le parc à celui des trombones posés sur le bureau de la directrice au deuxième étage" et que ça, ça affole toute personne qui a tenté une fois d'intéresser tout le monde à cette fichue scrogneugneu de situation-problème où tous les élèves finissent par se chamailler LE marron qu'ils ont repéré tous les deux sauf le matheux de service trépigne en disant qu'il suffit de les compter et d'écrire le nombre sur un bout de papier avant de monter l'escalier !

Et comme en plus, histoire de rendre ça encore un peu moins compréhensible par tous et de rassurer GrosRaton et Barbichette, qui préfèrent faire des ateliers philo en maternelle plutôt que de leur donner quelques repères complémentaires sur le monde (en gros, l'écriture réputée stérilisante par ces éminents penseurs de l'école maternelle) , maîtres et élèves, on ajoute que [les problèmes constituent (certes) une première entrée dans l'univers du calcul mais (que) c'est le cours préparatoire qui installera le symbolisme : signes des opérations, signe "égal" et les techniques.]

Et c'est ainsi qu'ils arrivent au CP en récitant douztrèzcatorzquinz ou vintedeuvintetroivintecinkvintesètrente, qu'ils savent écrire 6... euh non 9... euh non... ou alors 13... euh non 23... euh non 31... euh non jesépa, mais n'ont jamais eu l'occasion de jouer à mettre deux jetons dans une boîte, puis encore trois et de "calculer tout seuls, comme des grands" combien il y a de jetons en tout, dans la boîte, d'abord en les ressortant un à un, puis plus tard en les associant chacun à un doigt de la main, une boule du boulier et enfin en disant "deux et trois, ça fait un... deux... trois... quatre... cinq ! Deux et encore trois, c'est cinq !"

Et si toutefois, ils ont quand même eu quelques occasions de pratiquer ce genre d'exercices, on leur a consciencieusement interdit cette fois l'accès à une symbolisation bien plus simple de prime abord que celle qui consiste à aligner dix symboles dans un ordre précise, puis de les combiner par groupes de deux de manière totalement obscure pour un tout-petit. Pourtant, tous ceux qui ont essayé dans leurs classes savent qu'un enfant de cinq à six ans peut très bien, après l'avoir constaté de visu, en touchant les objets, apprendre à dire que "deux jetons et encore trois jetons, ça fait cinq jetons" et à écrire cela sous la forme 2 + 3 = 5.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Sam 23 Juin 2012 - 13:30
@doublecasquette a écrit:Diagonale, tu es sûre ?
Il y a longtemps que je ne les ai plus vus, ceux-là, mais j'avoue que je n'en garde pas un souvenir impérissable...

Je précise que je n'utilise que le guide pédagogique. Je trouve Diagonales (en CP et CE1 seulement car en cycle 3 c'est affraid ) intéressant pour appréhender les notions mathématiques de manière concrète : par exemple pour le CE1, on fabrique une fleur avec des bandes de papier de différentes longueurs, construction possible seulement si les longueurs ont été classées auparavant. Le résultat est parlant : si la fleur a une drôle d'allure... De même quand ils mesurent les murs de la classe et qu'on reporte à l'échelle (1 m = 1 cm), ils réalisent qu'il n'est pas possible d'avoir deux longueurs différentes dans un rectangle (ou alors la classe est biscornue). Par contre je n'utilise pas le fichier. mais d'une manière générale, quand je peux choisir mon matériel, je ne prends pas de fichier au CE1.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Sam 23 Juin 2012 - 13:32
[quote="21déjà"]
@doublecasquette a écrit:Diagonale, tu es sûre ?
Il y a longtemps que je ne les ai plus vus, ceux-là, mais j'avoue que je n'en garde pas un souvenir impérissable...

Je précise que je n'utilise que le guide pédagogique. Je trouve Diagonales (en CP et CE1 seulement car en cycle 3 c'est affraid ) intéressant pour appréhender les notions mathématiques de manière concrète : par exemple pour le CE1, on fabrique une fleur avec des bandes de papier de différentes longueurs, construction possible seulement si les longueurs ont été classées auparavant. Le résultat est parlant : si la fleur a une drôle d'allure... De même quand ils mesurent les murs de la classe et qu'on reporte à l'échelle (1 m = 1 cm), ils réalisent qu'il n'est pas possible d'avoir deux longueurs différentes dans un rectangle (ou alors la classe est biscornue). Par contre je n'utilise pas le fichier. mais d'une manière générale, quand je peux choisir mon matériel, je ne prends pas de fichier au CE1.
Il y a aussi une grosse banque d'exercices et jeux mathématiques (sans plastifieuse Wink ) tout prêts qui font suite aux évaluations : les tangram bien sûr mais aussi des jeux de type "bataille des additions", mosaïques, batailles navales...
avatar
anouchka
Niveau 4

Re: enseigner en cp/ce1

par anouchka le Sam 23 Juin 2012 - 18:00
Et que pensez-vous de Picbille en ce1? Je connais picbille cp mais je n'aime plus trop (en fait depuis que j'ai découvert la méthode grip). Par contre je trouve que c'est très facile comme niveau, alors avec des ce1 faibles....
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Sam 23 Juin 2012 - 18:32
J'ai détesté Picbille.
Picbille est, selon moi, très insuffisant en géométrie et mesures, tarabiscoté en résolution de problèmes, acceptable en numération, fouillis en technique opératoire.
Il y a pire (Compte sur moi, Pédagogie de l'essai...) mais mieux aussi. Si tu trouves Picbille simple, alors tu peux prendre tous les fichiers standard. Vois peut-être du côté de Tinsel avec Vivre les maths. Il est selon moi mieux équilibré dans les notions et plus simple dans les procédures d'apprentissage.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: enseigner en cp/ce1

par arcenciel le Sam 23 Juin 2012 - 18:39
Et Euromaths vous avez pratiqué?
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Sam 23 Juin 2012 - 19:19
21déjà a écrit:J'ai détesté Picbille.
Picbille est, selon moi, très insuffisant en géométrie et mesures, tarabiscoté en résolution de problèmes, acceptable en numération, fouillis en technique opératoire.
Il y a pire (Compte sur moi, Pédagogie de l'essai...) mais mieux aussi. Si tu trouves Picbille simple, alors tu peux prendre tous les fichiers standard. Vois peut-être du côté de Tinsel avec Vivre les maths. Il est selon moi mieux équilibré dans les notions et plus simple dans les procédures d'apprentissage.

+ 1

J'ajouterai tarabiscoté et très insuffisant en résolution de problèmes... Six à huit problèmes en tout et pour tout toutes les deux semaines environ, ce n'est vraiment pas beaucoup.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Tinsel
Expert

Re: enseigner en cp/ce1

par Tinsel le Sam 23 Juin 2012 - 19:21
J'ai feuilleté mon specimen d'Euromaths CE1 cette semaine et je trouve qu'il avance trop vite dans les nombres. Mes élèves ont besoin de bien revoir les nombres jusqu'à 100 avant d'enchainer.

_________________
Koala + bassine
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Sam 23 Juin 2012 - 20:03
La progression en numération de Vivre les Maths est très progressive ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
midjie
Niveau 8

Re: enseigner en cp/ce1

par midjie le Sam 23 Juin 2012 - 21:37
21déjà a écrit:La progression en numération de Vivre les Maths est très progressive ...
Je confirme pour le Vivre les maths. Je l'ai eu une année et il était vraiment très simple, pas de préparations de matériel prise de tête, les élèves pouvaient l'utiliser de façon autonome.

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY
avatar
anouchka
Niveau 4

Re: enseigner en cp/ce1

par anouchka le Sam 23 Juin 2012 - 23:00
Est ce que dans compter calculer ce1 on revoit les nombres jusqu'à 100 ?
Tinsel
Expert

Re: enseigner en cp/ce1

par Tinsel le Dim 24 Juin 2012 - 8:21
Oui bien sûr, tu as le sommaire ici: http://www.instruire.fr/Grip_1/PAGE_OuvrageListe/SX0AAHOtJR1FbEpBWEJKaHZwAQA?WD_ACTION_=SCROLLTABLE&A1=2

Par contre ça ne marche jamais pour feuilleter

_________________
Koala + bassine
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Dim 24 Juin 2012 - 9:31
Sur instruire.fr, les liens deviennent très vite inactifs. Sad Du coup, il y a une page où sont répertoriés les liens actifs. Wink
Pour Compter Calculer au CE1, c'est : http://www.instruire.fr/GRIP_1_WEB/FR/Ouvrage.awp?Ouvrage=CC-CE1-HD

Anouchka pourra ainsi consulter le sommaire et constater qu'au niveau progression, non seulement on revoit les nombres de 1 à 100 pendant un bon moment et en plusieurs étapes, mais en plus, que ces étapes ne sont pas données à la suite pour ne pas surcharger la mémoire de ceux qui n'auraient pas appris avant et pour permettre au maître de multiplier les exercices dans le domaine numérique concerné en le prenant justement comme domaine de référence en calcul, en mesures, en calcul mental et même en géométrie.

Un petit exemple ? Je poste ça et je reviens tout de suite ! fleurs

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: enseigner en cp/ce1

par arcenciel le Dim 24 Juin 2012 - 9:38
@anouchka a écrit:Est ce que dans compter calculer ce1 on revoit les nombres jusqu'à 100 ?
Oui! Pas d'inquiétude à avoir
avatar
doublecasquette
Devin

Re: enseigner en cp/ce1

par doublecasquette le Dim 24 Juin 2012 - 10:14
Le "petit" exemple :

Mois de septembre :

Semaine 1 :

- Les nombres de 1 à 9 : Lire et écrire les neuf chiffres et les neuf mots + Calcul mental : Ajouter 1 aux 6 premiers nombres

- L'unité : L'unité, c'est l'un des objets que l'on compte, le nombre désigne le nombre d'unités de même nom + Calcul mental : Ajouter 2 aux 6 premiers nombres

- Le mètre : Le mètre est l'unité principale des mesure de longueur, mais aussi ranger de la plus courte à la plus longue et de la plus longue à la plus courte, des longueurs données en mètres (de 1 mètre à 9 mètres), calculer la somme de deux longueurs données en mètres, calculer la longueur obtenue si l'on reporte un nombre donné de fois le mètre (entre 1 et 9) + calcul mental : retirer 1unité, puis 2 unités à un nombre donné d'unités de toutes sortes (nombre compris entre 1 et 9)

- Les différentes formes du mètre : Introduction de la notion de double (double mètre) et de moitié (demi-mètre) , donc, de fait, calcul de doubles des nombres compris entre 1 et 4 et des moitiés de 2, 4, 6 et 8, et toujours calcul de sommes de deux ou trois longueurs données en mètres + calcul mental : la table de 2, jusqu'à 2 fois 4.

Semaine 2

- L'addition (généralement, je prends deux jours, dont un pour la résolution et la présentation des problèmes) : écriture d'une somme sous la forme d'une addition, introduction du signe +, renforcement sur la notion d'unités : on ne peut additionner que des unités de même nom, mais aussi premiers problèmes, toujours dans le domaine des nombres de 1 à 9 + calcul mental : les moitié de 2, 4, 6 et 8.

- La dizaine (classe faible : 2 jours aussi, pour la résolution de problèmes): réunion de 10 unités ; compléments à dix ; nombres pairs et nombres impairs (1) ; problèmes oraux + calcul mental : compléments à dix

Semaine 3

- La monnaie (de 1 € à 10 €) : les pièces et les billets mais aussi nombre de pièces de 1 € pour faire une somme entre 1 et 10 €, nombre de pièces de 2 €, nombre de billets de 5 €, additions pour trouver une somme d'euros, problèmes + calcul mental : compléments à 10 €

- Les lignes : droites, courbes, brisées, mais aussi tracer un nombre donné de lignes (entre 1 et 10) + calcul mental : prix, doubles et moitiés, grâce à la pièce de 2 €

- La soustraction (2 jours) : reste, manque, différence (nombres de 1 à 10), calcul de soustractions et problèmes + calcul mental : enlever de 1 € à 9 € à 10 €

Semaine 4
- Compter les dizaines (2 jours dans une classe faible) : Lire et écrire les dizaines, compter de 10 en 10, compter un nombre de dizaines ; passer du nombre dit en unités au nombre dit en dizaines et vice-versa, mais aussi ajouter et soustraire des nombres de dizaines et problèmes + calcul mental : compter de 20 en 20 entre 0 et 90.

- Le litre : litre, double litre et demi-litre, mais aussi sommes et retraits, doubles et moitiés, additions et soustractions + calcul mental : ajouter 3 entre 1 6.

- Lignes verticales et horizontales : "en vrai" et sur le cahier, tracés, mais aussi comptage de points de rencontre entre 3 lignes horizontales et 3 lignes verticales + calcul mental : le triple de 1, 2 et 3.

Ouf ! Voilà !
Pendant les mois suivants, le schéma sera le même et l'on continuera à intercaler leçons sur les nombres et le champ numérique, leçons sur le calcul, les mesures, la géométrie en faisant en sorte que dans chaque leçon sur un domaine particulier, les autres domaines soient mis à contribution pour construire une notion de nombre large et raisonnée et que la résolution de problèmes tirés de situations concrètes soit toujours mise à contribution.

C'est de l'anti "mécanisme bête et brutal", et ça permet de cocher les compétences acquises sans pour cela mettre en place une usine à gaz de différenciation systématique ni, le pire selon moi, empêcher la nécessaire contribution entre les différents domaines pour une construction harmonieuse de la notion de nombre et de calcul.

Ici, on fait de la numération, de l'addition, de la soustraction, de la multiplication, de la division, de la mesure de longueur, de masse et de capacité, de la géométrie toute l'année du début septembre à la fin juin, parce que, chez un enfant, tout est en perpétuels construction, approfondissement, consolidation et que, quoi qu'on nous dise, tout est toujours "en cours d'acquisition".

Sur ce, je vais vite m'atteler au Se repérer, Compter, Calculer en GS, afin de faire en sorte qu'il y ait moins d'élèves qui arrivent au CE1 en ne sachant pas combien font 5 +3 ou 4 - 2... Sad

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: enseigner en cp/ce1

par Vudici le Dim 24 Juin 2012 - 12:18
@doublecasquette a écrit:
@Vudici a écrit:
@Lysimaque a écrit:Si ce sont des CE1 vraiment très faibles, Reprendre Compter calculer CP en accéléré au premier trimestre puis continuer avec compter calculer CE1 est une très bonne remédiation.

Mes CE1 en début d'année ne savaient pas, même en comptant sur leurs doigts, réaliser des opérations aussi simples que 2+3 ou 4 -2.


Comment est-ce possible d'en arriver là? Ils n'ont pas fait de maternelle?

Oh, tu sais, les mathématiques en maternelle...
Il faut déjà trouver dans quel domaine elles se cachent, c'est dans "Découvrir le monde".
Après on doit aller voir jusqu'au cinquième sous-domaine, après "Découvrir les objets", "Découvrir la matière", "Découvrir le vivant" et "Formes et grandeurs".

Et quand on a trouvé enfin "Approcher les quantités et les nombres", il faut sauter tout ce qui concerne l'apprentissage de la suite des nombres, appelée aussi "chaîne numérique", car la maternelle constitue une [période décisive] (c'est eux qui le disent) dans son apprentissage (il faudrait m'expliquer ce qu'il y a de résolument novateur à faire lire à des bébés ou post-bébés ce qui pour n'est qu'une suite de chiffres isolés puis groupés de façon bizarre avant même qu'ils ne puissent avoir ne serait-ce qu'une vague idée de la numération de position).
On peut aussi sauter tout ce qui concerne la désignation (représentation de la quantité par un mot énoncé ou un symbole écrit).

Alors, si on interprète ce qu'ils disent dans le bon sens, celui qui permet à un élève arrivant au CE1 de calculer de tête 2 +3 ou 4 - 2, on s'aperçoit qu'en effet, il est fait plusieurs fois allusion à des [distributions, comparaisons, appariements], [problèmes posés par l'enseignant de comparaison, d'augmentation, de réunion, de distribution, de partage] (tiens, ils ont oublié la soustraction, dans la liste), [problèmes qui constituent la première entrée dans l'univers du calcul].

Mais, comme c'est noyé au milieu de tout le reste et surtout de cette file numérique de 1 à 30 qu'il faut savoir lire et écrire (sans rien y comprendre, j'insiste...), personne ou presque ne le voit.
Surtout que par ailleurs, en bons constructivistes, les auteurs suggèrent que [la taille des collections, le fait de pouvoir agir ou non sur les objets sont des variables importantes que l'enseignant utilise les situations aux capacités de chacun], histoire d'introduire de l'abstrait pour "le sens" et de la différenciation pour l'immense majorité qui n'est pas prête à "découvrir seule une procédure qui permettra de comparer le nombre de marrons ramassés dans le parc à celui des trombones posés sur le bureau de la directrice au deuxième étage" et que ça, ça affole toute personne qui a tenté une fois d'intéresser tout le monde à cette fichue scrogneugneu de situation-problème où tous les élèves finissent par se chamailler LE marron qu'ils ont repéré tous les deux sauf le matheux de service trépigne en disant qu'il suffit de les compter et d'écrire le nombre sur un bout de papier avant de monter l'escalier !

Et comme en plus, histoire de rendre ça encore un peu moins compréhensible par tous et de rassurer GrosRaton et Barbichette, qui préfèrent faire des ateliers philo en maternelle plutôt que de leur donner quelques repères complémentaires sur le monde (en gros, l'écriture réputée stérilisante par ces éminents penseurs de l'école maternelle) , maîtres et élèves, on ajoute que [les problèmes constituent (certes) une première entrée dans l'univers du calcul mais (que) c'est le cours préparatoire qui installera le symbolisme : signes des opérations, signe "égal" et les techniques.]

Et c'est ainsi qu'ils arrivent au CP en récitant douztrèzcatorzquinz ou vintedeuvintetroivintecinkvintesètrente, qu'ils savent écrire 6... euh non 9... euh non... ou alors 13... euh non 23... euh non 31... euh non jesépa, mais n'ont jamais eu l'occasion de jouer à mettre deux jetons dans une boîte, puis encore trois et de "calculer tout seuls, comme des grands" combien il y a de jetons en tout, dans la boîte, d'abord en les ressortant un à un, puis plus tard en les associant chacun à un doigt de la main, une boule du boulier et enfin en disant "deux et trois, ça fait un... deux... trois... quatre... cinq ! Deux et encore trois, c'est cinq !"

Et si toutefois, ils ont quand même eu quelques occasions de pratiquer ce genre d'exercices, on leur a consciencieusement interdit cette fois l'accès à une symbolisation bien plus simple de prime abord que celle qui consiste à aligner dix symboles dans un ordre précise, puis de les combiner par groupes de deux de manière totalement obscure pour un tout-petit. Pourtant, tous ceux qui ont essayé dans leurs classes savent qu'un enfant de cinq à six ans peut très bien, après l'avoir constaté de visu, en touchant les objets, apprendre à dire que "deux jetons et encore trois jetons, ça fait cinq jetons" et à écrire cela sous la forme 2 + 3 = 5.
Classe de 2e et 3e maternelle ici. Tous les matins, on entre en classe et on se regroupe "sur les petits bancs". Petite chanson pour se dire bonjour, puis on se compte: un "boulier" constitué de deux tiges où on enfile une perle par enfant sur la tige "des filles" ou sur celle "des garçons", un autre identique où les deux tiges représentent "les grands" et "les moyens". Combien d'enfants en classe? 8 filles plus 7 garçons, ça fait 15 enfants. Combien de moyens aujourd'hui? 15 enfants moins 6 grands, ça fait 9 moyens. Combien d'absents? On est 18 en tout, donc il manque... 3 enfants.
Plus tard dans l'année, on mettra une opération sur la dernière manipulation. Les enfants ne voient pas ces opérations "écrites", elles se manipulent uniquement à l'oral. L'écriture des nombres se limite à l'écriture des nombres 0 à 10, même si la date permet d'aller plus loin.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: enseigner en cp/ce1

par coindeparadis le Dim 24 Juin 2012 - 13:26
@doublecasquette a écrit:Le "petit" exemple :

Mois de septembre :

Semaine 1 :

- Les nombres de 1 à 9 : Lire et écrire les neuf chiffres et les neuf mots + Calcul mental : Ajouter 1 aux 6 premiers nombres

- L'unité : L'unité, c'est l'un des objets que l'on compte, le nombre désigne le nombre d'unités de même nom + Calcul mental : Ajouter 2 aux 6 premiers nombres

- Le mètre : Le mètre est l'unité principale des mesure de longueur, mais aussi ranger de la plus courte à la plus longue et de la plus longue à la plus courte, des longueurs données en mètres (de 1 mètre à 9 mètres), calculer la somme de deux longueurs données en mètres, calculer la longueur obtenue si l'on reporte un nombre donné de fois le mètre (entre 1 et 9) + calcul mental : retirer 1unité, puis 2 unités à un nombre donné d'unités de toutes sortes (nombre compris entre 1 et 9)

- Les différentes formes du mètre : Introduction de la notion de double (double mètre) et de moitié (demi-mètre) , donc, de fait, calcul de doubles des nombres compris entre 1 et 4 et des moitiés de 2, 4, 6 et 8, et toujours calcul de sommes de deux ou trois longueurs données en mètres + calcul mental : la table de 2, jusqu'à 2 fois 4.

Semaine 2

- L'addition (généralement, je prends deux jours, dont un pour la résolution et la présentation des problèmes) : écriture d'une somme sous la forme d'une addition, introduction du signe +, renforcement sur la notion d'unités : on ne peut additionner que des unités de même nom, mais aussi premiers problèmes, toujours dans le domaine des nombres de 1 à 9 + calcul mental : les moitié de 2, 4, 6 et 8.

- La dizaine (classe faible : 2 jours aussi, pour la résolution de problèmes): réunion de 10 unités ; compléments à dix ; nombres pairs et nombres impairs (1) ; problèmes oraux + calcul mental : compléments à dix

Semaine 3

- La monnaie (de 1 € à 10 €) : les pièces et les billets mais aussi nombre de pièces de 1 € pour faire une somme entre 1 et 10 €, nombre de pièces de 2 €, nombre de billets de 5 €, additions pour trouver une somme d'euros, problèmes + calcul mental : compléments à 10 €

- Les lignes : droites, courbes, brisées, mais aussi tracer un nombre donné de lignes (entre 1 et 10) + calcul mental : prix, doubles et moitiés, grâce à la pièce de 2 €

- La soustraction (2 jours) : reste, manque, différence (nombres de 1 à 10), calcul de soustractions et problèmes + calcul mental : enlever de 1 € à 9 € à 10 €

Semaine 4
- Compter les dizaines (2 jours dans une classe faible) : Lire et écrire les dizaines, compter de 10 en 10, compter un nombre de dizaines ; passer du nombre dit en unités au nombre dit en dizaines et vice-versa, mais aussi ajouter et soustraire des nombres de dizaines et problèmes + calcul mental : compter de 20 en 20 entre 0 et 90.

- Le litre : litre, double litre et demi-litre, mais aussi sommes et retraits, doubles et moitiés, additions et soustractions + calcul mental : ajouter 3 entre 1 6.

- Lignes verticales et horizontales : "en vrai" et sur le cahier, tracés, mais aussi comptage de points de rencontre entre 3 lignes horizontales et 3 lignes verticales + calcul mental : le triple de 1, 2 et 3.

Ouf ! Voilà !
Pendant les mois suivants, le schéma sera le même et l'on continuera à intercaler leçons sur les nombres et le champ numérique, leçons sur le calcul, les mesures, la géométrie en faisant en sorte que dans chaque leçon sur un domaine particulier, les autres domaines soient mis à contribution pour construire une notion de nombre large et raisonnée et que la résolution de problèmes tirés de situations concrètes soit toujours mise à contribution.

C'est de l'anti "mécanisme bête et brutal", et ça permet de cocher les compétences acquises sans pour cela mettre en place une usine à gaz de différenciation systématique ni, le pire selon moi, empêcher la nécessaire contribution entre les différents domaines pour une construction harmonieuse de la notion de nombre et de calcul.

Ici, on fait de la numération, de l'addition, de la soustraction, de la multiplication, de la division, de la mesure de longueur, de masse et de capacité, de la géométrie toute l'année du début septembre à la fin juin, parce que, chez un enfant, tout est en perpétuels construction, approfondissement, consolidation et que, quoi qu'on nous dise, tout est toujours "en cours d'acquisition".

Sur ce, je vais vite m'atteler au Se repérer, Compter, Calculer en GS, afin de faire en sorte qu'il y ait moins d'élèves qui arrivent au CE1 en ne sachant pas combien font 5 +3 ou 4 - 2... Sad
Quand on lit cela, on a vraiment envie d'utiliser cette méthode. Dommage que, par crainte, j'attende d'être "intronisée" depuis 1 an dans l'école pour oser l'utiliser. Parce que même si je me fais discrète, les collègues de CE1 et CE2 verront bien que certaines notions - allant au-delà des programmes de 2008 - seront déjà acquises. Sans compter qu' en appliquant ceux de 2008 (et non ceux de 2002) on est déjà mal vus...
avatar
anouchka
Niveau 4

Re: enseigner en cp/ce1

par anouchka le Dim 24 Juin 2012 - 20:47
Merci DC, tu m'as convaincue!!!! Ce sera compter calculer pour les cp et les ce1! Par contre, y a t'il un guide ce1 pour le maître? Pour les cp cela m'avait bien rassurée mais ensuite comme il ne couvrait pas toute l'année, j'ai été un peu perdue je l'avoue Embarassed
avatar
anouchka
Niveau 4

Re: enseigner en cp/ce1

par anouchka le Dim 24 Juin 2012 - 21:24
Misère....... pale je viens d'aller feuilleter les pages du manuel.....Y a pas de guide du maître...... affraid
Contenu sponsorisé

Re: enseigner en cp/ce1

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum