Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
invitéeMa
Niveau 5

Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par invitéeMa le Ven 22 Juin 2012 - 18:32
Je suis plongée dans la correction des questions sur corpus de mes copies ÉAF et de nombreux candidats rapprochent les textes de Du Bellay et de La Fontaine en évoquant l'animalisation, des courtisans d'une part ("peuple singe du maître" pour Du Bellay) et du roi (lion) puis du peuple (génisse etc.) dans les fables de La Fontaine. Selon moi, parler d'animalisation pourrait éventuellement être acceptable chez Du Bellay, qui rabaisse les courtisans en les rapprochant de vulgaires singes imitateurs de l'homme et en laissant entendre qu'ils "ne valent pas mieux" que des animaux, bien qu'il me semble que le terme de métaphore soit plus adapté, mais pour La Fontaine, ça me semble tout à fait faux. La Fontaine ne rabaisse pas les humains au statut d'animal, mais au contraire personnifie des animaux en leur prêtant des qualités humaines, en les faisant "se comporter comme" des humains, avant tout pour éviter les problèmes de censure et pour rendre ses fables plus plaisantes et amusantes. Chez La Fontaine, il me semble que la personnification n'est qu'un procédé propre au genre de la fable. Utiliser le terme d'animalisation pour ajouter du sens me semble même un contresens : tous les personnages d'une fable sont cachés derrière un animal et ce n'est pas dépréciatif, tandis que chez Du Bellay cette métaphore "peuple singe du maître" l'est bien évidemment.

Cependant je doute devant le nombre de copies qui évoquent ce terme d'animalisation… Qu'en pensez-vous ? Faut-il traiter l'emploi de ce terme comme un contresens ?

Merci de vos réponses, je retourne à mes "satyres", toute au bonheur d'étudier le "satirisme" des textes du bac 2012….
invitéeMa
Niveau 5

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par invitéeMa le Dim 24 Juin 2012 - 17:48
Personne ne veut me donner un petit avis ?
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par Iphigénie le Dim 24 Juin 2012 - 17:56
Il me semble que tu nuances un peu trop par rapport au raccourci qu'impose aux élèves la question sur corpus. Car il y a quand même une "filiation" entre les courtisans singes du maître" et l'esprit de la fable.
ah ces satyres Very Happy : hommes animalisés ou animaux personnifiés Wink ?

(moi suis sur les copies de terminales : pfffffff.Ils aimaient les comparaisons animales en tout cas les rédacteurs de sujet de cette année Laughing )
avatar
lilicheng
Sage

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par lilicheng le Dim 24 Juin 2012 - 18:02
ah les satyres Rolling Eyes j'en ai aussi des tonnes
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par Iphigénie le Dim 24 Juin 2012 - 18:19
ah l 'efficacité des visées satyriques, hein! Laughing
invitéeMa
Niveau 5

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par invitéeMa le Dim 24 Juin 2012 - 18:52
Merci Iphigénie ! Alors va pour : "l'animalisation des personnages satyrisés"...
Bon courage à tous ceux qui corrigent au lieu de se prélasserai soleil...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par User5899 le Lun 25 Juin 2012 - 0:27
Magali1502 a écrit:Je suis plongée dans la correction des questions sur corpus de mes copies ÉAF et de nombreux candidats rapprochent les textes de Du Bellay et de La Fontaine en évoquant l'animalisation, des courtisans d'une part ("peuple singe du maître" pour Du Bellay) et du roi (lion) puis du peuple (génisse etc.) dans les fables de La Fontaine. Selon moi, parler d'animalisation pourrait éventuellement être acceptable chez Du Bellay, qui rabaisse les courtisans en les rapprochant de vulgaires singes imitateurs de l'homme et en laissant entendre qu'ils "ne valent pas mieux" que des animaux, bien qu'il me semble que le terme de métaphore soit plus adapté, mais pour La Fontaine, ça me semble tout à fait faux. La Fontaine ne rabaisse pas les humains au statut d'animal, mais au contraire personnifie des animaux en leur prêtant des qualités humaines, en les faisant "se comporter comme" des humains, avant tout pour éviter les problèmes de censure et pour rendre ses fables plus plaisantes et amusantes. Chez La Fontaine, il me semble que la personnification n'est qu'un procédé propre au genre de la fable. Utiliser le terme d'animalisation pour ajouter du sens me semble même un contresens : tous les personnages d'une fable sont cachés derrière un animal et ce n'est pas dépréciatif, tandis que chez Du Bellay cette métaphore "peuple singe du maître" l'est bien évidemment.

Cependant je doute devant le nombre de copies qui évoquent ce terme d'animalisation… Qu'en pensez-vous ? Faut-il traiter l'emploi de ce terme comme un contresens ?

Merci de vos réponses, je retourne à mes "satyres", toute au bonheur d'étudier le "satirisme" des textes du bac 2012….
Méthode perso.
Vous posez la question ici, donc ce n'est pas clair pour vous. Et de fait, ce n'est pas clair. Donc vous laissez tomber. Ont-ils bien compris les textes ? C'est la question principale. Ont-ils le métalangage pour les décrire ? Un tour sur les forums vous montrera que même les profs ne l'ont pas.
Hop ! A la trappe !
invitéeMa
Niveau 5

Re: Personnification et animalisation / ÉAF sérieS/ES

par invitéeMa le Lun 25 Juin 2012 - 10:07
Merci de vos réponses tout à fait déculpabilisantes. Zou, écrits d'invention maintenant (pas très brillant pour le moment...)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum