Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par kensington le Sam 23 Juin 2012 - 13:31


Bruno Julliard, conseiller de Vincent Peillon, a parlé jeudi d'une « bataille culturelle » à mener dans ce domaine.

L'article ici.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Clarinette le Sam 23 Juin 2012 - 13:33

Je m'auto-cite :
Mais quel immonde ramassis d'inepties ! Ils ne voudraient pas nous laisser bosser tranquilles, un peu, tous ces pitoyables ronds-de-cuir ?

J'enrage lorsque j'entends tenir ces sortes de langages, lançait Dorine à Mariane dans Tartuffe. C'est exactement ça : toute cette histoire pue la tartufferie nauséabonde.

Et tant qu'on parle de rage, n'oublions pas que qui veut noyer son chien l'accuse de la rage. C'est exactement ce que font les ministères de l'EN successifs depuis des années : on vide l'école de sa substance, et quand il n'en restera qu'une vieille peau flétrie (à l'image de ses professeurs exsangues), on la jettera aux orties...

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par PurpleBanner le Sam 23 Juin 2012 - 14:02

Citation de l'article:

"Selon cette théorie de la «constante macabre», les professeurs répartiraient, inconsciemment, les élèves en trois tiers: les bons, les moyens et les mauvais. «Imaginons une classe excellente, avec un professeur excellent, explique André Antibi. Si, dans un tel contexte, toutes les notes sont bonnes, il est suspecté de laxisme. Il lui faut donc toujours une part d'élèves en échec», explique André Antibi dont l'association prône «l'évaluation par contrat de confiance», suivant lequel l'enseignant annonce en amont les notions à réviser, traitées préalablement en cours, et instaure un précontrôle…"

Et après le "précontrôle", place au contrôle avec des notes...

Je ne vois pas où est le problème... a priori, je suis pour.
Une fois de plus, le barème, s'il est connu de tous (prof et élèves), bien à l'avance, est une sorte de contrat tacite qui évacue le côté "arbitraire" de la note.

PurpleBanner
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Clarinette le Sam 23 Juin 2012 - 14:16

Mais enfin, qu'est-ce qu'ils croient, là-haut ? Qu'on cherche à piéger nos élèves parce qu'on adore coller des mauvaises notes ? Shocked
Comme l'a écrit Cripure ailleurs, et d'autres également, même quand on redonne le même contrôle, avec les questions dans le désordre, certains élèves se débrouillent pour faire pire ! Enfin, ça, c'est dans le secondaire. Au primaire, ils ont quand même encore un peu envie.
Quant à la constante macabre de mes fesses, on ne me fera pas croire, comme dit ci-dessus, qu'avec un barême qui tienne la route, on reproduise inéluctablement les trois tiers évoqués.
Pour ma part, je ne connais aucun collègue (premier et second degrés confondus) qui n'annonce pas explicitement les points à réviser (sauf rapide contrôle surprise sur une leçon, bien sûr). Et malgré tout, on voit que cette explicitation des attentes du professeur n'incite manifestement pas certains élèves à réviser convenablement.


_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Celadon le Sam 23 Juin 2012 - 14:18

"la constante macabre de mes fesses, " Kezako ? Very Happy

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Clarinette le Sam 23 Juin 2012 - 14:28

Méééééé, je l'ai barré, enfin ! Razz

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par profecoles le Sam 23 Juin 2012 - 14:29

Je pratique le système où on fait une séance de révision pour les contrôles portant majoritairement sur un contenu (sciences , hisitoire-géogrpahie en primaire).
Donc, la veille ou quelques jours avant, je divise la classe en binômes qui doivent trouver chacun 2 questions (et leurs réponses) à poser sur les leçons qui sont à réviser pour le contrôle. Le cours est sous leurs yeux.
J'obtiens donc environ une vingtaine de questions que je note au tableau et auxquelles nous apportons les réponses. Au CM, certains ont le réflexe de les noter.Eh, bien.....il y en a toujours qui s'arrangent pour avoir 5/ 20 !
Et les résultats sont un peu meilleurs ...mais pas tant que ça !

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par doublecasquette le Sam 23 Juin 2012 - 14:33

@Clarinette a écrit:Mais enfin, qu'est-ce qu'ils croient, là-haut ? Qu'on cherche à piéger nos élèves parce qu'on adore coller des mauvaises notes ? Shocked
Comme l'a écrit Cripure ailleurs, et d'autres également, même quand on redonne le même contrôle, avec les questions dans le désordre, certains élèves se débrouillent pour faire pire ! Enfin, ça, c'est dans le secondaire. Au primaire, ils ont quand même encore un peu envie.
Quant à la constante macabre de mes fesses, on ne me fera pas croire, comme dit ci-dessus, qu'avec un barême qui tienne la route, on reproduise inéluctablement les trois tiers évoqués.


Je viens de transformer en notes sur 10 ou sur 20, avec des intitulés de matières connues de "mes" parents d'élèves, les résultats de mes six élèves de CE1 aux Évaluations Nationales...
Qu'est-ce qu'il serait déçu, monsieur Antibi !

À part peut-être un de mes élèves, pas de constante macabre chez eux Suspect !
En français, ça va de 12,5 à 19 sur 20 et en mathématiques, exactement la même chose, même si ce ne sont pas les mêmes élèves qui sont macabrement descendus sur le banc d’infamie ou portés aux nues de la réussite scolaire...
Et là, il n'était pas question de leur faire réviser quoi que ce soit avant de leur donner les cahiers...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Hermione0908 le Sam 23 Juin 2012 - 14:34

@PurpleBanner a écrit:Citation de l'article:

"Selon cette théorie de la «constante macabre», les professeurs répartiraient, inconsciemment, les élèves en trois tiers: les bons, les moyens et les mauvais. «Imaginons une classe excellente, avec un professeur excellent, explique André Antibi. Si, dans un tel contexte, toutes les notes sont bonnes, il est suspecté de laxisme. Il lui faut donc toujours une part d'élèves en échec», explique André Antibi dont l'association prône «l'évaluation par contrat de confiance», suivant lequel l'enseignant annonce en amont les notions à réviser, traitées préalablement en cours, et instaure un précontrôle…"

Et après le "précontrôle", place au contrôle avec des notes...

Je ne vois pas où est le problème... a priori, je suis pour.
Une fois de plus, le barème, s'il est connu de tous (prof et élèves), bien à l'avance, est une sorte de contrat tacite qui évacue le côté "arbitraire" de la note.

Mais on n'est pas là pour piéger les élèves, que croient-ils ? Les élèves sont toujours au courant de ce sur quoi ils vont être interrogés. Les seuls contrôles surprise que j'ai faits cette année, c'est sur les leçons de langue, mais les élèves étaient prévenus que dès qu'il y avait une leçon de langue, il y avait un contrôle derrière, et la surprise, ce n'était pas le sujet du contrôle, mais la date. Et dans ces interro de langue, il y avait soit de la leçon pure, soit les mêmes exercices que ceux faits en classe (même énoncé, mais évidemment des phrases différentes).
On a l'impression à les lire que nous ne faisons qu'interroger les élèves sur des choses qu'ils ne peuvent pas connaître et que nous prenons un plaisir sadique à leur mettre des sales notes.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Clarinette le Sam 23 Juin 2012 - 14:40

@doublecasquette a écrit:Je viens de transformer en notes sur 10 ou sur 20, avec des intitulés de matières connues de "mes" parents d'élèves, les résultats de mes six élèves de CE1 aux Évaluations Nationales...
Qu'est-ce qu'il serait déçu, monsieur Antibi !

À part peut-être un de mes élèves, pas de constante macabre chez eux Suspect !
En français, ça va de 12,5 à 19 sur 20 et en mathématiques, exactement la même chose, même si ce ne sont pas les mêmes élèves qui sont macabrement descendus sur le banc d’infamie ou portés aux nues de la réussite scolaire...
Et là, il n'était pas question de leur faire réviser quoi que ce soit avant de leur donner les cahiers...
Ta remarque me rappelle un barême lu ici il y a peu, je ne sais plus à quel sujet, mais il était écrit, si mes souvenirs sont bons : de 12 à 15, ou peut-être de 15 à 18 : très bon travail (ou un truc dans ce goût-là). Enfin, en tout cas, il semblait exclu que l'élève ait 20. scratch
Même en expression écrite, mes meilleurs élèves ont entre 18 et 20, parce qu'ils ont respecté le barême explicite qui figure sous le sujet. Aux chiottes à bas la constante macabre ! Razz

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Sydney le Sam 23 Juin 2012 - 15:00

Perso, j'ai évoqué avec l'éventualité de la suppression des notes à mes 4e et ils m'ont dit que "sans notes, ça sert à quoi de travailler ?" Je leur ai demandé s'ils vivaient mal le fait d'avoir des notes, ils m'ont répondu sur le ton de l'humour "On est traumatisés !" Je crois que c'est un faux débat, les plus traumatisés, ce sont leurs parents, bien souvent....

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par yphrog le Sam 23 Juin 2012 - 15:02

L'évaluation des fonctionnaires, par contre, ne me semble pas être basée sur une échelle de 20, au moins pour la notation administrative. scratch

Je me fais spokesphrog de ce club d'Ernest Marcabrus. Razz


Dernière édition par xphrog le Sam 23 Juin 2012 - 15:09, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Clarinette le Sam 23 Juin 2012 - 15:09

@Sydney a écrit:Perso, j'ai évoqué avec l'éventualité de la suppression des notes à mes 4e et ils m'ont dit que "sans notes, ça sert à quoi de travailler ?" Je leur ai demandé s'ils vivaient mal le fait d'avoir des notes, ils m'ont répondu sur le ton de l'humour "On est traumatisés !" Je crois que c'est un faux débat, les plus traumatisés, ce sont leurs parents, bien souvent....
Que nenni : la majorité des parents apprécient au contraire ce moyen pratique de vérification du travail de leurs enfants, alors qu'ils répugnent, et comme on les comprend, à plonger dans un livret de compétences abscons et prétentieux.

xphrog a écrit:L'évaluation des fonctionnaires, par contre, ne me semble pas être basée sur une échelle de 20, au moins pour la notation administrative. scratch

Je me fais spokesphrog de ce club d'Ernest Marcarbrus. Razz
Dans le premier degré, notre avancement de carrière est basé sur une note/20.

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Celadon le Sam 23 Juin 2012 - 15:10

Enfin, avancement... quand il n'y a pas de goulot d'étranglement...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par yphrog le Sam 23 Juin 2012 - 15:14

@Clarinette a écrit:

xphrog a écrit:L'évaluation des fonctionnaires, par contre, ne me semble pas être basée sur une échelle de 20, au moins pour la notation administrative. scratch

Je me fais spokesphrog de ce club d'Ernest Marcabrus. Razz
Dans le premier degré, notre avancement de carrière est basé sur une note/20.

Ce n'est pas le cas au sécondaire. (j'admets que je n'ai pas trop compris les maxima et minima, l'année ou je devais avoir (selon mon CDE) l'augmentation minimale j'ai eu -- semble-t-il -- le maximale, et vice versa.)

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Marcassin le Sam 23 Juin 2012 - 16:36

xphrog a écrit:L'évaluation des fonctionnaires, par contre, ne me semble pas être basée sur une échelle de 20, au moins pour la notation administrative. scratch
Vu le faible pourcentage de promus à la hors-classe chaque année, on peut parler de Constante sanguinolente.

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par jilucorg le Sam 23 Juin 2012 - 16:46

Secondaire : note administrative /40 + pédagogique /60, et quoi...?

De toute manière il n'est pas question de savoir si c'est notes sur 10, 20 ou 60, ou sur une échelle ABCDE – qui avec les + et les - a une équivalence facile /10 ou /20) –, la méthode Antibi passe par la suppression de toute notation, productrice d'injustice & souffrance, au profit d'une évaluation reposant sur le fait d'avoir acquis ou non telle compétence, ce pourquoi les Grands Esprits se rencontrent si bien, évidemment. Le contrat machin, là, c'est du folklore, c'est le coup des compétences qui est récupéré par le MEN.


Dernière édition par jilucorg le Sam 23 Juin 2012 - 16:52, édité 1 fois

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Duplay le Sam 23 Juin 2012 - 16:49

@Marcassin a écrit:
xphrog a écrit:L'évaluation des fonctionnaires, par contre, ne me semble pas être basée sur une échelle de 20, au moins pour la notation administrative. scratch
Vu le faible pourcentage de promus à la hors-classe chaque année, on peut parler de Constante sanguinolente.

lol!

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par MelanieSLB le Sam 23 Juin 2012 - 16:50

Précision pour le secondaire: Note administrative sur 40, pédagogique sur /60, d'où un total sur 100.

Pour le reste, titanic .

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par jilucorg le Sam 23 Juin 2012 - 16:54

@MelanieSLB a écrit:Précision pour le secondaire: Note administrative sur 40, pédagogique sur /60, d'où un total sur 100.
Oups, édited, merci Fatigue & sénilité...

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par Jim Thompson le Sam 23 Juin 2012 - 16:59

Ras-le-bol des attaques des pédagogistes excessifs profitant qu'on soit usé en fin d'année et qu'on ait eu le malheur d'être heureux 5 min après le 6mai et après le 17juin bref
faut remonter au Front
et ce coup là on sait qu'on a 2 ennemis internes: le se et le sgen

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par CatLea le Sam 23 Juin 2012 - 17:15

A chaque fois que je fais un contrôle, j'annonce clairement, en le notant au tableau, les points de révision sur lesquels ils seront évalués.
Quand j'avais les TPs de première, avant chaque TPs contrôle conditions bac, ils avaient une séance de révisions.
Pour les terminales, ils savaient que je pouvais évaluer régulièrement les définitions de vocabulaire scientifique et je prévenais même que "tiens ça fait longtemps que vous n'avez pas eu une intérro de définitions!".
En seconde, pour les EDE, l'an dernier, on a suivi les consignes de l'inspection : pas de notes. Moralité : aucun respect des règles du labo, pas de travail et, cette année, encore plus que les autres, une facheuse tendance, en première, à se croire encore sur un terrain de jeu.
Qu'on nous fiche la paix un peu bon sang!!! On est quand même pas des monstres sadiques assoiffés de zéros!!! En ce qui me concerne, je sais pertinnemment que j'ai traumatisé des générations entières d'élèves. C'est eux même qui me le disent en rigolant.

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par neomath le Sam 23 Juin 2012 - 18:25

darkcoffee a écrit:
Qu'on nous fiche la paix un peu bon sang!!!
Exactement. C'est tout ce que l'on demande à ces gens qui, pour la plupart, n'ont aucune expérience de notre métier.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par CatLea le Sam 23 Juin 2012 - 18:58

Les gamins attendent la note. Ils en ont besoin pour se situer et savoir où ils en sont. Enfin, c'est mon point de vue.

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les notes dans le collimateur de l'Éducation nationale - Le Figaro

Message par minnie le Sam 23 Juin 2012 - 19:03

Antibi? Purée mais ça fait combien d'années que sa théorie circule? AU moins 10, sans doute plus.

Sa théorie est dépassée depuis longtemps et ne s'applique plus guère à nos pratiques de classe.
C'est énervant de constater que nos ministres pensent que l'enseignement est le même que celui qu'ils ont subi enfant.

J'ai de plus ne plus l'impression que le passage de la gauche au pouvoir c'est le réveil des momies. Quelle horreur!

Dans mon collège, la plupart des profs font des contrôles prévus, avec la liste des objectifs à atteindre, des exos à réviser, bref, on les prévient de ce qui va tomber.
J'ai même une collègue qui fait ces "précontrôles" en H-G
En maths, mon conjoint glisse régulièrement un ou plusieurs exercices traités en classe (et il ne se casse plus la tête à changer les valeurs numériques)

Si on ne fait pas ça, on obtient 5/6 de moyenne de classe!

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum