France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MUTIS le Mar 26 Juin 2012 - 10:03

@neomath a écrit:A gerber. Et de plus parfaitement faux. 3000 € c'est le salaire sans heures sup d'un agrégé au 11e échelon. Comment faire croire que cela puisse être le salaire moyen dans un lycée lambda ?
Le comble du mensonge hypocrite c'est la phrase qui parle d'un salaire de 9000 €. Telle qu'elle est tournée l'auditeur moyen comprend qu'un prof peut toucher 9000 € par mois. Mais il se couvre en précisant que c'est un salaire du mois de décembre, et là les spécialistes, mais eux seul, comprennent qu'il s'agit d'un rattrapage. Ou comment salir une profession tout en respectant en apparence la déontologie.
Quelque chose me turlupine. Le journaliste prétend qu'il a obtenu un fichier avec les salaires de toute une année. Est ce que c'est techniquement possible ?

Juste une précision : 3000 euros c'est le salaire d'un agrégé sans HS au 9ème échelon plutôt.
Un agrégé avec HSA, ISO, PP gagne, arrivé à cet échelon entre 3500 et 4000 euros net par mois, voire plus .... sur 8 mois ! Mais c'est un exception dans les collèges. Un prof de classe prépa agrégé peut gagner plus. Ce n'est pas du tout scandaleux. C'est plutôt les salaires à moins de 2000 euros qui sont scandaleux pour des bacs + 4 ou bacs + 5 avec concours...
D'accord avec vous sur le reste.
La présentation faite était fort malhonnête.
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par linkus le Mar 26 Juin 2012 - 10:07

Ils sont débiles ces journalistes. Pas besoin d'aller demander à quelqu'un le salaire d'un professeur! Il suffit d'aller sur le site du ministère de l'éducation nationale.
Avec les mots clés:
salaire agrégé education nationale
On trouve en premier lien:
http://www.education.gouv.fr/cid1054/professeur-agrege.html

En remplaçant agrégé par certifié, on trouve
http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html

Pourquoi ils cherchent midi à quatorze heures?
Je me le demande. Cela m'a à peine pris une minute!

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par mathmax le Mar 26 Juin 2012 - 10:12

Je cite la chronique :

"Précision : il s’agit d’un lycée non parisien, avec des filières générales, technologiques et professionnelles, quelques BTS et quelques petites « classes prépa ». Bref, un lycée normal, "

Est-ce vraiment un lycée typique ?
De toutes façons la majorité des établissements sont des collèges.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par linkus le Mar 26 Juin 2012 - 10:14

Par contre pour la rémunération d'un CDE, ce n'est pas très clair sur le site du ministère. De même pour la rémunération des inspecteurs qui est plus élevé que celle d'un enseignant.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par invitéW le Mar 26 Juin 2012 - 10:17

@linkus a écrit:Par contre pour la rémunération d'un CDE, ce n'est pas très clair sur le site du ministère. De même pour la rémunération des inspecteurs qui est plus élevé que celle d'un enseignant.

http://www.education.gouv.fr/cid1133/personnels-de-direction.html#Carri%C3%A8re%20et%20r%C3%A9mun%C3%A9ration%20des%20personnels%20de%20direction

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MUTIS le Mar 26 Juin 2012 - 10:17

@linkus a écrit:Par contre pour la rémunération d'un CDE, ce n'est pas très clair sur le site du ministère. De même pour la rémunération des inspecteurs qui est plus élevé que celle d'un enseignant.

...ça dépend si l'enseignant est agrégé et fait des HS. Certains peuvent gagner plus qu'un inspecteur.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par eliam le Mar 26 Juin 2012 - 10:18

Will.T a écrit:
@linkus a écrit:Par contre pour la rémunération d'un CDE, ce n'est pas très clair sur le site du ministère. De même pour la rémunération des inspecteurs qui est plus élevé que celle d'un enseignant.

http://www.education.gouv.fr/cid1133/personnels-de-direction.html#Carri%C3%A8re%20et%20r%C3%A9mun%C3%A9ration%20des%20personnels%20de%20direction
Il me semble que leur rémunération dépend du nombre d'élèves de leur établissement.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Invité21 le Mar 26 Juin 2012 - 10:21

Vous êtes sévères! A un moment donné si je ne m'abuse, il nous concède avec mansuétude un niveau d'étude correct, reconnaît que nous gagnons moins que les cadres du privés, et semble du bout des lèvres suggérer que nous méritons notre salaire...Quoique attendez...Il a parlé des vacances!
Rolling Eyes

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par linkus le Mar 26 Juin 2012 - 10:22

J'ai pas les yeux en face des trous. En fait, c'est clair. Mais c'est dommage que le salaire indiqué n'est pas mensuel!

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par linkus le Mar 26 Juin 2012 - 10:23

@MUTIS a écrit:
@linkus a écrit:Par contre pour la rémunération d'un CDE, ce n'est pas très clair sur le site du ministère. De même pour la rémunération des inspecteurs qui est plus élevé que celle d'un enseignant.

...ça dépend si l'enseignant est agrégé et fait des HS. Certains peuvent gagner plus qu'un inspecteur.

Je parlais sans prime et sans HS.

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par invitéW le Mar 26 Juin 2012 - 10:28

@MUTIS a écrit:
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

je ne vois pas l'intérêt d'être aussi caricatural, comme pour l'article source de ce topic, cela décrédibilise les propos.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Nuits le Mar 26 Juin 2012 - 10:29

@linkus a écrit:Ils sont débiles ces journalistes. Pas besoin d'aller demander à quelqu'un le salaire d'un professeur! Il suffit d'aller sur le site du ministère de l'éducation nationale.
Avec les mots clés:
salaire agrégé education nationale
On trouve en premier lien:
http://www.education.gouv.fr/cid1054/professeur-agrege.html

En remplaçant agrégé par certifié, on trouve
http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html

Pourquoi ils cherchent midi à quatorze heures?
Je me le demande. Cela m'a à peine pris une minute!

Parce que certains (ne généralisons pas comme ce "journaliste" l'a fait) ne cherchent pas l'info exacte et documentée mais le buzz et la fange.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MUTIS le Mar 26 Juin 2012 - 10:37

Will.T a écrit:
@MUTIS a écrit:
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

je ne vois pas l'intérêt d'être aussi caricatural, comme pour l'article source de ce topic, cela décrédibilise les propos.

Ce n'est pas une caricature même si ce n'est pas politiquement correct et respectueux pour les chefs... C'est le fruit de 30 ans d'expérience. Le réalisme et la lucidité ne décrédibilisent pas les propos. C'est la naïveté et la soumission qui ont cette fonction...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par invitéW le Mar 26 Juin 2012 - 10:42

@MUTIS a écrit:
Will.T a écrit:
@MUTIS a écrit:
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

je ne vois pas l'intérêt d'être aussi caricatural, comme pour l'article source de ce topic, cela décrédibilise les propos.

Ce n'est pas une caricature même si ce n'est pas politiquement correct et respectueux pour les chefs... C'est le fruit de 30 ans d'expérience. Le réalisme et la lucidité ne décrédibilisent pas les propos. C'est la naïveté et la soumission qui ont cette fonction...
Mettre tout le monde dans le même panier, ce n'est ni du réalisme, ni de la lucidité, mais bien de la caricature... ou peut-être de l'amertume !
Même un naïf peut s'en rendre compte.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Albator le Mar 26 Juin 2012 - 10:44

@mathmax a écrit:C'est surtout révélateur du malaise d'une partie des chefs d'établissement, qui haïssent et jalousent les personnels qu'ils doivent gérer. Une DRH digne de ce nom se pencherait sur ce problème.

Sauf que nos DRH sont calquées sur celles de France Telecom furieux furieux

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MarieL le Mar 26 Juin 2012 - 10:50

@MUTIS a écrit:
Will.T a écrit:
@MUTIS a écrit:
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

je ne vois pas l'intérêt d'être aussi caricatural, comme pour l'article source de ce topic, cela décrédibilise les propos.

Ce n'est pas une caricature même si ce n'est pas politiquement correct et respectueux pour les chefs... C'est le fruit de 30 ans d'expérience. Le réalisme et la lucidité ne décrédibilisent pas les propos. C'est la naïveté et la soumission qui ont cette fonction...

Quand même ! Des CDE (et même des IPR) qui ont été des professeurs enthousiastes et appréciés, cela existe aussi. Ce n'est certes pas mon cas, mais il existe tout de même des personnes qui sont réellement intéressées par la gestion d'un établissement, son "rayonnement", qui ont envie de transformer les choses - dans la mesure du possible.

Pour ce qui concerne le reportage à l'origine du topic, j'évite au maximum d'écouter ce que l'on peut dire de nous dans les media, rien de tel pour se mettre en colère ou déprimer. Quant à aller convaincre certains que ce qu'ils ont entendu n'est pas la vérité, c'est peine perdue.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MUTIS le Mar 26 Juin 2012 - 10:56

Will.T a écrit:
@MUTIS a écrit:
Will.T a écrit:
@MUTIS a écrit:
Quant à la démarche du CDE, elle est tout à fait possible techniquement et tout à fait concevable pour un CDE aigri (comme il y en a beaucoup). Ne jamais oublier que les CDE ne sont pas des profs qui ont réussi et qui obtiennent une promotion sur leur mérite. Ce sont des gens qui fuient l'enseignement, soit parce qu'ils ont échoué, soit parce qu'ils ont de piètres ambitions dont ils mesurent vite les limites. D'où la frustration et le ressentiment. Mais ils ne faut pas non plus exagérer : j'en ai connu ... euh... oui, des dévoués et épanouis. Rares !

je ne vois pas l'intérêt d'être aussi caricatural, comme pour l'article source de ce topic, cela décrédibilise les propos.

Ce n'est pas une caricature même si ce n'est pas politiquement correct et respectueux pour les chefs... C'est le fruit de 30 ans d'expérience. Le réalisme et la lucidité ne décrédibilisent pas les propos. C'est la naïveté et la soumission qui ont cette fonction...
Mettre tout le monde dans le même panier, ce n'est ni du réalisme, ni de la lucidité, mais bien de la caricature... ou peut-être de l'amertume !
Même un naïf peut s'en rendre compte.
Je vous laisse à vos illusions, c'est le fruit de la jeunesse. Et la hiérarchie a besoin de gens comme vous pour fonctionner. Ce que La Boétie appelait la "servitude volontaire" repose souvent sur cette illusion... la compétence supposée des chefs... C'est ce qui assure la docilité des troupes...
Ne confondez pas amertume et lucidité, je serais amené à confondre naïveté et bêtise...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par *Lady of Shalott* le Mar 26 Juin 2012 - 11:15

Axel a écrit:Pour ce qui concerne le reportage à l'origine du topic, j'évite au maximum d'écouter ce que l'on peut dire de nous dans les media, rien de tel pour se mettre en colère ou déprimer. Quant à aller convaincre certains que ce qu'ils ont entendu n'est pas la vérité, c'est peine perdue.

C'est aussi ce que je fais en général, mais la chronique m'a cueillie à l'improviste.

Qu'il y ait des gens pour qui les profs sont d'affreux privilégiés, qui ont plein de vacances, un gros salaire, et un métier super cool, c'est une chose : on ne peut pas être aimé de tout le monde. Qu'un discours ayant l'apparence du sérieux (chronique d'un économiste, sur une chaîne nationale) reprenne ce type de discours en la présentant comme une information rétablissant la vérité, c'en est une autre : si je démens, qui va-t-on croire ? Le journaliste de France Inter, ou moi ? Même si je sors ma fiche de paie, on va me dire que oui, certes, je gagne moins de 2800 E par mois, mais je dois bien avoir des primes ou des heures sup' défiscalisées (miam, le bon gros privilège !) cachées dans un coin, hein, ils l'ont dit à la radio. Et ça, ça me fout en rogne.

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par MarieL le Mar 26 Juin 2012 - 11:19

@*Lady of Shalott* a écrit:
Axel a écrit:Pour ce qui concerne le reportage à l'origine du topic, j'évite au maximum d'écouter ce que l'on peut dire de nous dans les media, rien de tel pour se mettre en colère ou déprimer. Quant à aller convaincre certains que ce qu'ils ont entendu n'est pas la vérité, c'est peine perdue.

C'est aussi ce que je fais en général, mais la chronique m'a cueillie à l'improviste.

Qu'il y ait des gens pour qui les profs sont d'affreux privilégiés, qui ont plein de vacances, un gros salaire, et un métier super cool, c'est une chose : on ne peut pas être aimé de tout le monde. Qu'un discours ayant l'apparence du sérieux (chronique d'un économiste, sur une chaîne nationale) reprenne ce type de discours en la présentant comme une information rétablissant la vérité, c'en est une autre : si je démens, qui va-t-on croire ? Le journaliste de France Inter, ou moi ? Même si je sors ma fiche de paie, on va me dire que oui, certes, je gagne moins de 2800 E par mois, mais je dois bien avoir des primes ou des heures sup' défiscalisées (miam, le bon gros privilège !) cachées dans un coin, hein, ils l'ont dit à la radio. Et ça, ça me fout en rogne.

Nous sommes donc d'accord Wink

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Lefteris le Mar 26 Juin 2012 - 11:33

Le procédé n'est pas nouveau dans les détracteurs du service public. Que l'on se rappelle quand il fallait "casser" du cheminot dans l'opinion : on prenait le meilleur salaire conducteur de TGV , le cas d'un "roulant" uniquement, et on oubliait de dire que le retraite anticipée était proportionnelle, et on occultait les conditions de travail (horaires décalés, WE, etc. . On obtenait donc de quoi faire pâlir de jalousie la plupart de salariés.

La rancoeur de certains chefs d'établissement tient à plusieurs choses, autant que je puisse en juger par moi-même ou des membre de ma famille. D'une part, ne pas avoir toute autorité sur les personnels, et j'ai déjà entendu de mes propres oreilles qu'il fallait casser le décret de 1950. Deux fois aussi j'ai entendu dénigrer en ma présence les agrégés. (Il arrive que certains soient devenus CDE faute de décrocher l'agreg, j'ai au moins un cas) . Bien sûr, pas de généralisation , mais le jour un petit chef teigneux tient le manche, il le montre.
Je confirme largement le faible salaire des enseignants pour avoir été cadre A ailleurs. Je ne suis devenu prof que parce que reclassé au dernier échelon, précisément parce que je gagnais plus , et j'avais même renoncé une fois au capes (que j'ai repassé, puis l'agreg) parce que j'avais des charges à l'époque, et que 25- 30 % de revenus de moins à grade égal , il faut pouvoir se l'offrir.
N'en déplaise au journaleux, les jeunes ne sont pas si khons : ils passent l'agreg ou rien, il y avait plus de candidats à ce concours qu'au Capes ces dernières années. (voir un des derniers posts qui cite un article du Monde rappelant ce phénomène)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Lefteris le Mar 26 Juin 2012 - 11:37

@*Lady of Shalott* a écrit:
Axel a écrit:Pour ce qui concerne le reportage à l'origine du topic, j'évite au maximum d'écouter ce que l'on peut dire de nous dans les media, rien de tel pour se mettre en colère ou déprimer. Quant à aller convaincre certains que ce qu'ils ont entendu n'est pas la vérité, c'est peine perdue.

C'est aussi ce que je fais en général, mais la chronique m'a cueillie à l'improviste.

Qu'il y ait des gens pour qui les profs sont d'affreux privilégiés, qui ont plein de vacances, un gros salaire, et un métier super cool, c'est une chose : on ne peut pas être aimé de tout le monde. Qu'un discours ayant l'apparence du sérieux (chronique d'un économiste, sur une chaîne nationale) reprenne ce type de discours en la présentant comme une information rétablissant la vérité, c'en est une autre : si je démens, qui va-t-on croire ? Le journaliste de France Inter, ou moi ? Même si je sors ma fiche de paie, on va me dire que oui, certes, je gagne moins de 2800 E par mois, mais je dois bien avoir des primes ou des heures sup' défiscalisées (miam, le bon gros privilège !) cachées dans un coin, hein, ils l'ont dit à la radio. Et ça, ça me fout en rogne.
Tu gagnes peut-être plus parce que tu as 3 matières Very Happy ...Faut pas être cachottière comme ça.
Une élève me l'a sorti, et comme elle n'a pas pu l'inventer, il faut bien que ce soit des âneries qui circulent. Cela dit, sans mon HSA , je gagne à l'échelon 10 autour de 3100€ avec ISOE , et je suis un des plus gros salaires de mon établissement. POur faire 2800€ de moyenne, il faudrait faire fort, quand je vois des gens de 45-50 ans certifiés au 9ème avec 2300€

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Cath le Mar 26 Juin 2012 - 11:47

@Lefteris a écrit: quand je vois des gens de 45-50 ans certifiés au 9ème avec 2300€

Ça, c'est moi, entre autres...
Mais bon, grâce à l'abrogation du super décret Châtel, je vais pouvoir passer prochainement au 10° sans attendre le bon vouloir de mon cde... De quoi je me plains...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par Iphigénie le Mar 26 Juin 2012 - 12:08

Des profs qui cumulent les heures, il commence à y en avoir beaucoup - hors néo!- Avec 5 à 10 heures sup, ça peut faire un salaire convenable.
AU lieu de s'en réjouir, certains feraient bien de s'en inquiéter car enfin, il n'est pas possible de faire le même boulot avec 4 classes et avec 10.
Mais ça, on ne l'entend pas.On ne regarde que les chiffres, et on dit à ceux qui font vraiment leur boulot qu'ils sont des fainéants, ou des gens qui n'aiment pas suffisamment leur métier: celui qui a dit que la raison était la chose la mieux partagée aurait pu s'abstenir ce jour-là de gloser.
Et sans généraliser, parce qu'il y a aussi des gens sincères (i.e qui investissent beaucoup de temps dans ces activités) , la mode des Tice, et des "classes vivantes qui sortent à tout propos" etc est en partie liée à ce phénomène, car enfin, mettre les élèves devant un logiciel, ou les promener en car, c'est moins fatigant que de concevoir un cours.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par *Lady of Shalott* le Mar 26 Juin 2012 - 12:22

Axel a écrit:
@*Lady of Shalott* a écrit:
Axel a écrit:Pour ce qui concerne le reportage à l'origine du topic, j'évite au maximum d'écouter ce que l'on peut dire de nous dans les media, rien de tel pour se mettre en colère ou déprimer. Quant à aller convaincre certains que ce qu'ils ont entendu n'est pas la vérité, c'est peine perdue.

C'est aussi ce que je fais en général, mais la chronique m'a cueillie à l'improviste.

Qu'il y ait des gens pour qui les profs sont d'affreux privilégiés, qui ont plein de vacances, un gros salaire, et un métier super cool, c'est une chose : on ne peut pas être aimé de tout le monde. Qu'un discours ayant l'apparence du sérieux (chronique d'un économiste, sur une chaîne nationale) reprenne ce type de discours en la présentant comme une information rétablissant la vérité, c'en est une autre : si je démens, qui va-t-on croire ? Le journaliste de France Inter, ou moi ? Même si je sors ma fiche de paie, on va me dire que oui, certes, je gagne moins de 2800 E par mois, mais je dois bien avoir des primes ou des heures sup' défiscalisées (miam, le bon gros privilège !) cachées dans un coin, hein, ils l'ont dit à la radio. Et ça, ça me fout en rogne.

Nous sommes donc d'accord Wink

Oui, entièrement d'accord ! Smile Mais ton message donne l'impression que tu es très serein, alors que j'étais fulminante, avec la fumée qui sortait des naseaux : c'est pour ça que je l'ai cité !

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par *Lady of Shalott* le Mar 26 Juin 2012 - 12:28

@Lefteris a écrit:
Tu gagnes peut-être plus parce que tu as 3 matières Very Happy ...Faut pas être cachottière comme ça.
Une élève me l'a sorti, et comme elle n'a pas pu l'inventer, il faut bien que ce soit des âneries qui circulent. Cela dit, sans mon HSA , je gagne à l'échelon 10 autour de 3100€ avec ISOE , et je suis un des plus gros salaires de mon établissement. POur faire 2800€ de moyenne, il faudrait faire fort, quand je vois des gens de 45-50 ans certifiés au 9ème avec 2300€

Tiens, celle-là, on ne me l'a jamais faite !

Il y a des établissements assez côtés où la moyenne d'âge est plutôt élevée. Celui où j'ai été stagiaire était dans ce style : pas un prof de moins de 50 ans, sauf les stagiaires. Mais c'était justement un lycée en centre ville, avec prépas, pas un établissement standard !

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: France Inter : l'édito éco de D. Seux sur le salaire des enseignants ou comment faire haïr davantage la profession

Message par mren le Mar 26 Juin 2012 - 12:44

Le chiffre de 9000 € cité par ce proviseur est surprenant, mais pas forcément faux si l'on fait preuve d'une malhonnêteté suffisante. Exemple:
- mon lycée a mis en place un "module d'excellence" dans certaines matières: 4h de cours en plus le mercredi après-midi pour les élèves intéressés, de septembre à mai
- soit au bas mot 120 HSE au total...mais c'est payé d'UN bloc, sur LE salaire du mois de juin.
En pratique plusieurs collègues se partagent ces heures car c'est un boulot monstrueux, mais en supposant que tout soit fait par un seul et même collègue, par exemple de prépa, il y a de quoi ajouter 5000 € au salaire de juin. Ajoutons quelques heures de colles, elles aussi payées par à-coups, voire beaucoup d'heures de colles en peu de temps à cause des entraînements aux oraux des 2e années de prépas...bah on arriverait facilement à 9000 €, sauf qu'il s'agit d'UN salaire mensuel par an, pas du salaire mensuel courant.

mren
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum