Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par Docteur OX le Mer 27 Juin 2012 - 21:40

http://www.sudouest.fr/2012/06/27/on-se-sentait-pourtant-bien-dans-notre-college-754618-4344.php

« On se sentait pourtant bien dans notre collège »
Tristesse et anxiété : les élèves de Jean-Monnet ont dit adieu à leur collège, hier.



«Jean-Monnet va fermer ses portes. Mais ce n'est pas pour ça qu'on va baisser les bras… ». Micro en main, Nabil, un élève de troisième, entame un slam sous le préau, devant l'ensemble de ses camarades. La matinée touche à sa fin. Tournoi de football, exposition de photos, spectacle de danses orientales… Plusieurs animations ont été organisées pour « célébrer » un événement dont tous ici se seraient bien passés.

Tout à l'heure, le collège installé rue du Chanoine-Laborde va tourner une page de son histoire, et mettre la clé sous la porte. Pour cause de méfiance.


Délaissé par des familles qui n'appréciaient pas d'y inscrire leurs enfants aux côtés de jeunes issus de quartiers populaires, l'établissement a vu ses effectifs chuter ces dernières années. Au point de se retrouver condamné à la fermeture.

Des travaux engagés par le Conseil général doivent le transformer en « collège de la réussite avec internat désectorisé ». Ils dureront près de deux ans, tandis qu'un nouveau nom sera sans doute choisi pour effacer les réticences suscitées par celui de Jean-Monnet.

« On va devoir se séparer »

Voilà pour l'avenir. En attendant, les 246 élèves vont être répartis dans d'autres établissements palois. Et, malgré le côté tonique de la fête, la pilule passe mal.

« Ce que l'on ressent, c'est surtout de la tristesse » confient Marine, Daniela, Océan et Jeanne, quatre adolescents, qui se sont isolées dans un coin de la cour de récréation. « On va devoir se séparer, et perdre des amies. On était attachées à ce collège. L'ambiance y est bonne et les profs sympas. » Pyrène, 15 ans, des larmes plein les yeux, confirme : « Comme c'était petit, tout le monde se connaissait. »

Tristesse, le mot revient aussi dans les propos d'une enseignante. Celle-ci évoque l'anxiété manifestée par bon nombre de jeunes. « Ils vont se retrouver dans des structures plus importantes, sans leurs camarades. Même si certains d'entre eux se sont débrouillés pour s'inscrire ensemble dans leur nouvel établissement. »

Ce bouleversement a été préparé, ajoute-t-elle. « Les professeurs principaux en ont discuté régulièrement avec les élèves, en essayant de les rassurer, et en leur permettant de s'exprimer sur le sujet. Car, dans cette situation, la parole est importante. »

De là à évoquer à son tour l'ambiance qui régnait à Jean-Monnet, il n'y a qu'un pas. « Je m'y sentais bien. Car les élèves sont très attentifs. Bien sûr, certains sont en difficulté. Mais ils sont demandeurs d'aide. Quant aux collègues, ils sont agréables. »

« Une grande famille »

Une amertume est par contre exprimée. « Selon moi, les institutions n'ont pas fait ce qu'il fallait pour permettre à une mixité sociale d'exister dans cet établissement. Il n'y a pas eu un engagement assez fort de la part des milieux politiques. »

Sous le préau, la fête se poursuit. « Chaque fois que les élèves du collège ont participé à des activités extérieures, ils ont été félicités pour leur comportement » tient à rappeler la principale, Geneviève Lagourette.

Invitée à prendre le micro, elle donne une dernière recommandation aux jeunes. « Vous êtes les ambassadeurs de Jean-Monnet. Là où vous irez, votre attitude doit être irréprochable. »

« Le collège, c'est comme une grande famille » affirme Nabil dans l'assistance. « Le règlement était strict pour nous aider à entrer dans la vie d'adulte et nous rendre matures. Mais l'ambiance était bonne ». Et l'adolescent, qui reconnaît pourtant ne pas faire partie des « élèves les plus brillants », lâche une promesse. « On aura tous le brevet, pour faire plaisir à Mme Lagourette.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par User5899 le Mer 27 Juin 2012 - 22:14

Madame Lagourette... Elle a un nom à figurer dans une chronique de Pierre Desproges...
Sinon, finalement, pour qu'un collège aille bien, il suffit qu'il aille mal et qu'on le veuille fermer. Vous notez, Peillon ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par Pierre_au_carré le Jeu 28 Juin 2012 - 7:46

C'était le collège François Bayrou ? Laughing

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par palomita le Ven 29 Juin 2012 - 15:40

@Pierre_au_carré a écrit:C'était le collège François Bayrou ? Laughing

Non, le collège où François Bayrou a enseigné est le collège Jeanne d'Albret , en plein coeur du quartier huppé de la ville. Ce collège a récupéré pas mal des élèves qui allaient avant à Jean Monnet ( seul collège classé sensible du département, d'où la mauvaise image), car je crois qu'ils ont changé la carte scolaire il y a quelques années pour éviter l'effet "ghetto"et introduire de la " mixité" sociale.En gros, ils ont voulu mélanger les élèves issues des familles les plus favorisées à ceux des familles les plus défavorisées, le quartier huppé étant voisin géographiquement de la Cité .
Résultats:
- les familles aisées ont contourné la carte scolaire à coup de dérogations ou en inscrivant leurs enfants dans le privé .
- le collège Jeanne d'Albret a récupéré une part des effectifs de Jean Monnet et s'est ghettoisé . Mais le collège n'est pas classé .
- le collège Jean Monnet a perdu des effectifs et n'a cessé d'en perdre à cause de l'étiquette " sensible" .
Les pouvoirs publics ont laissé couler , d'où, fermeture du collège .



palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par Dhaiphi le Ven 29 Juin 2012 - 20:04

@palomita a écrit:car je crois qu'ils ont changé la carte scolaire il y a quelques années pour éviter l'effet "ghetto"et introduire de la " mixité" sociale.En gros, ils ont voulu mélanger les élèves issues des familles les plus favorisées à ceux des familles les plus défavorisées, le quartier huppé étant voisin géographiquement de la Cité .
Comme le montre très bien la suite de ton intervention, la mixité sociale ne se décrète pas. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pau (64). Le collège délaissé va fermer…

Message par llaima le Sam 30 Juin 2012 - 6:45

Les vrais responsabes de cette fermetures sont les autorités car un collège est viable à 200 élèves! Ca devrait même être la norme par rapport aux etablissement français qui ressemblent plus à des hangards à engraisser des pulets Doux qu'à des écoles! Les petits effectifs si accompagnés d'un bon encadrement auraient pu être un atout... Mais voila la rentabilité prime sut tout et on veut de bons vieux établissement de 800 collègiens où il est impossible de connaitre tout le monde où l'insécurité et la violence peuvent s'y infiltrer si facilement! Bref un beau gachi!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum