Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Jim Thompson le Mar 3 Juil 2012 - 23:29

@Circé a écrit:
@roxanne a écrit:
@Hestia a écrit:Circé, je suis aussi dans le privé et je ne prends plus la peine de relever certains commentaires sur le sujet. Bref... Rolling Eyes
la question n'est pas là.Pourquoi pas un enseignement privé ? mais s'il est privé, il ne doit pas bénificier d'aides de l'état , du moins pas autant.Sinon, c'est quoi la différence ? le choix des élèves ? trop facile.L'Etat doit d'abord faire porter ses efforts sur l'enseignement public et laïc.

Encore une fois, vous n'y connaissez strictement rien. Il est privé SOUS CONTRAT !!!!! J'ai fait toute ma scolarité dans le public, ma soeur, inscrite sur ce site est du public, j'ai 3 enfants, 1 dans le privé et 2 dans le public !
Ce que je constate, c'est que certains collègues ici nous balanceraient sans problème au chômage manu militari pour des valeurs idéologiques...merci, j'apprécie !
La modération doit être aussi anti-privée... parce que le mépris affiché ici personnellement me blesse énormément...
Eh oui, je le dis et je le répète, l'école privée sous contrat coûte moins cher à l'état mais je ne vais pas perdre davantage mon temps à essayer de l'expliquer.
nan quand je dis supprimer l'école privée c'est les transformer en école publique et garder les fonctionnaires (ceux qui ont le concours)
ne faire qu'une seule école, celle de la république une et indivisible et interdire l"'existence d'autres écoles (c'est à dire les boîtes privée fermées)

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Provence le Mar 3 Juil 2012 - 23:53

@Jim Thompson a écrit:
nan quand je dis supprimer l'école privée c'est les transformer en école publique et garder les fonctionnaires (ceux qui ont le concours)
ne faire qu'une seule école, celle de la république une et indivisible et interdire l"'existence d'autres écoles (c'est à dire les boîtes privée fermées)

Ça fait rêver... Rolling Eyes

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Musyne le Mer 4 Juil 2012 - 8:44

Si les gens choisissent l'enseignement privé, ce n'est pas pour qu'on le ferme et qu'ils aillent enseigner dans le public. C'est bien aussi de respecter la notion de choix (autant pour les enseignants que pour les familles).

_________________
Plus tard, peut-être !
Muse Inn : un bout de chez moi.

Musyne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par neomath le Mer 4 Juil 2012 - 10:22

@Vierlio a écrit:
Dans le privé y'a de tout, comme dans le public...

Tu penses vraiment que toutes les familles en seine-saint-Denis (ou ailleurs) ont les moyens de payer un établissement privé ?

Oh ce n'est pas qu'une question de moyens. Deux anecdotes :
1) J'ai fait passer un examen une fois dans un lycée privé sous contrat du 93. Le spectacle de la cour de récréation était une démonstration implacable du critère de recrutement des élèves : la couleur de la peau. Ah si il y avait deux ou trois noirs. Des collègues sous contrat précaire surexploités et sous payés dans des proportions inimaginables dans le public.
2) Une amie a voulu un jour inscrire son fils dans une école catholique. Catholique pratiquante, membre de la classe moyenne, bien sous tout rapport elle n'imaginait pas l'accueil qui lui a été fait. Elle a été reçue comme une m... avec des allusions sur ses origines (ai je besoin de préciser qu'elle n'est pas de la bonne couleur ) qui lui ont bien fait comprendre pourquoi on ne voulait même pas envisager de prendre le dossier de son fils.
Dernière remarque : la petite poignée de noirs et d'arabes tolérée à des fins de bonne conscience et de propagande ne fait pas illusion.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Jacq le Mer 4 Juil 2012 - 10:27

Salut.

Qu'un modérateur crée un sujet dont tous les médias parlent ne me semble pas une attaque des modérateurs contre le privé. Will T a juste placé sur le forum une information qui circule partout dans les médias et qui a donc sa place ici.

Pour le débat entre profs du public et du privé on peut sans doute éviter de s'envoyer des piques, puisque nous sommes collègues. Après nous avons fait un choix.

Si je prends simplement mes amis d'enfance ou de fac qui ont fait le choix du privé c'est en raison de certains avantages. Une camarade qui a fait toute la fac avec moi, et moi avons fait un choix.

Par idéologie j'ai choisi le public avec ce que cela comporte et elle le privé par idéologie (et spiritualité, elle est très croyante et se trouve bien dans son lycée) et parce qu'elle refusait une mutation nationale.
Cela fait plus de dix ans qu'elle enseigne dans l'agglo lyonnaise (et ce dès le début) alors que moi après plus de dix ans j'ai fait deux académies avant de revenir dans la mienne et ne serait jamais à Lyon (ou alors.... miracle yesyes ).
J'ai la sécurité de l'emploi en retour de ces mutations qu'elle a cherché à éviter, et peut être un salaire meilleur.

Un autre de mes amis et camarade a fait le même choix et pour la même raison. Résultat il enseigne directement dans sa ville natale. Il veut en partir pour se rapprocher un peu de son actuel domicile mais n'y arrive pas car le seul poste qu'il trouve pour aller là où il veut vivre n'est pas complet, et donc le salaire non plus. Ben il ne proteste pas, il a passé le concours du privé en connaissant les règles.

Nous avons fait un choix, à nous de l'assumer, aspects positifs comme négatifs. Maintenant c'est vrai que tous mes camarades de fac ou amis qui sont partis dans le privé sont tous revenus à Lyon, qu'ils n'ont le plus souvent jamais quitté. Ben moi je galère, je ne suis pas où je veux, mais j'ai accepté cette règle en entrant dans le public.

Maintenant personnellement je suis contre le fait d'avoir un aspect confessionnel dans un établissement privé, mais ça c'est une opinion personnelle et je respecte l'opinion inverse qui est aussi légitime que la mienne. Mais c'est pour cette raison que j'ai passé le concours dans l'enseignement public.

Maintenant certaines choses m'énervent aussi. Par exemple dans ma ville cela fait des années que l'on tente d'ouvrir un BTS que demandent nos élèves (les plus proches BTS de ce type sont à plus de 50 km). Refusé à chaque fois sous des motifs divers. Et là on apprend qu'un BTS du même type va ouvrir alors que dans mon secteur l'EN menace nos BTS. Cela ça m'énerve copieusement (mais mes amis et collègues du privé ne sont pour rien là dedans).

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Musyne le Mer 4 Juil 2012 - 10:41

@neomath a écrit:Oh ce n'est pas qu'une question de moyens. Deux anecdotes :
1) J'ai fait passer un examen une fois dans un lycée privé sous contrat du 93. Le spectacle de la cour de récréation était une démonstration implacable du critère de recrutement des élèves : la couleur de la peau. Ah si il y avait deux ou trois noirs. Des collègues sous contrat précaire surexploités et sous payés dans des proportions inimaginables dans le public.
2) Une amie a voulu un jour inscrire son fils dans une école catholique. Catholique pratiquante, membre de la classe moyenne, bien sous tout rapport elle n'imaginait pas l'accueil qui lui a été fait. Elle a été reçue comme une m... avec des allusions sur ses origines (ai je besoin de préciser qu'elle n'est pas de la bonne couleur ) qui lui ont bien fait comprendre pourquoi on ne voulait même pas envisager de prendre le dossier de son fils.
Dernière remarque : la petite poignée de noirs et d'arabes tolérée à des fins de bonne conscience et de propagande ne fait pas illusion.
Donc, en déduis-tu que c'est la règle? Au vu de ta dernière remarque, on peut croire que oui. Mais moi aussi j'ai des anecdotes peu glorieuses sur le public. On a tous des anecdotes peu glorieuses sur plein de choses en fait, parce qu'on est tous entourés de personnes parfois peu glorieuses. L'intérêt, c'est d'avoir le choix et il faut arrêter de vouloir "salir" la réputation des uns et des autres en y allant chacun de son vécu/témoignage, etc. Les mauvaises expériences comme les bonnes existent des deux côtés.

_________________
Plus tard, peut-être !
Muse Inn : un bout de chez moi.

Musyne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Jim Thompson le Mer 4 Juil 2012 - 12:37

@Provence a écrit:
@Jim Thompson a écrit:
nan quand je dis supprimer l'école privée c'est les transformer en école publique et garder les fonctionnaires (ceux qui ont le concours)
ne faire qu'une seule école, celle de la république une et indivisible et interdire l"'existence d'autres écoles (c'est à dire les boîtes privée fermées)

Ça fait rêver... Rolling Eyes
pourquoi tu trouves ça normal le hors contrat?
moi je penses qu'il est nécessaire de l'interdire et de les supprimer

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Jim Thompson le Mer 4 Juil 2012 - 12:41

@lene75 a écrit:
@Provence a écrit:
@Jim Thompson a écrit:ils ne devraient en recevoir aucune
supprimons les aides au privé on fera des économies!

Ce n'est pas sûr qu'on fasse des économies; et ce n'est pas sûr que l'économie doive nous guider. L'existence d'un double système peut présenter des avantages et une sécurité.

+1

Je n'ose imaginer dans quel état serait l'école publique s'il n'y avait pas parfois la peur de la "concurrence" de l'école privée pour limiter un peu les dégâts. Dans mon lycée, la comparaison avec le lycée privé d'à-côté est par exemple quasi le seul argument qui fonctionne pour pouvoir obtenir une plage de DS ou une sanction.

Par ailleurs, le privé accueille aussi les enfants dont le public ne veut pas ou plus pour diverses raisons ou ne peut pas accueillir dans des conditions décentes (formation non proposée aux alentours par le public, handicap, retard scolaire mais aussi précocité, par exemple, ou encore enfants régulièrement frappés dans la cour de leur école de quartier) et les parents des enfants scolarisés dans le privé paient des impôts comme tout le monde. En IDF particulièrement, un pourcentage très important des élèves fait une scolarité mixte public / privé, et dans beaucoup de familles il y a certains enfants dans le public et d'autres dans le privé, c'est donc que la scolarisation dans le privé correspond à un réel besoin et non à une conviction.

Comme beaucoup de collègues du public, si l'école de mon secteur ne convient pas à mes enfants et si je ne parviens pas à les scolariser dans une école publique correcte, je n'hésiterai pas une seconde à les mettre dans le privé. J'ai choisi le public dans l'espoir de me battre pour offrir aux enfants des autres ce que je voudrais qu'on offre aux miens, pas pour accepter les yeux fermés tout ce qui se ferait dans le public ni l'imposer à tous.

Plutôt que de cracher sur le privé, on ferait mieux de se demander pourquoi il attire de plus en plus, pourquoi les gens cherchent de plus en plus à fuir le public et, bien pire, pourquoi de plus en plus de gens envisagent de scolariser leurs enfants dans le hors contrat, qui lui est très inégalitaire, puisque sans contrat avec l'État sur les contenus enseignés, très cher et ne tenant pas compte des revenus pour fixer les frais de scolarité. On n'empêchera jamais les catégories privilégiées de scolariser leurs enfants comme elles l'entendent, en France ou à l'étranger s'il le faut. En tapant sur le privé sous contrat, ce sont les classes moyennes, voire défavorisées, qui sont visées, les riches et les hommes politiques, eux, ont les moyens d'habiter dans le secteur d'Henri IV ou d'envoyer leurs enfants en Suisse.

mais parce qu'il y a eu 10ans de politique de destruction du service public d'éducation, qu'il y a eu uen destrcution des zep, la casse d ela carte scolaire
tous ces facteurs ont développé le privé..
en plus quand tu vois des écoles primaires privées qui ont plus de moyens pour les garderies d'enfants le matin et le soir et que la publique elle ne peut pas faute de moyens bah ça me fait hurler
oui supprimons l'école privée, intégrons les "ex'"fonctionnaires du privé au public

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Diclonia le Mer 4 Juil 2012 - 13:24

@Vierlio a écrit:
Dans le privé y'a de tout, comme dans le public...

Tu penses vraiment que toutes les familles en seine-saint-Denis (ou ailleurs) ont les moyens de payer un établissement privé ?

N'y a t-il pas des élèves boursiers dans l'enseignement privé "sous contrat" (donc, sous le joug de l'EN, comme le public) ?

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Diclonia le Mer 4 Juil 2012 - 13:27

@roxanne a écrit:
@Hestia a écrit:Circé, je suis aussi dans le privé et je ne prends plus la peine de relever certains commentaires sur le sujet. Bref... Rolling Eyes
la question n'est pas là.Pourquoi pas un enseignement privé ? mais s'il est privé, il ne doit pas bénificier d'aides de l'état , du moins pas autant.Sinon, c'est quoi la différence ? le choix des élèves ? trop facile.L'Etat doit d'abord faire porter ses efforts sur l'enseignement public et laïc.
Choix des élèves ? que fait-on des élèves dont le public ne veut pas plus ? parce que oui, ça existe (cas rarissime - 2 en 12 ans dans le même bahut- mais quand même... )

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lilith888 le Mer 4 Juil 2012 - 13:29

Heu, mais vous pensez réellement qu'avec plus de moyens, les problèmes de l'école publique seraient réglés ? Les problèmes de laxisme, les principaux défaillants, la vie sco calamiteuse, les élèves délinquants ?

C'est peut-être moi mais j'ai du mal à y voir un lien de cause à effet.

Par contre, ce que je pense de plus en plus, même si ce n'est pas politiquement correct, c'est que lorsque c'est gratuit, dans l'esprit de la majorité, c'est un du, et on peut faire n'importe quoi, puisque c'est un du.

Si vous voulez un retour à la normale, faîtes payer, et là, les gens se sentiront peut-être un peu plus concernés.

Quand on paye, on fait plus attention à ce qu'on a payé.

La gratuité, c'est la fin d'une époque.

Clairement, dans la mentalité actuelle, l'avenir de l'école se trouve dans les euros déboursés par les parents.

Transformer l'école-du en école-chance.

C'est pas politiquement correct mais j'assume.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lilith888 le Mer 4 Juil 2012 - 13:31

Voire même, faire payer les parents peut être un moteur pour l'élève, pour le (re)mettre au travail (genre les parents se sacrifient pour tes études alors maintenant, tu bosses et tu arrêtes de faire l'imbécile)

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Diclonia le Mer 4 Juil 2012 - 13:34

@neomath a écrit:
@Vierlio a écrit:
Dans le privé y'a de tout, comme dans le public...

Tu penses vraiment que toutes les familles en seine-saint-Denis (ou ailleurs) ont les moyens de payer un établissement privé ?

Oh ce n'est pas qu'une question de moyens. Deux anecdotes :
1) J'ai fait passer un examen une fois dans un lycée privé sous contrat du 93. Le spectacle de la cour de récréation était une démonstration implacable du critère de recrutement des élèves : la couleur de la peau. Ah si il y avait deux ou trois noirs. Des collègues sous contrat précaire surexploités et sous payés dans des proportions inimaginables dans le public.
2) Une amie a voulu un jour inscrire son fils dans une école catholique. Catholique pratiquante, membre de la classe moyenne, bien sous tout rapport elle n'imaginait pas l'accueil qui lui a été fait. Elle a été reçue comme une m... avec des allusions sur ses origines (ai je besoin de préciser qu'elle n'est pas de la bonne couleur ) qui lui ont bien fait comprendre pourquoi on ne voulait même pas envisager de prendre le dossier de son fils.
Dernière remarque : la petite poignée de noirs et d'arabes tolérée à des fins de bonne conscience et de propagande ne fait pas illusion.

Oui, et donc, c'est ce qui est pratiqué dans tous les établissements privés ?
Et la dernière remarque est... inqualifiable...

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Diclonia le Mer 4 Juil 2012 - 13:35

@Jim Thompson a écrit:
@lene75 a écrit:
@Provence a écrit:
@Jim Thompson a écrit:ils ne devraient en recevoir aucune
supprimons les aides au privé on fera des économies!

Ce n'est pas sûr qu'on fasse des économies; et ce n'est pas sûr que l'économie doive nous guider. L'existence d'un double système peut présenter des avantages et une sécurité.

+1

Je n'ose imaginer dans quel état serait l'école publique s'il n'y avait pas parfois la peur de la "concurrence" de l'école privée pour limiter un peu les dégâts. Dans mon lycée, la comparaison avec le lycée privé d'à-côté est par exemple quasi le seul argument qui fonctionne pour pouvoir obtenir une plage de DS ou une sanction.

Par ailleurs, le privé accueille aussi les enfants dont le public ne veut pas ou plus pour diverses raisons ou ne peut pas accueillir dans des conditions décentes (formation non proposée aux alentours par le public, handicap, retard scolaire mais aussi précocité, par exemple, ou encore enfants régulièrement frappés dans la cour de leur école de quartier) et les parents des enfants scolarisés dans le privé paient des impôts comme tout le monde. En IDF particulièrement, un pourcentage très important des élèves fait une scolarité mixte public / privé, et dans beaucoup de familles il y a certains enfants dans le public et d'autres dans le privé, c'est donc que la scolarisation dans le privé correspond à un réel besoin et non à une conviction.

Comme beaucoup de collègues du public, si l'école de mon secteur ne convient pas à mes enfants et si je ne parviens pas à les scolariser dans une école publique correcte, je n'hésiterai pas une seconde à les mettre dans le privé. J'ai choisi le public dans l'espoir de me battre pour offrir aux enfants des autres ce que je voudrais qu'on offre aux miens, pas pour accepter les yeux fermés tout ce qui se ferait dans le public ni l'imposer à tous.

Plutôt que de cracher sur le privé, on ferait mieux de se demander pourquoi il attire de plus en plus, pourquoi les gens cherchent de plus en plus à fuir le public et, bien pire, pourquoi de plus en plus de gens envisagent de scolariser leurs enfants dans le hors contrat, qui lui est très inégalitaire, puisque sans contrat avec l'État sur les contenus enseignés, très cher et ne tenant pas compte des revenus pour fixer les frais de scolarité. On n'empêchera jamais les catégories privilégiées de scolariser leurs enfants comme elles l'entendent, en France ou à l'étranger s'il le faut. En tapant sur le privé sous contrat, ce sont les classes moyennes, voire défavorisées, qui sont visées, les riches et les hommes politiques, eux, ont les moyens d'habiter dans le secteur d'Henri IV ou d'envoyer leurs enfants en Suisse.

mais parce qu'il y a eu 10ans de politique de destruction du service public d'éducation, qu'il y a eu uen destrcution des zep, la casse d ela carte scolaire
tous ces facteurs ont développé le privé..
en plus quand tu vois des écoles primaires privées qui ont plus de moyens pour les garderies d'enfants le matin et le soir et que la publique elle ne peut pas faute de moyens bah ça me fait hurler
oui supprimons l'école privée, intégrons les "ex'"fonctionnaires du privé au public
oui pour la dernière phrases, si les salaires, les cotisations, et la retraite deviennent égaux
! cheers

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par deroute le Mer 4 Juil 2012 - 15:25

J'enseigne dans un collège privé où il n'y a que des noirs et des arabes et aussi quelques asiatiques... 2 ou 3 blancs par classe peut-être. Alors les préjugés sur le privé...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Invité le Mer 4 Juil 2012 - 15:27

@lilith888 a écrit:Voire même, faire payer les parents peut être un moteur pour l'élève, pour le (re)mettre au travail (genre les parents se sacrifient pour tes études alors maintenant, tu bosses et tu arrêtes de faire l'imbécile)
Oui mais là pour le coup, on prend vraiment le risque d'exclure pas mal de gens défavorisés qui seront incapables de financer la scolarité de leurs gamins. Soit ta proposition conduit de fait à la fin de la scolarité obligatoire (ce qui n'est pas le but, j'imagine), soit on aggrave encore la situation précaire de milliers de familles.... Cette mesure aurait un coût social qu'il est difficile de défendre. Sans parler de la boîte de Pandore que ça ouvrirait: je n'ose même pas penser à quoi cela conduirait en terme de frais de scolarité dans le supérieur.... affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par deroute le Mer 4 Juil 2012 - 15:27

Et ils sont presque tous boursiers.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Provence le Mer 4 Juil 2012 - 15:29

@Jim Thompson a écrit:
pourquoi tu trouves ça normal le hors contrat?
moi je penses qu'il est nécessaire de l'interdire et de les supprimer

Le hors-contrat ne me choque pas. Personne ne m'oblige à y inscrire mes enfants...Je ne vois pas en quoi son existence te dérange. C'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école, et pas l'école publique particulièrement.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Circé le Mer 4 Juil 2012 - 15:38

Tiens pour répondre à une anecdote par une autre pour éviter des deux côtés des généralisations outrancières, 80% de mes élèves sont des petits narabes et musulmans, des petits noirs voire des petits nenfants des pays de l'Est, très peu de cathos purs, la zone est d'ailleurs ZEP pour le collège public d'à côté...

Histoire qu'on ne nous prennent pas en plus pour des fachos.

Henri IV et Louis le Grand, c'est du public non ?? Y'a combien de poignées d'élèves de couleurs? ... c'est aussi histoire de se donner bonne conscience aussi...??? pourtant c'est curieux comme attitude, c'est du public, bien à gauche.

Ah, pour info parce que la ville est citée dans d'autres posts, j'enseigne dans l'aca de Lyon...et vraiment tout à côté et je peux vous dire que les gamins qui se sont faits tous virés du public finissent chez nous, au bout d'un moment, les parents n'ont même plus le choix. Et c'est aussi fort déstabilisant quand on rencontre une famille que ce soit le gamin qui fasse la traduction de ce que je dis (traduit-il correctement du reste?)...donc, je vis pas dans le 93, mais parfois, pour y avoir vécu 5 ans (donc je sais de quoi je parle), j'ai l'impression d'y être.

Ensuite, si vous aviez la curiosité un instant de consulter l'annuaire du privé sous contrat, regardez combien d'établissements privés se trouvent dans le 92....étrangement peu.....c'est bizarre ça...ah ben non, peu de mixité sociale là dedans.

Ensuite, quant à la motivation des parents, tous les ans, et les CDE posent la question puisque la DEC (direction de l'enseignement) tient des stats et c'est la refus de la mixité sociale qui l'emporte !! et y'a même des parents de confession musulmane qui préfèrent mettre leurs enfants dans le catho plutôt que dans le public d'à côté afin que leurs propres enfants ne fréquentent pas de trop près leur communauté....je cherche encore à comprendre pourquoi.

Et je rejoins Lilith, parce que quand les parents payent (s'imaginent toujours qu'ils payent les profs), ils nous demandent plus de compte... faut qu'ils s'y retrouvent.

Je répondrais également à la remarque faite sur la garderie périscolaire du privé .....elle est financée par les parents !!.... toujours !!!!! et je la finance aussi pour mes enfants ... du public !!!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lilith888 le Mer 4 Juil 2012 - 16:26

holderfar a écrit:
@lilith888 a écrit:Voire même, faire payer les parents peut être un moteur pour l'élève, pour le (re)mettre au travail (genre les parents se sacrifient pour tes études alors maintenant, tu bosses et tu arrêtes de faire l'imbécile)
Oui mais là pour le coup, on prend vraiment le risque d'exclure pas mal de gens défavorisés qui seront incapables de financer la scolarité de leurs gamins. Soit ta proposition conduit de fait à la fin de la scolarité obligatoire (ce qui n'est pas le but, j'imagine), soit on aggrave encore la situation précaire de milliers de familles.... Cette mesure aurait un coût social qu'il est difficile de défendre. Sans parler de la boîte de Pandore que ça ouvrirait: je n'ose même pas penser à quoi cela conduirait en terme de frais de scolarité dans le supérieur.... affraid

Je sais pas... Je pense plutôt qu'il faudrait songer à revoir les priorités : l'école serait placée en 1ère position, ça changerait un peu. ça m'étonne toujours autant de voir des enfants "défavorisés" habillés en (horribles) fringues de sport (de marque) et arborant le dernier téléphone qui prend photos/vidéos et qui va sur le net...

Les mêmes qui hurlent quand les profs leur demande d'acheter un livre de poche...

Je crois qu'il ne faut pas être trop naïf sur la "misère" brandie à tout va comme un laisser-passer pour l'insolence, le mépris, bref le n"importe quoi.
Combien de familles utilisent réellement la prime de rentrée pour des affaires "décentes" et utiles ? (à savoir, des trucs scolaires raisonnables et pas de marques)

Quant aux frais de scolarité dans le supérieur... Rolling Eyes On y gagnerait à les augmenter là encore ! Ce que je vois depuis 4 ans, ce sont des étudiants fainéants qui profitent, soit, d'une année de bourse (suffit de se présenter à UN partiel par an, attendre la fin de l'heure obligatoire, griffonner 4 bêtises pour l'encre, obtenir 0,5 points pour avoir son année payée. Magnifique non ???), soit, d'une année tranquillou pépère (ils peuvent en faire autant qu'ils veulent, et ils sont entre copains, pourquoi se stresser ???). Quand on leur demande de lire un bouquin, ils lèvent les yeux au ciel. Combien de fois en arrivant à la fac ai-je pu entendre le magique "mais qu'est ce qu'il croit ce prof ? qu'on n'a pas de vie ? han!" Twisted Evil

C'est beau, l'université française. Inutile de dire que, s'ils devaient vraiment se sacrifier pour leurs études, ils se mettraient un bon coup de pied aux fesses (au pire, ça ferait fuir les 80% qui n'ont rien à y faire)

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Circé le Mer 4 Juil 2012 - 17:36

Ce que décris Lilith n'est peut-être que son expérience mais je crois malheureusement qu'elle a raison et que les préoccupations sont ailleurs.
Ne plus financer (ou moins) les bouquins dans le privé d'une aca, c'est du pipi de chat par rapport au chantier qui est de sauver l'école et l'instruction.
Le système américain est loin d'être le meilleur système mais si on indexait les bourses à un minimum de boulot scolaire, je crois que déjà, les fonds publics n'iraient pas dans un tonneau percé...et ça en représente des sous !!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Tristana le Mer 4 Juil 2012 - 18:37

Je ne crois pas que ce soit dévaloriser l'enseignement privé ou les enseignants dans le privé que de dire qu'on préférerait qu'il ne soit pas financé par l'Etat.
Je sais bien que dans les faits de nombreux établissements privés sont très bien gérés, ont de bonnes équipes, etc, mais il n'empêche : j'aimerais autant que l'Etat ne subventionne que l'école publique et que ceux qui souhaitent mettre leurs enfants dans le privé le paye de leur poche.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Invité19 le Mer 4 Juil 2012 - 18:39

une question : en tant que profs, pourquoi avez vous fait le choix du privé ?

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par deroute le Mer 4 Juil 2012 - 18:43

Je suis arrivée en région parisienne et la date d'inscription au concours était passée. Je devais valider mon mémoire et j'avais besoin d'argent pour vivre. J'ai envoyé des cv partout et c'est la DDEC du 93 qui m'a appelée en premier pour me proposer un temps plein. J'adore l'établissement où je suis, l'équipe et les élèves ( même si les conditions craignent) donc je passe le concours du privé pour continuer à enseigner là en étant mieux payée!

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Mélu le Mer 4 Juil 2012 - 18:54

Mes amies qui ont choisi le privé l'ont fait pour rester chez elles et ne pas devoir déménager à l'autre bout du pays. C'était leur seule motivation.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Musyne le Mer 4 Juil 2012 - 19:13

Oiseau phenix a écrit:une question : en tant que profs, pourquoi avez vous fait le choix du privé ?
C'est à la fois idéologique, culturel et "familial". J'ai fait toute ma scolarité dans le privé, mes parents étaient fortement impliqués dans celui-ci aussi. Ensuite, j'ai fait ma scolarité en Bretagne, où l'enseignement privé est aussi répandu que le public. Pour finir, je crois que l'enseignement privé permet d'inculquer des valeurs et une culture chrétiennes aux enfants qui me semblent importantes. Je n'ai aucunement envie d'enseigner dans le public, pas parce que je trouve cet enseignement moins bon, mais parce que certaines temps forts que je vis dans le privé me manqueraient. Ce dernier point est un ressenti personnel et nullement une assertion universelle.

_________________
Plus tard, peut-être !
Muse Inn : un bout de chez moi.

Musyne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum