Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par User5899 le Dim 1 Juil 2012 - 23:47

@junior94 a écrit:que dire de la place non pas du savoir, mais de l'élève qui est désormais le centre de l'école avec sa pédagogie inductive qui ne fonctionne pas..... la aussi, le sujet est sensible est nier cela vous transforme en réac.....
La pédagogie inductive fonctionne avec des ados qui ont des connaissances, elle sert à utiliser ces connaissances. Il est évident que quand on n'en a pas, on n'induit rien du tout. Sur ce point, vous ne serez guère paradoxal, ici.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par junior94 le Lun 2 Juil 2012 - 0:31

et pourtant, même en ZEP et lycée pro, tous nos inspecteurs nous obligent par idéologie ...ou par déculturation volontairement imposée à nos futurs consommateurs .....mais ces politiciens ne reviendront jamais sur ce type d'idéologie, car c'est la leur !

junior94
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Presse-purée le Lun 2 Juil 2012 - 0:33

@junior94 a écrit:et que pensez des propos de Marie Reynier, recteur de l’académie d’Orléans-Tours..... un début de piste ou une fausse piste qui nie la réalité que peut expliquer la baisse du niveau ???????

http://www.leparisien.fr/societe/les-propos-d-une-rectrice-sur-les-enfants-issus-de-l-immigration-font-polemique-20-06-2011-1500965.php

Elle n'a jamais sorti les stats dont elle parle... Bref, à part faire gazou-gazou au pouvoir de l'époque et légitimer tes rêves les plus fous, ces propos ne valent rien.

La baisse de niveau est une affaire de pédagogie, et rien que de pédagogie. Tes sous-entendus nauséabonds (*s'efforce de respecter la charte*), tu peux te les garder.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par junior94 le Lun 2 Juil 2012 - 0:46

donc suivant votre logique, on ne peut en rien se questionner ......

Dommage qu'il n'existe pas de statistiques là dessus


(ps : s'interroger est en rien interdit par la harte il me semble, sauf si ce sujet est interdit par le polit bureau

junior94
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Aevin le Lun 2 Juil 2012 - 7:13

@Presse-purée a écrit:
@junior94 a écrit:et que pensez des propos de Marie Reynier, recteur de l’académie d’Orléans-Tours..... un début de piste ou une fausse piste qui nie la réalité que peut expliquer la baisse du niveau ???????

http://www.leparisien.fr/societe/les-propos-d-une-rectrice-sur-les-enfants-issus-de-l-immigration-font-polemique-20-06-2011-1500965.php

Elle n'a jamais sorti les stats dont elle parle... Bref, à part faire gazou-gazou au pouvoir de l'époque et légitimer tes rêves les plus fous, ces propos ne valent rien.

La baisse de niveau est une affaire de pédagogie, et rien que de pédagogie. Tes sous-entendus nauséabonds (*s'efforce de respecter la charte*), tu peux te les garder.
Ce genre de statistiques se trouve dans PISA. Selon les questionnaires distribué en même temps que les exercices, on peut effectivement évaluer le niveau scolaire des élèves selon leurs origines socio-professionnelles, selon le niveau d'éducation des parents et l'origine des élèves/parents. Ensuite, cela devrait permettre de mieux faire réussir tout le monde, plutôt que de les dénigrer...

Et j'aimerais bien savoir d'où elle prend les 4 points pour les lier à l'immigration. Est-ce que ce sont les notes du bac ? Mais elle ne sont pas encore fixées, en tout cas dans mon académie. Si c'est effectivement PISA ... 4 point, ça ne veut rien dire.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Aevin le Lun 2 Juil 2012 - 7:29

PS: faut-il rappeler, que la différence de niveau est souvent due à la situation socio-professionnelle des immigrés, très souvent peu enviable ? Et que le système scolaire français pénalise les élèves issus des classes socio-professionnelles défavorisées ?

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Aurore le Lun 2 Juil 2012 - 7:50

@Aevin a écrit:


Ce genre de statistiques se trouve dans PISA. Selon les questionnaires distribué en même temps que les exercices, on peut effectivement évaluer le niveau scolaire des élèves selon leurs origines socio-professionnelles, selon le niveau d'éducation des parents et l'origine des élèves/parents. Ensuite, cela devrait permettre de mieux faire réussir tout le monde, plutôt que de les dénigrer...

"Mieux faire réussir tout le monde" avec les évaluations PISA, dont les contenus, plus que contestables d'un point de vue disciplinaire, sont utilisés au service d'une organisation (l'OCDE, pour ne pas la citer) dont l'objectif avoué est l'ouverture à la concurrence et la baisse de qualité du secteur éducatif public ? Suspect
Aevin, la journée commence fort pour vous ! Wink

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Aurore le Lun 2 Juil 2012 - 8:00

@Aevin a écrit:PS: faut-il rappeler, que la différence de niveau est souvent due à la situation socio-professionnelle des immigrés, très souvent peu enviable ? Et que le système scolaire français pénalise les élèves issus des classes socio-professionnelles défavorisées ?

Nous sommes d'accord sur le constat : le système français pénalise de plus en plus les élèves de ces classes, issus de l'immigration ou pas. Mais pas sur les remèdes : c'est bien parce qu'on a considéré que ces élèves ne pouvaient pas viser plus haut, ne devaient donc pas acquérir la culture considérée à tort "élitiste" et qu'il fallait adapter l'enseignement à ces publics que la situation s'est dégradée. Mais visiblement, pour certains, si l'on a échoué, c'est parce qu'on n'a pas assez réformé...
Autrement dit, si c'est pour mieux assommer les élèves issus des classes défavorisées avec force expérimentations ou innovances pédagogiques plus ou moins farfelues, mieux vaut en rester là.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par retraitée le Lun 2 Juil 2012 - 9:21

Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:Je crois que Sauver les Lettres pourra publier autant de communiqués qu'elle veut, les instructions européennes sont connues depuis des lunes et le PS les appliquera à la lettre...
Ce n'est pas le PS qui a conçu ce sujet, c'est cela qui est grave :il a été conçu par un "collègue", je mets des guillemets parce que celui qui conçois cela ne fait plus partie du métier, de mon point de vue.
@doublecasquette a écrit: Discussion hier soir avec la copine de ma fille, qui entre en hypokhâgne en septembre. On a regardé ensemble le livre de latin de cinquième de mon époux, bac 71 et son livre de grammaire française de quatrième-troisième. En fait, la gosse a dû réviser son épreuve de latin avec sa mère, pour cause d'enseignement déficient, et elle a halluciné en voyant que sa génitrice qui n'avait plus touché une version latine depuis son bac D 1975 en savait, de mémoire, plus qu'elle qui avait le nez dedans depuis 6 ans (bonne élève, tête de classe, brillante et dynamique). D'où le fait que je lui ai montré les bouquins et les thèmes et versions de fin de cinquième des années soixante. Elle m'a dit: "pourquoi ?????????????". Et je lui ai dit: "par bien pensance et électoralisme= nivellement par le bas ..."
Mes secondes latinistes de cette année (c'était donc leur 4e année de latin), adorables, bûcheurs, et d'une nullité amusante tant elle était abyssale, n'en revenaient pas que mon Morrisset & Thévenot de 4e 1976, dans le quel j'ai fini par les mettre pour pouvoir faire quelque chose, pût compter 70 chapitres pour une seule année scolaire Smile
@roxanne a écrit:réponse d'un internaute agrégé de lettres :
"Il faudrait que "Sauver les lettres" sache argumenter sans faire preuve de mauvaise foi ! C'est un sujet qui évaluait des compétences de lecture et ce n'est pas parce qu'il s'agissait de l'incipit d'un conte que le sujet ne s'adressait pas à des élèves de Troisième. En effet, pourquoi les contes de Perrault sont-ils étudiés à l'Université ?
Est-ce parce que les questions étaient claires et logiques que le sujet était simpliste ? J'en déduis que pour Sauver les lettres, un bon sujet doit comporter de nombreuses questions de grammaire complexes, qui ne servent pas à assurer la compréhension du texte, mais au contraire à distinguer les "happy few" du lot commun des élèves... Que "Sauver les lettres" se mette à la page : de tels sujets vont se multiplier car prorité sera donnée à la lecture et à la compréhension des textes. La grammaire est toujours enseignée et évaluée, mais elle se met au service du sens.
Un internaute agrégé, mais qui n'a pas envie d'être élitiste"
Sur la teneur du propos, je n'ai rien à dire. La belle affaire ! Mais nous dirons à ce monsieur que ce n'est pas parce qu'il ne se veut pas élitiste qu'un agrégé doit mépriser son public.
@Celadon a écrit:bientôt quasi tout le monde sera incapable de reconnaître une leçon de grammaire, et on en oubliera jusqu'au signifiant, ne sachant plus ce qu'il signifie. Sad
Je mepermets de faire remarquer que depuis une quinzaine d'années, on a modifié les termes d'analyse grammaticale, on a donc introduit des façons de dire qui font que selon les maîtres, les enfants n'entendent plus les mêmes contenus, ou que les parents qui ont quelque bagage ne peuvent plus aider des gosses qui emploient d'autres termes.J'ajoute que, sur les forums de profs ou les listes de discussion, les questions grammaticales posées montrent à l'évidence que le corps enseignant est déjà bien gangrené par ces difficultés.
Moi je m'en fiche, je n'ai pas d'enfants Very Happy

même pas des neveux et nièces, ou des fils de copains?
Un conseil, n'en adoptez pas, les mômes de maintenant sont des pervers (dixit une amie psychiatre - j'avais tapé psychâtre, quel lapsus- de plus de 60 balais, qui a vu autrefois des névrosés et est passée depuis un certain temps aux pervers. Comme prof, j'avais fait le même constat.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Luigi_B le Lun 2 Juil 2012 - 10:14

@Celadon a écrit:Plusieurs remarques, Luigi :
1) Je ne comprends pas comment le recours au mp3 ou l'appel aux parents N'EST PAS VALORISE.
2) "Miri est contente" au pluriel. Faut quand même pas les introduire en erreur, ces pauvres candidats ! C'est DEJA au pluriel.
3) Le degré de liberté permettant de choisir un paragraphe à recopier est INTOLERABLE. Compte tenu de la difficulté à comprendre le mot "paragraphe", il faudra veiller à valoriser les réponses comprenant un seul mot à condition qu'il soit recopié sans erreur, sachant que l'accent, la cédille, le tréma ne font pas partie des erreurs, bien entendu.
4) Une dernière remarque concernant le choix du texte : ne penses-tu pas traumatiser les élèves avec cette histoire de méchant loup ? Essaie de revoir ta copie du côté de chez Oui-Oui. Merci !
J'ai un peu simplifié les questions avec des QCM (Les QCM ? Quelle Connerie Monumentale !). Embarassed

@Hermione0908 a écrit:Luigi, je note également que tu as eu le bon goût d'intégrer la notion de développement durable dans la rédaction, et que tu as amené un débat, ce qui permet de valider les items du socle. Chapeau bas l'artiste ! (bon, moi, j'étais partie sur Oui-Oui à la plage pour l'an prochain, avec comme question "Dessine Oui-Oui et Potiron.", question que je pense actuellement trop difficile et que je pense remplacer par un coloriage de Oui-Oui et sa petite voiture jaune et rouge sans dépasser les contours).
@Serge a écrit:N'oublie surtout pas de préciser dans une note en bas de page que Oui OUi dispose d'un éthylotest, comme il en faut à présent dans chaque voiture. Oui oui doit être un modèle pour eux et cela devrait leur permettre la validation du pilier "futur bon citoyen", ce qui est quand même bien plus important que de savoir répondre aux autres questions professeur
J'ai tenu compte de vos remarques, mais en restant pertinent avec le texte. professeur

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par leyade le Lun 2 Juil 2012 - 10:19

lol! (J(adore les subtiles indications "bonne réponse") Razz

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par doublecasquette le Lun 2 Juil 2012 - 10:43

@Aevin a écrit:PS: faut-il rappeler, que la différence de niveau est souvent due à la situation socio-professionnelle des immigrés, très souvent peu enviable ? Et que le système scolaire français pénalise les élèves issus des classes socio-professionnelles défavorisées ?

C'est sûr que quand les cours de grammaire-orthographe française et de calcul-arithmétique-géométrie doivent être faits par les parents ou des intervenants extérieurs-niches fiscales-crédit d'impot à 35 euros de l'heure, les misérables ont peu de chances d'égaler en niveau les gosses de bobos.No

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par jilucorg le Lun 2 Juil 2012 - 15:34

@junior94 a écrit:donc suivant votre logique, on ne peut en rien se questionner ......
Tiens, moi je vais questionner, aussi : junior94, pourrait-on savoir comment on commente le fait de choisir comme avatar la photo du nationaliste antisémite Barrès, l'auteur de la phrase : « Que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race. » ? On discerne sans trop de difficultés la parenté directe avec l'origine de ces abondantes citations sur ce forum – copiés-collés non attribués, évidemment –, l'immonde blog fdesouche.

EDIT
: Question sans objet, finalement :
@John a écrit:Re: Tableau "Bans et Avertissements"

Nouveau message par John Aujourd'hui à 16:45

Junior94
Ban
Propos antisémites.


Dernière édition par jilucorg le Lun 2 Juil 2012 - 17:38, édité 1 fois

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Lefteris le Lun 2 Juil 2012 - 16:18

@retraitée a écrit:
Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:Je crois que Sauver les Lettres pourra publier autant de communiqués qu'elle veut, les instructions européennes sont connues depuis des lunes et le PS les appliquera à la lettre...
Ce n'est pas le PS qui a conçu ce sujet, c'est cela qui est grave :il a été conçu par un "collègue", je mets des guillemets parce que celui qui conçois cela ne fait plus partie du métier, de mon point de vue.
@doublecasquette a écrit: Discussion hier soir avec la copine de ma fille, qui entre en hypokhâgne en septembre. On a regardé ensemble le livre de latin de cinquième de mon époux, bac 71 et son livre de grammaire française de quatrième-troisième. En fait, la gosse a dû réviser son épreuve de latin avec sa mère, pour cause d'enseignement déficient, et elle a halluciné en voyant que sa génitrice qui n'avait plus touché une version latine depuis son bac D 1975 en savait, de mémoire, plus qu'elle qui avait le nez dedans depuis 6 ans (bonne élève, tête de classe, brillante et dynamique). D'où le fait que je lui ai montré les bouquins et les thèmes et versions de fin de cinquième des années soixante. Elle m'a dit: "pourquoi ?????????????". Et je lui ai dit: "par bien pensance et électoralisme= nivellement par le bas ..."
Mes secondes latinistes de cette année (c'était donc leur 4e année de latin), adorables, bûcheurs, et d'une nullité amusante tant elle était abyssale, n'en revenaient pas que mon Morrisset & Thévenot de 4e 1976, dans le quel j'ai fini par les mettre pour pouvoir faire quelque chose, pût compter 70 chapitres pour une seule année scolaire Smile
@roxanne a écrit:réponse d'un internaute agrégé de lettres :
"Il faudrait que "Sauver les lettres" sache argumenter sans faire preuve de mauvaise foi ! C'est un sujet qui évaluait des compétences de lecture et ce n'est pas parce qu'il s'agissait de l'incipit d'un conte que le sujet ne s'adressait pas à des élèves de Troisième. En effet, pourquoi les contes de Perrault sont-ils étudiés à l'Université ?
Est-ce parce que les questions étaient claires et logiques que le sujet était simpliste ? J'en déduis que pour Sauver les lettres, un bon sujet doit comporter de nombreuses questions de grammaire complexes, qui ne servent pas à assurer la compréhension du texte, mais au contraire à distinguer les "happy few" du lot commun des élèves... Que "Sauver les lettres" se mette à la page : de tels sujets vont se multiplier car prorité sera donnée à la lecture et à la compréhension des textes. La grammaire est toujours enseignée et évaluée, mais elle se met au service du sens.
Un internaute agrégé, mais qui n'a pas envie d'être élitiste"
Sur la teneur du propos, je n'ai rien à dire. La belle affaire ! Mais nous dirons à ce monsieur que ce n'est pas parce qu'il ne se veut pas élitiste qu'un agrégé doit mépriser son public.
@Celadon a écrit:bientôt quasi tout le monde sera incapable de reconnaître une leçon de grammaire, et on en oubliera jusqu'au signifiant, ne sachant plus ce qu'il signifie. Sad
Je mepermets de faire remarquer que depuis une quinzaine d'années, on a modifié les termes d'analyse grammaticale, on a donc introduit des façons de dire qui font que selon les maîtres, les enfants n'entendent plus les mêmes contenus, ou que les parents qui ont quelque bagage ne peuvent plus aider des gosses qui emploient d'autres termes.J'ajoute que, sur les forums de profs ou les listes de discussion, les questions grammaticales posées montrent à l'évidence que le corps enseignant est déjà bien gangrené par ces difficultés.
Moi je m'en fiche, je n'ai pas d'enfants Very Happy

même pas des neveux et nièces, ou des fils de copains?
Un conseil, n'en adoptez pas, les mômes de maintenant sont des pervers (dixit une amie psychiatre - j'avais tapé psychâtre, quel lapsus- de plus de 60 balais, qui a vu autrefois des névrosés et est passée depuis un certain temps aux pervers. Comme prof, j'avais fait le même constat.
Exactement, des pervers, et ça me ramène au sujet de brevet : incroyable le nombre de copies où le cuisinier menteur finit écorché ou empalé, dans le devoir d'écriture . J'en ai même trouvé un où le sultan est trop distrait pendant les préparatifs, occupé à regarder les femmes de son harem Very Happy

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Thalia de G le Lun 2 Juil 2012 - 16:23

@Lefteris a écrit:
Exactement, des pervers, et ça me ramène au sujet de brevet : incroyable le nombre de copies où le cuisinier menteur finit écorché ou empalé, dans le devoir d'écriture . J'en ai même trouvé un où le sultan est trop distrait pendant les préparatifs, occupé à regarder les femmes de son harem Very Happy
Les miens, j'entends par là les candidats que j'ai corrigés, sont de vrais bisounours. Le pire châtiment est lorsque le calife a hurlé : "Tu es viré !"
Ne désespérons pas de la génération à venir. Very Happy

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Lefteris le Lun 2 Juil 2012 - 16:34

@Thalia de G a écrit:
@Lefteris a écrit:
Exactement, des pervers, et ça me ramène au sujet de brevet : incroyable le nombre de copies où le cuisinier menteur finit écorché ou empalé, dans le devoir d'écriture . J'en ai même trouvé un où le sultan est trop distrait pendant les préparatifs, occupé à regarder les femmes de son harem Very Happy
Les miens, j'entends par là les candidats que j'ai corrigés, sont de vrais bisounours. Le pire châtiment est lorsque le calife a hurlé : "Tu es viré !"
Ne désespérons pas de la génération à venir. Very Happy
Il est vrai, j'exagère : la condamnation a été souvent prononcée , j'ai eu deux fois des condamnations aux lions, une aux crocodiles, (je ne savais pas que la damnatio ad bestias ,avait cours chez les Persans de contes Very Happy) mais il y a eu des graciés des peines commuées en exil ou en esclavage. Mais dans certains devoirs, le sentence est exécutée, et dans l'un d'eux la cour se rassemble pour regarder avec joie le supplice de l’imposteur qui avait copié la recette. De l'horrible danger de la cuisine... Rolling Eyes

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par retraitée le Lun 2 Juil 2012 - 17:17

tant qu'on ne dépèce pas le cuistot à la mode canadienne! Ceci dit, dans la Belle au bois dormant ou Blanche-neige, les belles-mères sorcières souhaitent déguster de la chair fraîche!
http://www.leparisien.fr/faits-divers/depeceur-de-montreal-la-decouverte-de-restes-humains-relance-l-enquete-02-07-2012-2074318.php

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par doublecasquette le Lun 2 Juil 2012 - 19:04

Ça y est, mes élèves ont commencé cet après-midi...
Ils ont lu le texte, à voix haute, une phrase chacun et j'ai dû leur demander de m'expliquer un ou deux mots de plus que ceux qui étaient donnés en bas de page (inébranlable, idée négative).

À la première question, j'ai dû donner une liste de genres littéraires parce que les CP ne voyaient pas de quoi je parlais (j'ai dit "genres de texte"). Les neuf CE2 présents avaient écrit "conte" (compte, comte) avant que je donne la liste ; sur les six CE1, cinq ont écrit "conte" et un "roman" (je suppose que c'est parce que ça fait riche), trois CP ont écrit "conte" et le quatrième "roman".

Les indices (qu'ils ont surligné dans le texte, on est en juillet, quand même) sont : "il était une fois", "le temps passa/les jours passèrent" (parce que c'est au passé simple et les contes, c'est toujours au passé simple, dixit un CE1), le calife, le palais (c'est toujours des histoires de rois dans les contes, mais là, quand même, il manque le prince et la princesse, selon un autre CE1), Ispahan, parce que c'est toujours dans des pays lointains.
Certains élèves ont entouré d'autres choses mais là, je ne me souviens plus.

La deuxième question n'a posé aucune difficulté à personne. Les dix-neuf élèves présents ont écrit que la compétition devait départager (ils ont beaucoup aimé ce verbe) les deux cuisiniers et que le calife choisirait celui qui aurait fait le meilleur plat.

Pour la troisième question, j'ai aussi demandé de surligner dans le texte les mots évoquant le caractère du calife. J'ai eu : ordonna, s'impatienta, convoqua, je m'en charge, tyran ombrageux, colère, imperturbablement.

J'ai demandé aux CP de ne pas faire la quatrième question, et j'ai laissé le choix aux CE1.
Les CE2, dont certains avaient commencé par dire que c'étaient les paroles du calife, ont finalement tous répondu "les courtisans" ou "les gens de la cour" et se sont justifiés en disant que ça ne pouvait être le calife puisque, ensuite, on disait "Mais le calife..."
Cinq CE1 ont aussi écrit "les gens de la cour", le sixième a écrit "l'intendant", trois CP ont voulu participer et ont su répondre aussi "les gens de la cour".

Je ne leur ai pas fait faire la deuxième partie de la question, parce que là, c'est l'instit de base qui ne sait pas répondre... Embarassed Ils veulent "style direct", c'est ça ? (j'ai honte, mais je ne suis vraiment pas sûre de moi...)

La suite, ce sera demain...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Lefteris le Lun 2 Juil 2012 - 19:06

@retraitée a écrit:tant qu'on ne dépèce pas le cuistot à la mode canadienne! Ceci dit, dans la Belle au bois dormant ou Blanche-neige, les belles-mères sorcières souhaitent déguster de la chair fraîche!
http://www.leparisien.fr/faits-divers/depeceur-de-montreal-la-decouverte-de-restes-humains-relance-l-enquete-02-07-2012-2074318.php
Dans une des rédacs, un des deux cuistots quand même qui faisait sa cuisine à la chair humaine (complètement hors-sujet d'ailleurs) ce qui a irrité le calife ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Celadon le Lun 2 Juil 2012 - 19:06

Tu triches, DC, en CE1 ils ne font QUE DES CONTES ! bounce

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par bruno09 le Lun 2 Juil 2012 - 21:32

@junior94 a écrit:et pourtant, même en ZEP et lycée pro, tous nos inspecteurs nous obligent par idéologie ...ou par déculturation volontairement imposée à nos futurs consommateurs .....mais ces politiciens ne reviendront jamais sur ce type d'idéologie, car c'est la leur !

Dis donc Junior, quand tu parles de "nos inspecteurs", tu devrais peut-être dire "vos inspecteurs", vu que tu te présentes ainsi:
"Peut etre futur enseignant, en lycée professionnel, en Gestion option comptabilité".
Quand tu seras sûr de ce que tu veux faire et que tu le feras, tu pourras venir nous parler de pédagogie. Pour l'instant, tout ce que tu fais, c'est de répandre des idées pas franchement originales sur tous les forums (fora?) possibles, dont Français de souche (où elles ne surprendront personne) et jusqu'aux sites de jeu vidéo et de motards. Les pauvres motards n'en méritaient pas autant...
Quand tu auras passé 25 ans devant des gamins (ou même une ou deux années) riches, pauvres, noirs,blancs, arabes, handicapés ou gothiques, tu pourra venir nous donner la leçon au lieu de ressasser de vieux articles du Figaro ou de Minute.
Sache au passage que n'importe quel enseignant qui utilise les fameuses méthodes inductives que tu méprises (et que par ailleurs je n'approuve pas) mais qui aime ses élèves et se donne à fond pour eux vaudra plus que tous ceux qui les prennent pour de la merde.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par bruno09 le Lun 2 Juil 2012 - 21:35

@jilucorg a écrit:
@junior94 a écrit:donc suivant votre logique, on ne peut en rien se questionner ......
Tiens, moi je vais questionner, aussi : junior94, pourrait-on savoir comment on commente le fait de choisir comme avatar la photo du nationaliste antisémite Barrès, l'auteur de la phrase : « Que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race. » ? On discerne sans trop de difficultés la parenté directe avec l'origine de ces abondantes citations sur ce forum – copiés-collés non attribués, évidemment –, l'immonde blog fdesouche.

EDIT
: Question sans objet, finalement :
@John a écrit:Re: Tableau "Bans et Avertissements"

Nouveau message par John Aujourd'hui à 16:45

Junior94
Ban
Propos antisémites.

Au temps pour moi (autant pour moi?) J'ai pas tout lu, John a été le plus rapide. veneration

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par Barnafée la Patouille le Lun 2 Juil 2012 - 21:37

@doublecasquette a écrit:
Je ne leur ai pas fait faire la deuxième partie de la question, parce que là, c'est l'instit de base qui ne sait pas répondre... Embarassed Ils veulent "style direct", c'est ça ? (j'ai honte, mais je ne suis vraiment pas sûre de moi...)

C'est du discours indirect libre.

Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par doublecasquette le Lun 2 Juil 2012 - 22:25

@Barnafée la Patouille a écrit:
@doublecasquette a écrit:
Je ne leur ai pas fait faire la deuxième partie de la question, parce que là, c'est l'instit de base qui ne sait pas répondre... Embarassed Ils veulent "style direct", c'est ça ? (j'ai honte, mais je ne suis vraiment pas sûre de moi...)

C'est du discours indirect libre.

Merci. Ça, ce n'est pas du niveau de mes petits, ils ne le feront donc pas.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par henriette le Lun 2 Juil 2012 - 22:37

Je pense que ce devait être la seule question qui ne soit pas faisable. En tout cas, ma fille, en CE2, n'a eu aucun problème pour tout le reste...
Je suis curieuse de voir comment tes CP s'en seront sortis au final, DC !

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collectif "Sauver les lettres" : l'épreuve de français au Brevet est d'un niveau 6e

Message par doublecasquette le Lun 2 Juil 2012 - 22:41

@henriette a écrit:Je pense que ce devait être la seule question qui ne soit pas faisable. En tout cas, ma fille, en CE2, n'a eu aucun problème pour tout le reste...
Je suis curieuse de voir comment tes CP s'en seront sortis au final, DC !

Non, il y a l'énumération, hyperbole, ou je ne sais plus quoi d'autre, aussi.

Mes CP ne s'en sortiront pas très bien, à cause de la dictée et de la rédaction. Pour les questions de compréhension, ça ira. Je leur ai lu les questions auxquelles ils répondront par écrit demain et ils levaient le doigt sans arrêt pour répondre.
En revanche, je pense que mes CE2, comme ta fille, ont leurs chances, ainsi que quelques CE1, même avec la dictée et la rédaction (enfin pas tout à fait à cause du dialogue, pour le moment, j'interdis le dialogue, sinon, ils ne feraient que ça, et mal ponctué).

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum