Gel des avancements de carrière ?

Page 5 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Celadon le Ven 13 Juil 2012 - 12:30

Je pense que Nigousse s'amuse à la provoc. Ce n'est pas possible autrement. pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 12:32

@Celadon a écrit:Je pense que Nigousse s'amuse à la provoc. Ce n'est pas possible autrement. pale

J'aimerais bien. Mais il tient un discours qui n'est plus si marginal en salle des profs. Un comble, nous sommes d'accord.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par linotte le Ven 13 Juil 2012 - 12:39

Je me fiche que mon taux horaire diminue si mon salaire global augmente!

Il faut que je poste ça dans le 'j'hallucine' affraid pale


Edit : j'avais pas lu la suite.... pale pale

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 12:47

Le problème (enfin, l'un des problèmes) est que notre crédibilité est parfois proche du zéro. On dit, à la fois, que les élèves ne savent rien, même pas lire et écrire, que leurs connaissances sont digne du vide abyssale, et ensuite on explique doctement qu'un prof de sciences ne peut pas expliquer les fractions à ces mêmes (modéré), qu'il n'est pas compétent car il n'a pas bac+5 en fraction. Alors qu'on estime tout à fait compétent n'importe quel assistant pédagogique qui va avoir des élèves en aide/décloisonnement/autre dispositif varié.
Tout le monde ne peut pas être compétent en tout, mais envisager qu'on peut l'être dans deux disciplines connexes pour le B A BA à des grumeaux de 12 ou 13 ans, ca ne me semble pas outrageant.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Cath le Ven 13 Juil 2012 - 12:51

Des grumeaux, j'adore!!!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 12:53

Pour enseigner le B A, BA il faut tout de même en savoir un peu plus. Et je ne crois pas que la bi-valence soit envisagée comme la nécessité d'un double master.

Les assistants pédagogiques ne sont pas toujours compétents, non, loin de là. D'ailleurs, au début du dispositif de l'aide aux devoirs, ils étaient tous sollicités, aujourd'hui il n'en reste qu'un dans l'établissement qui soit concerné.

En début de carrière, j'ai eu à "enseigner" l'histoire (matière que j'aime et apprécie depuis toujours). Même avec l'aide précieuse des collègues et des manuels, j'ai eu toutes les peines du monde - alors que c'était "seulement" des 6°, 5° comme le disait aimablement le principal adjoint, "tout à fait à votre portée".

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par invitéW le Ven 13 Juil 2012 - 12:56

@Pseudo a écrit:Le problème (enfin, l'un des problèmes) est que notre crédibilité est parfois proche du zéro. On dit, à la fois, que les élèves ne savent rien, même pas lire et écrire, que leurs connaissances sont digne du vide abyssale, et ensuite on explique doctement qu'un prof de sciences ne peut pas expliquer les fractions à ces mêmes (modéré), qu'il n'est pas compétent car il n'a pas bac+5 en fraction. Alors qu'on estime tout à fait compétent n'importe quel assistant pédagogique qui va avoir des élèves en aide/décloisonnement/autre dispositif varié.
Tout le monde ne peut pas être compétent en tout, mais envisager qu'on peut l'être dans deux disciplines connexes pour le B A BA à des grumeaux de 12 ou 13 ans, ca ne me semble pas outrageant.

Il ne s'agit pas d'être outrageant, juste de comprendre qu'enseigner, même (surtout) les bases, ça ne s'improvise pas.
Ce n'est pas parce que j'utilise le théorème de thalès avec mes seconde que je saurai forcément l'enseigner à des collégiens.
J'ai pu voir ça lors de l'AP de seconde, expliquer simplement une notion de cours de math à un élève qui n'y a rien compris, je n'y arrive pas !

Et on ne peut pas comparer les assistants qui vont faire de l'aide ou autre et un prof qui va devoir enseigner les notions.

Avec un tel raisonnement, n'importe quel prof est capable d'apprendre à lire à des CP.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 13:00

Axel a écrit:Pour enseigner le B A, BA il faut tout de même en savoir un peu plus. Et je ne crois pas que la bi-valence soit envisagée comme la nécessité d'un double master.

Les assistants pédagogiques ne sont pas toujours compétents, non, loin de là. D'ailleurs, au début du dispositif de l'aide aux devoirs, ils étaient tous sollicités, aujourd'hui il n'en reste qu'un dans l'établissement qui soit concerné.

En début de carrière, j'ai eu à "enseigner" l'histoire (matière que j'aime et apprécie depuis toujours). Même avec l'aide précieuse des collègues et des manuels, j'ai eu toutes les peines du monde - alors que c'était "seulement" des 6°, 5° comme le disait aimablement le principal adjoint, "tout à fait à votre portée".

Mais je te rassure, tous les prof ne sont pas non plus compétents. Pas plus que toutes les documentalistes, je te mets à l'aise.

Par contre, on peut imaginer une formation à la didactique de la seconde discipline. Mais s'il faut un double master, évidemment, ca va pas être possible. Carrément un double master... Rien que ca... Tu n'y va pas avec le dos de la cuillère !

Je crois un peu comme ce qui a été dit plus haut : à l'En personne n'est content mais personne ne veut changer.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 13:02

Quand même, je persiste à croire que les profs réellement non compétents sont une exception.

Eh oui, carrément un master, c'est bien le nouveau minimum pour enseigner, non ?

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 13:03

Will.T a écrit:
@Pseudo a écrit:Le problème (enfin, l'un des problèmes) est que notre crédibilité est parfois proche du zéro. On dit, à la fois, que les élèves ne savent rien, même pas lire et écrire, que leurs connaissances sont digne du vide abyssale, et ensuite on explique doctement qu'un prof de sciences ne peut pas expliquer les fractions à ces mêmes (modéré), qu'il n'est pas compétent car il n'a pas bac+5 en fraction. Alors qu'on estime tout à fait compétent n'importe quel assistant pédagogique qui va avoir des élèves en aide/décloisonnement/autre dispositif varié.
Tout le monde ne peut pas être compétent en tout, mais envisager qu'on peut l'être dans deux disciplines connexes pour le B A BA à des grumeaux de 12 ou 13 ans, ca ne me semble pas outrageant.

Avec un tel raisonnement, n'importe quel prof est capable d'apprendre à lire à des CP.

Tu oublies un peu vite ce que j'ai mis en gras. C'est commode, car ainsi tu caricatures mon propos, le rendant stupide.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par invitéW le Ven 13 Juil 2012 - 13:04

@Pseudo a écrit:
Will.T a écrit:
@Pseudo a écrit:Le problème (enfin, l'un des problèmes) est que notre crédibilité est parfois proche du zéro. On dit, à la fois, que les élèves ne savent rien, même pas lire et écrire, que leurs connaissances sont digne du vide abyssale, et ensuite on explique doctement qu'un prof de sciences ne peut pas expliquer les fractions à ces mêmes (modéré), qu'il n'est pas compétent car il n'a pas bac+5 en fraction. Alors qu'on estime tout à fait compétent n'importe quel assistant pédagogique qui va avoir des élèves en aide/décloisonnement/autre dispositif varié.
Tout le monde ne peut pas être compétent en tout, mais envisager qu'on peut l'être dans deux disciplines connexes pour le B A BA à des grumeaux de 12 ou 13 ans, ca ne me semble pas outrageant.

Avec un tel raisonnement, n'importe quel prof est capable d'apprendre à lire à des CP.

Tu oublies un peu vite ce que j'ai mis en gras. C'est commode, car ainsi tu caricatures mon propos, le rendant stupide.

Non je n'ai pas oublié ce que tu as mis en gras.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 13:08

Axel a écrit:Quand même, je persiste à croire que les profs réellement non compétents sont une exception.

Eh oui, carrément un master, c'est bien le nouveau minimum pour enseigner, non ?

C'est amusant. Alors que les autres catégories de personnel (les assistants péda par exemple, mais aussi les chefs d'étab, sans parler des docs, etc...) serait "normalement" incompétents, dans de grand pourcentage d'après ce que tu dis des AP, les enseignants, eux, serait notoirement compétents.
C'est une curiosité statistique ca.
Moi, je crois qu'on fini tous par devenir idiots et incompétents dans un système pervers et archaïque. Et le notre l'est. De la faute à tout le monde, cela dit.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 13:11

cath5660 a écrit:Des grumeaux, j'adore!!!

C'est pas de moi !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 13:24

@Pseudo a écrit:
Axel a écrit:Quand même, je persiste à croire que les profs réellement non compétents sont une exception.

Eh oui, carrément un master, c'est bien le nouveau minimum pour enseigner, non ?

C'est amusant. Alors que les autres catégories de personnel (les assistants péda par exemple, mais aussi les chefs d'étab, sans parler des docs, etc...) serait "normalement" incompétents, dans de grand pourcentage d'après ce que tu dis des AP, les enseignants, eux, serait notoirement compétents.
C'est une curiosité statistique ca.
Moi, je crois qu'on fini tous par devenir idiots et incompétents dans un système pervers et archaïque. Et le notre l'est. De la faute à tout le monde, cela dit.

scratch Je n'ai jamais dit ça. Je pense que les professeurs (et les professeurs documentalistes au même titre !) ayant réussi à obtenir au minimum une licence puis un concours réputé exigeant ne sont que rarement incompétents.
Les assistants pédagogiques (en tout cas chez moi) sont des personnes au chômage depuis longtemps et très rarement des étudiants (nous sommes relativement loin de la ville universitaire).

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par alberto79 le Ven 13 Juil 2012 - 13:25

@nigousse a écrit:Alors si personne ne veut évoluer, il faut arrêter de se plaindre d'être les profs les plus mal payés de L'OCDE car il faut comparer ce qui est comparable. Dans les autres pays, les profs font plus d'heures de cours, sont bivalents ( voire plus) et ont un temps de présence plus important.

Bon, voyons l´exemple d´un pays proche, l´Espagne. En Espagne un enseignant de secondaire commence à autour de 2.000 euros nets APRÈS impôts et en 14 paies (13 maintenant car on vient de leur enlever 1 paie). La progression de carrière est plus rapide qu´en France et finit plus haut. Les enseignants de secondaire ne sont pas bivalents. Ils sont censés faire 20 heures de cours (18 avant les dernières mesures de rigueur) et 25 heures en tout de présence dans l´établissement pour faire de tutorats, corrections de copies, etc. Leur salaire de départ équivaut à 3 fois le SMIC espagnol. Je ne crois pas que beaucoup de collègues refuseraient de faire 20 heures de cours et 25 de présence (qu´ils font déjà) pour un salaire de départ de 3.500 euros nets (3 fois le SMIC français)...

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Celadon le Ven 13 Juil 2012 - 13:27

Tu vois où les profs espagnols ont mené leur pays, Alberto ? Wink

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par alberto79 le Ven 13 Juil 2012 - 13:34

@Celadon a écrit:Tu vois où les profs espagnols ont mené leur pays, Alberto ? Wink

Oui, les banques, les spéculateurs immobiliers et les hommes politiques n´ont rien à voir avec les problèmes de l´Espagne. La faute c´est aux profs et aux fonctionnaires.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Celadon le Ven 13 Juil 2012 - 13:35

Et tu voudrais qu'en France on fasse pareil ? !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par alberto79 le Ven 13 Juil 2012 - 13:42

@Celadon a écrit:Et tu voudrais qu'en France on fasse pareil ? !

Je voudrais qu´en France on paye aux enseignants des salaires justes et raisonnables, ce qui ne veut pas dire 3.500 euros nets au départ mais beaucoup plus que ce qu´on gagne aujourd´hui, même par rapport à d´autres corps de la fonction publique française. Et je ne vous parle même pas des universitaires. Avec ses primes, un douanier (catégorie B, recruté à BAC + 0) gagne plus qu´un Maître de conférences des universités (catégorie A+, recruté à BAC + 8).
http://www.rue89.com/2012/02/21/laurent-douanier-1951-euros-par-mois-et-un-loyer-subventionne-229586

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

pas de provoc!

Message par nigousse le Ven 13 Juil 2012 - 13:55

Non, je ne fais pas de provoc mais étant moi-même bivalente lettres-histoire, je ne vois pas où est le problème quand il s'agit de matières proches. J'ai toujours eu des notes excellentes en français mais j'ai préféré faire des études d'histoire tout en donnant des cours de français tout au long de mes études ( modeste niveau licence d'histoire), j'ai ensuite suivi la formation IUFM ( qui vaut ce qu'elle vaut certes...) mais dans l'ensemble je suis une autodidacte en Lettres. Cependant, je ne me sens pas illégitime quand je donne des cours de français car j'ai l'impression étant moins spécialisée d'avoir une approche plus pratique qui plait aux élèves ( trucs mnémotechniques en orthographe plutôt que d'apprendre des règles...). J'enseigne aussi à des classes de BTS ( adultes en reconversion d'horizons variés: pour la petite histoire j'ai une ancienne prof de physique qui se reconvertit après 6 ans d'enseignement, des gens ayant une licence, d'autres un BEP donc un ensemble hétérogène) et depuis des années ces élèves me disent régulièrement qu'ils ont découvert avec moi qu'il existait aussi une méthodologie en français; Une élève m'a dit "Si il y avait plus de prof comme vous en lycée on aimerait plus le français"! Par contre j'aimerai l'avis des uns et des autres sur la masterisation: n'est-il pas temps de la supprimer? Car si il y a une telle crise du recrutement c'est aussi parce que beaucoup d'étudiants n'ont pas les moyens de faire 5 ans d'études et sont donc écartés du recrutement; quand je vois le niveau en collège et même lycée, je ne vois pas l'intérêt du master; mieux vaudrait un bac +3 puis une véritable formation, en particulier pédagogique. On est dans un pays qui ne valorise pas l'expérience acquise mais uniquement le diplôme. Enfin, je persiste et signe, je préfère faire plus d'heures et être mieux payée ( d'ailleurs c'est ce que je fais avec le Greta) mais je ronge mon frein car il me semble évident que la gauche sera balayée en 2017 ( et dès 2014 pour les municipales) et les réformes pourront reprendre!

nigousse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par steph.stephy3 le Ven 13 Juil 2012 - 13:58

Mais tout ceci ne me dit pas si nous risquons de stagner à nos salaires actuels pendant toute notre carrière ou si nous avancerons tous à l'ancienneté.
Personne ne sait ce que "gel des avancements de carrière" signifie concrètement ?
(en même temps, quand je relis l'intitulé, j'ai très peur que ce soit la première solution...)

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par arcenciel le Ven 13 Juil 2012 - 13:59

Je comprends: pas de sous , avancement à l'ancienneté!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par steph.stephy3 le Ven 13 Juil 2012 - 14:03

J'espère que tu as raison humhum

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 14:04

S'il s'agit d'avancer à l'ancienneté, ma vie ne va pas être bouleversée ! C'est déjà le cas pour moi !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 14:04

@steph.stephy3 a écrit:Mais tout ceci ne me dit pas si nous risquons de stagner à nos salaires actuels pendant toute notre carrière ou si nous avancerons tous à l'ancienneté.
Personne ne sait ce que "gel des avancements de carrière" signifie concrètement ?
(en même temps, quand je relis l'intitulé, j'ai très peur que ce soit la première solution...)

C'est une vision particulièrement pessimiste tout de même.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par ysabel le Ven 13 Juil 2012 - 14:04

@Pseudo a écrit:S'il s'agit d'avancer à l'ancienneté, ma vie ne va pas être bouleversée ! C'est déjà le cas pour moi !

topela Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum