Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
Devin

Re: Gel des avancements de carrière ?

par ysabel le Ven 13 Juil 2012 - 14:04
@Pseudo a écrit:S'il s'agit d'avancer à l'ancienneté, ma vie ne va pas être bouleversée ! C'est déjà le cas pour moi !

Razz
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 14:07
@ysabel a écrit:
@Pseudo a écrit:S'il s'agit d'avancer à l'ancienneté, ma vie ne va pas être bouleversée ! C'est déjà le cas pour moi !

Razz

Mais j'ignorais que cela pourrait, peut-être, être un jour une source de satisfaction. Comme quoi, il ne faut jurer de rien.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
nigousse
Niveau 9

à l'ancienneté!

par nigousse le Ven 13 Juil 2012 - 14:08
C'est bien simple, le point d'indice continue à être gelé et tout le monde passe à l'ancienneté, c'est donc bien le projet Chatel qui sera appliqué sauf qu'avec lui on avait les heures sup défiscalisées et la possibilité d'une revalorisation en effectuant davantage d'heures! Bien sûr si la situation continue à se dégrader, l'étape suivante c'est le gel des passages d'échelons ce qui, avec l'inflation, aboutira de fait à une diminution des salaires. Diminution qui est déjà en marche avec depuis janvier la hausse des cotisation ( - 18 euros par mois en ce qui me concerne), hausse qui va s'étaler sur plusieurs années et qui aboutira à une perte d'une centaine d'euros par mois soit l'équivalent d'un échelon. Ah on les paye cher nos sacro-saintes 18H et nos 4 mois de vacances!
avatar
MarieL
Érudit

Re: Gel des avancements de carrière ?

par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 14:10
Non, ce qu'on paye c'est "la crise" et la RGPP.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 14:12
Oh, je n'avais pas droit aux heures sup défiscalisées, étant doc, et je ne peux d'ailleurs pas effectuer d'heures sup (enfin, gratuitement, si). Finalement, tout le monde va être logé comme les docs. Y a finalement une justice Laughing

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 14:13
Axel a écrit:Non, ce qu'on paye c'est "la crise" et la RGPP.

Oui, je crains que 18h00 ou pas, vacances ou pas, on va continué de nous ponctionner. Autant rester à rien foutre plutôt que d'aller faire des heures pour la gloire.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté

Re: Gel des avancements de carrière ?

par *Lady of Shalott* le Ven 13 Juil 2012 - 14:15
@ysabel a écrit:
@Pseudo a écrit:S'il s'agit d'avancer à l'ancienneté, ma vie ne va pas être bouleversée ! C'est déjà le cas pour moi !

Razz

Je m'ajoute au club Laughing
avatar
Will.T
Prophète

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Will.T le Ven 13 Juil 2012 - 14:35
@nigousse a écrit:tout le monde passe à l'ancienneté,
rien n'est encore décidé à ce niveau là.

@nigousse a écrit:c'est donc bien le projet Chatel qui sera appliqué sauf qu'avec lui on avait les heures sup défiscalisées et la possibilité d'une revalorisation en effectuant davantage d'heures!
Peillon n'a pas encore interdit les heures sup, tu peux donc toujours en faire, tu touchera toujours davantage à la fin du mois que si tu n'en faisait pas.

@nigousse a écrit:Diminution qui est déjà en marche avec depuis janvier la hausse des cotisation ( - 18 euros par mois en ce qui me concerne),

une augmentation de 0.27% de la PC ça représente 18€ de moins sur ta paye ! (ça représente un paye de 6600€ brut par mois... tu as une sacré paye...)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Celadon le Ven 13 Juil 2012 - 14:40
J'ai déjà reçu mon arrêté de passage au 11ème, commission d'avril. Je suis gelée aussi ????
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Gel des avancements de carrière ?

par arcenciel le Ven 13 Juil 2012 - 14:58
En septembre tu passes? T'as plus qu'à attendre le hors-classe maintenant!
avatar
Serge
Médiateur

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Serge le Ven 13 Juil 2012 - 15:07
A quoi seviront les inspections dans ce cas si l'avancement de carrière est gelé ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Duplay le Ven 13 Juil 2012 - 15:10
@Serge a écrit:A quoi seviront les inspections dans ce cas si l'avancement de carrière est gelé ?

Lapsus révélateur ! Razz lol!

Elles pourraient servir à ne pas rétrograder d'échelon ! diable
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Gel des avancements de carrière ?

par arcenciel le Ven 13 Juil 2012 - 15:11
A faire le point sur nos pratiques pédagogiques et à nous auto évaluer?
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Gel des avancements de carrière ?

par arcenciel le Ven 13 Juil 2012 - 15:12
Mowgli a écrit:
@Serge a écrit:A quoi seviront les inspections dans ce cas si l'avancement de carrière est gelé ?

Lapsus révélateur ! Razz lol!

Elles pourraient servir à ne pas rétrograder d'échelon ! diable
lol! N'avais pas vu le lapsus!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Gel des avancements de carrière ?

par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 15:16
@Garôgoriiiille a écrit:
Cripure a écrit:J'ai écrit au rectorat au début de l'ère Sarkozy pour demander à être imposé sur mes heures sups. Ils ne m'ont pas répondu. Ca en fait, du fric perdu pour rien et sans légitimité.
veneration Sérieusement.
Bien sûr.J'essaie d'être cohérent avec mes idées.

@nigousse a écrit:Bonjour, en ce qui me concerne j'estime que les syndicats font plus de tort à notre image qu'autre chose: ils refusent toujours tout en bloc sans essayer de négocier quoi que ce soit, sans oublier le sempiternel appel à la grève. La seule grève qui serait utile serait celle des examens mais les syndicats s'y refusent. Les déchargés veulent avant tout garder leur décharge pour ne surtout pas se retrouver devant des élèves. Pourquoi refuser obstinément l'augmentation du temps de présence si elle s'accompagne d'une revalorisation salariale digne de ce nom, c'est cela que les syndicats devraient négocier ( avec bien sûr les aménagements nécessaires). En Allemagne, un prof débute avec le salaire d'un certifié à l'échelon 11 mais a plus d'heures de cours et enseigne différentes matières,a un temps de présence plus important et effectue diverses tâches ( surveillance, traitement des absences...), de même en Angleterre où un prof débute à 2500/3000 euros. Pour en revenir au cas allemand, le prof quand il rentre chez lui n'a plus rien à faire; pourquoi ne pas négocier pour une évolution dans ce sens, plus gratifiante financièrement. pourquoi refuser la bivalence au collège, elle existe au lycée professionnel ( je suis en lettres-histoire) et est enrichissante. Je me fiche que mon taux horaire diminue si mon salaire global augmente!
Ben moi, le fric m'intéresse moins que la non bivalence (remarquez, je fais trois matières, alors...) et que la non présence permanente.

Axel a écrit:Quand même, je persiste à croire que les profs réellement non compétents sont une exception.
Ca dépend. Si on définit la compétence par la capacité à amuser les ch'tits n'enfants, j'ai du souci à me faire.

@alberto79 a écrit:
@nigousse a écrit:Alors si personne ne veut évoluer, il faut arrêter de se plaindre d'être les profs les plus mal payés de L'OCDE car il faut comparer ce qui est comparable. Dans les autres pays, les profs font plus d'heures de cours, sont bivalents ( voire plus) et ont un temps de présence plus important.
Bon, voyons l´exemple d´un pays proche, l´Espagne. En Espagne un enseignant de secondaire commence à autour de 2.000 euros nets APRÈS impôts et en 14 paies (13 maintenant car on vient de leur enlever 1 paie). La progression de carrière est plus rapide qu´en France et finit plus haut. Les enseignants de secondaire ne sont pas bivalents. Ils sont censés faire 20 heures de cours (18 avant les dernières mesures de rigueur) et 25 heures en tout de présence dans l´établissement pour faire de tutorats, corrections de copies, etc. Leur salaire de départ équivaut à 3 fois le SMIC espagnol. Je ne crois pas que beaucoup de collègues refuseraient de faire 20 heures de cours et 25 de présence (qu´ils font déjà) pour un salaire de départ de 3.500 euros nets (3 fois le SMIC français)...
Pas d'accord.

@nigousse a écrit:Non, je ne fais pas de provoc mais étant moi-même bivalente lettres-histoire, je ne vois pas où est le problème quand il s'agit de matières proches. J'ai toujours eu des notes excellentes en français mais j'ai préféré faire des études d'histoire tout en donnant des cours de français tout au long de mes études ( modeste niveau licence d'histoire), j'ai ensuite suivi la formation IUFM ( qui vaut ce qu'elle vaut certes...) mais dans l'ensemble je suis une autodidacte en Lettres. Cependant, je ne me sens pas illégitime quand je donne des cours de français car j'ai l'impression étant moins spécialisée d'avoir une approche plus pratique qui plait aux élèves ( trucs mnémotechniques en orthographe plutôt que d'apprendre des règles...).
Vous avez Mila barre très haut, là mdr
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Gel des avancements de carrière ?

par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 15:19
@nigousse a écrit:C'est bien simple, le point d'indice continue à être gelé et tout le monde passe à l'ancienneté, c'est donc bien le projet Chatel qui sera appliqué sauf qu'avec lui on avait les heures sup défiscalisées et la possibilité d'une revalorisation en effectuant davantage d'heures!
Erreur classique. Une revalorisation, c'est plus d'argent pour le même travail. "Travailler plus pour gagner plus", c'est slogan pour gogos. Qui a eu son heure de gloire, d'ailleurs. Ephémère.
Quant à vouloir des heures sups défiscalisées, cela revient à vouloir continuer à scier, plus vite, plus fort, la frêle branche qui nous supporte encore. Rien n'a à être défiscalisé, l'impôt est le moyen de la redistribution.
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Gel des avancements de carrière ?

par jilucorg le Ven 13 Juil 2012 - 15:55
@steph.stephy3 a écrit:(en même temps, quand je relis l'intitulé, j'ai très peur que ce soit la première solution...)
Parce que l'intitulé donne une information ? Quelqu'un sait quelque chose ?
avatar
aralia
Niveau 5

Re: Gel des avancements de carrière ?

par aralia le Ven 13 Juil 2012 - 16:13
@nigousse a écrit:Non, je ne fais pas de provoc mais étant moi-même bivalente lettres-histoire, je ne vois pas où est le problème quand il s'agit de matières proches. J'ai toujours eu des notes excellentes en français mais j'ai préféré faire des études d'histoire tout en donnant des cours de français tout au long de mes études ( modeste niveau licence d'histoire), j'ai ensuite suivi la formation IUFM ( qui vaut ce qu'elle vaut certes...) mais dans l'ensemble je suis une autodidacte en Lettres. Cependant, je ne me sens pas illégitime quand je donne des cours de français car j'ai l'impression étant moins spécialisée d'avoir une approche plus pratique qui plait aux élèves ( trucs mnémotechniques en orthographe plutôt que d'apprendre des règles...). J'enseigne aussi à des classes de BTS ( adultes en reconversion d'horizons variés: pour la petite histoire j'ai une ancienne prof de physique qui se reconvertit après 6 ans d'enseignement, des gens ayant une licence, d'autres un BEP donc un ensemble hétérogène) et depuis des années ces élèves me disent régulièrement qu'ils ont découvert avec moi qu'il existait aussi une méthodologie en français; Une élève m'a dit "Si il y avait plus de prof comme vous en lycée on aimerait plus le français"!
veneration Faut croire que certains sont plus talentueux. Moi, je serais minable en histoire-géo.
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Gel des avancements de carrière ?

par jilucorg le Ven 13 Juil 2012 - 16:21
Cripure a écrit:Quant à vouloir des heures sups défiscalisées, cela revient à vouloir continuer à scier, plus vite, plus fort, la frêle branche qui nous supporte encore.
Voilà. J'estime normal de payer des impôts proportionnels à mes revenus, avec le système de tranches. Toute cette histoire de pleurer les manips Sarko commence à sentir le Tea Party...
Rien n'a à être défiscalisé, l'impôt est le moyen de la redistribution.
Bon, quelques trucs quand même, comme les diverses indemnités journalières liées à la santé, les pensions alimentaires versées...
Gotin
Niveau 9

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Gotin le Ven 13 Juil 2012 - 17:57
Je rebondis sur le post de quelqu'un disant qu'en Espagne les professeurs étaient payés davantage mais ne faisaient qu'une matière. Combien sont-ils là-bas ? et combien font-ils d'heures de cours devant des élèves (il faut donc y intégrer le tutorat) ?
Je pense vraiment qu'il faudrait qu'on soit moins nombreux, c'est le seul moyen pour être payer davantage, vous pensez vraiment qu'avec 1M de professeurs on peut raisonnablement être augmenté ?
Invité
Invité

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Invité le Ven 13 Juil 2012 - 18:03
Oh oui, soyons moins nombreux encore, c'est vrai qu'il n'y a pas du tout pénurie d'enseignants, là.... Rolling Eyes
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Gel des avancements de carrière ?

par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 18:13
@Gotin a écrit:Je rebondis sur le post de quelqu'un disant qu'en Espagne les professeurs étaient payés davantage mais ne faisaient qu'une matière. Combien sont-ils là-bas ? et combien font-ils d'heures de cours devant des élèves (il faut donc y intégrer le tutorat) ?
Je pense vraiment qu'il faudrait qu'on soit moins nombreux, c'est le seul moyen pour être payer davantage, vous pensez vraiment qu'avec 1M de professeurs on peut raisonnablement être augmenté ?
Nous sommes un million parce qu'on nous a passé une commande, en 1976-1981, celle de la massification de l'enseignement secondaire. Et que nous avons tenté d'y répondre. Alors qu'on nous le reproche aujourd'hui, c'est fort de café.
De plus, je pense que pour beaucoup d'entre nous, travailler dans de meilleures conditions, matérielles ou morales, serait déjà une vraie revalorisation.
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Karine B. le Ven 13 Juil 2012 - 18:14
holderfar a écrit:Oh oui, soyons moins nombreux encore, c'est vrai qu'il n'y a pas du tout pénurie d'enseignants, là.... Rolling Eyes

j'avais déjà respectivement 31, 34 et 35 élèves dans mes classes cette année, on pourrait arrêter là et même diminuer, non ?

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
Invité
Invité

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Invité le Ven 13 Juil 2012 - 18:19
@Karine B. a écrit:
holderfar a écrit:Oh oui, soyons moins nombreux encore, c'est vrai qu'il n'y a pas du tout pénurie d'enseignants, là.... Rolling Eyes

j'avais déjà respectivement 31, 34 et 35 élèves dans mes classes cette année, on pourrait arrêter là et même diminuer, non ?
Oui, ça serait pédagogiquement bien plus acceptable de diminuer le nombre d'élèves par classe, mais apparemment, en cette période faste où il est patent que nous sommes trop nombreux et qu'il n'y pas de problèmes pour mettre des enseignants devant chaque classe, il est urgent d'être moins nombreux pour être payés plus (c'est beau comme du Sarkozy ça, non?)
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Duplay le Ven 13 Juil 2012 - 18:22
@Gotin a écrit:Je rebondis sur le post de quelqu'un disant qu'en Espagne les professeurs étaient payés davantage mais ne faisaient qu'une matière. Combien sont-ils là-bas ? et combien font-ils d'heures de cours devant des élèves (il faut donc y intégrer le tutorat) ?
Je pense vraiment qu'il faudrait qu'on soit moins nombreux, c'est le seul moyen pour être payer davantage, vous pensez vraiment qu'avec 1M de professeurs on peut raisonnablement être augmenté ?

C'est une plaisanterie ?
Invité
Invité

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Invité le Ven 13 Juil 2012 - 18:24
Apparemment non et c'est ça qui me fait peur. affraid
Contenu sponsorisé

Re: Gel des avancements de carrière ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum