Gel des avancements de carrière ?

Page 4 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par steph.stephy3 le Ven 13 Juil 2012 - 0:46

Alors, tu te fais encore plus avoir que nous : tu bosses pour ceux qui récupèrent les décharges.

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Karine B. le Ven 13 Juil 2012 - 0:47

@Pseudo a écrit:
@Karine B. a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Les défilés, ça ne marche pas.
Et toutes les autres actions proposées aux syndicats (distributions de tracts les we, blocage des autoroutes, ...) sont systématiquement rejetées.
Faut pas trop embêter les IA pour les départs en vacances avec leurs primes durement gagnées à supprimer des postes ( 24 000 € de prime quand même par Inspecteur d'Académie qui remplissait ses quotas de suppression quand même).
je fais partie de ceux qui rejettent le blocage des autoroutes: l'A1, je mets 2 h pour faire 30 kms jusque Lille en temps normal, un blocage passerait complétement inaperçu et pas question que je risque la santé de ma voiture pour ce genre d'actions dont l'intérêt est difficilement perceptible. Autant bloquer le bac
Ah oui ! Bloquons le bac !

En 2003 ce sont les syndicats qui nous ont demandé de reprendre le turbin, une fois bien lésés avec un grand B, pour ne pas mettre en péril le bac. Le snes a changé d'avis là dessus ?

Ca me fait bien rire jaune tiens ! Il faut faire des actions qui emmerdent personne. Le problème c'est qu'avec ca, on nous ri au nez et on nous pi*** à la raie.
le SNES a appelé à faire grève le jour de l'épreuve de philo

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Karine B. le Ven 13 Juil 2012 - 0:48

@steph.stephy3 a écrit:Alors, tu te fais encore plus avoir que nous : tu bosses pour ceux qui récupèrent les décharges.

Personne n'est déchargé à temps complet dans mon syndicat

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par arcenciel le Ven 13 Juil 2012 - 0:50

C'est vrai que c'est rageant de voir qu'on nous prend pour des moins que rien! Plus beau métier du monde qu'ils nous disent... et que je te piétine!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Karine B. le Ven 13 Juil 2012 - 0:50

@Pseudo a écrit:
@Karine B. a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Les défilés, ça ne marche pas.
Et toutes les autres actions proposées aux syndicats (distributions de tracts les we, blocage des autoroutes, ...) sont systématiquement rejetées.
Faut pas trop embêter les IA pour les départs en vacances avec leurs primes durement gagnées à supprimer des postes ( 24 000 € de prime quand même par Inspecteur d'Académie qui remplissait ses quotas de suppression quand même).
je fais partie de ceux qui rejettent le blocage des autoroutes: l'A1, je mets 2 h pour faire 30 kms jusque Lille en temps normal, un blocage passerait complétement inaperçu et pas question que je risque la santé de ma voiture pour ce genre d'actions dont l'intérêt est difficilement perceptible. Autant bloquer le bac
Ah oui ! Bloquons le bac !

En 2003 ce sont les syndicats qui nous ont demandé de reprendre le turbin, une fois bien lésés avec un grand B, pour ne pas mettre en péril le bac. Le snes a changé d'avis là dessus ?

Ca me fait bien rire jaune tiens ! Il faut faire des actions qui emmerdent personne. Le problème c'est qu'avec ca, on nous ri au nez et on nous pi*** à la raie.
Conseil national du SNES du 5 juin 2003

Les personnels sont aujourd'hui décidés à poursuivre leur action. Au gouvernement de mesurer leur détermination et d'annoncer le 10 juin les mesures susceptibles d'amorcer un retour à la sérénité dans les établissements scolaires. Le SNES mettra à disposition des personnels toutes les infos concernant la table ronde dès le 10 au soir. Il les appelle à se réunir en AG dès le 11 pour en discuter et débattre des suites de l'action. Il propose que les fédérations de l'Education se réunissent dès le 10 au soir pour procéder à une première évaluation des annonces gouvernementales. Au cas où le gouvernement persisterait dans son refus de retirer ses projets, le Snes propose, dès aujourd'hui, une nouvelle action de grève unitaire le 12 juin et la soumet à la Fsu et autres organisations syndicales de l'EN.

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par steph.stephy3 le Ven 13 Juil 2012 - 0:52

Sérieusement, si les idées de ton syndicat sont en accord avec mes revendications, je me syndique demain.
Or, je n'ai jamais trouvé un syndicat qui, selon moi, défend réellement nos conditions de travail.
Et la, avec cette hitoire de rythmes scolaire, je suis tombée d'encore plus haut concernant les 2 majoritaires : le SNUIPP et Le SE-UNSA m'ont énormément déçue. Pareil pour la CGT.

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Pseudo le Ven 13 Juil 2012 - 0:54

@Karine B. a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Karine B. a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Les défilés, ça ne marche pas.
Et toutes les autres actions proposées aux syndicats (distributions de tracts les we, blocage des autoroutes, ...) sont systématiquement rejetées.
Faut pas trop embêter les IA pour les départs en vacances avec leurs primes durement gagnées à supprimer des postes ( 24 000 € de prime quand même par Inspecteur d'Académie qui remplissait ses quotas de suppression quand même).
je fais partie de ceux qui rejettent le blocage des autoroutes: l'A1, je mets 2 h pour faire 30 kms jusque Lille en temps normal, un blocage passerait complétement inaperçu et pas question que je risque la santé de ma voiture pour ce genre d'actions dont l'intérêt est difficilement perceptible. Autant bloquer le bac
Ah oui ! Bloquons le bac !

En 2003 ce sont les syndicats qui nous ont demandé de reprendre le turbin, une fois bien lésés avec un grand B, pour ne pas mettre en péril le bac. Le snes a changé d'avis là dessus ?

Ca me fait bien rire jaune tiens ! Il faut faire des actions qui emmerdent personne. Le problème c'est qu'avec ca, on nous ri au nez et on nous pi*** à la raie.

Conseil national du SNES du 5 juin 2003

Les personnels sont aujourd'hui décidés à poursuivre leur action. Au gouvernement de mesurer leur détermination et d'annoncer le 10 juin les mesures susceptibles d'amorcer un retour à la sérénité dans les établissements scolaires. Le SNES mettra à disposition des personnels toutes les infos concernant la table ronde dès le 10 au soir. Il les appelle à se réunir en AG dès le 11 pour en discuter et débattre des suites de l'action. Il propose que les fédérations de l'Education se réunissent dès le 10 au soir pour procéder à une première évaluation des annonces gouvernementales. Au cas où le gouvernement persisterait dans son refus de retirer ses projets, le Snes propose, dès aujourd'hui, une nouvelle action de grève unitaire le 12 juin et la soumet à la Fsu et autres organisations syndicales de l'EN.
J'ai malheureusement vécu tout autre chose sur le terrain. Je me souviens de la fin de la dernière manif à Draguignan où les gens derrière le porte voix nous ont invité à reprendre le boulot. Un coup de schizophrénie ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 2:11

@caperucita a écrit:Je pensais qu'on passait tous ) l'ancienneté, mais puisque personne ne le confirme ça me fait un peu peur... !
Ca, c'était la mesure Chatel qui a été supprimée. Nous sommes revenus au système des trois rythmes d'avancement.
La revalorisation du point d'indice n'est pas obligatoire, et de fait, elle a cessé il y a deux ans. En revanche, les avancements dans notre système sont non négociables, et je pense qu'une décision contraire pourrait s'attaquer en Conseil d'Etat.Mais attendons d'autres avis plus autorisés que les miens.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 2:12

@steph.stephy3 a écrit:Sérieusement, si les idées de ton syndicat sont en accord avec mes revendications, je me syndique demain.
Or, je n'ai jamais trouvé un syndicat qui, selon moi, défend réellement nos conditions de travail.
Et la, avec cette hitoire de rythmes scolaire, je suis tombée d'encore plus haut concernant les 2 majoritaires : le SNUIPP et Le SE-UNSA m'ont énormément déçue. Pareil pour la CGT.
Heu, le SE-UNSA n'a jamais été majoritaire lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par User5899 le Ven 13 Juil 2012 - 2:17

@steph.stephy3 a écrit:et ceux qui sont au premier...
Aucun prof n'est au 1er échelon, les carrières commen,cent désormais au 3e.
@Pseudo a écrit:
@Carmilla a écrit:Evidemment aussi pour ceux qui commencent.
Si le gel des avancements n'a pas lieu, peut-être que l'état à un moment ne sera plus en mesure de nous verser nos salaires pale
Oui, les volontaires devraient aussi verser le double d’impôts, pour sauver l'état. Tu en es ?
J'ai écrit au rectorat au début de l'ère Sarkozy pour demander à être imposé sur mes heures sups. Ils ne m'ont pas répondu. Ca en fait, du fric perdu pour rien et sans légitimité.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Condorcet le Ven 13 Juil 2012 - 3:12

Cripure a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:et ceux qui sont au premier...
Aucun prof n'est au 1er échelon, les carrières commen,cent désormais au 3e.
@Pseudo a écrit:
@Carmilla a écrit:Evidemment aussi pour ceux qui commencent.
Si le gel des avancements n'a pas lieu, peut-être que l'état à un moment ne sera plus en mesure de nous verser nos salaires pale
Oui, les volontaires devraient aussi verser le double d’impôts, pour sauver l'état. Tu en es ?
J'ai écrit au rectorat au début de l'ère Sarkozy pour demander à être imposé sur mes heures sups. Ils ne m'ont pas répondu. Ca en fait, du fric perdu pour rien et sans légitimité.

Votre voeu sera exaucé (avec retard certes) par le gouvernement Ayrault ! cheers

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Garôgoriiiille le Ven 13 Juil 2012 - 8:28

Cripure a écrit:J'ai écrit au rectorat au début de l'ère Sarkozy pour demander à être imposé sur mes heures sups. Ils ne m'ont pas répondu. Ca en fait, du fric perdu pour rien et sans légitimité.

veneration Sérieusement.

Garôgoriiiille
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par ysabel le Ven 13 Juil 2012 - 9:30

Cripure a écrit:
@caperucita a écrit:Je pensais qu'on passait tous ) l'ancienneté, mais puisque personne ne le confirme ça me fait un peu peur... !
Ca, c'était la mesure Chatel qui a été supprimée. Nous sommes revenus au système des trois rythmes d'avancement.
La revalorisation du point d'indice n'est pas obligatoire, et de fait, elle a cessé il y a deux ans. En revanche, les avancements dans notre système sont non négociables, et je pense qu'une décision contraire pourrait s'attaquer en Conseil d'Etat.Mais attendons d'autres avis plus autorisés que les miens.

Tout à fait.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 10:18

@Karine B. a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Ben si. Mais justement, on se demandait quelle était l'utilité des syndicats (à part se placer personnellement ) au vu de leurs brillantes interventions ces derniers temps...
Là, par exemple, une aide individuelle : j'ai répondu à une dizaine de collègues ce soir pour des pbs d'affectation, de stage l'an prochain, de calcul de reclassement

Mais aussi une aide collective, qui ne dépend que de la mobilisation des collègues : tant que les manifs n’amèneront pas de monde prêts à reconduire les mouvements, les gains seront mineurs

J'ai commencé en 86. Les grèves étaient massivement suivies et donc efficaces*. Depuis quelques années, la majorité des collègues (et plus particulièrement les moins de 30 ans) trouvent que la grève n'est pas le bon moyen, qu'elle leur coûte cher, que ça pénalise les élèves, qu'ils vont passer pour des guignols dans l'opinion publique, qu'il ne faut pas se plaindre parce que c'est pire ailleurs, et ainsi de suite... Alors, non, les "syndicats" ne peuvent pas tout.
Mais j'imagine assez bien jusqu'où seraient allés les gouvernements précédents sans syndicats du tout.

*et pourtant la presse titrait déjà sur les "éternelles grèves du mois de mai"...

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Cath le Ven 13 Juil 2012 - 10:30

Axel a écrit:
J'ai commencé en 86. Les grèves étaient massivement suivies et donc efficaces*. Depuis quelques années, la majorité des collègues (et plus particulièrement les moins de 30 ans) trouvent que la grève n'est pas le bon moyen, qu'elle leur coûte cher, que ça pénalise les élèves, qu'ils vont passer pour des guignols dans l'opinion publique, qu'il ne faut pas se plaindre parce que c'est pire ailleurs, et ainsi de suite...

Certains sont même déjà prêts à faire plus d'heures...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

se remettre en question.

Message par nigousse le Ven 13 Juil 2012 - 10:54

Bonjour, en ce qui me concerne j'estime que les syndicats font plus de tort à notre image qu'autre chose: ils refusent toujours tout en bloc sans essayer de négocier quoi que ce soit, sans oublier le sempiternel appel à la grève. La seule grève qui serait utile serait celle des examens mais les syndicats s'y refusent. Les déchargés veulent avant tout garder leur décharge pour ne surtout pas se retrouver devant des élèves. Pourquoi refuser obstinément l'augmentation du temps de présence si elle s'accompagne d'une revalorisation salariale digne de ce nom, c'est cela que les syndicats devraient négocier ( avec bien sûr les aménagements nécessaires). En Allemagne, un prof débute avec le salaire d'un certifié à l'échelon 11 mais a plus d'heures de cours et enseigne différentes matières,a un temps de présence plus important et effectue diverses tâches ( surveillance, traitement des absences...), de même en Angleterre où un prof débute à 2500/3000 euros. Pour en revenir au cas allemand, le prof quand il rentre chez lui n'a plus rien à faire; pourquoi ne pas négocier pour une évolution dans ce sens, plus gratifiante financièrement. pourquoi refuser la bivalence au collège, elle existe au lycée professionnel ( je suis en lettres-histoire) et est enrichissante. Je me fiche que mon taux horaire diminue si mon salaire global augmente!

nigousse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Invité6 le Ven 13 Juil 2012 - 10:58

ça me fait doucement sourire ceux qui ne cessent de râler contre les syndicats, ils font ce qu'ils peuvent avec les moyens dont ils disposent (et une majorité de collègues qui ne cessent de les critiquer).
Quant aux heures de décharge qui en font râler certains, allez-y, investissez-vous un peu et voyez ce que ça donne les multiples commissions pour vérifier que l'administration n'a pas fait d'erreur, l'organisation de l'information syndicale pour des collègues obtus incapables de réfléchir un tant soit peu....
J'ai connu un S1 qui a jeté l'éponge "marre de me battre pour des cons", dès qu'il y avait un truc qui n'allait pas, il s'en prenait plein la tête de la part de collègues toujours en train de réclamer, de s'insurger quand ils étaient concernés, mais totalement absents dès que cela ne les concernait pas. Des gens qui ne voyaient l'EN que par le petit bout de leur lorgnette, et se désintéressaient totalement des autres cas. Un peu comme ceux qui se syndiquent seulement les années où ils demandent une mutation...
La société consumériste se retrouve aussi en salle des profs, des râleurs, il y en a plein, mais des gens capables de s'investif, de veiller aux intérêts de tous (même des cons), il y en a peu.
Si l'action des syndicats vous déplaît, investissez-vous ! faites changer les tendances, faites vous élire (ah oui, tiens, j'oubliais les heures et les heures de CA dans la charge de travail....) et parvenez à mobiliser les collègues selon vos opinions (et là, bon courage ! le poids du salaire ou des heures amputés est dur à combattre)
Dans les syndicats, il y a aussi des élections pour les différentes tendances, rien ne vous empêche de vous battre, mais ce sera un travail quasi bénévole, pas vraiment couvert par les heures de décharge....

Invité6
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant?

Message par nigousse le Ven 13 Juil 2012 - 11:24

Si les syndicats sont si importants pour faire changer les choses, pourquoi on ne les entend pas en ce moment? Ah j'oubliais c'est les vacances et puis comme c'est la gôche c'est forcément bien ce qui est proposé, on se fiche du gel des salaires! Ce que je reproche aux syndicats c'est de TOUJOURS tout refuser en bloc par idéologie, sans remplir son rôle,comme c'est le cas en Allemagne, de négociation en amont par rapport aux propositions faites. Et aussi de manquer d'imagination, on refuse tout mais on propose rien. Je pense vraiment que moins de prof mieux payés serait une meilleure chose, en plus avec la crise du recrutement actuelle, on va y arriver. Je reproche aussi aux syndicats d'avoir accepter la masterisation qui est , en partie, à l'origine de cette crise du recrutement. En effet, beaucoup d’étudiants n'ont pas les moyens de faire 5 ans d'études! Sans oublier le fait que vous avez accepté la revalorisation salariale pour les débuts de carrière tandis que ceux se situant en milieu de carrière n'ont rien eu. Les augmentations auraient pu être modulées pour que chacun en bénéficie un peu: c'est là où les syndicats doivent intervenir! Au lieu de cela on crée de nouvelles injustices, j'ai 10 ans d’ancienneté et je vois des gens qui au bout de 2/3 ans en sont au même niveau que moi en terme de salaires! Et je ne vais pas pleurer sur le sort des syndicalistes, quand je vois Bernard Thibaut sortir de sa belle C6, payée j'imagine par les cotisations, et quand on pense u rôle néfaste de ce monsieur et de son syndicat...

nigousse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par invitéW le Ven 13 Juil 2012 - 11:28

@nigousse a écrit:Bonjour, en ce qui me concerne j'estime que les syndicats font plus de tort à notre image qu'autre chose: ils refusent toujours tout en bloc sans essayer de négocier quoi que ce soit, sans oublier le sempiternel appel à la grève.
Au contraire, ils passent leur temps à négocier.

@nigousse a écrit:La seule grève qui serait utile serait celle des examens mais les syndicats s'y refusent.
C'est la plus inutile, car
1. il suffit au rectorat de réquisitionner les collègues non grévistes pour faire passer les exams.
2. ce sera un super prétexte pour supprimer les exams et passer au CCF.

@nigousse a écrit:Les déchargés veulent avant tout garder leur décharge pour ne surtout pas se retrouver devant des élèves.

Il te suffit de choisir un syndicat qui ne décharge pas entièrement les représentants, ça existe...


@nigousse a écrit:Pourquoi refuser obstinément l'augmentation du temps de présence si elle s'accompagne d'une revalorisation salariale digne de ce nom, c'est cela que les syndicats devraient négocier ( avec bien sûr les aménagements nécessaires).

Parce qu'on se retrouvera avec l'augmentation du temps de présence mais que le revalorisation salariale digne de ce nom, on pourra toujours courir.

@nigousse a écrit:En Allemagne, un prof débute avec le salaire d'un certifié à l'échelon 11 mais a plus d'heures de cours et enseigne différentes matières, a un temps de présence plus important et effectue diverses tâches ( surveillance, traitement des absences...), de même en Angleterre où un prof débute à 2500/3000 euros. Pour en revenir au cas allemand, le prof quand il rentre chez lui n'a plus rien à faire; pourquoi ne pas négocier pour une évolution dans ce sens, plus gratifiante financièrement. pourquoi refuser la bivalence au collège, elle existe au lycée professionnel ( je suis en lettres-histoire) et est enrichissante. Je me fiche que mon taux horaire diminue si mon salaire global augmente!
Si j'ai passé un concours dans une matière précise, ce n'est pas pour enseigner dans une autre, sinon, en effet, j'aurais passé le caplp...

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par invitéW le Ven 13 Juil 2012 - 11:29

@nigousse a écrit:Si les syndicats sont si importants pour faire changer les choses, pourquoi on ne les entend pas en ce moment? Ah j'oubliais c'est les vacances et puis comme c'est la gôche c'est forcément bien ce qui est proposé, on se fiche du gel des salaires! Ce que je reproche aux syndicats c'est de TOUJOURS tout refuser en bloc par idéologie, sans remplir son rôle,comme c'est le cas en Allemagne, de négociation en amont par rapport aux propositions faites. Et aussi de manquer d'imagination, on refuse tout mais on propose rien. Je pense vraiment que moins de prof mieux payés serait une meilleure chose, en plus avec la crise du recrutement actuelle, on va y arriver. Je reproche aussi aux syndicats d'avoir accepter la masterisation qui est , en partie, à l'origine de cette crise du recrutement. En effet, beaucoup d’étudiants n'ont pas les moyens de faire 5 ans d'études! Sans oublier le fait que vous avez accepté la revalorisation salariale pour les débuts de carrière tandis que ceux se situant en milieu de carrière n'ont rien eu. Les augmentations auraient pu être modulées pour que chacun en bénéficie un peu: c'est là où les syndicats doivent intervenir! Au lieu de cela on crée de nouvelles injustices, j'ai 10 ans d’ancienneté et je vois des gens qui au bout de 2/3 ans en sont au même niveau que moi en terme de salaires! Et je ne vais pas pleurer sur le sort des syndicalistes, quand je vois Bernard Thibaut sortir de sa belle C6, payée j'imagine par les cotisations, et quand on pense u rôle néfaste de ce monsieur et de son syndicat...

Tu as sans doute raison au fond, supprimons les syndicats, empêcheurs de réformer en rond. Tout sera plus simple ensuite.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par MarieL le Ven 13 Juil 2012 - 11:39

@nigousse a écrit:Si les syndicats sont si importants pour faire changer les choses, pourquoi on ne les entend pas en ce moment? Ah j'oubliais c'est les vacances et puis comme c'est la gôche c'est forcément bien ce qui est proposé, on se fiche du gel des salaires! Ce que je reproche aux syndicats c'est de TOUJOURS tout refuser en bloc par idéologie, sans remplir son rôle,comme c'est le cas en Allemagne, de négociation en amont par rapport aux propositions faites. Et aussi de manquer d'imagination, on refuse tout mais on propose rien. Je pense vraiment que moins de prof mieux payés serait une meilleure chose, en plus avec la crise du recrutement actuelle, on va y arriver. Je reproche aussi aux syndicats d'avoir accepter la masterisation qui est , en partie, à l'origine de cette crise du recrutement. En effet, beaucoup d’étudiants n'ont pas les moyens de faire 5 ans d'études! Sans oublier le fait que vous avez accepté la revalorisation salariale pour les débuts de carrière tandis que ceux se situant en milieu de carrière n'ont rien eu. Les augmentations auraient pu être modulées pour que chacun en bénéficie un peu: c'est là où les syndicats doivent intervenir! Au lieu de cela on crée de nouvelles injustices, j'ai 10 ans d’ancienneté et je vois des gens qui au bout de 2/3 ans en sont au même niveau que moi en terme de salaires! Et je ne vais pas pleurer sur le sort des syndicalistes, quand je vois Bernard Thibaut sortir de sa belle C6, payée j'imagine par les cotisations, et quand on pense u rôle néfaste de ce monsieur et de son syndicat...

10 ans d'ancienneté et tu as complétement intégré le discours Allègre, et celui du dernier gouvernement... Ça fait peur.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

problème de mentalités!

Message par nigousse le Ven 13 Juil 2012 - 11:45

Alors si personne ne veut évoluer, il faut arrêter de se plaindre d'être les profs les plus mal payés de L'OCDE car il faut comparer ce qui est comparable. Dans les autres pays, les profs font plus d'heures de cours, sont bivalents ( voire plus) et ont un temps de présence plus important. Je ne vois pas où est le problème avec la bivalence au collège: je pense qu'un prof de physique ( qui à la base a une formation scientifique type bac S) pourrait enseigner les fractions à des collégiens... Dans la majorité des pays, les profs sont recrutés par le chef d'établissement, je ne vois pas non plus où est le problème; Ce système a l'avantage d'éviter d'être coincé ad vitam sur un poste dans l'espoir d'une hypothétique mutation et de pouvoir construire une carrière plus diversifiée. Je constate que la majorité des profs se plaignent sans arrêt, enviant leurs collègues européens: c'est vouloir le beurre et l'argent du beurre...

nigousse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par invitéW le Ven 13 Juil 2012 - 11:56

@nigousse a écrit:Alors si personne ne veut évoluer, il faut arrêter de se plaindre d'être les profs les plus mal payés de L'OCDE car il faut comparer ce qui est comparable. Dans les autres pays, les profs font plus d'heures de cours, sont bivalents ( voire plus) et ont un temps de présence plus important.
en effet comparons ce qui est comparable et donc arrêtons de comparer la France à la Finlande par exemple...

@nigousse a écrit:Je ne vois pas où est le problème avec la bivalence au collège: je pense qu'un prof de physique ( qui à la base a une formation scientifique type bac S) pourrait enseigner les fractions à des collégiens...
Je suis très bien placé pour savoir que non, un prof de physique n'est pas forcément apte à enseigner les maths à des collégiens. Ce n'est pas parce qu'on sait faire quelque chose, qu'on est forcément apte à l'enseigner parce qu'on n'a pas forcément le recul

@nigousse a écrit:Dans la majorité des pays, les profs sont recrutés par le chef d'établissement, je ne vois pas non plus où est le problème; Ce système a l'avantage d'éviter d'être coincé ad vitam sur un poste dans l'espoir d'une hypothétique mutation et de pouvoir construire une carrière plus diversifiée.
C'est possible en France depuis quelques années : ça s'appelle le dispositif éclair.

@nigousse a écrit:Je constate que la majorité des profs se plaignent sans arrêt, enviant leurs collègues européens: c'est vouloir le beurre et l'argent du beurre...
pas forcément, c'est peut-être aussi ne pas avoir envie d'être pris pour les dindons de la farce.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Trinity le Ven 13 Juil 2012 - 12:08

@nigousse a écrit:Alors si personne ne veut évoluer, il faut arrêter de se plaindre d'être les profs les plus mal payés de L'OCDE car il faut comparer ce qui est comparable. Dans les autres pays, les profs font plus d'heures de cours, sont bivalents ( voire plus) et ont un temps de présence plus important. Je ne vois pas où est le problème avec la bivalence au collège: je pense qu'un prof de physique ( qui à la base a une formation scientifique type bac S) pourrait enseigner les fractions à des collégiens... Dans la majorité des pays, les profs sont recrutés par le chef d'établissement, je ne vois pas non plus où est le problème; Ce système a l'avantage d'éviter d'être coincé ad vitam sur un poste dans l'espoir d'une hypothétique mutation et de pouvoir construire une carrière plus diversifiée. Je constate que la majorité des profs se plaignent sans arrêt, enviant leurs collègues européens: c'est vouloir le beurre et l'argent du beurre...

Ben voyons !

Comme l'a déjà dit Will, si j'avais voulu être bivalente, j'aurais passé le CAPLP maths-sciences. Pour moi, les maths sont un outil, point. Et donc, non, je ne me vois pas enseigner les "fractions" à des collégiens.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par jilucorg le Ven 13 Juil 2012 - 12:26

@nigousse a écrit:je pense qu'un prof de physique ( qui à la base a une formation scientifique type bac S) pourrait enseigner les fractions à des collégiens...
Donc le Bac atteste les connaissances/compétences pour enseigner en collège. Oui, dans le fond, allons-y. J'ai un bac A (= L), je pourrais donc enseigner l'HG-IC ou l'anglais, pourquoi pas, ça me changerait.

Dans la majorité des pays, les profs sont recrutés par le chef d'établissement, je ne vois pas non plus où est le problème
Gagne du temps dans ta démarche : annonce tout de suite qu'il serait bien mieux que les enseignants ne soient plus fonctionnaires. Quel dommage pour toi que les belles réformes annoncées par le précédent pouvoir ne puissent pas être menées à bien : elles comportaient tout ce que tu appelles ici de tes vœux en matière de démolition de notre statut.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gel des avancements de carrière ?

Message par Celadon le Ven 13 Juil 2012 - 12:30

Je pense que Nigousse s'amuse à la provoc. Ce n'est pas possible autrement. pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum