apprendre le métier de lycéen...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Clarinette le Ven 20 Juil 2012 - 15:40



Description
Aujourd'hui, les élèves sont devenus des " apprenants ". Cette centration sur les apprentissages et donc sur la didactique qui les organise pourrait, si l'on n'y prend garde, être l'étape ultime de la dénégation du sujet : si l'apprenant n'apprend pas, s'il ne veut ou ne peut apprendre, quelle identité lui reste-t-il ? Identifier l'élève à l'apprenant, c'est empêcher de penser la distance entre le rôle que les adultes lui attribuent et ce qu'il en fait, c'est oublier que le métier d'élève est assigné aux enfants et aux adolescents comme un métier statutaire, à la manière dont un adulte est mobilisé par l'état dans un jury ou une armée. Juridiquement, le travail scolaire est plus proche des travaux forcés que de la profession librement choisie. Idéalement, le métier d'élève les invite à travailler pour apprendre. En réalité, on demande aussi aux enfants et adolescents de travailler pour être occupés, pour rendre des textes, des exercices, des problèmes vérifiables, pour être évalués, pour contribuer au bon fonctionnement didactique, pour rassurer leurs maîtres et leurs parents. On les invite à suivre des routines et des règles qui visent parfois à optimiser les apprentissages et le développement intellectuel, mais parfois, plus prosaïquement, à assurer le silence, l'ordre et la discipline, à faciliter la coexistence pacifique dans un espace clos, à garantir le respect des programmes, le bon usage des moyens, l'autorité du maître. Une sociologie du métier d'élève est à la fois une sociologie du travail scolaire, de l'organisation éducative et du curriculum réel. Elle analyse leurs tactiques et leurs stratégies, la façon dont ils prennent des distances face aux attentes des adultes et rusent avec leur pouvoir dans la famille ou dans l'école. Elle éclaire les contenus concrets de la culture scolaire telle qu'elle est transposée et s'incarne au jour le jour dans les classes. Enfin, elle s'intéresse au sens que donnent les élèves au travail quotidien, en fonction de leur héritage culturel aussi bien que des situations dans lesquelles on les place et du pouvoir qu'on leur concède.
Voilà, tout est dit. *gros soupir*

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par roxanne le Ven 20 Juil 2012 - 16:01

Pfff..on ne va jamais tenir 30 ans encore à entendre des conneries comme ça ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Dhaiphi le Ven 20 Juil 2012 - 16:08

@Clarinette a écrit: Voilà, tout est dit. *gros soupir*
Collection dirigée par P.Mérieu... oui, oui, j'ai vu. Les solutions proposées sont sûrement pire que le mal, etc...

Sinon, je trouve le constat assez juste, surtout les trois dernières citations que tu as mises en gras. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Clarinette le Ven 20 Juil 2012 - 16:16


_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Dhaiphi le Ven 20 Juil 2012 - 16:47

@Clarinette a écrit:
Oui, oui , je m'y attendais Wink ... mais...
Juridiquement, le travail scolaire est plus proche des travaux forcés que de la profession librement choisie.
On les invite à suivre des routines et des règles qui visent parfois à optimiser les apprentissages et le développement intellectuel, mais parfois, plus prosaïquement, à assurer le silence, l'ordre et la discipline, à faciliter la coexistence pacifique dans un espace clos, à garantir le respect des programmes, le bon usage des moyens, l'autorité du maître.
Elle analyse leurs tactiques et leurs stratégies, la façon dont ils prennent des distances face aux attentes des adultes et rusent avec leur pouvoir dans la famille ou dans l'école
Pour l'élève lambda (pas la tête de la classe et encore), c'est bien comme cela que ça passe... et que ça continuera encore un bon moment, je précise. scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Hannibal le Ven 20 Juil 2012 - 19:55

Des ateliers spécifiques seront mis en place : organiser et gérer son travail, travailler en autonomie, prendre la parole, prendre des notes, lire des consignes, utiliser la calculatrice de lycée, rechercher des documents sur internet,…
Toutes choses qui sont évidemment d'une folle nouveauté en seconde.
Mais j'admire le mal que se donnent tant de gens pour brasser courageusement du vent. Il y a quelque chose d'un peu émouvant dans tout cet enthousiasme suscité par l'illusion de faire quelque chose, sans se rendre compte que c'est aussi vain qu'absurde.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par gelsomina31 le Ven 20 Juil 2012 - 19:59

@roxanne a écrit:ben, on le fait.Et on prend des gamins en ppre ou autres aide, les mêmes qui ont déjà fait tout ça en primaire d'ailleurs...

+ 1000

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par roxanne le Ven 20 Juil 2012 - 20:05

@Hannibal a écrit:
Des ateliers spécifiques seront mis en place : organiser et gérer son travail, travailler en autonomie, prendre la parole, prendre des notes, lire des consignes, utiliser la calculatrice de lycée, rechercher des documents sur internet,…
Toutes choses qui sont évidemment d'une folle nouveauté en seconde.
Mais j'admire le mal que se donnent tant de gens pour brasser courageusement du vent. Il y a quelque chose d'un peu émouvant dans tout cet enthousiasme suscité par l'illusion de faire quelque chose, sans se rendre compte que c'est aussi vain qu'absurde.
non, la grande innovation, que ce soit clair, c'est pas de notes pendant deux mois, et des profs qui (enfin) vont détailler leurs appréciations ..
d'ailleurs, je ne vous l'ai pas mis mais après il y a un calendrier de l'année scolaire divisée en 3 périodes et la première c'est "adaptation"..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Hervé Hervé le Ven 20 Juil 2012 - 20:09

@roxanne a écrit:"Expérimentation pédagogique
Le lycée ***************** propose une réorganisation de l’année scolaire pour apprendre le « métier de lycéen ». L’objectif est de diminuer le pourcentage des réorientations et des redoublements en favorisant la liaison entre la troisième et la seconde. Rassurer les familles, mieux accueillir et accompagner les élèves et augmenter les chances de réussites : le dispositif doit inciter un plus grand nombre d’élèves de troisième à s’orienter vers le lycée général.

--------------------------------------------------------------------------------

Changement de lieu, de repères, de méthode… l’arrivée en seconde est parfois difficile et certains élèves se découragent dès le départ. Face à ce constat, les équipes pédagogiques du lycée ******* proposent de renforcer la liaison entre la classe de troisième et la classe de seconde. Un temps d’accueil et d’explicitation des attentes des enseignants sera organisé dès la rentrée 2012 dans le but de permettre aux élèves d’acquérir les compétences liées au « métier de lycéen ». Le découpage en trois trimestres sera remplacé par une première période de deux mois (septembre / octobre), suivie de deux périodes de quatre mois.

Pendant le bimestre, les élèves bénéficieront d’un accompagnement personnalisé centré sur les méthodes de travail et plus généralement sur l’adaptation au lycée. Des ateliers spécifiques seront mis en place : organiser et gérer son travail, travailler en autonomie, prendre la parole, prendre des notes, lire des consignes, utiliser la calculatrice de lycée, rechercher des documents sur internet,…

L’évaluation est probablement la dimension la plus innovante du projet puisqu’elle change de forme au cours des deux premiers mois de l’année scolaire. Les notes seront remplacées par une évaluation par compétences pour faire le lien avec le collège (livret personnel de compétences). En outre, les professeurs consacreront encore plus de temps à détailler les corrections des devoirs et les appréciations. Le projet a été exposé à environ 200 élèves et parents lors des journées portes ouvertes et des réunions dans les collèges du territoire. Beaucoup d’attentes ont été exprimées par tous les acteurs qui perçoivent l’écart important entre troisième et seconde générale.

Par ailleurs, l’établissement a participé en juin dernier au Forum des enseignants innovants à Orléans ; l’expérience fait également l’objet d’une validation par la Cellule Académique Recherche-Développement, Innovation et Expérimentation (Cardie) du rectorat."
pauvres choupinets , il faut tout leur réapprendre...
à quand l'atelier : écouter son prof, fermer sa bouche et BOSSER !!!!!!!
Bon essayer des "choses" pour résoudre la nullité dont certains semblent se plaindre ici pourquoi pas (mais je ne crois pas une seconde à l'efficacité de ce dont il est question en l'espèce)?

Mais pourquoi vouloir encore augmenter la proportion des passages en général?

Je croyais que la voie professionnelle était d'égale dignité, alors pourquoi refuser d'y envoyer des élèves?


Dernière édition par Hervé Hervé le Ven 20 Juil 2012 - 20:21, édité 1 fois

_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par roxanne le Ven 20 Juil 2012 - 20:12

le problème sera le même, il faudra bien qu'ils prennent la parole, qu'ils lisent des consignes, qu'ils utilisent une calculatrice et en plus qu'ils se servent de machines ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Hannibal le Ven 20 Juil 2012 - 20:24

@roxanne a écrit:non, la grande innovation, que ce soit clair, c'est pas de notes pendant deux mois, et des profs qui (enfin) vont détailler leurs appréciations ..
d'ailleurs, je ne vous l'ai pas mis mais après il ya un calendrier de l'année scolaire divisée en 3 périodes et la première c'est "adaptation"..
Certes. Et c'est une innovation qui va changer quoi, à part rien ?
J'entends bien que les profs vont s'enquiquiner, mais enfin qui peut croire sérieusement que des élèves qui ne sont pas capables de travailler vont s'y mettre juste parce qu'on les note avec des gommettes, ou qu'on écrit plus qu'eux dans leurs copies ? Je doute que la marche soit moins haute de se voir retardée d'un trimestre.

Bref, on ne va absolument pas apprendre le lycée aux élèves. On va juste apprendre le collège aux professeurs.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par *Hildegarde* le Ven 20 Juil 2012 - 20:37

Ce qui me fait marrer, c'est qu'on passe autant de temps (et d'énergie, et d'argent...) à apprendre aux gosses le "métier d'élève" (depuis quand c'est un métier? Ils sont payés? Ils peuvent en faire carrière? On peut toucher sa retraite après avoir été élève? ) et qu'on ne prend plus la peine d'apprendre aux enseignants le métier de prof...


*Hildegarde*
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par gelsomina31 le Ven 20 Juil 2012 - 20:56

@*Hildegarde* a écrit:Ce qui me fait marrer, c'est qu'on passe autant de temps (et d'énergie, et d'argent...) à apprendre aux gosses le "métier d'élève" (depuis quand c'est un métier? Ils sont payés? Ils peuvent en faire carrière? On peut toucher sa retraite après avoir été élève? ) et qu'on ne prend plus la peine d'apprendre aux enseignants le métier de prof...


_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par roxanne le Ven 20 Juil 2012 - 20:57

et le prof qui n'est pas d'accord , qui veut mettre des notes, qui veut faire son boulot et pas des ateliers, il fait comment, il rame à contre-courant tout seul ?

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par WonderWoman le Ven 20 Juil 2012 - 21:29

@roxanne a écrit:"Expérimentation pédagogique
Le lycée ***************** propose une réorganisation de l’année scolaire pour apprendre le « métier de lycéen ». L’objectif est de diminuer le pourcentage des réorientations et des redoublements en favorisant la liaison entre la troisième et la seconde. Rassurer les familles, mieux accueillir et accompagner les élèves et augmenter les chances de réussites : le dispositif doit inciter un plus grand nombre d’élèves de troisième à s’orienter vers le lycée général
et aux chiottes le LP ?

edit, j'avais pas vu plus haut.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par WonderWoman le Ven 20 Juil 2012 - 21:33

@*Hildegarde* a écrit:Ce qui me fait marrer, c'est qu'on passe autant de temps (et d'énergie, et d'argent...) à apprendre aux gosses le "métier d'élève" (depuis quand c'est un métier? Ils sont payés? Ils peuvent en faire carrière? On peut toucher sa retraite après avoir été élève? ) et qu'on ne prend plus la peine d'apprendre aux enseignants le métier de prof...
mais quoi euh on a eu le concours c'est que on sait faire voilà !
titanic


Dernière édition par Krokotiili le Dim 22 Juil 2012 - 20:06, édité 1 fois

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par User5899 le Ven 20 Juil 2012 - 21:38

Krokotiili a écrit:
@*Hildegarde* a écrit:on ne prend plus la peine d'apprendre aux enseignants le métier de prof...
mais quoi euh on a eu le concours c'est que sait faire voilà !
titanic
Bah, j'en suis pas mort.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Celadon le Sam 21 Juil 2012 - 8:51

@roxanne a écrit:et le prof qui n'est pas d'accord , qui veut mettre des notes, qui veut faire son boulot et pas des ateliers, il fait comment, il rame à contre-courant tout seul ?
Voui. Avec tous les risques que cela implique.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Dhaiphi le Sam 21 Juil 2012 - 20:30

@Celadon a écrit:Voui. Avec tous les risques que cela implique.
Les "désagréments" plutôt, non ? scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par WonderWoman le Dim 22 Juil 2012 - 20:07

Cripure a écrit:
Krokotiili a écrit:
@*Hildegarde* a écrit:on ne prend plus la peine d'apprendre aux enseignants le métier de prof...
mais quoi euh on a eu le concours c'est que sait faire voilà !
titanic
Bah, j'en suis pas mort.
ben tiens, j'ai oublié un mot dans ma phrase qui du coup n'a pas de sens.
Je ne comprends pas la vôtre Cripure ?
Moi non plus j'en suis pas morte de ne pas avoir eu de formation. Ni les élèves. Mais ils auraient mérité mieux. Et moi aussi.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par Al-qalam le Dim 22 Juil 2012 - 22:39

Et les heures de cours dans tout ça ? Les collègues sont invités à boucler les programmes avec deux mois de moins ou j'ai rein compris ?

(Si les élèves parvenaient à apprendre la prise de note avec un atelier, ce serait teeeeellement bien. Parce qu'en un an de méthodo et AP, à la fois en histoire et en français, plus sans doute dans d'autres matières, ils n'ont toujours pas intégré...).

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: apprendre le métier de lycéen...

Message par boris vassiliev le Lun 23 Juil 2012 - 0:19

@Al-qalam a écrit:Si les élèves parvenaient à apprendre la prise de note avec un atelier, ce serait teeeeellement bien. Parce qu'en un an de méthodo et AP, à la fois en histoire et en français, plus sans doute dans d'autres matières, ils n'ont toujours pas intégré...

ça ne m'étonne pas : plus qu'une question de méthode, ce qui empêche de prendre des notes, à mon avis, c'est le manque de vocabulaire et de maîtrise grammaticale pour être capable de reformuler/synthétiser au fur et à mesure. Sans doute aussi le manque de connaissances de bases pour être capable de distinguer l'essentiel. Pour beaucoup de lycéens, écrire sous la dictée est déjà difficile pour peu qu'on change la formulation ou qu'on explique un détail pendant qu'ils écrivent, donc rien d'étonnant à ce qu'ils n'arrivent pas à noter.

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum