évaluations en CM2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

évaluations en CM2

Message par Invité le Lun 26 Jan 2009 - 18:25

A la prochaine rentrée, nous ne ferons plus passer les évaluations nationales, mais le flambeau sera repris en CM2, si j'ai bien compris. Est-ce que cela apporte un plus aux profs des écoles pour les passages ?
Est-ce que cela va changer quelque chose ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: évaluations en CM2

Message par doublecasquette le Lun 26 Jan 2009 - 19:42

Il est déjà repris le flambeau. Les évaluations ont eu lieu la semaine dernière.
Lorsque les résultats seront saisis sur le logiciel de l'Ed. Nat., nous aurons une photographie de notre classe fin janvier où les élèves seront répartis en 4 groupes de "besoins" :

- résultats < 33 % : PPRE, inscription proposée aux parents pour l'aide personnalisée (jusqu'à 2 heures par semaine) et les stages de remédiation des vacances de printemps (12 heures, je crois) et d'été (2 x 12 heures, je crois).

-résultats compris entre 33 % et 50 % : même chose moins le PPRE

- résultats compris entre 50 % et 66 % : aide personnalisée ou aide ponctuelle en classe

- résultats > 66 % : tout baigne.

Apparemment, le redoublement du CM2 n'est absolument pas envisagé par notre hiérarchie... Désolée pour vous.
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: évaluations en CM2

Message par Invité le Lun 26 Jan 2009 - 20:12

Je ne savais pas que cela se faisait en ce moment. Nous avons le même principe pour les PPRE, mais pas encore pour les stages de vacances... Pensez-vous que cela puisse les aider ? Les profs d'école sont-ils volontaires pour les faire ? Pour le redoublement, je ne sais même plus que penser, même chez nous ! Je crois que, sans le prendre le problème à la racine et reprendre toutes les bases dans un cadre plus individuel, ce n'est pas tant la peine qu'un élève redouble.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: évaluations en CM2

Message par doublecasquette le Lun 26 Jan 2009 - 22:39

Chez nous, au moins dans les petites classes, le redoublement peut être une solution très efficace au manque de maturité ou pour des enfants au développement plus lent.
Les précipiter dans la classe supérieure, c'est rendre la montagne encore plus haute et augmenter le risque de les voir baisser les bras à jamais.
Comme je l'ai plus ou moins dit la semaine dernière, l'idéal serait de ne pas envoyer tout de suite au CP un élève dont on voit qu'il "n'accroche pas du tout" en dernière année de maternelle et de ne laisser passer sous aucun prétexte au CE1, un élève qui n'est pas capable de déchiffrer au moins mot à mot en fin de CP.
Je mettrais néanmoins un bémol à tout cela : ceci n'est valable bien sûr que si les maîtres de dernière année de maternelle et de première année d'élémentaire ont réussi à se dégager des "mantras pédagogiques" de l'IUFM et ont réellement tenté de leur apprendre quelque chose.

Pour les autres (au moins 95 % d'une classe d'âge, selon moi), avec des programmes raisonnables et raisonnés, il ne devrait pas y avoir besoin de redoublement avant le CM ou les deux premières années de collège pour aider alors la deuxième vague d'enfants plus lents qui ont besoin de plus de temps pour passer au stade supérieur, celui où l'on est confronté à l'abstraction (visible surtout en mathématiques, contrairement à la première vague où c'est le français et le code écrit qui sont en cause).
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: évaluations en CM2

Message par retraitée le Mar 27 Jan 2009 - 15:54

@doublecasquette a écrit:Chez nous, au moins dans les petites classes, le redoublement peut être une solution très efficace au manque de maturité ou pour des enfants au développement plus lent.
Les précipiter dans la classe supérieure, c'est rendre la montagne encore plus haute et augmenter le risque de les voir baisser les bras à jamais.
Comme je l'ai plus ou moins dit la semaine dernière, l'idéal serait de ne pas envoyer tout de suite au CP un élève dont on voit qu'il "n'accroche pas du tout" en dernière année de maternelle et de ne laisser passer sous aucun prétexte au CE1, un élève qui n'est pas capable de déchiffrer au moins mot à mot en fin de CP.
Je mettrais néanmoins un bémol à tout cela : ceci n'est valable bien sûr que si les maîtres de dernière année de maternelle et de première année d'élémentaire ont réussi à se dégager des "mantras pédagogiques" de l'IUFM et ont réellement tenté de leur apprendre quelque chose.

Pour les autres (au moins 95 % d'une classe d'âge, selon moi), avec des programmes raisonnables et raisonnés, il ne devrait pas y avoir besoin de redoublement avant le CM ou les deux premières années de collège pour aider alors la deuxième vague d'enfants plus lents qui ont besoin de plus de temps pour passer au stade supérieur, celui où l'on est confronté à l'abstraction (visible surtout en mathématiques, contrairement à la première vague où c'est le français et le code écrit qui sont en cause).

de plus, il est souvent dit à propos du redoublement "qu'il ne sert à rien", pour justifier le passage dans la classe supérieure (cela coûte surtout moins cher!). Si le redoublement, effectivement, ne sert le plus souvent à rien, c'est surtout parce qu'il intervient toujours trop tard! Un élève arrivé en 5e alors qu'il n'a pas acquis le niveau du CE2, par exemple, ne tirera bien sûr aucun profit d'un redoublement de cette 5e! On ne jette pas en pleine mer quelqu'un qui nage tout juste trois brasses, on ne fait pas courir un sprint à un cardiaque!
avatar
retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum