Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand je conçois, prépare, dispense mes cours,

68% 68% 
[ 89 ]
10% 10% 
[ 13 ]
2% 2% 
[ 3 ]
17% 17% 
[ 22 ]
3% 3% 
[ 4 ]
 
Total des votes : 131

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Malaga le Dim 22 Juil 2012 - 10:32

Je me sens libre dans l'exercice quotidien de mon métier. J'ai une administration qui ne se mêle pas (trop) de ce que l'on fait en cours, j'ai été inspectée il y a trois ans donc la venue d'un IPR n'est, à priori, pas pour tout de suite. J'aime discuter, échanger ici mais pas pour me rassurer, plutôt pour trouver de nouvelles idées, de nouvelles pistes.

En revanche, je comprends les stagiaires et futurs stagiaires qui ne se sentent pas libres. J'ai détesté l'année de stage pour cela: avoir le regard d'un tuteur (pas tellement bienveillant dans mon cas) sur son travail, essuyer des reproches et devoir appliquer tel ou tel conseil qui ne nous conviennent pas, s'apercevoir que les autres profs ne s'embêtent pas à faire telle ou telle chose préconisée par l'IUFM... J'ai soufflé une fois titularisée!

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par jilucorg le Dim 22 Juil 2012 - 10:37

@roxanne a écrit:Après j'aime bien échanger, demander aux collègues où ils en sont, ce qu'ils font, si telle œuvre fonctionne, ça n'enlève rien à ma "liberté".
Même chose. Je ne peux choisir de proposition à ce sondage si la 1re et la 2e s'excluent mutuellement.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Panta Rhei le Dim 22 Juil 2012 - 10:37

J'aurais bien coché plusieurs cases.

Quand je fais cours et par exemple je parle français pendant une compréhension de l'oral je me dis toujours et bien si l'IPR avait été là bonjour la cata.

L'iufm en 95 a bien formaté mon petit cerveau de fonctionnaire!

J'ai des convictions pédagogiques. J'aime la didactique. Je me pose pleins de questions tout le temps. J'adore discuter boutique avec collègue numéro un qui est juste géniale. On se file des tuyaux. Je me sens libre. Mais en liberté surveillée... Par ma conscience professionnelle.

Lu dans un autre fil, je ne me sens pas du tout dévalorisé socialement pcq j'enseigne au collège!

Le collège reste et demeure le lieu de tous les possibles.

J'ai envie d'être bien noté pour arriver le plus vite au 11è et avour la HC avant si possible (désolé Karine B).

Alors même si je ne suis pas un fan de l'actionnel, j'essaye de le faire à ma sauce en espérant que cela plaira!


Dernière édition par Maladroit le Dim 22 Juil 2012 - 10:39, édité 1 fois (Raison : Orthographe!)

Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Condorcet le Dim 22 Juil 2012 - 10:38

@Madame_Prof a écrit:
@Monochrome-n4 a écrit:
Aujourd'hui que j'ai le CAPES, je serai donc stagiaire à la rentrée. Et je n'ai pas trop envie d'avoir à refaire l'année de stage si cela se passe mal avec le tuteur, l'inspecteur, le CDE, les parents d'élèves... Donc je pense que je ne me sentirai pas libre non plus l'an prochain, j'essaierai de ne pas faire de vagues, de faire exactement ce que me conseille le tuteur, même si je ne suis pas d'accord. Bon, je pense quand même que la grande majorité des tuteurs doit plutôt donner des indications utiles et très précieuses Very Happy Mais leur façon de travailler ne correspondra peut-être pas à celle que je développerai au fil de mon expérience. De même, j'appliquerai purement et bêtement, quoi que j'en pense, les directives données en formation. Bref, je ne pense pas me sentir libre du tout l'an prochain. En même temps, je serai là pour apprendre, donc il est peut-être bon également que je puisse prendre des distances avec la façon dont je crois avoir envie de mener mes cours pour pouvoir me rendre compte qu'il peut y avoir d'autres façons que celles que j'avais en tête.
J'espère que je gagnerai en liberté au fil du temps. Je pense pour ma part que mon sentiment de liberté dans l'exercice de ce métier grandira parallèlement à ma confiance en moi et en ce que je propose.

Exactement tout pareil Laughing Mais si j'ai un tuteur qui enseigne totalement différemment de la façon dont j'ai envie de le faire, alors ce sera frustrant et dur à vivre! Sauf si, ouvert et intelligent, il me laisse prendre mes propres initiatives et m'accompagne plutôt que me dirige.

condorcet, j'apprends avec ce fil que tu n'enseignes plus.
je l'ai écrit ici au début de ma participation à Néo. Je donne cependant qq cours particuliers.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Fesseur Pro le Dim 22 Juil 2012 - 10:42

Je ne me sens pas vraiment libre dans le sens ou il faut sans arrêt se remettre en cause par rapport aux programmes et à la pression de l'administration.
Après c'est juste une question de conscience professionnelle.

A mon âge, on peut envoyer bouler les inspecteurs et les CE, ce dont je ne me suis pas privé.
Je plains les jeunes en revanche. Courage...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Clarinette le Dim 22 Juil 2012 - 10:43

J'ai coché la première case, parce que dans ma classe, je fais ce que je veux, et j'ai passé l'âge de trembler devant un inspecteur.
Il manque quand même la case "J'ai ou je me donne une totale liberté, pas nécessairement dans un strict respect des programmes."
Nous avons encore cette latitude, au primaire, de pouvoir laisser de côté les "nouvelles-matières-dans-l'air-du-temps" et aborder des notions qui figuraient dans les anciens programmes et nous semblent primordiales.

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Invité-B le Dim 22 Juil 2012 - 11:06

J'ai la chance de ne pas être inspecté et donc de ne pas avoir à subir cette pression, ce qui, je l'avoue, me confère une liberté supplémentaire.

Ensuite, tout en respectant globalement le programme, je conserve le maximum de ma liberté d'enseigner. Au grand dam de ma collègue de département, qui estime qu'une ancienneté plus grande lui confère le droit d'avoir un avis sur tout ce que je fais, de disposer des crédits du département à sa guise et de faire la répartition des emplois du temps dans mon dos...

Cette notion de liberté pédagogique, j'y suis très attaché. Depuis la tentative de formatage de l'IUFM, je la revendique : mon mémoire avait pour thème "pourquoi la pédagogie par activités est-elle inefficace en Sciences Physiques?"...la-dite pédagogie par activités étant la marotte des formateurs IUFM que nous avions...

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par MelanieSLB le Dim 22 Juil 2012 - 11:25

@Arverne a écrit:Je ne me sens pas libre, de moins en moins libre, dans la mesure où on m'impose des conneries comme l'histoire des arts en 3e et où l'on me fait beaucoup de pression concernant le socle, que je refuse de mettre en place. Je supporte de moins en moins ces "intrusions" dans mes cours et donc je ne me sens pas libre.
Je ne réponds pas au sondage puisque aucune option ne me semble exprimer ce que je viens d'écrire.

@pop-corn a écrit:Je me sens libre de faire ce que je veux dans le cadre des programmes [mais]
Je ne suis pas libre du tout au niveau de l'administration qui me cherche des poux dans la tête depuis que je suis arrivée dans le collège.

Arverne et Pop-corn, topela . Je ne réponds donc pas au sondage.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par neomath le Dim 22 Juil 2012 - 12:07

J'ai commencé dans ce métier par un pur hasard et lorsque j'ai constaté que, pour un titulaire le CDE et l'inspecteur ne sont que des tigres de papiers, que les collègues sont des égaux avec lesquels on s'entend ou pas mais qui n'ont pas d'ordre à vous donner. Bref quand j'ai compris que prof était certainement le métier où je serais le plus libre, je me suis empressé de passer les concours et je ne l'ai jamais regretté.
En ce qui concerne le travail en équipe, je viens d'une discipline (STI) où c'est une seconde nature, j'ai une grande gueule, donc je n'ai jamais considéré que c'était une atteinte à ma liberté.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par neo le Dim 22 Juil 2012 - 12:16

Je tiens absolument àa ma liberté pédagogique (dans le respect des programmes nationaux évidemment). Libre vis-à-vis de mes collègues, mais malheureusement je ressens de plus en plus de contraintes de la part de la hiérarchie (hiérarchie administrative, plus que pédagogique), contraintes alourdissant voir dénaturant mon métier sans utilité pour les élèves, voire, dans certains cas, contraintes nuisibles à la qualité de l'enseignement (groupes de compétences, socle commun, livret de compétences, etc)
titanic


Dernière édition par neo le Dim 22 Juil 2012 - 12:19, édité 2 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par kensington le Dim 22 Juil 2012 - 13:21

Je n'ai pas la pression qui peut peser d'une façon ou d'une autre sur les jeunes collègues. Avec mes collègues, on s'entend bien mais c'est chacun dans son coin. Peu de contraintes de la part de la direction (mais nouveau principal et adjoint à la rentrée, on verra ce que ça donne). humhum

Je respecte le contenu des programmes (objectifs linguistiques, culturels), ce qui est normal, et je fais pratiquer la langue à mes élèves (activités langagières, l'autre aspect des programmes - pour l'interaction c'est globalement plus prof-élèves que entre élèves mais je trouve que c'est aussi bien). Smile

Quant à la façon de faire cours, je me sens paradoxalement maintenant plus libre. L'alignement sur le Cadre Européen et l'approche actionnelle m'ont forcé à me demander vraiment comment je voulais m'y prendre en cours en me sentant à l'aise tout en travaillant d'une façon qui tienne un tant soit peu la route et ne soit pas juste de l'animation de centre de loisirs. Razz

Mais ça a pris du temps. L'actionnel tel qu'il a été mis en forme dans les manuels et préconisés par les formateurs ou IPR (textes publiés ici ou là, propos rapportés par les jeunes collègues) m'a profondément déplu et cela à une période de ma carrière où je constatais de plus en plus le délabrement de notre système éducatif. Malaise par rapport à l'état de l'école, malaise par rapport aux façons de travailler qu'on nous propose et qui contribuent à ce délabrement, ça faisait trop. affraid
Je me base uniquement sur les textes des programmes qui eux restent relativement flous ou interprétables en ce qui concerne les démarches de cours. Disons que j'y lis ce qui m'arrange et je m'y prends comme je veux. Twisted Evil Je retrouve le plaisir de faire découvrir et apprendre l'anglais et ses cultures (ou du moins essayer, les classes sont ce qu'elles sont), de varier les supports, les démarches. Ce qui m'oblige d'ailleurs à pas mal de réflexion, de recherches, de remises en cause et c'est assez motivant dans notre contexte de travail qui l'est de moins en moins il faut bien le dire. Rolling Eyes


Dernière édition par kensington le Mar 24 Juil 2012 - 10:09, édité 1 fois

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par User5899 le Dim 22 Juil 2012 - 23:59

@Marcassin a écrit:Debriefing d'accompagnement personnalisé sous la direction du proviseur :
- Et vous, quelles activités avez-vous proposées aux élèves cette année ?
- Moi ? Eh bien ce que je fais de mieux : cours.
On a eu la même chose avec la fête des sciences. Et vous, cher collègue de physique, que faites-vous pour "faites des sciences ?". -Ben, je fais cours.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par roxanne le Lun 23 Juil 2012 - 7:53

Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Invité-B le Lun 23 Juil 2012 - 9:15

@roxanne a écrit:Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

Ca me rappelle le jour où mon ancienne chef de département m'a dit, alors que je venais d'arriver : "pour mettre la note administrative, je me base sur toutes les activités que les enseignants font en sus de leur service et sur leur investissement dans les activités annexes du département".
Ma tête : confused
La pécore de poursuivre : "Si tu prenais en responsabilité les Olympiades de la Chimie dans la Région, j'en tiendrais compte sur ta note".
Ma tête : affraid
Puis, la péronnelle, reprenant son laïus : "Et puis, on m'a dit, qu'à midi, tu rentrais manger chez toi et que tu ne déjeûnais pas avec tes collègues. Ca montre que tu ne souhaites pas t'intégrer. Tu devrais rester à midi et éviter de rentrer chez toi".
Ma tête : furieux

J'ai évidemment refusé tout ce chantage. Elle m'a sabré sur la note. Je m'en foutais puisque les premiers échelons se passent à l'ancienneté. J'aurais dû contester auprès de la CAPN, par principe, mais c'était ma première année et je n'étais encore bien au fait de tout ça. Et puis, la dite-pécore est partie à la retraite. Bon débarras.

(Note : dans l'enseignement supérieur, il n'y a pas de note pédagogique et le supérieur hiérarchique met directement une note sur 100).

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par pandora51 le Lun 23 Juil 2012 - 9:20

Pour le vote, j'ai choisi "totale liberté" parce qu'effectivement, il me semble que je peux faire ce que je veux (dans le cadre des programmes évidemment). Mais la réponse 2 est également juste, j'aime bien demander l'avis de mes collègues, pas pour vérifier mais pour améliorer. J'aime bien partager les idées.

pandora51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par User5899 le Lun 23 Juil 2012 - 10:10

Bel-Ami a écrit:
@roxanne a écrit:Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

Ca me rappelle le jour où mon ancienne chef de département m'a dit, alors que je venais d'arriver : "pour mettre la note administrative, je me base sur toutes les activités que les enseignants font en sus de leur service et sur leur investissement dans les activités annexes du département".
Ma tête : confused
La pécore de poursuivre : "Si tu prenais en responsabilité les Olympiades de la Chimie dans la Région, j'en tiendrais compte sur ta note".
Ma tête : affraid
Puis, la péronnelle, reprenant son laïus : "Et puis, on m'a dit, qu'à midi, tu rentrais manger chez toi et que tu ne déjeûnais pas avec tes collègues. Ca montre que tu ne souhaites pas t'intégrer. Tu devrais rester à midi et éviter de rentrer chez toi".
Ma tête : furieux

J'ai évidemment refusé tout ce chantage. Elle m'a sabré sur la note. Je m'en foutais puisque les premiers échelons se passent à l'ancienneté. J'aurais dû contester auprès de la CAPN, par principe, mais c'était ma première année et je n'étais encore bien au fait de tout ça. Et puis, la dite-pécore est partie à la retraite. Bon débarras.

(Note : dans l'enseignement supérieur, il n'y a pas de note pédagogique et le supérieur hiérarchique met directement une note sur 100).
Oui, je sais, mon frère est maître de conférences.C'est consternant de lire que le supérieur peut présenter le même visage hideux que le collège le plus reculé...
Enfin, mon frangin ayant son service d'enseignement sur un jour, le problème des déjeuners communs et de la fréquentation permanente des autres se pose guère Wink

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par alberto79 le Lun 23 Juil 2012 - 10:25

Bel-Ami a écrit:
@roxanne a écrit:Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

Ca me rappelle le jour où mon ancienne chef de département m'a dit, alors que je venais d'arriver : "pour mettre la note administrative, je me base sur toutes les activités que les enseignants font en sus de leur service et sur leur investissement dans les activités annexes du département".
Ma tête : confused
La pécore de poursuivre : "Si tu prenais en responsabilité les Olympiades de la Chimie dans la Région, j'en tiendrais compte sur ta note".
Ma tête : affraid
Puis, la péronnelle, reprenant son laïus : "Et puis, on m'a dit, qu'à midi, tu rentrais manger chez toi et que tu ne déjeûnais pas avec tes collègues. Ca montre que tu ne souhaites pas t'intégrer. Tu devrais rester à midi et éviter de rentrer chez toi".
Ma tête : furieux

J'ai évidemment refusé tout ce chantage. Elle m'a sabré sur la note. Je m'en foutais puisque les premiers échelons se passent à l'ancienneté. J'aurais dû contester auprès de la CAPN, par principe, mais c'était ma première année et je n'étais encore bien au fait de tout ça. Et puis, la dite-pécore est partie à la retraite. Bon débarras.

(Note : dans l'enseignement supérieur, il n'y a pas de note pédagogique et le supérieur hiérarchique met directement une note sur 100).


Il faudrait préciser que dans l’enseignement supérieur les enseignants de secondaire (PRCE et PRAGs) sont effectivement notés par le chef de département. Heureusement les MCF et les PR ne sont pas notés du tout et ils n’ont pas de supérieur hiérarchique. L’une des choses qui font que je n’ai jamais envisagé de travailler dans le secondaire c’est cette présence d’un CDE et un IPR, car je n’aime pas du tout être commandé par personne. D’ ailleurs, pour l’expérience de ma femme et ma propre expérience quand j’entends dire que les hiérarchies sont très lourdes à l’université, je me dis que pas du tout par rapport au secondaire.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par alberto79 le Lun 23 Juil 2012 - 10:32

Cripure a écrit:
Bel-Ami a écrit:
@roxanne a écrit:Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

Ca me rappelle le jour où mon ancienne chef de département m'a dit, alors que je venais d'arriver : "pour mettre la note administrative, je me base sur toutes les activités que les enseignants font en sus de leur service et sur leur investissement dans les activités annexes du département".
Ma tête : confused
La pécore de poursuivre : "Si tu prenais en responsabilité les Olympiades de la Chimie dans la Région, j'en tiendrais compte sur ta note".
Ma tête : affraid
Puis, la péronnelle, reprenant son laïus : "Et puis, on m'a dit, qu'à midi, tu rentrais manger chez toi et que tu ne déjeûnais pas avec tes collègues. Ca montre que tu ne souhaites pas t'intégrer. Tu devrais rester à midi et éviter de rentrer chez toi".
Ma tête : furieux

J'ai évidemment refusé tout ce chantage. Elle m'a sabré sur la note. Je m'en foutais puisque les premiers échelons se passent à l'ancienneté. J'aurais dû contester auprès de la CAPN, par principe, mais c'était ma première année et je n'étais encore bien au fait de tout ça. Et puis, la dite-pécore est partie à la retraite. Bon débarras.

(Note : dans l'enseignement supérieur, il n'y a pas de note pédagogique et le supérieur hiérarchique met directement une note sur 100).
Oui, je sais, mon frère est maître de conférences.C'est consternant de lire que le supérieur peut présenter le même visage hideux que le collège le plus reculé...
Enfin, mon frangin ayant son service d'enseignement sur un jour, le problème des déjeuners communs et de la fréquentation permanente des autres se pose guère Wink

Et en juin prochain PR, non ? Il a soutenu son HDR il y a peu, ou il va soutenir bientôt, si je me souviens bien. Vous le souhaiterez bon courage pour la campagne de qualifications PR au CNU de cette année, et de la force aux bras pour ramener les dossiers de qualif à la poste. Je me souviens que les qualif MCF demandaient des dossiers énormes, pour PR avec 5 publications au lieu de 3 je ne veux même pas l’imaginer.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Ronin le Lun 23 Juil 2012 - 11:01

Moi je fais ce que je veux, liberté totale, mes élèves sont tellement spéciaux que l'inspectrice n'y comprend rien, le conseiller pédagogique non plus, donc je fais au mieux dans l'intérêt des élèves et le reste je m'en cogne. Bon faut juste faire un peu semblant pendant une inspection et c'est réglé. Alors je n'ai pas d'isoe, de prime pp et tout le bazar mais je suis peinard avec mes élèves bizarres Very Happy .

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par User5899 le Lun 23 Juil 2012 - 12:38

@alberto79 a écrit:L’une des choses qui font que je n’ai jamais envisagé de travailler dans le secondaire c’est cette présence d’un CDE et un IPR, car je n’aime pas du tout être commandé par personne. D’ ailleurs, pour l’expérience de ma femme et ma propre expérience quand j’entends dire que les hiérarchies sont très lourdes à l’université, je me dis que pas du tout par rapport au secondaire.
Le CDE commande assez peu. Si votre président d'université interdit un couloir pour cause de danger imminent, vous allez obtempérer, je pense... Et ce n'est pas vous qui décidez de l'ensemble des formations ouvertes, des horaires qui leur sont attribués, etc. Vous avez donc bien un supérieur quelque part.
Dans le secondaire, ne sont impressionnés par un IPR que les non-titulaires, et les titulaires qui veulent bien se laisser impressionner (c'est fou ce que leur nombre augmente, d'ailleurs, sans cause identifiable). Les IPR ne sont d'ailleurs pas les supérieurs des profs du secondaire, qui ne dépendent que d'une autorité administrative (proviseur - recteur). Un IPR n'a aucun ordre à me donner, et les miens, quand ils essaient, s'en aperçoivent vite.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par User5899 le Lun 23 Juil 2012 - 12:40

@alberto79 a écrit:
Cripure a écrit:
Bel-Ami a écrit:
@roxanne a écrit:Le problème c'est que dans notre collège, celui qui répond ça, c'est le paria.Il suffit de lancer le mot Projet, fête de.., pour qu'il y ait dix noms, que ça s'inscrive dans tous les sens, Certains ont même organisé de leur prpore chef des groupes de travail et se sont réunis !!!Alors grand bien leur fasse, sauf qu'après pour les répartitions, les dt qu'évidemment ces gens-là étaient prioritaires.

Ca me rappelle le jour où mon ancienne chef de département m'a dit, alors que je venais d'arriver : "pour mettre la note administrative, je me base sur toutes les activités que les enseignants font en sus de leur service et sur leur investissement dans les activités annexes du département".
Ma tête : confused
La pécore de poursuivre : "Si tu prenais en responsabilité les Olympiades de la Chimie dans la Région, j'en tiendrais compte sur ta note".
Ma tête : affraid
Puis, la péronnelle, reprenant son laïus : "Et puis, on m'a dit, qu'à midi, tu rentrais manger chez toi et que tu ne déjeûnais pas avec tes collègues. Ca montre que tu ne souhaites pas t'intégrer. Tu devrais rester à midi et éviter de rentrer chez toi".
Ma tête : furieux

J'ai évidemment refusé tout ce chantage. Elle m'a sabré sur la note. Je m'en foutais puisque les premiers échelons se passent à l'ancienneté. J'aurais dû contester auprès de la CAPN, par principe, mais c'était ma première année et je n'étais encore bien au fait de tout ça. Et puis, la dite-pécore est partie à la retraite. Bon débarras.

(Note : dans l'enseignement supérieur, il n'y a pas de note pédagogique et le supérieur hiérarchique met directement une note sur 100).
Oui, je sais, mon frère est maître de conférences.C'est consternant de lire que le supérieur peut présenter le même visage hideux que le collège le plus reculé...
Enfin, mon frangin ayant son service d'enseignement sur un jour, le problème des déjeuners communs et de la fréquentation permanente des autres se pose guère Wink

Et en juin prochain PR, non ? Il a soutenu son HDR il y a peu, ou il va soutenir bientôt, si je me souviens bien. Vous le souhaiterez bon courage pour la campagne de qualifications PR au CNU de cette année, et de la force aux bras pour ramener les dossiers de qualif à la poste. Je me souviens que les qualif MCF demandaient des dossiers énormes, pour PR avec 5 publications au lieu de 3 je ne veux même pas l’imaginer.
Ca va se faire mi novembre, finalement, délais administratifs obligent. C'est bien long, puisque tout est prêt. Oui, les dossiers sont hallucinants, surtout que frangin publie pas mal et triple facilement son temps de cours avec le secteur recherche.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par jilucorg le Lun 23 Juil 2012 - 12:49

Cripure a écrit:Dans le secondaire, ne sont impressionnés par un IPR que les non-titulaires, et les titulaires qui veulent bien se laisser impressionner (c'est fou ce que leur nombre augmente, d'ailleurs, sans cause identifiable).
... et ceux qui surveillent leur rythme d'avancement, sachant qu'un passage au grand choix, au choix ou à l'ancienneté peut se trancher au dixième de point, et que ça finit par représenter une différence sensible de traitement pour le modeste certifié, qui peut donc être tenté de faire le cinéma nécessaire pour complaire au visiteur une fois de temps en temps. La note administrative, elle aussi, joue son rôle, pour 40/100 : 35,2 ou 35,5 peuvent changer la donne. Carotte-bâton, toussa...

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par roxanne le Lun 23 Juil 2012 - 12:54

C'est vrai qu'il y a un peu un fantasme de l'inspection, de l'ipr.Quand un collègue est inspecté, on lui parle comme à un grand malade.Après la naissance très mouventée de Rapha et tout ce qui a suivi , un collègue m'avait appelée pour prendre des nouvelles et m'avait dit "tu comprends, je voulais t'appeler avant, mais j'étais inspecté donc je n'ai pas pu" comme si toute sa vie avait été suspendue à cette inspection ,l'empêchant même de passer un coup de fil..
sinon, moi j'ai té inspectée deux fois, la première était importante car c'était à la (toute) fin de mon année de stage en situation, ma titualrisation se jouait sue cette inspection.J'avais apprécié qu'au out début de l'entretien, l'ipr me dise "bon, avant toute chose, vous êtes titularisée..après je n'avais écouté que d'une oreille distraite la suite
Et la deuxième fois, j'étais tombée sur un monsieur plutôt débonnaire qui n'avait fait que reprendre ma LA sans rien dire d'autre sur ma progression .
Mais je sais que des collègues sont tombés sur des vraies peaux de vache et ont été "cassés" par des ipr ou des ce.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Emeraldia le Lun 23 Juil 2012 - 14:01

Je me sens libre, ce qui me gêne, c'est plutôt le niveau des élèves, leur manque d'intérêt pour la littérature. Du coup, je jongle entre programme, littérature et le fait d'essayer de susciter l'intérêt d'un public de collégiens...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par Daphné le Lun 23 Juil 2012 - 14:44

@Emeraldia a écrit:Je me sens libre, ce qui me gêne, c'est plutôt le niveau des élèves, leur manque d'intérêt pour la littérature. Du coup, je jongle entre programme, littérature et le fait d'essayer de susciter l'intérêt d'un public de collégiens...

Nous aussi mais ça c'est un autre débat.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Message par totoro le Lun 23 Juil 2012 - 15:47

Je me sens libre vis-à-vis des collègues parce que je n'accepte une progression commune ou des oeuvres communes que si cela me convient, sinon, je fais autre chose.
En revanche, l'HDA, le socle, toussa toussa, le vocabulaire qui change tout les deux ans... et les collègues qui ont fait des formations cette année et qui ne jurent plus que par "les IPR veulent ça"... , ce n'est pas toujours facile de s'en détacher.
Et j'attends toujours mon inspection...

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum