Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 13:20

Cripure a écrit:Seule la tromperie maintient le système debout, et il faut chaque année ajouter des contreforts plus solides
Oui.

La techno-structure du Moloch s'emploie à consolider le désastre. Elle cherche des petites mains pour ce faire.

Elle en trouve même qui trouvent ça "intéressant".


Dernière édition par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 13:24, édité 1 fois

Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 13:23

@suecia a écrit:c est beaucoup plus difficile avec les mamans somaliennes qui ont tres peur de nous rencontrer
Peur d'être kidnappées ?

Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 13:32

@Dugong a écrit:
@suecia a écrit:c est beaucoup plus difficile avec les mamans somaliennes qui ont tres peur de nous rencontrer
Peur d'être kidnappées ?
??

Vous imaginez ce que ca peut representer de se retrouver du jour au lendemain propulser dans un pays, une culture totalement differents apres avoir subi la faim, la guerre, souvent des viols?

42% des enfants dans les ecoles maternelles en Suede actuellement sont d origine etrangere, en majorite de Somalie.

Tout cela est arrive en tres peu de temps... Alors les etudes que PISA peut faire, les comparaisons avec la Finlande...

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Carnyx le Dim 29 Juil 2012 - 13:40

Suecia, merci de votre réponse Smile
Ce politiquement correct fait froid dans le dos ! Une police de la langue pour nos enfants affraid
Comme dans ces contes où le loup ne mange plus le Chaperon rouge :

« Le Loup dit : « Tu sais, ma chérie, il est dangereux pour une petite fille de traverser ces bois seule. »
Le Petit Chaperon Rouge répliqua : « Je trouve votre remarque sexiste extrêmement grossière, mais je vais l’ignorer parce que le stress d’être considéré comme un paria vous a obligé à développer une autre façon de voir le monde, bien que votre opinion soit valide. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, je vais reprendre ma route. »

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 13:45

@Carnyx a écrit:Suecia, merci de votre réponse Smile
Ce politiquement correct fait froid dans le dos ! Une police de la langue pour nos enfants affraid
Comme dans ces contes où le loup ne mange plus le Chaperon rouge :

« Le Loup dit : « Tu sais, ma chérie, il est dangereux pour une petite fille de traverser ces bois seule. »
Le Petit Chaperon Rouge répliqua : « Je trouve votre remarque sexiste extrêmement grossière, mais je vais l’ignorer parce que le stress d’être considéré comme un paria vous a obligé à développer une autre façon de voir le monde, bien que votre opinion soit valide. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, je vais reprendre ma route. »
Parfois j entends des histoires qui me font penser que j habite en Afghanistan ou sous Pol Pot.
Il y a une blague qui circule en ce moment. Nous sommes en train de debattre du niveau de maths qui est tres insuffisant en Suede notamment car nous avons besoin de meilleurs profs de maths. Nous sommes en train de debattre de la possibilite de legitimer des ingenieurs qui auraient envie d enseigner quelques heures par semaine.

La blague qui circule est la suivante:
mais comment peut on etre prof de maths si on n a pas etudie la theorie du genre a l universite?

Il y a aussi des ecoles maternelles a profil "genus" (genre) ou les petites filles ne doivent pas d habiller en robe ni en rose etc.
J ai une amie qui est prof en maternelle. Elle voulait separer les toilettes garcons et filles. Refuse au motif du genre.

Oui, ca me fait peur. Meme si c est un courant minoritaire, il est extremement actif.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 13:47

@suecia a écrit:
@roxanne a écrit:
@suecia a écrit:
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Mais j'ai souvenir d'un proviseur disant dans son discours de pré-rentrée qu'une moyenne de classe devait être au minimum à 10 sinon c'est que le prof ne faisait pas son boulot. Moi j'étais tzr en afa , héritant de stg (dont une partie venait de bep), vous vous doutez bien que mes moyennes étaient plus près de 8 (et encore en aidant) que de 10..j'étais regardée par les autres collègues comme une forte tête : "mais il faut avoir 10, c'est le pro qui l'a dit" (propos tenus par des collègues plus que "confirmés" dans le mètier et le pro était inexistant). Ben, j'ai continué, ai eu une note administrative très classique, et mes élèves s'en sont sortis honorablement au bac (et plusieurs m'ont remerciée de les avoir bien fait bosser !)..
J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

@Marcassin a écrit:Pour en revenir aux commissions d'harmonisation, elles ont un autre rôle que simplement harmoniser : la confrontation publique de la notation de chacun pousse les moins confiants d'entre nous à s'autocensurer au moment de noter. Je pense que c'est même la principale vertu de ces commissions, en réalité. furieux
Tutafé professeur professeur

Mais alors, quel est le but de faire des cours que les eleves ne peuvent pas comprendre? c'est une vraie question.
Si c est au lycee, ca montre qu il y a un gros probleme de selection, quand meme. Ou alors que les programmes sont irrealistes.
Mais le "but" n'est pas de faire exprès des cours que les élèves ne comprennent pas.. heu
on suit un programme établi par l'en avec les élèves présents qui effectivement ne sont peut-être pas tous à leur place.Cependant, en ce quime concerne, j'ai toujours fait en sorte que desélèves qui bossent puissent s'en sortir dans certains devoirs (interros de cours, contrôles de lecture) et certains ont progressé ainsi.Maintenant, ily a une part d'élèves qui soit n'ont pas du tout les capacités de s'en sortir ou qui ne bossent pas.Leur faire croire le contraire à coup de notes remontées serait leur mentir.
Sinon, il va se balader dans toutes lesrubriques ce post ? Very Happy

Oui mais le fait est que n avoir jamais eu une classe qui a la moyenne, ca montre que le prof parle tout seul et a perdu la connection avec ses eleves. Je ne comprends toujours pas l interet de faire cours dans ces conditions.
Ca me fait vivre, figurez-vous. Pour moi, c'est l'aspect essentiel.
Ensuite, certains réussissent très bien. Ceux qui ont le niveau prérequis à l'entrée et font un effort minimal, en général.
Enfin, si la réussite est mesurée à l'aune des notes du prof, je veux bien faire plaisir et faire comme certains : mettre 12 dès que c'est écrit à l'encre.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par sand le Dim 29 Juil 2012 - 13:56

Je suis admirative quand tu parles de la collaboration parents-enfants en Suède Suecia.
Pour te donner deux exemples de l'attitude de bon nombre de parents ici :
- au mois de mai, un rendez vous médical m'oblige à déplacer des heures de cours. En 3ème, 8 élèves ne viennent pas à mon cours. Le principal les sanctionne, les parents lui téléphonent aussitôt pour justifier l'absence de leur enfant, sous les prétextes les plus vaseux : problème familial, mal au dents, au ventre, aux jambes...
- nous instaurons une heure chaque semaine pour aider les plus faibles à préparer à l'épreuve du brevet : pas un élève n'est venu, les parents ne les ont pas forcés.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:05

Ce qui me fait passer pour un méchant du forum est une certaine liberté de ton.
Il y a beaucoup d'interrogations dans votre post. Je vous indique quelques réponses en bleu.

Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:
J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.
Tutafé professeur professeur
Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?Je n'ai pas de posture à affecter, ni ici, ni ailleurs. La moyenne est un constat établi après coup. Je constate que les moyennes de français de mes élèves de lycée ont toujours été comprises dans la fourchette 4,8 - 9,7.
Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )Je dis par ironie que je suis un mauvais prof en référence aux paroles rapportées supra d'un CdE qui porte ce jugement sur les profs dont les classes ont moins de 10.
Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce
Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:
Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )Non. Il correspond au public que j'ai face à moi.
Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement? On reconsidère toujours les choses. Si je donnais aujourd'hui en seconde à la rentrée le sujet de dissert que j'ai donné, stagiaire, à mes premiers élèves de seconde aux alentours du 10 septembre ("Un titre doit embrouiller les idées, non les embrigader" : que pensez-vous de cette formule d'un critique littéraire ?), j'aurais 34 copies blanches Smile Aujourd'hui, je donne "Reformulez en un paragraphe les idées du texte expliqué en classe", et j'en ai la moitié qui vont avoir moins de 6. Parce qu'ils ne savent pas ce qu'est un paragraphe, parce qu'ils n'ont rien compris, parce qu'ils ne se concentrent pas sur ce qu'ils lisent, etc. Et je fais quoi, moi ? Désolé, mais je refuse de repartir de zéro. Il n'y a pas que des élèves en difficulté dans les classes, il y en a aussi qui veulent avancer.
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer) Faut-il répondre ? Mais ils peuvent passer de 4 à 7.

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)De 0 à 20. En moyenne, disons de 1,5 à 19. "Doué", je ne sais pas ce que ça veut dire. "Sans cesse détourné d'une certaine forme de travail", sans aucun doute.

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink Bien sûr que non : je ne m'épanouis que dans la souffrance et l'échec.

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr Quand bien même ce serait une attaque ad hominem, ça ne changerait pas grand-chose Wink

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 14:06

@sand a écrit:Je suis admirative quand tu parles de la collaboration parents-enfants en Suède Suecia.
Pour te donner deux exemples de l'attitude de bon nombre de parents ici :
- au mois de mai, un rendez vous médical m'oblige à déplacer des heures de cours. En 3ème, 8 élèves ne viennent pas à mon cours. Le principal les sanctionne, les parents lui téléphonent aussitôt pour justifier l'absence de leur enfant, sous les prétextes les plus vaseux : problème familial, mal au dents, au ventre, aux jambes...
- nous instaurons une heure chaque semaine pour aider les plus faibles à préparer à l'épreuve du brevet : pas un élève n'est venu, les parents ne les ont pas forcés.

Oui mais nous travaillons en sens inverse du votre.
Bon je suis en primaire donc ca change aussi la donne, en general les enfants acceptent la presence et l implication de leurs parents. Au college c est moins facile, beaucoup d enfants se sentent par exemple honteux lors des reunions d entretien individuel de semestre (obligatoires en Suede) ou il y a le professeur, les parents et l enfant.

Mais en primaire donc, il y a deja une semaine (variable suivant les ecoles) d adaptation a la rentree ou les parents apprennent a connaitre notre environnement et apprennent a se connaitre mutuellement. Nous voulons creer un esprit d ecole tres fort.
Nous expliquons aux parents qu ils sont toujours bienvenus pour assister aux cours. Nous ecoutons leurs points de vue. Nous passons le temps qu il faut a leur expliquer pourquoi nous estimons que les devoirs sont necessaires s ils protestent.
Nous communiquons beaucoup par mail. Nous avons donc les entretiens individuels tous les semestres ou nous proposons de mettre en place du soutien (et la on sort la grosse artillerie) si necessaire. Mais nous ne le faisons que si l enfant et le parent sont 100% motives. Nous considerons que ca ne sert a rien sans motivation.
Souvent, les parents qui realisent que leur enfant est en difficultes nous demandent de faire une enquete pedagogique complete. Tout est mis noir sur blanc sans aucun tabou de notre part mais la demande doit venir des parents. Nous ne mentons pas. Nous n avons pas de notes, nous ne comparons pas les eleves entre eux mais nous ecrivons exactement les choses telles qu elles sont meme si elles sont difficiles a entendre.
Bref, il y a une confiance mutuelle, en tous cas en primaire.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:07

@suecia a écrit:
Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

Tutafé professeur professeur
Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?

Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )

Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce

Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:

Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )

Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement?
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer)

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr
J ai aussi hate de voir la reponse de Cripure. Peut etre en France est il suffisant d etre excellent dans sa matiere pour etre considere comme un bon prof?
Qu est ce qu un bon prof en effet?
Peut etre Cripure aurait du etre chercheur. Ca doit etre extremement frustrant d etre tres brillant dans sa matiere et de preparer des cours inaccessibles a son auditoire. Precher dans le desert pendant 20 ans...
Je suis d'ailleurs l'archétype du frustré.
Mais vous savez, il y a une façon très simple de pallier ce problème : ça s'appelle "mentir" Wink

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:09

@suecia a écrit:
@Celeborn a écrit:
@suecia a écrit:
J ai aussi hate de voir la reponse de Cripure.

Ne soyez pas aussi pressée.

Au passage, on peut ne pas avoir la moyenne tout en faisant des cours parfaitement accessibles à son auditoire. Vous caricaturez. Et vous êtes limite désagréable, là, qui plus est.

Si les eleves annee apres annee n ont en moyenne pas la moyenne, cela tend quand meme a montrer que les attentes sont tres eloignees du potentiel.

A moins que 10/20 soit considere comme une note correcte en France? Tout est relatif certes.


La fourchette 8-12 est une fourchette acceptable pour des gens honnêtes mais pas spécialement intéressés par la discipline. Ce qui me frappe, moi, c'est, en conseil de classe, certains discours très durs venant de collègues dont les moyennes oscillent entre 13 et 15. Quand un élève a 13, scolairement, c'est déjà très correct.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:12

@suecia a écrit:La cause s explique, oui, mais le but? Quel est le but de faire des cours totalement decales par rapport aux eleves?
Je poserais la question autrement. Quel est le but de donner une rémunération au mérite à des chefs d'établissement sur le critère du taux de passage de collège en lycée, en sachant très bien que beaucoup des élèves seront décalés par rapport aux cours qu'ils y recevront ?
Je trouve, suecia, que vous établissez bien vite des faits et que vous ne les soumettez guère au minimum de critique que l'esprit d'examen serait en droit d'attendre. Gaffe, la note baisse, là, et pour le coup, vous êtes sous la moyenne.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:13

l'ENgénu a écrit:ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.
Excellente formulation.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:14

@Dugong a écrit:
@suecia a écrit:Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part
L'élève, Kumon, sûr, l’accommode
Ah ! un peu d'air frais lol! topela topela

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 14:30

Cripure a écrit:
@suecia a écrit:La cause s explique, oui, mais le but? Quel est le but de faire des cours totalement decales par rapport aux eleves?
Je poserais la question autrement. Quel est le but de donner une rémunération au mérite à des chefs d'établissement sur le critère du taux de passage de collège en lycée, en sachant très bien que beaucoup des élèves seront décalés par rapport aux cours qu'ils y recevront ?
Je trouve, suecia, que vous établissez bien vite des faits et que vous ne les soumettez guère au minimum de critique que l'esprit d'examen serait en droit d'attendre. Gaffe, la note baisse, là, et pour le coup, vous êtes sous la moyenne.

Eh bien non je suis contente de ma question car j ai eu la reponse. Nous avons eu le meme probleme en Suede au moment ou les universites recevaient de l argent de l etat en fonction du nombre de personnes qui obtenaient leur diplome. Il y a eu une inflation de diplomes et une baisse generale de niveau.

En fait quelqu un m avait dit il y a lontemps, quand on ne connait pas la reponse a une question, la reponse est souvent: MONEY. Apparemment on y est encore alors.

Mais sinon j ai aussi compris que vous continuez a enseigner pour la petite minorite qui suit. Je trouve que c est tout a fait defendable. Du point de vue de la societe, mieux vaut continuer a fabriquer une petite elite que de s accrocher aux causes perdues. Si on n a pas la possibilite de differencier l enseignement, je pense aussi que c est ce qu il faut faire. Et donc je retire le "precher dans le desert", au contraire vous prechez pour l elite.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par *Lady of Shalott* le Dim 29 Juil 2012 - 14:32

C'est un mauvais procès, je crois : si on demande aux élèves, ils sont en général d'accord pour dire qu'un bon prof n'est pas celui qui met les meilleures notes.

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 14:36

@*Lady of Shalott* a écrit:C'est un mauvais procès, je crois : si on demande aux élèves, ils sont en général d'accord pour dire qu'un bon prof n'est pas celui qui met les meilleures notes.

Attention je n ai jamais dit ca!
Evidemment.

J ai dit que je ne comprenais pas l interet de faire des cours ou les eleves ne comprennent rien.
C est comme si on m obligeait a suivre des cours tous les jours de mecanique des fluides ou de toute autre domaine ou je ne capte absolument rien. Ce serait du temps et de l argent public totalement perdus.

Mais Cripure a explique qu il avait quand meme une petite elite dans ses eleves.
Donc ca rejoint l histoire de l etoile de mer.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par philann le Dim 29 Juil 2012 - 14:37

Je ne suis pas sûre que noter durement (c'est à dire en essayant de retranscrire un niveau) ce soit faire cours forcément pour une élite.
Certains élèves peuvent avoir une mauvaise moyenne et gagner plus à suivre ce cours, qu'à suivre le cours d'à côté où ils auraient eu peut-être 15 de moyenne mais où on aurait fait moins preuve d'exigence à leur égard.

@ Cripure: puis je savoir d'où vient votre pseudo? Cela me fait furieusement penser à Critique de la Raison Pure à chaque fois que je le lis... Wink

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:51

@suecia a écrit:
Cripure a écrit:
@suecia a écrit:La cause s explique, oui, mais le but? Quel est le but de faire des cours totalement decales par rapport aux eleves?
Je poserais la question autrement. Quel est le but de donner une rémunération au mérite à des chefs d'établissement sur le critère du taux de passage de collège en lycée, en sachant très bien que beaucoup des élèves seront décalés par rapport aux cours qu'ils y recevront ?
Je trouve, suecia, que vous établissez bien vite des faits et que vous ne les soumettez guère au minimum de critique que l'esprit d'examen serait en droit d'attendre. Gaffe, la note baisse, là, et pour le coup, vous êtes sous la moyenne.

Eh bien non je suis contente de ma question car j ai eu la reponse. Nous avons eu le meme probleme en Suede au moment ou les universites recevaient de l argent de l etat en fonction du nombre de personnes qui obtenaient leur diplome. Il y a eu une inflation de diplomes et une baisse generale de niveau.

En fait quelqu un m avait dit il y a lontemps, quand on ne connait pas la reponse a une question, la reponse est souvent: MONEY. Apparemment on y est encore alors.

Mais sinon j ai aussi compris que vous continuez a enseigner pour la petite minorite qui suit. Je trouve que c est tout a fait defendable. Du point de vue de la societe, mieux vaut continuer a fabriquer une petite elite que de s accrocher aux causes perdues. Si on n a pas la possibilite de differencier l enseignement, je pense aussi que c est ce qu il faut faire. Et donc je retire le "precher dans le desert", au contraire vous prechez pour l elite.
Je prêche pour qui m'entend. Mes bons élèves sont loin d'être tous issus de la petite bourgeoisie moisie de ma petite ville parvenue. Les causes perdues sont celles qui se perdent.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 14:53

@philann a écrit:Je ne suis pas sûre que noter durement (c'est à dire en essayant de retranscrire un niveau) ce soit faire cours forcément pour une élite.
Certains élèves peuvent avoir une mauvaise moyenne et gagner plus à suivre ce cours, qu'à suivre le cours d'à côté où ils auraient eu peut-être 15 de moyenne mais où on aurait fait moins preuve d'exigence à leur égard.

@ Cripure: puis je savoir d'où vient votre pseudo? Cela me fait furieusement penser à Critique de la Raison Pure à chaque fois que je le lis... Wink
C'est le surnom d'un personnage du roman Le Sang noir de Louis Guilloux. Ce personnage est professeur de philosophie et comme il cite souvent la Critique de la raison pure, ses élèves l'ont surnommé "Cripure". Guilloux a tiré ensuite une pièce de son roman, dont le titre est Cripure, justement.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Iphigénie le Dim 29 Juil 2012 - 14:58

Moi je dis que ce Cripure, il a du potentiel. professeur

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 14:58

Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
Cripure a écrit:
@suecia a écrit:La cause s explique, oui, mais le but? Quel est le but de faire des cours totalement decales par rapport aux eleves?
Je poserais la question autrement. Quel est le but de donner une rémunération au mérite à des chefs d'établissement sur le critère du taux de passage de collège en lycée, en sachant très bien que beaucoup des élèves seront décalés par rapport aux cours qu'ils y recevront ?
Je trouve, suecia, que vous établissez bien vite des faits et que vous ne les soumettez guère au minimum de critique que l'esprit d'examen serait en droit d'attendre. Gaffe, la note baisse, là, et pour le coup, vous êtes sous la moyenne.

Eh bien non je suis contente de ma question car j ai eu la reponse. Nous avons eu le meme probleme en Suede au moment ou les universites recevaient de l argent de l etat en fonction du nombre de personnes qui obtenaient leur diplome. Il y a eu une inflation de diplomes et une baisse generale de niveau.

En fait quelqu un m avait dit il y a lontemps, quand on ne connait pas la reponse a une question, la reponse est souvent: MONEY. Apparemment on y est encore alors.

Mais sinon j ai aussi compris que vous continuez a enseigner pour la petite minorite qui suit. Je trouve que c est tout a fait defendable. Du point de vue de la societe, mieux vaut continuer a fabriquer une petite elite que de s accrocher aux causes perdues. Si on n a pas la possibilite de differencier l enseignement, je pense aussi que c est ce qu il faut faire. Et donc je retire le "precher dans le desert", au contraire vous prechez pour l elite.
Je prêche pour qui m'entend. Mes bons élèves sont loin d'être tous issus de la petite bourgeoisie moisie de ma petite ville parvenue. Les causes perdues sont celles qui se perdent.

Je ne parlais pas d elite sociale mais d elite culturelle. Ici nous n avons ni l un ni l autre.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par philann le Dim 29 Juil 2012 - 15:08

C'est le surnom d'un personnage du roman Le Sang noir de Louis Guilloux. Ce personnage est professeur de philosophie et comme il cite souvent la Critique de la raison pure, ses élèves l'ont surnommé "Cripure". Guilloux a tiré ensuite une pièce de son roman, dont le titre est Cripure, justement.

merci!! je ne connaissais pas le roman...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Oudemia le Dim 29 Juil 2012 - 15:12

Cripure a écrit:C'est le surnom d'un personnage du roman Le Sang noir de Louis Guilloux. Ce personnage est professeur de philosophie et comme il cite souvent la Critique de la raison pure, ses élèves l'ont surnommé "Cripure". Guilloux a tiré ensuite une pièce de son roman, dont le titre est Cripure, justement.

Tiens j'en profite pour dire que j'avais compris l'allusion dès le début et que cela m'a donné envie de relire ce livre que je n'ai lu qu'une fois, il y a longtemps.
Je me le suis donc procuré et l'ai mis de côté pour le moment où je serai, enfin, là où j'aurais dû être depuis trois semaines.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Panta Rhei le Dim 29 Juil 2012 - 15:19

Cripure a écrit:Ce qui me fait passer pour un méchant du forum est une certaine liberté de ton.
Il y a beaucoup d'interrogations dans votre post. Je vous indique quelques réponses en bleu.

Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:
J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.
Tutafé professeur professeur
Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?Je n'ai pas de posture à affecter, ni ici, ni ailleurs. La moyenne est un constat établi après coup. Je constate que les moyennes de français de mes élèves de lycée ont toujours été comprises dans la fourchette 4,8 - 9,7.
Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )Je dis par ironie que je suis un mauvais prof en référence aux paroles rapportées supra d'un CdE qui porte ce jugement sur les profs dont les classes ont moins de 10.
Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce
Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:
Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )Non. Il correspond au public que j'ai face à moi.
Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement? On reconsidère toujours les choses. Si je donnais aujourd'hui en seconde à la rentrée le sujet de dissert que j'ai donné, stagiaire, à mes premiers élèves de seconde aux alentours du 10 septembre ("Un titre doit embrouiller les idées, non les embrigader" : que pensez-vous de cette formule d'un critique littéraire ?), j'aurais 34 copies blanches Smile Aujourd'hui, je donne "Reformulez en un paragraphe les idées du texte expliqué en classe", et j'en ai la moitié qui vont avoir moins de 6. Parce qu'ils ne savent pas ce qu'est un paragraphe, parce qu'ils n'ont rien compris, parce qu'ils ne se concentrent pas sur ce qu'ils lisent, etc. Et je fais quoi, moi ? Désolé, mais je refuse de repartir de zéro. Il n'y a pas que des élèves en difficulté dans les classes, il y en a aussi qui veulent avancer.
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer) Faut-il répondre ? Mais ils peuvent passer de 4 à 7.

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)De 0 à 20. En moyenne, disons de 1,5 à 19. "Doué", je ne sais pas ce que ça veut dire. "Sans cesse détourné d'une certaine forme de travail", sans aucun doute.

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink Bien sûr que non : je ne m'épanouis que dans la souffrance et l'échec.

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr Quand bien même ce serait une attaque ad hominem, ça ne changerait pas grand-chose Wink

Merci d'avoir répondu point par point aux questions que je (me) posais.

Je te comprends mieux maintenant.

Bonne fin de week end à toi!

PS: l'histoire du "méchant" c'était un clin d'oeil et je ne crois pas que les attaques ad hominem soient autorisées par la charte...

Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Dionysos le Dim 29 Juil 2012 - 18:52

@Provence a écrit:
@eliam a écrit:
Cripure a écrit:Bah, ça les occupe...

Oui mais je trouve cela récurrent cette année. Cela fait un argument de plus pour ceux qui veulent supprimer le bac.

C'est aussi un état d'esprit consommateur qui se développe: j'ai passé mes épreuves assis devant ma petite table. "Serveur! Apportez-moi mon diplôme, et plus vite que ça!"

J'ai dit un jour à mes élèves que le bac n'était pas un dû. Ils n'ont pas compris...

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum