Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Celeborn le Dim 29 Juil 2012 - 10:57

@suecia a écrit:J ai aussi hate de voir la reponse de Cripure.
Ne soyez pas aussi pressée.

Au passage, on peut ne pas avoir la moyenne tout en faisant des cours parfaitement accessibles à son auditoire. Vous caricaturez. Et vous êtes limite désagréable, là, qui plus est.

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 11:01

@Celeborn a écrit:
@suecia a écrit:
J ai aussi hate de voir la reponse de Cripure.
Ne soyez pas aussi pressée.

Au passage, on peut ne pas avoir la moyenne tout en faisant des cours parfaitement accessibles à son auditoire. Vous caricaturez. Et vous êtes limite désagréable, là, qui plus est.
Si les eleves annee apres annee n ont en moyenne pas la moyenne, cela tend quand meme a montrer que les attentes sont tres eloignees du potentiel.

A moins que 10/20 soit considere comme une note correcte en France? Tout est relatif certes.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par cunégonde le Dim 29 Juil 2012 - 11:26

j'admire -et je ne suis certainement pas la seule- le français de Suecia. Comment donc a-t-elle fait pour l'apprendre?

cunégonde
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 11:32

@cunégonde a écrit:j'admire -et je ne suis certainement pas la seule- le français de Suecia. Comment donc a-t-elle fait pour l'apprendre?
J'ai passe un an en France au lycee, j'ai ete mariee avec un Francais et je poste mes messages apres correction orthographique / googling Smile

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par totoro le Dim 29 Juil 2012 - 11:38

Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:

J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

Tutafé professeur professeur

Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?

Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )

Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce

Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:

Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )

Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement?
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer)

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr

La réponse n'est pas si compliquée: il y a un programme, à ce programme correspondent des exigences (comprendre un texte de façon approfondie, rédiger correctement...). Si l'on veut noter les élèves en fonction de ces exigences, beaucoup n'ont pas la moyenne... Je n'enseigne pas depuis aussi longtemps que Cripure, mais à moins de donner des devoirs faciles en plus des devoirs type bac, en première, on a bien du mal avoir 10 de moyenne de classe. Et faire cela peut-être considéré comme démagogique, d'autant que je m'interroge toujours sur l'intérêt de ces devoirs (exposés, questionnaire de lecture...) pour les élèves.
Revoir ces exigences à la baisse pour obtenir la moyenne, c'est risquer de voir se produire ce qu'il s'est passé à l'annonce des notes de l'EAF: des classes à 12 de moyenne qui se retrouvent à 6 le jour du bac. Qui est en cause? Le prof qui a "surnoté" toute l'année (peut-être qu'il n'en avait pas l'impression d'ailleurs) ou les correcteurs qui ont "saqué" ces candidats?

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 11:41

@totoro a écrit:
Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

Tutafé professeur professeur
Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?

Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )

Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce

Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:

Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )

Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement?
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer)

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr
La réponse n'est pas si compliquée: il y a un programme, à ce programme correspondent des exigences (comprendre un texte de façon approfondie, rédiger correctement...). Si l'on veut noter les élèves en fonction de ces exigences, beaucoup n'ont pas la moyenne... Je n'enseigne pas depuis aussi longtemps que Cripure, mais à moins de donner des devoirs faciles en plus des devoirs type bac, en première, on a bien du mal avoir 10 de moyenne de classe. Et faire cela peut-être considéré comme démagogique, d'autant que je m'interroge toujours sur l'intérêt de ces devoirs (exposés, questionnaire de lecture...) pour les élèves.
Revoir ces exigences à la baisse pour obtenir la moyenne, c'est risquer de voir se produire ce qu'il s'est passé à l'annonce des notes de l'EAF: des classes à 12 de moyenne qui se retrouvent à 6 le jour du bac. Qui est en cause? Le prof qui a "surnoté" toute l'année (peut-être qu'il n'en avait pas l'impression d'ailleurs) ou les correcteurs qui ont "saqué" ces candidats?
La cause s explique, oui, mais le but? Quel est le but de faire des cours totalement decales par rapport aux eleves?

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Invité21 le Dim 29 Juil 2012 - 11:44

Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 11:46

l'ENgénu a écrit:Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.
Oui ils peuvent beaucoup mais c est difficile de progresser si la tache a effectuer est beaucoup trop eloignee.
Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part ou l on part toujours du niveau de l eleve et ou l on augmente le niveau le plus loin possible mais de maniere tres progressive.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 11:50

@suecia a écrit:Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part
L'élève, Kumon, sûr, l’accommode

Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par totoro le Dim 29 Juil 2012 - 11:53

l'ENgénu a écrit:Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.
Le but, c'est de répondre aux exigences du programme, du bac... Par ailleurs, nos cours sont en décalage avec le potentiel de certains élèves (de plus en plus nombreux, certes No ), mais que peut-on faire face à des élèves de 17 ans qui arrivent en première en sachant pas rédiger une phrase correcte? Reprendre les bases et ne pas traiter le programme. C'est cruel, mais il faut partir du principe que s'ils sont en première, c'est qu'ils savent écrire... parfois, ce n'est pas le cas...
Ils ne sont pas idiots, ils ne se donnent pas toujours les moyens de comprendre, n'apprennent pas, ne lisent pas les annotations que l'on prend le temps de mettre sur leurs copies. On ne peut pas travailler à leur place non plus.

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par totoro le Dim 29 Juil 2012 - 11:55

@suecia a écrit:
l'ENgénu a écrit:Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.

Oui ils peuvent beaucoup mais c est difficile de progresser si la tache a effectuer est beaucoup trop eloignee.
Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part ou l on part toujours du niveau de l eleve et ou l on augmente le niveau le plus loin possible mais de maniere tres progressive.

Ce qui est impossible avec 35 elèves de première en 4h/semaine et un programme démentiel à boucler. No
Je crois que l'écart entre ton discours et celui dont Cripure est l'emblème ( veneration Razz ) c'est aussi la différence d'âge des élèves concernés.

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Celeborn le Dim 29 Juil 2012 - 11:56

@suecia a écrit:
l'ENgénu a écrit:Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.
Oui ils peuvent beaucoup mais c est difficile de progresser si la tache a effectuer est beaucoup trop eloignee.
Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part ou l on part toujours du niveau de l eleve et ou l on augmente le niveau le plus loin possible mais de maniere tres progressive.
Kumon, il gère bien l'hétérogénéité forcée (avec élèves ne connaissant pas la langue inside) à 30 dans le bordel sans grande écoute et sans travail à la maison ?

Honnêtement, je n'en peux plus de vous lire asséner vos vérités toutes faites sur un système que vous ne connaissez pas, alors qu'une fois encore, le vôtre est pire. Venez enseigner dans une ZEP de la banlieue parisienne, et on en reparle, ok ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Provence le Dim 29 Juil 2012 - 12:09

@suecia a écrit:J ai aussi hate de voir la reponse de Cripure. Peut etre en France est il suffisant d etre excellent dans sa matiere pour etre considere comme un bon prof?
Qu est ce qu un bon prof en effet?
Peut etre Cripure aurait du etre chercheur.
Ou pas. Qui êtes-vous pour en juger?

Ca doit etre extremement frustrant d etre tres brillant dans sa matiere et de preparer des cours inaccessibles a son auditoire. Precher dans le desert pendant 20 ans...
Je crois de plus en plus à votre fausse candeur...

@Celeborn a écrit:Honnêtement, je n'en peux plus de vous lire asséner vos vérités toutes faites sur un système que vous ne connaissez pas, alors qu'une fois encore, le vôtre est pire. Venez enseigner dans une ZEP de la banlieue parisienne, et on en reparle, ok ?
+1

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Daphné le Dim 29 Juil 2012 - 12:09

@suecia a écrit:Oui mais le fait est que n avoir jamais eu une classe qui a la moyenne, ca montre que le prof parle tout seul et a perdu la connection avec ses eleves. Je ne comprends toujours pas l interet de faire cours dans ces conditions.
Non, ça montre qu'on a un système qui, depuis des années, fait passer sans redoublement de classe en classe des élèves qui, n'ayant pas acquis au moment voulu les fondamentaux et les connaissances nécessaires pour suivre l'enseignement qu'on leur dispense sont totalement largués. Le professeur, lui, fait son travail et son programme. Ce n'est pas de sa faute si les élèves n'écoutent pas en cours, n'apprennent pas leurs leçons, ne font pas leurs exercices et sont soutenus par des parents qui refusent d'écouter nos conseils, redoublement, orientation...........
Ce n'est quand même pas le professeur qui est déconnecté, ce sont les élèves qui ne suivent pas ! Il ne faudrait pas renverser les choses.

Edité pour fautes de frappe;


Dernière édition par Daphné le Dim 29 Juil 2012 - 12:23, édité 4 fois

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 12:11

@Celeborn a écrit:
@suecia a écrit:
l'ENgénu a écrit:Le problème, c'est qu'il est parfaitement impossible de déterminer avec précision le potentiel exact d'un quidam de 15 ans. Qui s'en targuerait?
Je postule donc qu'ils peuvent beaucoup, s'ils s'en donnent les moyens. Je ne les prends pas pour des imbéciles. Le fait est que souvent, il sont des notes imbéciles.
Oui ils peuvent beaucoup mais c est difficile de progresser si la tache a effectuer est beaucoup trop eloignee.
Je suis partisane des methodes de type Kumon pour ma part ou l on part toujours du niveau de l eleve et ou l on augmente le niveau le plus loin possible mais de maniere tres progressive.

Kumon, il gère bien l'hétérogénéité forcée (avec élèves ne connaissant pas la langue inside) à 30 dans le bordel sans grande écoute et sans travail à la maison ?

Honnêtement, je n'en peux plus de vous lire asséner vos vérités toutes faites sur un système que vous ne connaissez pas, alors qu'une fois encore, le vôtre est pire. Venez enseigner dans une ZEP de la banlieue parisienne, et on en reparle, ok ?
En quoi notre systeme est il pire?
Vous savez nous avons enormement de refugies dans nos ecoles.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Stered le Dim 29 Juil 2012 - 12:19

@suecia a écrit:En quoi notre systeme est il pire?
Vous savez nous avons enormement de refugies dans nos ecoles.

Et ? Nous aussi. En tout cas, moi, dans le 93, dans un établissement qui a une réputation "tranquille", nous accueillons beaucoup d'élèves en foyer, soit réfugiés, soit placés pour échapper à des familles toxiques.
Ce sont des enfants en souffrance qui demandent beaucoup d'attention. Ça ne veut pas dire pour autant qu'ils ne s'en sortent pas scolairement. Certains décrochent, pas tous. Donc je ne comprends pas votre argument.
Les non réfugiés vont tous bien, chez vous ? heu

Sinon, pour ce qui est des notes, il est vrai qu'en France on retrouve en lycée beaucoup d'élèves qui n'ont pas le niveau. Ils sont souvent passés au forcing (sans avoir redoublé comme l'explique Daphné). Et vous pouvez donner autant de cours de soutien à des élèves que vous le voulez : s'ils n'ont pas la volonté de progresser, ça ne sert à rien !

Plutôt que de rajouter des heures à des emplois du temps déjà très chargés, il serait plus efficace, on le sait, de faire des classes à petits effectifs pour pouvoir mieux s'occuper de tous. Professeurs des écoles, des collèges ou des lycées, que faire dans ces classes de 28-40 élèves ? Mais l'économie prime sur l'éducation, ce n'est pas nouveau...

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Panta Rhei le Dim 29 Juil 2012 - 12:19

@totoro a écrit:
Maladroit a écrit:
Cripure a écrit:J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

Tutafé professeur professeur
Loin de moi l'idée de provoquer l'ire du Sieur Cripure que je n'ai jamais rencontré en vrai d'où la suite... Est-ce là la vérité ou une posture que vous affectez sur le forum?

Le "j'ai toujours été un mauvais prof" est ironique bien sûr. Smile Au demeurant, vous qui n'avez pas (jamais?) été inspecté depuis si longtemps, qu'en savez-vous? Même si c'est un peu dévier du fil, j'aimerais bien savoir ce qu'est un bon prof selon vous et surtout comment l'on sait que l'on en est un. (si j'ai bien compris vous n'êtes pas chaud les marrons chauds pour les inspecteurs, ni les CDE, pas plus que (les?/la plupart des) collègues... scratch )

Chacun fait comme il l'entend avec ses élèves et dans sa classe... Et c'est bien ainsi. bounce

Cependant, votre formulation ainsi que le "Pas par choix. Parce que c'est ainsi" un peu lapidaire m'amène à vous poser les questions suivantes:

Le constat ayant été fait, cela ne vous gêne t'il pas un peu? (surtout si le même constat se répète depuis une vingtaine d'année Shocked )

Cela ne vous a t'il pas quand même un peu forcé à reconsidérer certaines choses dans votre enseignement?
(Ne sommes-pas aussi là pour les faire progresser ces élèves? - Attention, j'ai bien dit progresser pas leurrer)

Nous sommes bien d'accord(s) qu'une moyenne de classe ne veut pas dire grand chose en soi. topela

Il faudrait avoir la répartition des notes... et encore l'on peut aussi très facilement la gonfler de manière artificielle. Il n'en demeure pas moins qu'elle est quand même un indicateur intéressant. Dans votre cas, cela signifierait que vos élèves ne sont pas/n'ont jamais été très doués... (titanic ?)

Je me trompe très certainement mais j'ai cette impression que ce que vous décrivez comme un état de fait immuable n'est pas pour vous déplaire. heu

Je me trompe, hein Msieu Cripure? Wink

Ce message ne constitue en rien une quelconque attaque ad hominem! J'espère qu'il sera bien compris comme une interrogation de ma part et une forme de curiosité (même si c'est un mauvais défaut) à l'égard d'un "méchant du forum"! mdr
La réponse n'est pas si compliquée: il y a un programme, à ce programme correspondent des exigences (comprendre un texte de façon approfondie, rédiger correctement...). Si l'on veut noter les élèves en fonction de ces exigences, beaucoup n'ont pas la moyenne... Je n'enseigne pas depuis aussi longtemps que Cripure, mais à moins de donner des devoirs faciles en plus des devoirs type bac, en première, on a bien du mal avoir 10 de moyenne de classe. Et faire cela peut-être considéré comme démagogique, d'autant que je m'interroge toujours sur l'intérêt de ces devoirs (exposés, questionnaire de lecture...) pour les élèves.
Revoir ces exigences à la baisse pour obtenir la moyenne, c'est risquer de voir se produire ce qu'il s'est passé à l'annonce des notes de l'EAF: des classes à 12 de moyenne qui se retrouvent à 6 le jour du bac. Qui est en cause? Le prof qui a "surnoté" toute l'année (peut-être qu'il n'en avait pas l'impression d'ailleurs) ou les correcteurs qui ont "saqué" ces candidats?

Soit, merci pour cet élément de réponse intéressant, Totoro.

Je ne sais pas faire de sondage, mais j'aimerais bien avoir une vue d'ensemble sur les résultats des classes de première des néos profs de Lettre. Si une âme charitable voulait s'en charger... fleurs

Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Carnyx le Dim 29 Juil 2012 - 12:22

Dugong, sìn Sa bràv ! Very Happy

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 12:25

@Stered a écrit:
@suecia a écrit:En quoi notre systeme est il pire?
Vous savez nous avons enormement de refugies dans nos ecoles.

Et ? Nous aussi. En tout cas, moi, dans le 93, dans un établissement qui a une réputation "tranquille", nous accueillons beaucoup d'élèves en foyer, soit réfugiés, soit placés pour échapper à des familles toxiques.
Ce sont des enfants en souffrance qui demandent beaucoup d'attention. Ça ne veut pas dire pour autant qu'ils ne s'en sortent pas scolairement. Certains décrochent, pas tous. Donc je ne comprends pas votre argument.
Les non réfugiés vont tous bien, chez vous ? heu

Sinon, pour ce qui est des notes, il est vrai qu'en France on retrouve en lycée beaucoup d'élèves qui n'ont pas le niveau. Ils sont souvent passés au forcing (sans avoir redoublé comme l'explique Daphné). Et vous pouvez donner autant de cours de soutien à des élèves que vous le voulez : s'ils n'ont pas la volonté de progresser, ça ne sert à rien !

Plutôt que de rajouter des heures à des emplois du temps déjà très chargés, il serait plus efficace, on le sait, de faire des classes à petits effectifs pour pouvoir mieux s'occuper de tous. Professeurs des écoles, des collèges ou des lycées, que faire dans ces classes de 28-40 élèves ? Mais l'économie prime sur l'éducation, ce n'est pas nouveau...

On me disait d aller enseigner en ZEP comme si on n avait pas d eleves a risques.
Je disais donc que nous avons beaucoup de refugies (qui ne sont pas des immigres, c est une situaion socialeet scolaire tres differente).
Bah le redoublement ca n a jamais existe chez nous, la selection oui. Et notrs systeme n est certes pas adapte aux meilleurs et aux rapides mais il est bien adapte aux enfants en difficulte. Nos programmes de soutien sont tres efficaces.
Par exemple, si les eleves n ont pas le niveau en maths en 6e, il va etre propose qu ils aient 3 semaines de vacances d ete en moins pour se remettre a niveau. Tout le monde, parents, eleves, profs, soutient cette initiative.
L economie est malheureusement une realite partout. Personnellement, je trouve vraiment qu on devrait mieux nous payer, et qu'on a pas besoin de 4 profs pour s occuper d une classe de 24 (ca depend des ecoles, mais dans mon ecole, 2 profs le matin pour enseigner, 2 profs de temps libre l apres-midi).

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Carnyx le Dim 29 Juil 2012 - 13:04

Suecia, est-ce que le pronom neutre hen est vraiment employé en Suède pour éviter tout sexisme en remplacement des pronoms il et elle (han, hon) ? affraid

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 13:10

@Carnyx a écrit:Suecia, est-ce que le pronom neutre hen est vraiment employé en Suède pour éviter tout sexisme en remplacement des pronoms il et elle (han, hon) ? affraid
Smile Smile
il ne faut pas me lancer la dessus car c est un sujet d enervement pour moi.

Alors, en fait seulement les gens qui veulent propager une ideologie que je considere stupide l utilisent. C est une minorite mais tres insidieuse malheureusement.

Officiellement, l idee vient du finnois ou ils n ont qu un seul mot "hän" (prononce "hen") pour il ou elle (nous avons "han" et "hon") et il s agit seulement de faciliter les situations ou l on ne connait pas le sexe de la personne dont on parle.

Mais en fait il y a toute une ideologie tres dangereuse derriere. Pas de hen en ce qui me concerne.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par User5899 le Dim 29 Juil 2012 - 13:11

@suecia a écrit:
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Mais j'ai souvenir d'un proviseur disant dans son discours de pré-rentrée qu'une moyenne de classe devait être au minimum à 10 sinon c'est que le prof ne faisait pas son boulot. Moi j'étais tzr en afa , héritant de stg (dont une partie venait de bep), vous vous doutez bien que mes moyennes étaient plus près de 8 (et encore en aidant) que de 10..j'étais regardée par les autres collègues comme une forte tête : "mais il faut avoir 10, c'est le pro qui l'a dit" (propos tenus par des collègues plus que "confirmés" dans le mètier et le pro était inexistant). Ben, j'ai continué, ai eu une note administrative très classique, et mes élèves s'en sont sortis honorablement au bac (et plusieurs m'ont remerciée de les avoir bien fait bosser !)..
J'ai toujours été un mauvais prof : je n'ai jamais eu une moyenne de classe à deux chiffres avant la virgule. Pas par choix. Parce que c'est ainsi.

@Marcassin a écrit:Pour en revenir aux commissions d'harmonisation, elles ont un autre rôle que simplement harmoniser : la confrontation publique de la notation de chacun pousse les moins confiants d'entre nous à s'autocensurer au moment de noter. Je pense que c'est même la principale vertu de ces commissions, en réalité. furieux
Tutafé professeur professeur

Mais alors, quel est le but de faire des cours que les eleves ne peuvent pas comprendre? c'est une vraie question.
Si c est au lycee, ca montre qu il y a un gros probleme de selection, quand meme. Ou alors que les programmes sont irrealistes.
Ben, il n'y a pas de sélection. Dans une classe de seconde, je peux avoir à la fois des élèves qui savent rédiger l'analyse d'un texte littéraire dans ses grandes lignes, un autre qui, sur les trois premiers devoirs de l'année, ne m'orthographie pas son patronyme de la même façon, parce qu'il ne sait pas, et d'autres qui me disent avoir essayé de lire le premier chapitre de Harry Potter mais avoir arrêté parce qu'ils ne comprenaient rien.
Devant cette absence de sélection et dans un système où l'enseignement professionnel est souvent saturé, les programmes affichent des objectifs grandioses, mais totalement irréalistes.
Le système ne tient que grâce à des actions règlementaires sur les notes aux examens. Au bac, en 20 ans, on a introduit les options dans les épreuves qui font obtenir l'examen, puis on les a coefficientées, puis on en a créé une qu'on a rendue obligatoire (ça, c'est de la magie administrative), les fameux TPE (Tout Pour l’Esbroufe), puis on a créé pour les scientifiques des notes de TP, de TD, mises par les enseignants du lycée eux-mêmes, puis on a introduit dans les épreuves des QCM où une mauvaise réponse n'entraîne pas de retrait de point, etc. Partout, les commissions de correction entendent des recommandations comme "si c'est hors-sujet, on n'en tient pas compte", "si c'est plein de fautes, on lit oralement pour savoir si c'est compréhensible malgré tout", etc.
Je pense qu'aujourd'hui, si l'on faisait passer une session de Bac en corrigeant et en prenant en compte les notes comme en 90, on arriverait à peine à 30% de bacheliers. Seule la tromperie maintient le système debout, et il faut chaque année ajouter des contreforts plus solides. C'est le prix à payer d'un mensonge éhonté.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Stered le Dim 29 Juil 2012 - 13:15

@suecia a écrit:
@Stered a écrit:
On me disait d aller enseigner en ZEP comme si on n avait pas d eleves a risques.
Je disais donc que nous avons beaucoup de refugies (qui ne sont pas des immigres, c est une situaion sociale et scolaire tres differente).
Bah le redoublement ca n a jamais existe chez nous, la selection oui. Et notrs systeme n est certes pas adapte aux meilleurs et aux rapides mais il est bien adapte aux enfants en difficulte. Nos programmes de soutien sont tres efficaces.
Par exemple, si les eleves n ont pas le niveau en maths en 6e, il va etre propose qu ils aient 3 semaines de vacances d ete en moins pour se remettre a niveau. Tout le monde, parents, eleves, profs, soutient cette initiative.
L economie est malheureusement une realite partout. Personnellement, je trouve vraiment qu on devrait mieux nous payer, et qu'on a pas besoin de 4 profs pour s occuper d une classe de 24 (ca depend des ecoles, mais dans mon ecole, 2 profs le matin pour enseigner, 2 profs de temps libre l apres-midi).

Je parlais bien moi aussi de réfugiés et non d'immigrés Smile

Après la grande différence dans ce que je lis, c'est "Tout le monde, parents, eleves, profs, soutient cette initiative."
Dans mon établissement, c'est souvent l'absence de soutien des parents qui pose problème. Trois semaines de vacances en moins pour du soutien ? Mais ils vont porter plainte contre nous pour torture ! Neutral Et dans le même temps, ils n'aident pas leurs enfants. Quand les parents ne considèrent pas l'école, comment attendre que leurs enfants le fassent ? C'est ça pour moi, le grand problème de l'EN...

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par suecia le Dim 29 Juil 2012 - 13:20

@Stered a écrit:
@suecia a écrit:
@Stered a écrit:
On me disait d aller enseigner en ZEP comme si on n avait pas d eleves a risques.
Je disais donc que nous avons beaucoup de refugies (qui ne sont pas des immigres, c est une situaion sociale et scolaire tres differente).
Bah le redoublement ca n a jamais existe chez nous, la selection oui. Et notrs systeme n est certes pas adapte aux meilleurs et aux rapides mais il est bien adapte aux enfants en difficulte. Nos programmes de soutien sont tres efficaces.
Par exemple, si les eleves n ont pas le niveau en maths en 6e, il va etre propose qu ils aient 3 semaines de vacances d ete en moins pour se remettre a niveau. Tout le monde, parents, eleves, profs, soutient cette initiative.
L economie est malheureusement une realite partout. Personnellement, je trouve vraiment qu on devrait mieux nous payer, et qu'on a pas besoin de 4 profs pour s occuper d une classe de 24 (ca depend des ecoles, mais dans mon ecole, 2 profs le matin pour enseigner, 2 profs de temps libre l apres-midi).
Je parlais bien moi aussi de réfugiés et non d'immigrés Smile

Après la grande différence dans ce que je lis, c'est "Tout le monde, parents, eleves, profs, soutient cette initiative."
Dans mon établissement, c'est souvent l'absence de soutien des parents qui pose problème. Trois semaines de vacances en moins pour du soutien ? Mais ils vont porter plainte contre nous pour torture ! Neutral Et dans le même temps, ils n'aident pas leurs enfants. Quand les parents ne considèrent pas l'école, comment attendre que leurs enfants le fassent ? C'est ça pour moi, le grand problème de l'EN...

Oui c est sur que c est une grande difference. Nous travaillons beaucoup avec les parents en amont, nous voulons les connaitre, les impliquer. Et ca aussi c est beaucoup plus difficile avec les mamans somaliennes qui ont tres peur de nous rencontrer.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire-géographie : nouvelles contestations sur les notations au bac

Message par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 13:20

Cripure a écrit:Seule la tromperie maintient le système debout, et il faut chaque année ajouter des contreforts plus solides
Oui.

La techno-structure du Moloch s'emploie à consolider le désastre. Elle cherche des petites mains pour ce faire.

Elle en trouve même qui trouvent ça "intéressant".


Dernière édition par Dugong le Dim 29 Juil 2012 - 13:24, édité 1 fois

Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum