Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Garance
Neoprof expérimenté

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par Garance le Mer 1 Aoû 2012 - 21:22
merci.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par User5899 le Mer 1 Aoû 2012 - 23:48
Audrey25 a écrit:ps : désolée c'était en attendant les exemples de Cripure bien entendu
Je suis flatté, mais je vais à la plage l'am Very Happy

Awoum tchatchatcha lol!
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par scoeurs le Jeu 2 Aoû 2012 - 0:28
@Loumia a écrit:Je trouve que ta seconde proposition est meilleure Garance !
En revanche, connais tu les élèves que tu auras ? Je te demande ça car je vois que trois de tes séquences ont des problématiques explicitement féminines et je pense que ce sera peut-être difficile avec les garçons.
Juste une petite chose encore : n'as-tu pas peur qu'Apollinaire ait déjà été vu en seconde puisque le programme s'y prête ?

J'ai fait un groupement sur la condition de la femme puis Manon Lescaut cette année en 1ère SI sans aucune fille: les deux séquences sont très bien passées. Parler des filles, et en creux de la nouvelle place des hommes dans la société, ça leur cause.

Pour la progression, côté récurrence, moi c'est la mort qui m'embête.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par User5899 le Jeu 2 Aoû 2012 - 1:18
@scoeurs a écrit:J'ai fait un groupement sur la condition de la femme puis Manon Lescaut cette année en 1ère SI sans aucune fille: les deux séquences sont très bien passées. Parler des filles, et en creux de la nouvelle place des hommes dans la société, ça leur cause.
Pour la progression, côté récurrence, moi c'est la mort qui m'embête.
Perso, je n'aime pas du tout associer la littérature au traitement de questions de société. Ca présente un côté "utilitariste", genre "la littérature, c'est super, ça donne des modes d'emploi", et j'ai beaucoup de mal avec ça.
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par scoeurs le Jeu 2 Aoû 2012 - 10:39
Les classes que j'ai réclament cette prise sur le monde. Par ailleurs nos programmes nous y conduisent : interroger le monde en poésie, porter un regard sur le monde en roman, la question de l'Homme dans les genres de l'argumentation... Ca n'empêche pas un travail littéraire sur les textes, c'est une entrée sur la littérature, petite si tu le veux.
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par Garance le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:39
Audrey25 a écrit:ps : désolée c'était en attendant les exemples de Cripure bien entendu, dans l'espoir que cela pourra t'aider, car en 1ère je ne fais pas a priori les mêmes oeuvres que toi donc ce ne sont pas les mêmes problématiques. pour le passage de Ionesco, c'est drôle ça me fait penser à Lagarce (pgm d'agreg de cette année), mais je ne sais pas si c'est faisable au lycée... d'ailleurs la réf à "le roi se meurt" était présente dans les cours qu'on avait, ça me revient juste maintenant ! "Juste la fin du monde" en serait une réécriture... intéressant ce point commun entre les 2 auteurs (même si situation biographique différente).

toute aide est la bienvenue.
Merci Audrey ! fleurs2
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par Al le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:49
Cripure a écrit:
@scoeurs a écrit:J'ai fait un groupement sur la condition de la femme puis Manon Lescaut cette année en 1ère SI sans aucune fille: les deux séquences sont très bien passées. Parler des filles, et en creux de la nouvelle place des hommes dans la société, ça leur cause.
Pour la progression, côté récurrence, moi c'est la mort qui m'embête.
Perso, je n'aime pas du tout associer la littérature au traitement de questions de société. Ca présente un côté "utilitariste", genre "la littérature, c'est super, ça donne des modes d'emploi", et j'ai beaucoup de mal avec ça.

Je ne pense pas qu'on puisse séparer littérature et contexte historique (donc aussi sociologique), par exemple pour la question de la prostitution ça me paraît au contraire très intéressant. Selon moi c'est un tout. Et puis Cripure, tu ferais comment si tu devais prendre en charge l'enseignement d'exploration "littérature et société" (dont le programme m'apparaît fumeux parce qu'il part dans tous les sens, mais si tu n'aimes déjà pas mêler les deux approches, alors là...^^) ?

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par User5899 le Jeu 2 Aoû 2012 - 18:40
@scoeurs a écrit:Les classes que j'ai réclament cette prise sur le monde. Par ailleurs nos programmes nous y conduisent : interroger le monde en poésie, porter un regard sur le monde en roman, la question de l'Homme dans les genres de l'argumentation... Ca n'empêche pas un travail littéraire sur les textes, c'est une entrée sur la littérature, petite si tu le veux.
Ne vous justifiez pas Smile
C'est juste une appréciation personnelle, ce n'est pas du tout un jugement de valeur.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par User5899 le Jeu 2 Aoû 2012 - 18:42
Audrey25 a écrit:
Cripure a écrit:
@scoeurs a écrit:J'ai fait un groupement sur la condition de la femme puis Manon Lescaut cette année en 1ère SI sans aucune fille: les deux séquences sont très bien passées. Parler des filles, et en creux de la nouvelle place des hommes dans la société, ça leur cause.
Pour la progression, côté récurrence, moi c'est la mort qui m'embête.
Perso, je n'aime pas du tout associer la littérature au traitement de questions de société. Ca présente un côté "utilitariste", genre "la littérature, c'est super, ça donne des modes d'emploi", et j'ai beaucoup de mal avec ça.

Je ne pense pas qu'on puisse séparer littérature et contexte historique (donc aussi sociologique), par exemple pour la question de la prostitution ça me paraît au contraire très intéressant. Selon moi c'est un tout. Et puis Cripure, tu ferais comment si tu devais prendre en charge l'enseignement d'exploration "littérature et société" (dont le programme m'apparaît fumeux parce qu'il part dans tous les sens, mais si tu n'aimes déjà pas mêler les deux approches, alors là...^^) ?
Je passerais une année sur L'Education sentimentale que j'expliquerais pendant 36 heures lol!
L'année d'après, il n'y aurait plus personne d'inscrit, et ça ferait autant de bien à la littérature.
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par scoeurs le Jeu 2 Aoû 2012 - 21:02
Cripure a écrit:
@scoeurs a écrit:Les classes que j'ai réclament cette prise sur le monde. Par ailleurs nos programmes nous y conduisent : interroger le monde en poésie, porter un regard sur le monde en roman, la question de l'Homme dans les genres de l'argumentation... Ca n'empêche pas un travail littéraire sur les textes, c'est une entrée sur la littérature, petite si tu le veux.
Ne vous justifiez pas Smile
C'est juste une appréciation personnelle, ce n'est pas du tout un jugement de valeur.

Je ne me justifiais pas, j'expliquais et donnais mon point de vue. Aucun souci.
avatar
eponine21
Niveau 6

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par eponine21 le Jeu 2 Aoû 2012 - 21:29
Garance, je trouve aussi que ta seconde proposition est meilleure. Je m'interroge sur deux choses : comment fais-tu pour 38 textes ???? Moi, au bout de 32-33, je dois avouer que je rends les armes... et la deuxième, ma question sempiternelle, déjà soulevée dans le topic, pour les oeuvres sur Cendrillon, que considères-tu ? Un simple GT suffit ????
Contenu sponsorisé

Re: Français : ma progression en 1ère L/ES

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum