Apprendre à lire l'hébreu

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:00


Tout est donc matiere a polemiquer?

L apprentissage de la lecture peut il etre autre chose que le decodage alphabetique dans une premiere phase suivi de la reconnaissance automatique dans une deuxieme phase?

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:16

Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par doublecasquette le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:25

@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:26

@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Je ne pense pas qu il y ait plusieurs methodes.
Si le mot est inconnu, il sera lu par decodage. S il est connu, par reconnaissance automatique.
Bien sur la lecture, c est beaucoup plus que ca etant donne que je ne comprends pas la phrase que j ai su lire.


En Suede notre probleme est que les eleves decodent tres bien, lisent vite et naturellement a la fin du primaire, mais ils ont ensuite des problemes de comprehension quand les textes deviennent plus compliques au college. Apparemment, on ne les habitue pas assez a reflechir au sens de ce qu ils lisent.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:30

@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je pense qu il n est pas utile qu un enfant apprenne a reconnaitre son prenom avant de pouvoir vocaliser les lettres dans l ordre, dans le cadre du processus de lecture.
Nous avons la chance d avoir des langues non seulement a principe alphabetique mais en plus qui s ecrivent dans l ordre. Dans certaines langues, les voyelles peuvent etre a droit, a gauche, en bas ou en haut des consonnes, et les di/tri/quadrightongues tout autour. Ce n est pas notre cas.


suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Dugong le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:42

@suecia a écrit:Tout est donc matiere a polemiquer?
Oui !!!

C'est d'ailleurs la question qui aurait dû être posée avant de nous imposer un constructivisme "européen".


Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Provence le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:43

@suecia a écrit:

Tout est donc matiere a polemiquer?

L apprentissage de la lecture peut il etre autre chose que le decodage alphabetique dans une premiere phase suivi de la reconnaissance automatique dans une deuxieme phase?

Polémiquer? Cet article est pourtant intéressant...

Tu n'aimes pas débattre?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:48

@Dugong a écrit:
@suecia a écrit:Tout est donc matiere a polemiquer?
Oui !!!

C'est d'ailleurs la question qui aurait dû être posée avant de nous imposer un constructivisme "européen".


Qu est ce qu un "constructivisme europeen"??? Qui vous a impose quoi?

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:50

@Provence a écrit:
@suecia a écrit:

Tout est donc matiere a polemiquer?

L apprentissage de la lecture peut il etre autre chose que le decodage alphabetique dans une premiere phase suivi de la reconnaissance automatique dans une deuxieme phase?

Polémiquer? Cet article est pourtant intéressant...

Tu n'aimes pas débattre?

Si j adore debattre mais je ne comprends pas ce qu il y a a debattre en l occurrence.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:13

J ai lu ce tres long article assez rapidement.
http://www.sauv.net/maitreg.php qui etait en lien de l autre article suggere par Provence.

J ai l impression qu il y a un peu une confusion entre le fait d apprendre a lire par decodage alphabetique qui serait oppose a rendre l eleve actif de son apprentissage.

On peut etre actif et decoder...
Si un eleve comprend comment lire "far" en ayant appris a vocaliser et a combiner, il pourra deduire "rar" de maniere active.

Non?

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:14

@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je rappelle que je considérais simplement l'affirmation :
@LouisBarthas a écrit:Il n'existe pas d'autres façons de lire que de déchiffrer. On déchiffre tout le temps, à une vitesse phénoménale mais on déchiffre tout le temps.
qui me semble fausse, par expérience personnelle. Je n'en déduisais aucune affirmation quant à l'apprentissage de la lecture elle-même.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:18

@suecia a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Je ne pense pas qu il y ait plusieurs methodes.
Si le mot est inconnu, il sera lu par decodage. S il est connu, par reconnaissance automatique.
Bien sur la lecture, c est beaucoup plus que ca etant donne que je ne comprends pas la phrase que j ai su lire.


En Suede notre probleme est que les eleves decodent tres bien, lisent vite et naturellement a la fin du primaire, mais ils ont ensuite des problemes de comprehension quand les textes deviennent plus compliques au college. Apparemment, on ne les habitue pas assez a reflechir au sens de ce qu ils lisent.
Donc deux méthodes au moins.
De plus : je lis pseudohypoparathyroïdisme comme : pseudo + hypo + para + thy + roï + disme.
Troisième méthode donc (au passage, il me semble que je serais absolument incapable de lire et de le comprendre (littéralement, "prendre à soi") ce mot en le déchiffrant lettre à lettre. Sans doute suis-je un lecteur peu compétent, mais je suis presque certain qu'arrivé à la 15ème lettre, j'aurais déjà oublié quelle était la 4ème... Laughing ).
Et je lis Feyikemi de façon "bâtarde" : Fe + y + i + kemi.

Mais j'imagine que chacun a ses stratégies personnelles.


Dernière édition par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:22, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Marie Laetitia le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:21

@suecia a écrit:J ai lu ce tres long article assez rapidement.
http://www.sauv.net/maitreg.php qui etait en lien de l autre article suggere par Provence.

J ai l impression qu il y a un peu une confusion entre le fait d apprendre a lire par decodage alphabetique qui serait oppose a rendre l eleve actif de son apprentissage.

On peut etre actif et decoder...
Si un eleve comprend comment lire "far" en ayant appris a vocaliser et a combiner, il pourra deduire "rar" de maniere active.

Non?

exactement. Mais les tenants de méthodes "innovantes" également défenseurs de la méthode globale sont persuadés que les autres méthodes ne permettent pas aux enfants d'être "actifs dans l'apprentissage". C'est en cela que c'est une idéologie, cela relève de la conviction et non de la démonstration imparable.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:25

Ainsi que l'idée qu'il n'y aurait qu'un seul type de lecture possible et utilisé par le cerveau. Il me semble étonnant d'imaginer que le cerveau n'utiliserait pas un arsenal de moyens qui se complètent pour arriver à une optimisation et une économie adaptées au contexte, à l'objectif et à la compétence du lecteur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:43

@Marie Laetitia a écrit:
@suecia a écrit:J ai lu ce tres long article assez rapidement.
http://www.sauv.net/maitreg.php qui etait en lien de l autre article suggere par Provence.

J ai l impression qu il y a un peu une confusion entre le fait d apprendre a lire par decodage alphabetique qui serait oppose a rendre l eleve actif de son apprentissage.

On peut etre actif et decoder...
Si un eleve comprend comment lire "far" en ayant appris a vocaliser et a combiner, il pourra deduire "rar" de maniere active.

Non?

exactement. Mais les tenants de méthodes "innovantes" également défenseurs de la méthode globale sont persuadés que les autres méthodes ne permettent pas aux enfants d'être "actifs dans l'apprentissage". C'est en cela que c'est une idéologie, cela relève de la conviction et non de la démonstration imparable.

Je trouve qu un enfant est tres actif quand il vocalise un fffffff.
Bien sur, nous mettons aussi plusieurs strategies en place.
Par exemple, la plupart des parents lisent Fifi Brindacier (Pippi Långstrump) a leurs enfants en age prescolaire.
Il est evident qu a force de voir Fifi ecrit a chaque phrase, la grande majorite des enfants va faire la deduction que f+i = fi et trouver le mecanisme naturellement.
Si tel n a pas ete le cas, nous faisons vocaliser les enfants jusqu a ce que combinaison s ensuive avec beaucoup de jeux a notre disposition, ce qui a 7 ans est tres rare et en tous les cas rapide.
J essaie de reflechir mais je ne vois pas comment on peut apprendre a lire "globalement".

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 13:44

@JPhMM a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je rappelle que je considérais simplement l'affirmation :
@LouisBarthas a écrit:Il n'existe pas d'autres façons de lire que de déchiffrer. On déchiffre tout le temps, à une vitesse phénoménale mais on déchiffre tout le temps.
qui me semble fausse, par expérience personnelle. Je n'en déduisais aucune affirmation quant à l'apprentissage de la lecture elle-même.

Je pense aussi que c est faux. En tous cas on m a appris qu apres avoir decode le meme mot une dizaine de fois, il sera lu par reconnaissance automatique.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 14:02

Évidemment.

Qui fait des mathématiques ne peut que confirmer le fait que pour apprendre à lire un certain code, il faut le décoder, même si d'autres stratégies plus globales se mettent en place avec l'expérience.

Autorappel : penser à relire Ada ou l'ardeur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par doublecasquette le Jeu 2 Aoû 2012 - 14:14

@JPhMM a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je rappelle que je considérais simplement l'affirmation :
@LouisBarthas a écrit:Il n'existe pas d'autres façons de lire que de déchiffrer. On déchiffre tout le temps, à une vitesse phénoménale mais on déchiffre tout le temps.
qui me semble fausse, par expérience personnelle. Je n'en déduisais aucune affirmation quant à l'apprentissage de la lecture elle-même.

J'avais bien compris. topela

Et moi, je profitais de ta démonstration pour rappeler à mes collègues "théoriciens" qu'on ne peut déduire aucune théorie d'apprentissage de la lecture en regardant lire des lecteurs experts.
Le défaut des tenants de la méthode idéovisuelle qui, se regardant lire, en déduisirent qu'en apprenant aux élèves à déchiffrer lettre à lettre puis syllabe à syllabe, on les empêchait d'accéder au sens, il serait bête que les "alphabétistes" le reprennent à leur compte et déduisent que parce qu'un lecteur décode soigneusement les noms des jours écrits en hébreu pour pouvoir les identifier, un non-lecteur ne peut en aucun cas les retenir, au moins sommairement, visuellement.

Le problème ne réside pas forcément sur le matériau de départ utilisé mais sur son traitement, appliqué ou sommaire.
Tant qu'on n'aura pas compris cela, on n'aura rien compris. Enfin, c'est ce que je pense.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Vudici le Jeu 2 Aoû 2012 - 15:25

@JPhMM a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je rappelle que je considérais simplement l'affirmation :
@LouisBarthas a écrit:Il n'existe pas d'autres façons de lire que de déchiffrer. On déchiffre tout le temps, à une vitesse phénoménale mais on déchiffre tout le temps.
qui me semble fausse, par expérience personnelle. Je n'en déduisais aucune affirmation quant à l'apprentissage de la lecture elle-même.
Les processus sont tellement rapides chez le lecteur expert que nous n'avons pas accès à la façon dont notre cerveau s'y prend. Mais les recherches en neurologie ont montré à suffisance que nous déchiffrons tout. Pas comme le débutant, en série, mais en parallèle, ce que tu confonds avec une lecture "globale": tes yeux fixent un mot, tu déchiffres toutes les lettres en même temps, tu les assembles selon des règles que tu as automatisées. C'est ainsi que tu peux ne pas "voir" une inversion de lettres dans un mot ... même elle se voit sur les appareils médicaux utilisés en instruments d'observation, sous forme d'une léger retard d'analyse du mot (tes yeux et ton cerveau l'ont captée, mais elle a été "corrigée" par ton cerveau). Ces processus sont très ralentis voir inutilisables si le déchiffrage n'est pas suffisamment automatisé (lecteur débutant ou mauvais apprentissage de la lecture).

Vudici
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 15:37

@Vudici a écrit:
@JPhMM a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@JPhMM a écrit:Voire une combinaison de différentes méthodes choisies par le cerveau en fonction de critères d'économie de moyens relativement à une efficacité souhaitée par le lecteur.

Dans une phrase telle que :

J'ai eu le grand déplaisir d'apprendre récemment que mes amies Hanae et Feyikemi sont atteintes de pseudohypoparathyroïdisme.


ne pouvons-nous pas constater que nous utilisons plusieurs méthodes en fonction des difficultés rencontrées ?

Si bien sûr.

Le problème dans cette discussion, c'est qu'elle a lieu entre lecteurs, c'est-à-dire personnes dont le cerveau est habitué à décoder les signes écrits.

Le tout est de savoir s'il est souhaitable que le petit Pierre-Antonin apprenne à reconnaître son prénom lorsqu'il est écrit Preire-Atnnion, PiErrE-aNTonIN ou Neutral Suspect I love you No - affraid cheers Evil or Very Mad Laughing Smile afin de pouvoir un jour devenir lecteur, comme nous .

Je rappelle que je considérais simplement l'affirmation :
@LouisBarthas a écrit:Il n'existe pas d'autres façons de lire que de déchiffrer. On déchiffre tout le temps, à une vitesse phénoménale mais on déchiffre tout le temps.
qui me semble fausse, par expérience personnelle. Je n'en déduisais aucune affirmation quant à l'apprentissage de la lecture elle-même.
Les processus sont tellement rapides chez le lecteur expert que nous n'avons pas accès à la façon dont notre cerveau s'y prend. Mais les recherches en neurologie ont montré à suffisance que nous déchiffrons tout. Pas comme le débutant, en série, mais en parallèle, ce que tu confonds avec une lecture "globale": tes yeux fixent un mot, tu déchiffres toutes les lettres en même temps, tu les assembles selon des règles que tu as automatisées. C'est ainsi que tu peux ne pas "voir" une inversion de lettres dans un mot ... même elle se voit sur les appareils médicaux utilisés en instruments d'observation, sous forme d'une léger retard d'analyse du mot (tes yeux et ton cerveau l'ont captée, mais elle a été "corrigée" par ton cerveau). Ces processus sont très ralentis voir inutilisables si le déchiffrage n'est pas suffisamment automatisé (lecteur débutant ou mauvais apprentissage de la lecture).

Je trouve qu il est trompeur d associer les mots dechiffrages et rapides. Quand on dechiffre une partition de musique, c est forcement plus laborieux, plus lent et plus approximatif que quand on a assimile un morceau apres plusieurs dechiffrages successifs ou on joue de maniere memorisee.
En tous cas c est un debat tres theorique. Dechiffrage a vitesse ultra rapide ou pas, le mot est reconnu automatiquement.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Sapotille le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:01

@suecia a écrit:



Dechiffrage a vitesse ultra rapide ou pas, le mot est reconnu automatiquement.

Non !

Relis l'explication de Vudici.
C'est la bonne !!!

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:14

@Sapotille a écrit:
@suecia a écrit:



Dechiffrage a vitesse ultra rapide ou pas, le mot est reconnu automatiquement.

Non !

Relis l'explication de Vudici.
C'est la bonne !!!

Oui j'ai relu, mais je trouve que c est theorique.
Quand je lis, je reconnais les mots automatiquement.
De meme je sais lever un bras automatiquement si je decide de le faire.
La maniere dont mon cerveau procede pour lire automatiquement ou pour lever un bras est surement tres interessante pour les neurologues, mais ne m apporterait rien dans ma pratique de lecture ou ma pratique sportive.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par Sapotille le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:26

@suecia a écrit:

Oui j'ai relu, mais je trouve que c est theorique.
Quand je lis, je reconnais les mots automatiquement.
De meme je sais lever un bras automatiquement si je decide de le faire.
La maniere dont mon cerveau procede pour lire automatiquement ou pour lever un bras est surement tres interessante pour les neurologues, mais ne m apporterait rien dans ma pratique de lecture ou ma pratique sportive.

Tu es adulte, tu sais lire depuis longtemps !

Pense au petitout à ses débuts ! bebe

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:34

@Sapotille a écrit:
@suecia a écrit:



Dechiffrage a vitesse ultra rapide ou pas, le mot est reconnu automatiquement.

Non !

Relis l'explication de Vudici.
C'est la bonne !!!

En fait si, je voudrais vraiment savoir.
En admettant qu une lecture courante soit le fruit d un dechiffrage sans cesse repete, comment expliquer alors que l on lise correctement les mots qui sont des exceptions par rapport au code?
On devrait theoriquement recommettre la meme erreur a chaque lecture, non?

Toute phonetique qu elle soit, notre langue a aussi un certain nombres d exceptions au code.
Nous considerons que l enfant est mur pour savoir lire quand il a integre le concept de "regle" mais aussi d "exception" a la regle.

Alors est ce que le cerveau dechifferait a toute vitesse et en addition ferait un matching de regles et d'exceptions a toute vitesse?



suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par suecia le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:35

@Sapotille a écrit:
@suecia a écrit:

Oui j'ai relu, mais je trouve que c est theorique.
Quand je lis, je reconnais les mots automatiquement.
De meme je sais lever un bras automatiquement si je decide de le faire.
La maniere dont mon cerveau procede pour lire automatiquement ou pour lever un bras est surement tres interessante pour les neurologues, mais ne m apporterait rien dans ma pratique de lecture ou ma pratique sportive.

Tu es adulte, tu sais lire depuis longtemps !

Pense au petitout à ses débuts ! bebe


Mais les petits aux debuts lisent bien sur par decodage, pas par reconnaissance automatique. La reconnaissance automatique vient avec la pratique. C est ce qu on m a toujours appris et je n ai jamais constate autre chose.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à lire l'hébreu

Message par JPhMM le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:39

Entendu.

Dès lors, comment par déchiffrages successifs, puis-je repérer à toute vitesse un mot dans un texte ?

Par exemple, repérer superposant dans le poème :

L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours,
Débris où n'est plus l'homme, où la vie est toujours ;
La fauvette en avril cherche, ô ma bien-aimée,
La forêt sombre et fraîche et l'épaisse ramée,
La mousse, et, dans les nœuds des branches, les doux toits
Qu'en se superposant font les feuilles des bois.
Ainsi fait l'oiseau. Nous, nous cherchons, dans la ville,
Le coin désert, l'abri solitaire et tranquille,
Le seuil qui n'a pas d'yeux obliques et méchants,
La rue où les volets sont fermés ; dans les champs,
Nous cherchons le sentier du pâtre et du poëte ;
Dans les bois, la clairière inconnue et muette
Où le silence éteint les bruits lointains et sourds.
L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours.

me demande moins d'une demi-seconde. Est-ce aussi par déchiffrage ?
Si tel était le cas, je ne devrais avoir besoin de pas plus d'une seconde pour repérer le mot dont l'écriture ne m'est pas conforme à l'orthographe actuelle (mais conforme à l'ancienne). Est-ce le cas pour vous ? (il est vrai que ce mot-là est graphiquement très facilement repérable... Razz )

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum